Les reprises et leurs originales.

Venez discuter ici de tout ce qui n'entre pas dans les autres catégories et concerne les années 60 et 70, de sujets divers mais musicaux.
Avatar du membre
Monsieur-Hulot
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 3959
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 06:40
Localisation : Third Stone From The Sun

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Monsieur-Hulot » sam. 10 sept. 2022 06:59

L'originale avait été créée par Petula Clark, puis bien des reprises plus tard (incluant la terrible "Mike Flowers Pop dans Austin Powers) reste ce joyau par Nancy Wilson :
FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS.

Avatar du membre
Unserious Sam
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2741
Enregistré le : ven. 23 août 2019 16:58

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Unserious Sam » sam. 10 sept. 2022 16:32

"Love Song"... Un bien beau titre...

Version originale de Lesley Duncan, suivie de 2 versions par Elton John guitare puis piano, une "live" par David Bowie (qui avait "connu" Lesley Duncan autrement que pour jouer à la bataille navale... :cote: ), et pour finir Gérard Lenorman, sur son album de 1971, sur une adaptation de Daniel Seff je crois...
Lesley Duncan.mp3
(8.64 Mio) Téléchargé 2 fois
Elton John - Version #1.mp3
(8.37 Mio) Téléchargé 1 fois
Elton John - Version#2.mp3
(11.39 Mio) Téléchargé 2 fois
David Bowie feat. John 'Hutch' Hutchinson .mp3
(9.53 Mio) Téléchargé 2 fois
Gérard Lenorman (''A la tombée du jour'').mp3
(8.59 Mio) Téléchargé 3 fois
J'arrêterai de faire de la politique quand les hommes politiques arrêteront de nous faire rire (Coluche)

Avatar du membre
TomSawyer
Membre
Membre
Messages : 22
Enregistré le : dim. 24 juil. 2022 20:48

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par TomSawyer » dim. 11 sept. 2022 14:06

alcat01 a écrit :
mer. 7 sept. 2022 08:48
TomSawyer a écrit :
mar. 6 sept. 2022 22:32
J'ai lu que Blue Cheer avait fait un carton en 1968 en reprenant le « Summertime blues » d’Eddie Cochran, hymne de l'adolescent rebelle. Apparemment le trio de San Francisco pourrait être un sinon le premier groupe d'Heavy Metal dans l'histoire de ce genre musical? Qu'est-ce que vous en pensez? :gratzzz:



Ce n'est peut-être pas le premier, mais c'est l'un des pionniers du genre!
Je suis curieuse d'avoir ton avis et celui des autres sur la question, y a-t-il un pionnier parmi les pionniers? ::d
N'hésitez pas me rediriger vers d'autres posts du forum si i je m'éloigne de l'objet de ce topic.

Avatar du membre
alcat01
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 3663
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 20:51
Localisation : campagne

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par alcat01 » dim. 11 sept. 2022 15:04

TomSawyer a écrit :
dim. 11 sept. 2022 14:06
alcat01 a écrit :
mer. 7 sept. 2022 08:48
TomSawyer a écrit :
mar. 6 sept. 2022 22:32
J'ai lu que Blue Cheer avait fait un carton en 1968 en reprenant le « Summertime blues » d’Eddie Cochran, hymne de l'adolescent rebelle. Apparemment le trio de San Francisco pourrait être un sinon le premier groupe d'Heavy Metal dans l'histoire de ce genre musical? Qu'est-ce que vous en pensez? :gratzzz:



Ce n'est peut-être pas le premier, mais c'est l'un des pionniers du genre!
Je suis curieuse d'avoir ton avis et celui des autres sur la question, y a-t-il un pionnier parmi les pionniers? ::d
N'hésitez pas me rediriger vers d'autres posts du forum si i je m'éloigne de l'objet de ce topic.
Tout d'abord, le Heavy Metal n'a pas été catalogué sous ce nom-là à l'origine, donc il est très difficile de dire si tel ou tel groupe est le premier ou pas!
Ce genre musical était considéré comme du Rock, puis comme du Psyché Rock, puis comme du Hard Rock avant de prendre l'appellation Heavy durant les années 70.

