Les reprises et leurs originales.

Venez discuter ici de tout ce qui n'entre pas dans les autres catégories et concerne les années 60 et 70, de sujets divers mais musicaux.
Avatar du membre
Zézette
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 532
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:12
Localisation : Lyon

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Zézette » ven. 8 mai 2020 19:28

Echoes a écrit :
jeu. 23 avr. 2020 11:30
Darkness Darkness
Robert Plant 2002 (ma version préférée avec l'originale ... :] )
Merci pour cette belle sélection. C'est sans hésiter la version de Mott The Hoople qui me fait chavirer.
Joyeux Noël Félix !

Avatar du membre
Echoes
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 1905
Enregistré le : mer. 2 oct. 2019 13:16
Localisation : Les Paccots

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Echoes » ven. 8 mai 2020 20:08

Zézette a écrit :
ven. 8 mai 2020 19:28
Echoes a écrit :
jeu. 23 avr. 2020 11:30
Darkness Darkness
Robert Plant 2002 (ma version préférée avec l'originale ... :] )
Merci pour cette belle sélection. C'est sans hésiter la version de Mott The Hoople qui me fait chavirer.
La chanson est très belle, le reste c’est juste nos goûts personnels :super: :)
"La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil." F. Nietzsche

Avatar du membre
Romulien
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 370
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:50
Localisation : Lévis, Québec

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Romulien » ven. 8 mai 2020 21:15

juthova a écrit :
ven. 8 mai 2020 15:42
On ne s’approche qu’en tremblant de Little Wing, car, je vous le demande, la guitare électrique a-t-elle produit quelque chose de plus beau que ces 146 secondes stupéfiantes ?
Le 25 novembre 1967, sous la direction de Chas Chandler, son nouveau manager, Jimi Hendrix enregistre cette chanson dont il a eu, dit-il, l’inspiration au cours de Festival de Monterey. Jimi a écrit sur l'atmosphère planante et euphorique du festival comme si c'était une fille. Deux prises suffisent à sa guitare dont le son est altéré et déformé par une cabine Leslie; la voix est également légèrement transformée par une sorte de phasing. Noel Redding le bassiste, et surtout Mitch Mitchell, dont la partie de batterie est proprement anthologique viennent parfaire le miracle. Le glockenspiel voulu par Jimi, et joué par Mitchell, sera ajouté le 28 novembre.
Personne n’a joué ou ne jouera Little Wing comme Jimi Hendrix le faisait. Et pas seulement parce qu’il utilisait beaucoup le pouce de sa main droite ─ je rappelle, au passage, qu’il était gaucher ─, mais parce que les ornementations sont d’une subtilité et d’une complexité inouïes. Ajoutons à cela que Little Wing est l’un des deux morceaux d’Axis: Bol as Love que Jimi a, par la suite, joué sur scène, et qu’il ne l’interprétait jamais de la même façon.





Et bien sur...

Et aussi

Stevie Ray Vaughan-Little Wing

Avatar du membre
Ouroz
Membre
Membre
Messages : 28
Enregistré le : mer. 22 avr. 2020 21:12

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Ouroz » dim. 10 mai 2020 10:06

La version originale:
et la très belle reprise de la magnifique Ruth Copeland :gene3:

Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 72
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » lun. 11 mai 2020 17:05

Fin des années 60, la vague hippie vient de passer son apogée et de nouvelles formations inspirés des tonalités blues et rock viennent alourdir le son, saturé les guitares et changent de registre niveau message.
Led Zeppelin, Deep Purple et bien d’autres tracent la ligne directrice des années rock à venir, Black Sabbath emprunte le chemin le plus noir et le plus malsain de tous. Là où Led Zep choisis le coté sexe, drogue et rock’n roll et des envolés psychés, Black Sabbath plonge dans le dépressif et le macabre.
Mis en boîte en moins d'une demi-heure, en fin de séance d'enregistrement, Paranoid est une chanson concise et brute bâtie sur un riff très simple, mais d’une efficacité indéniable. Mené par un Ozzy au sommet de son art (voix glauque au possible) Paranoid est un morceau incroyablement lourd de par son son et ses paroles (plongée dans la tristesse, la solitude et la folie).



Immortel emblème du Heavy Metal, Paranoid fait toujours autant se soulever les foules quarante ans plus tard.


Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2987
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Algernon » lun. 11 mai 2020 19:02



:]
Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche.

