Les reprises et leurs originales.

Venez discuter ici de tout ce qui n'entre pas dans les autres catégories et concerne les années 60 et 70, de sujets divers mais musicaux.
lienard
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 638
Enregistré le : ven. 2 août 2019 18:28

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par lienard » sam. 11 juil. 2020 19:40

Un des 33t de Thin Lizzy que j'ai acheté lors de mon sévice militaire .. :) en 76.

Avatar du membre
Slade
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 718
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 21:34
Localisation : Entre ici et là bas

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Slade » lun. 13 juil. 2020 09:36

Jolie reprise de ce morceau des Eagles par des amateurs thaïlandais . La musique démarre après une petite minute d'explication du pourquoi ils ont repris cette chanson ...

I'm a dude, dad

Avatar du membre
Romulien
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 383
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:50
Localisation : Lévis, Québec

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Romulien » dim. 19 juil. 2020 17:13

On oublie que cette chanson est une reprise.

Melissa Manchester-You should hear how she talks about you.


La version originale par Charlie Dore

Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 76
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » lun. 20 juil. 2020 16:15

"Piscines de peine, Vagues de joie", ("Pools of Sorrow, Waves of Joy" en anglais) voilà ce qu'écrit John Lennon en 1967. Il sort d'une dispute avec sa femme Cynthia, et ne trouve plus le sommeil. Il se résout à écrire la chanson en entier, ce sera Across The Universe. Sorti pour la première fois en 1969 sur un album caritatif intitulé "No One's Gonna Change The World" et vendu au profit de la World Wildlife Fund (WWF), le titre attendra l'année suivante, le 4 février, pour être enfin mis sur bande par les Beatles.
On sent clairement l'influence de la période indienne des Beatles dans cette chanson, période lors de laquelle ils s'essayent à la méditation transcendantale. John Lennon composa le titre après sa rencontre avec le maharishi Mahesh Yogi. Les paroles de Across the Universe contiennent d'ailleurs le mantra Jai Guru Deva Om. John Lennon expliquera ensuite qu'il s'agit de Sanskrit (une langue indo-européenne) et que cela signifie : Victoire au divin Dieu (un signe de gratitude envers le maître spirituel).
Avec l'aide du producteur George Martin, John Lennon teste plusieurs innovations pour ce titre. Il va par exemple essayer de produire du son en soufflant à travers un peigne sur une feuille de papier, ou de fredonner la mélodie en fermant la bouche. Cela ne donne rien, et finalement Paul McCartney sort du studio et va chercher deux groupies qui attendaient devant les locaux d'Abbey Road. Les deux fans feront les chœurs sur les refrains, finalement. La chanson est mise sur une étagère et sera ensuite réenregistrée. Elle ne sortira qu'en 1970 sur le disque "Let It Be" (après que le producteur Phil Spector ait fait quelques modifications comme ralentir la bande, ajouter un orchestre, un chœur,...), John Lennon n'étant pas satisfait du résultat avant cela.


Avatar du membre
Romulien
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 383
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:50
Localisation : Lévis, Québec

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Romulien » jeu. 23 juil. 2020 14:57

Donnie Elbert-I can't help myself (sugar pie honey bunch)


La version originale par The Four Tops

Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 76
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » sam. 25 juil. 2020 17:20

Si l’Islande était un grand pays de rock and roll, ça se saurait. A part Bjork et Sigur Ros, qui ne font pas vraiment dans le rock, c’est le désert de glace. Pourtant, sans l’Islande, il n’y aurait jamais eu Immigrant Song, ce classique phénoménal de Led Zeppelin.
C’est Robert Plant qui l’explique : “En 1970, nous étions les invités du gouvernement islandais pour une mission culturelle. Nous devions jouer un concert à Reykjavik mais le jour précédant notre arrivée, les fonctionnaires sont partis en grève. Il y avait un sérieux risque que le concert soit annulé. Alors c’est l’Université qui nous a préparé une salle et ça a été phénoménal. Les mômes étaient fantastiques et on s’est éclatés". Immigrant Song c’est l’histoire de ce voyage et c’est cette chanson qui ouvre cet album (Led Zeppelin III) qui allait être totalement différent des autres.
La chanson décrit l’expédition d’une bande de Vikings en direction de l’ouest vers de nouvelles terres. C’est le marteau des dieux, le marteau de Thör, l’arme la plus puissante de toutes, qui symbolise la protection de l’univers face aux forces du chaos, qui mène leurs bateaux vers de nouveaux rivages (une expression que les fans utiliseront très vite pour qualifier le son de Led Zeppelin). Ces Vikings veulent en découdre avec les hordes, pour chanter et pleurer. Ils invoquent le Valhalla, le paradis des guerriers morts au combat. Les choses sont claires, ils iront jusqu’au bout, à l’ouest. L’Amérique peut commencer à trembler…
À peine six jours après son passage en Islande, Led Zeppelin joue Immigrant Song pour la première fois au festival de Bath, en Angleterre. Le titre devient rapidement le premier hymne heavy métal de l’histoire et sera joué en ouverture de tous les concerts du groupe jusqu’à la mi-1972.



Version Bonus avec ce pimpant big band de latin funk qui navigue en terres salsa, merengué et cumbia avec quelques escapades vers le tex-mex.



Et pour le plaisir


Avatar du membre
Pablitta
Modérateur
Modérateur
Messages : 1645
Enregistré le : jeu. 15 août 2019 10:03

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Pablitta » mar. 28 juil. 2020 14:58

Slade a écrit :
jeu. 9 juil. 2020 20:52
En 1983 Slade est n°1 ( pour la dernière fois ...) avec ce titre : My oh my
En 1985 Monty Babson and his Big Band le reprend version swing avec Noddy Holder dans les choeurs
En 2003 John Holt le reprend en mode reggae sur son album de Noël .
My oh My, Un titre très gospel qui se transforme en hymne tambours battants ; un clip émouvant (bon, à part la fille à la fin, ça gâche tout), c’est un moment assez inhabituel de la part de Slade.