On peut dire que, à la fin des années 60, certains groupes avaient écrit des morceaux de Heavy Metal, mais que ce n'était qu'un morceau par-ci, par-là, et c'était plus l'esprit Heavy que la musique elle-même qui en ressortait.

Le premier groupe officiel de Rock entièrement Heavy Metal est, sans contestation, Black Sabbath. C'est lui le maître du genre!
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire".
Einstein.

Avatar du membre
TomSawyer
Membre
Membre
Messages : 22
Enregistré le : dim. 24 juil. 2022 20:48

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par TomSawyer » dim. 11 sept. 2022 15:33

alcat01 a écrit :
dim. 11 sept. 2022 15:04
TomSawyer a écrit :
dim. 11 sept. 2022 14:06
alcat01 a écrit :
mer. 7 sept. 2022 08:48


Ce n'est peut-être pas le premier, mais c'est l'un des pionniers du genre!
Je suis curieuse d'avoir ton avis et celui des autres sur la question, y a-t-il un pionnier parmi les pionniers? ::d
N'hésitez pas me rediriger vers d'autres posts du forum si i je m'éloigne de l'objet de ce topic.
Tout d'abord, le Heavy Metal n'a pas été catalogué sous ce nom-là à l'origine, donc il est très difficile de dire si tel ou tel groupe est le premier ou pas!
Ce genre musical était considéré comme du Rock, puis comme du Psyché Rock, puis comme du Hard Rock avant de prendre l'appellation Heavy durant les années 70.

On peut dire que, à la fin des années 60, certains groupes avaient écrit des morceaux de Heavy Metal, mais que ce n'était qu'un morceau par-ci, par-là, et c'était plus l'esprit Heavy que la musique elle-même qui en ressortait.

Le premier groupe officiel de Rock entièrement Heavy Metal est, sans contestation, Black Sabbath. C'est lui le maître du genre!
Merci pour cette explication, la formule "esprit Heavy" que tu emploies rejoint en effet ce que j'ai pu lire au sujet de Blue Cheer mais aussi en lien avec l'album "Heavy" d'Iron Butterfly, un groupe que j'affectionne beaucoup.

Avatar du membre
alcat01
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 3663
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 20:51
Localisation : campagne

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par alcat01 » dim. 11 sept. 2022 16:00

TomSawyer a écrit :
dim. 11 sept. 2022 15:33
alcat01 a écrit :
dim. 11 sept. 2022 15:04
TomSawyer a écrit :
dim. 11 sept. 2022 14:06


Je suis curieuse d'avoir ton avis et celui des autres sur la question, y a-t-il un pionnier parmi les pionniers? ::d
N'hésitez pas me rediriger vers d'autres posts du forum si i je m'éloigne de l'objet de ce topic.
Tout d'abord, le Heavy Metal n'a pas été catalogué sous ce nom-là à l'origine, donc il est très difficile de dire si tel ou tel groupe est le premier ou pas!
Ce genre musical était considéré comme du Rock, puis comme du Psyché Rock, puis comme du Hard Rock avant de prendre l'appellation Heavy durant les années 70.

On peut dire que, à la fin des années 60, certains groupes avaient écrit des morceaux de Heavy Metal, mais que ce n'était qu'un morceau par-ci, par-là, et c'était plus l'esprit Heavy que la musique elle-même qui en ressortait.

Le premier groupe officiel de Rock entièrement Heavy Metal est, sans contestation, Black Sabbath. C'est lui le maître du genre!
Merci pour cette explication, la formule "esprit Heavy" que tu emploies rejoint en effet ce que j'ai pu lire au sujet de Blue Cheer mais aussi en lien avec l'album "Heavy" d'Iron Butterfly, un groupe que j'affectionne beaucoup.
J'adore ces deux groupes!
Mais, comme je le disais plus haut, certains groupes ont enregistré parfois un morceau Heavy au milieu de leurs albums.
Exemple, les Beatles avec "Helter Skelter" sur le double blanc de 1968:

"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire".
Einstein.

Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 218
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » dim. 11 sept. 2022 17:27

Suspicious Minds est une chanson datant de 1968, écrite et enregistrée pour la première fois par l'auteur compositeur américain Mark James.
L'histoire de la chanson est basée sur l'expérience personnelle de James. Il était marié mais avait encore des sentiments pour sa petite amie d'enfance qui était également mariée. La femme de James se méfiait de lui et avait de gros soupçons sur sa fidélité (d'ailleurs l'histoire ne dit pas s'il était infidèle ou s'il a été accusé à tord). Suspicious Minds parle donc de cette relation méfiante et dysfonctionnelle, et de la nécessité pour les personnages de surmonter leurs problèmes afin de passer à autre chose et ainsi sauver leur amour. Le label de James a adoré la chanson et s'est empressé de la sortir mais, faute de budget et de promotion, la chanson n'a pas très bien fonctionné.
En janvier 1969, Elvis se rend aux American Sound Studios à Memphis pour une session d'enregistrement de 10 jours. Là, il travaille avec le producteur Chips Moman (qui a produit un an plus tôt Suspicious Minds pour Mark James) et le producteur de RCA Felton Jarvis pour créer l'album intitulé From Elvis in Memphis. Pendant son séjour, Elvis entend (comme par hasard) Suspicious Minds et se dit qu'il peut en faire quelque chose de très bien. Et malgré un conflit de droit d'auteur qui éclate entre tous les producteurs, Elvis décide de suivre ses instincts artistiques et enregistre Suspicious Minds. Résultat: La chanson est Numéro 1 des charts à sa sortie, relance la carrière d'Elvis et devient l'un des plus gros succès du King en se classant 91ème sur la liste des 500 plus grandes chansons de tous les temps.

Avatar du membre
Danzik
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 3702
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 18:17
Localisation : Zanzibar

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Danzik » lun. 12 sept. 2022 16:02

Magnifique chanson et superbe reprise de Suspicions Minds par Angelina Jordan :love1:
Le Grand Bazar Vinylique, le topic qui propose des 45 tours EP & SP avec de vrais morceaux de vinyles dedans !
Citation : "Elle est pas électrique ta guitare... c'est une vieille, elle est encore à vapeur" Dupont et Pondu (1964)

Avatar du membre
Danzik
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 3702
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 18:17
Localisation : Zanzibar

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Danzik » lun. 12 sept. 2022 16:15




Titre repris par The Sinners, groupe garage rock de Suede que j'ai vu en concert à Nantes dans les 80's.

J'apprécie toujours de nos jours cette version très énergique, B side d'un 45 tours paru en 1985. :super:
Le Grand Bazar Vinylique, le topic qui propose des 45 tours EP & SP avec de vrais morceaux de vinyles dedans !
Citation : "Elle est pas électrique ta guitare... c'est une vieille, elle est encore à vapeur" Dupont et Pondu (1964)

Avatar du membre
Romulien
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 1036
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:50
Localisation : Lévis, Québec

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Romulien » sam. 17 sept. 2022 21:45

Une reprise de la chanson Fernando

René Simard-Fernando

Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 218
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » mer. 21 sept. 2022 10:09

I will follow him a une histoire. A l'origine c'est un morceau instrumental, Chariot, composé et joué par Franck Pourcel en 1961,
avant de devenir un an plus tard, avec des paroles de Jacques Plante, une chanson interprétée par la britannique Pétula Clark.
Chanson au climat western, Chariot offrira à Pétula son premier succès français et donnera un énorme coup de pouce à sa carrière.
L'année suivante, une version anglaise de Chariot voit le jour sous la plume de Norman Gimbel (l'auteur des paroles anglaises de The girl from Ipanema, Killing me softly,...) et par Arthur Altman qui adapte la musique. Elle sera chantée par la jeune Little Peggy March (elle n'a que 15 ans), sous le titre I will follow him, qui en fait un succès international.
La même année Pétula Clark reprendra cette version. Si la mélodie reste à peu près similaire entre la version française et la version US, coté texte c'est vraiment différent. Là où Pétula Clark veut voyager à travers la campagne avec son amoureux, la version de Little Peggy est beaucoup plus, comment dirais je, monomaniaque. Et comme plus tard pour "Comme d'habitude / My way" ou "Je t'appartiens / Let it be me", la version US reléguera la version originale française un peu dans l'oubli...