Avatar du membre
Danzik
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 1492
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 18:17
Localisation : Zanzibar

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Danzik » lun. 11 mai 2020 20:14

Excellent choix juthova du titre Paranoïd du Sab, merci pour le rappel. :)
Le Grand Bazar Vinylique des 45 tours EP's & SP's : "Elle est pas électrique ta guitare... c'est une vieille, elle est encore à vapeur !" Dupont et Pondu (1964)

Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 72
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » mer. 13 mai 2020 17:09

@ Algernon : Whaouuu :ghee: je connaissais pas mal de reprises "étranges" de ce titre mais cette version "Paranoid vs le chien des Baskerville".... Belle trouvaille :hehe:

@ Danzik : Et je me rends compte que j'écoute toujours le black sabbath sur mon lecteur MP3 dans la voiture.

Du coup, voici encore quelques versions en mode atypique...








Avatar du membre
WAGNER+
Contributeur
Contributeur
Messages : 77
Enregistré le : lun. 20 avr. 2020 18:57

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par WAGNER+ » mer. 13 mai 2020 20:51

Je m'abstiens de toute objectivité, parce que le coeur a ses raisons comme dirait l'autre...
C'est le lot des gens amoureux (aussi des groupies mal vieillies), et donc du mien en ce qui concerne le Franky.
Le planétaire tube original de cette chanson, ne me satellise pas, en revanche quand c'est The Voice aux commandes, je m'envole avec lui (et il est maître aussi dans la discipline de ce sujet).
MRS ROBINSON, Sinatra.
(Ecoutez son "Ding ding ding". C'est le petit Jésus en culotte de velours.)

Avatar du membre
Pablitta
Modérateur
Modérateur
Messages : 1550
Enregistré le : jeu. 15 août 2019 10:03

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Pablitta » jeu. 14 mai 2020 16:47

WAGNER+ a écrit :
mer. 13 mai 2020 20:51
Je m'abstiens de toute objectivité, parce que le coeur a ses raisons comme dirait l'autre...
C'est le lot des gens amoureux (aussi des groupies mal vieillies), et donc du mien en ce qui concerne le Franky.
Le planétaire tube original de cette chanson, ne me satellise pas, en revanche quand c'est The Voice aux commandes, je m'envole avec lui (et il est maître aussi dans la discipline de ce sujet).
MRS ROBINSON, Sinatra.
(Ecoutez son "Ding ding ding". C'est le petit Jésus en culotte de velours.)
Ouch ... Elle pique bien, celle-ci ...

Avatar du membre
nunu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2613
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:47

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par nunu » jeu. 14 mai 2020 16:58

Vous connaissez les Postmodern Jukebox ?

Non ?

C'est un collectif qui reprend des chansons "modernes" facon ancien temps dont la dame qui reprend PAranoid plus haut sur la page fait partie






Premier exemple ave c Billy Idol

Ensuite on passe a Toto





Et on finit avec Don't Stop Believin, qui devient finalement un morceau tout a fait écoutable dans cette version



Avatar du membre
Romulien
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 370
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:50
Localisation : Lévis, Québec

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Romulien » ven. 15 mai 2020 19:38

Pas mauvais comme reprise.

Corinne Lesage-Comme une éclipse dans le coeur

Avatar du membre
Romulien
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 370
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:50
Localisation : Lévis, Québec

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Romulien » ven. 15 mai 2020 23:57

Quand la reprise est meilleure que l'originale.

Les Mersey's-Viens plus près de moi


Bee Gees-Close another door

Avatar du membre
Romulien
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 370
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:50
Localisation : Lévis, Québec

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Romulien » sam. 16 mai 2020 00:03

nunu a écrit :
jeu. 14 mai 2020 16:58
Vous connaissez les Postmodern Jukebox ?

Non ?

C'est un collectif qui reprend des chansons "modernes" facon ancien temps dont la dame qui reprend PAranoid plus haut sur la page fait partie






Et une autre reprise de Dancing with Myself par les Donnas


Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2987
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Algernon » sam. 16 mai 2020 15:21

J'aime bien cette interprétation de Dominique A, certainement parce que j'aime Marc Seberg depuis longtemps



Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche.

Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 72
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » sam. 16 mai 2020 17:43

L’origine de cette ritournelle remonte à une chanson anglaise du XVIIIe siècle, The Unfortunate Rake (Le Débauché Malchanceux), racontant l’histoire d’un jeune marin mourant d’une maladie vénérienne après avoir trop fréquenté les prostituées. Une fois en Amérique, le côté sombre de l’histoire demeure mais la tragédie change. La chanson parle d’amour et de mort. Elle évoque la perte de l’être cher et la vacuité du monde face à ce manque, superposant l’image livide du cadavre de la bien-aimée à celle des funérailles anticipées de l’amant meurtri. Plus rien n’a de sens pour le narrateur si ce n’est quitter ce bas monde. La musique reflète effectivement une très profonde tristesse, un air proche d’une marche funèbre.


Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 72
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » sam. 23 mai 2020 17:34

Comme son titre l'indique, Rock and Roll, est construite sur l'une des structures les plus répandues du blues et du rock'n'roll, à savoir la progression du blues à 12 mesures (en la). Robert Plant a écrit les paroles, qui étaient une réponse aux critiques qui affirmaient que leur précédent album, Led Zeppelin III , n'était pas vraiment du rock'n'roll. La chanson - initialement appelée «It's Been a Long Time» - exprime un désir palpable pour la jeunesse et l'innocence du rock des années 50.
Cette chanson est née lorsque le groupe travaillait sur le titre Four Sticks au manoir Headley Grange qu'ils avaient loué dans le Hampshire, en Angleterre, pour enregistrer l'album. Le groupe a du mal a répéter et John Bonham est frustré par son rythme de batterie. Cela commence a provoquer une certaine agitation entre les membres. Dans un pique de colère, il commence à jouer quelque chose de complètement différent: un riff basé sur l'intro de la chanson Little Richard de 1957 Keep a Knockin'. Imprégnés d'énergie créative, le groupe mets "Four Sticks" de côté et commence à travailler sur cette nouvelle chanson. Jimmy Page ajoute une partie de guitare et - bang- Rock and Roll est né en une demi heure.









Et enfin retour sur l'original ...


lienard
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 600
Enregistré le : ven. 2 août 2019 18:28

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par lienard » sam. 23 mai 2020 18:02


Avatar du membre
Slade
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 642
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 21:34
Localisation : Entre ici et là bas

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Slade » dim. 24 mai 2020 14:10

Elle a eu son petit succès dans les 80' et son premier album était pas mauvais . Je me souviens l'avoir vu en concert dans une petite salle bruxelloise qui à l'époque programmait beaucoup de rock.

Annabel Lamb - Riders On The Storm

I'm a dude, dad

Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 72
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » ven. 29 mai 2020 17:19

Nous sommes en 1980 (aieee :rollin: ), et le groupe Trust mené par Bernie Bonvoisin allait bientôt bousculer les codes du Rock en France, alors représenté par des groupes beaucoup plus "gentils" tels que Téléphone ou Variations. En juin 1980, Trust va offrir à la France son premier hymne Hard nommé Antisocial : un riff puissant et hyper efficace, des paroles acerbes envers la société et un look de hardos un peu loubards...
Antisocial est la chanson d'une génération désenchantée: celle d'après 68. Victime expiatoire de la récession économique mondiale née avec le choc pétrolier de 1973, elle lit dans les 20 vers de la chanson de Trust l'expression exacte de son malaise. La pénibilité au travail et l'absence de perspective grandiose? «Tu bosses toute ta vie pour payer ta pierre tombale.» La dimension orwellienne de la société de masse? «Tu marches tel un robot dans les couloirs du métro.» L'individualisme généralisé? «Les gens ne te touchent pas, il faut faire le premier pas.» La brutalité du monde contemporain? «Écraser les gens est devenu ton passe-temps.»

40 ans plus tard....La rencontre est tellement improbable qu’on se demande pourquoi elle n’a pas eu lieu plus tôt !… A notre gauche le groupe le plus cash du hard-rock hexagonal, Trust, à notre droite, l’icône immortelle de la chanson réaliste Edith Piaf… Il suffit dès lors, avec la voix du duo Les Madeleines, de mettre les mots de Bernie Bonvoisin dans la bouche de la petite chanteuse en noir et d’un coup d’un seul, voila que cet “Antisocial”, que l’on connait tous plus ou moins, par cœur prend une toute autre dimension qu’à notre envie aucune des deux “sources” ne devrait renier… De quoi, effectivement, se prendre un petit shoot Trustien et en douceur (ou plus fortement si l’on va au bout du morceau) faire notre cette injonction : “Relève la gueule” et, en ces temps un peu étrange, recommencer à l’ouvrir car finalement c’est ce qu’il y a de plus sain dans notre époque…


Répondre