Je ne connaissais pas ces reprises !!!

Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 3246
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Algernon » mar. 28 juil. 2020 17:29

Quand il est sorti, j'aimais pas des masses ce titre de Slade. Et puis, petit à petit... il m'a apprivoisé. :calimero:
Le faucon ne pique pas les épis, même quand il meurt de faim. De même un samouraï se servant d'un cure-dents fera-t-il semblant de s'être régalé, même quand il n'a pas mangé.

Avatar du membre
Pablitta
Modérateur
Modérateur
Messages : 1645
Enregistré le : jeu. 15 août 2019 10:03

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Pablitta » mar. 28 juil. 2020 17:33

Algernon a écrit :
mar. 28 juil. 2020 17:29
Quand il est sorti, j'aimais pas des masses ce titre de Slade. Et puis, petit à petit... il m'a apprivoisé. :calimero:
Comme je comprends le cheminement ...

Avatar du membre
Romulien
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 383
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:50
Localisation : Lévis, Québec

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Romulien » ven. 31 juil. 2020 01:18

Aussi bon que Les Sultans

MC5-I can only give you everything


Les Sultans-Tu es impossible


La version originale par Them

Avatar du membre
Romulien
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 383
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:50
Localisation : Lévis, Québec

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Romulien » dim. 2 août 2020 00:47

The New Seekers-Pinball Wizard


L'originale par The Who

Avatar du membre
Echoes
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 2007
Enregistré le : mer. 2 oct. 2019 13:16
Localisation : Les Paccots

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Echoes » mar. 4 août 2020 07:00

Un titre repris très très souvent, Paint it Black des Stones. Je ne vais pas en faire la liste complète mais cette version de Jody Grind en 1970 je la trouve exceptionnelle.


Jody Grind - Paint it Black - 1970

et bien sûr la sublime version originale :]
"La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil." F. Nietzsche

Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 76
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » mar. 4 août 2020 17:28

Quand un collectif de musiciens, tous plus talentueux les uns que les autres, s’amuse à reprendre les plus gros hits de notre décennie et de celles du passé, ça donne un cocktail explosif de pure groove et de funk.

Personne n’a oublié cette scène de GREASE où Olivia Newton-John, métamorphosée en bombe sexuelle, débarque vêtue de cuir. Subjugué, John Travolta entame cette chanson aux accents rock'n'roll, en duo avec l’actrice. Ecrite par le guitariste des Shadows, la chanson contribue au succès du film et devient un tube mondial.



Il y a des mélodies capables de faire frissonner le monde entier. Hallelujah, de Leonard Cohen, en fait partie. Entièrement écrite et composée par le chanteur, cette véritable prière profane est devenue au fil du temps un hymne universel, une mélodie reconnaissable entre toutes.
Dans un entretien avec des journalistes, Leonard Cohen confie qu'il a mis plus de deux ans à façonner cette étrange incantation mystique, ponctuée de références bibliques et d'allusions érotiques. Avant de parvenir à une version finale, il en aurait ainsi écrit... 80 autres. À sa sortie en 1984, la musique connaît un succès relatif : il faut attendre l'interprétation angélique du jeune chanteur américain Jeff Buckley, en 1994, pour qu'Hallelujah devienne un succès international.
Le morceau est ensuite repris par de nombreux autres artistes comme John Cale, Bob Dylan ou Rufus Rainwright (pour Shrek), au point qu'on finisse souvent par oublier que Leonard Cohen en est le véritable auteur. Il existerait ainsi plus 120 reprises différentes sans parler des reprises en live.



La chanteuse et compositrice Stevie Nicks a écrit Dreams pendant une période tumultueuse pour son groupe, Fleetwood Mac. Lors de l'écriture de leur onzième album studio, Rumours, de nombreux membres du groupe traversaient une transition dans leur vie romantique et personnelle. Le bassiste John McVie se séparait de sa femme, Christine McVie, qui était la pianiste et chanteuse de Fleetwood Mac. La chanteuse Stevie Nicks et la guitariste Lindsey Buckingham ont également rompu après avoir été ensemble pendant un peu moins d'une décennie. Un jour où elle n'était pas nécessaire en studio, elle est allée dans une autre pièce, dans le studio de Sly Stone, et a écrit le morceau. La chanson était une tentative de traiter philosophiquement sa séparation d'avec Lindsey. Nicks dit qu'elle a essayé de dépeindre une lueur d'espoir dans la chanson. Lindsey a également écrit une chanson sur leur séparation. Il a cependant adopté une approche différente et moins optimiste. Sa chanson était «Go Your Own Way».


Avatar du membre
alcat01
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2003
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 20:51
Localisation : campagne

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par alcat01 » mer. 5 août 2020 14:33

Steely Dan "Rikki Don't Lose That Number"



Skunk Baxter and Friends "Rikki Don't Lose That Number"

La police est sur les dents, celles des autres, évidemment!

Boris Vian

Avatar du membre
nunu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2727
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:47

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par nunu » mer. 5 août 2020 15:16

Echoes a écrit :
mar. 4 août 2020 07:00
Un titre repris très très souvent, Paint it Black des Stones. Je ne vais pas en faire la liste complète mais cette version de Jody Grind en 1970 je la trouve exceptionnelle.


Jody Grind - Paint it Black - 1970

et bien sûr la sublime version originale :]

Marie Douceur-Marie Colere par Marie Laforet

Répondre