Coté anecdote : En 1962, le yéyé bat son plein et, dans les maisons de disques, les postulants au statut d'idoles des jeunes ne veulent pas enregistrer de chansons françaises mais des adaptations de succès étrangers. Alors comme Michel Legrand, Henri Salvador et Boris Vian, Pourcel et son co-compositeur Paul Mauriat vont trouver la solution par l'intermédiaire d'un stratagème judicieux : signer avec des pseudonymes... Ca sera J. W. Stole pour Pourcel et Del Roma pour Mauriat. Cela sonnait américain ou émigré italien aux Etats-Unis. L'étape suivante fut de trouver un parolier également éditeur afin de réduire les risques de fuite. Ils se rapprochèrent alors de Jacques Plante. Ce dernier accepta leur proposition, se mit au travail et termina rapidement le texte de Chariot. Quelques semaines plus tard, Pétula Clark enregistre la chanson et Chariot devient rapidement l'un des plus gros succès de l'année 1962. Une fois la vérité dévoilée, le directeur d'Europe n°1 fut très dépité par cette réussite. Pour lui, il était impossible que des compositeurs français puissent écrire une telle chanson. Chariot est un plagiat et il en trouverai l'original. Il n'a jamais trouvé...


Avatar du membre
dark pink
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 1597
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 18:56
Localisation : Zombie Zoo

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par dark pink » mer. 21 sept. 2022 11:12

Comme d'habitude, ta présentation est très intéressante et me révèle des tas de trucs inconnus mais elle fait bien plus, elle réhabilite Pourcel à mes oreilles ! Le simple fait d'avoir composé cette chanson l'excuse complètement de tous ces machins sirupeux qu'il a largement étalés à longueur de disques. Pourquoi ne s'est-il pas contenté de composer des chansons comme celle-là ! Il y a des belles reprises de cette chanson, dans Sister Act par exemple et celles que vous présentez sont très bien, mais la version de Petula est vraiment la meilleure :love1:

Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 218
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » ven. 23 sept. 2022 10:24

dark pink a écrit :
mer. 21 sept. 2022 11:12
Comme d'habitude, ta présentation est très intéressante et me révèle des tas de trucs inconnus mais elle fait bien plus, elle réhabilite Pourcel à mes oreilles ! Le simple fait d'avoir composé cette chanson l'excuse complètement de tous ces machins sirupeux qu'il a largement étalés à longueur de disques. Pourquoi ne s'est-il pas contenté de composer des chansons comme celle-là ! Il y a des belles reprises de cette chanson, dans Sister Act par exemple et celles que vous présentez sont très bien, mais la version de Petula est vraiment la meilleure :love1:
C'est vrai que l'arrangement musical de Sister Act avec son début piano voix puis son final en mode gospel est très beau
Dans un autre style il y a eu aussi la pub d'Apple avec ses ballons (pour nous dire que les gens se rapprochent grâce à l'iPhone :gratzzz: ). C'est une revisite douce et mélancolique du chanteur new yorkais Toulouse

Avatar du membre
Monsieur-Hulot
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 3959
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 06:40
Localisation : Third Stone From The Sun

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Monsieur-Hulot » dim. 25 sept. 2022 17:38

C'est en 67, de retour à Paris, qu'Hendrix avec son bassiste Noel Redding, échangent leurs instruments et ils reprennent "La Poupée qui fait non" de Michel Polnareff. Jimi Hendrix se retrouve à la basse et Noel Redding à la guitare.

FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS.

Répondre