Late Sixties/Early Seventies

Les présentations ne sont pas obligatoires, mais fortement conseillées. C'est plus sympa de savoir avec qui on discute.

Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Leutte » 21 Avr 2017, 23:38

Bonjour à Tous.

Je me lance donc pour la présentation. Tout d'abord sachez que de tous les forums sur le sujet que j'ai parcouru, celui-ci est le seul qui m'ait vraiment inspiré.
Mon prénom est William, j'ai 42 ans, je vis avec ma compagne et notre fille de 8 ans.

Mes parents, niveau sixties, n'écoutaient qu'un peu de beatles de temps en temps et surtout des trucs français genre Polnareff, hugues Aufray et Nino Ferer. Si j'accrochais bien aux beatles, les français me laissaient froid(ça aurait pu être pire vous pourriez me dire).. C'est donc par l'intermédiaire d'un oncle, de ma tante Joëlle, aujourd'hui décédée(AC/DC, Melody Nelson et" l'homme à la tête de chou" de gainsbourg) et surtout d'un ami de mon père, Jean-Luc, que j'ai découvert cet univers musical fascinant, qu'on appelle tous, plus ou moins "le son seventies". Ce dernier m'avait passé une compilation de son cru sur K7 audio. Et là, la rélévation! Je découvrais d'un coup, Aerosmith, Led Zep, les Doors, BBA(le morceau choisi était le Superstition version Live), ZZtop, PinkFloyd(déjà très écouté par des copains de lycée, comme moi, assez peu enthousiastes du son heighties), le Genesis de Peter Gabriel.. etc. Alors je me lance un peu à l'aveuglette et j’achète quelques albums, un Genesis(Nursery Crime avec le fameux Musical Box), un album des Doors(avant le film d'Oliver Stone), une compil de Led Zep, une des stones(car depuis le temps que j'écoute les beatles j'ai envie d'entendre leurs soi-disants rivaux), les albums de Jimi Hendrix parce que j'entends dire que c'est dieu(ce qui s'avéra véridique), un album des Cream... Puis en échangeant avec des copains de lycée et de fac, j'entends parler puis écoute le velvet underground, les live de Lou Reed, Yes(le vrai, celui de Fragile et de Close to the Edge), les stooges, les Who, Jeff Beck, King Crimson, Jethro Tull, Janis Joplin, Bowie. Quelques CD, des copies sur K7 et c'est à peu prés tout. Sans compter les articles lus dans des magazines diverses sur mes préférés(Doors, Hendrix, Velvet, Who). Fin 80 début 90,émergent quelques groupes intéressants que j'affectionne comme Pixies, RATM, Primus et (j'aie pas honte de l'avouer) les Beasties Boys. Puis vers l'age de 20 ans je découvre le Jazz, et délaisse un peu le rock, sauf Zappa et le groupe américain Phish(découvert à Nice en première partie de concert de Santana, en 96, je dirais), pendant plus d'une décennie.
Mais si j'ai appris une chose, en un peu plus de 40 ans d’existence, c'est qu'une passion, si elle peut s'endormir un peu pendant un temps, ne s'éteint jamais.
C'est ainsi que, vers la fin de la première décennie du siècle, par l’intermédiaire d'un site d'écoute bien connu, je redécouvre mes groupes chéris, les albums que je n'avais pas, et d'autres groupes fabuleux; Blue Oyster Cult(3 premiers albums, après j'accroche plus), Black Sabbath(5 premiers et j'affectionne aussi, dans une moindre mesure, ceux avec Ronnie James Dio), Lynyrd Skynyrd(avant l'accident d'avion), Deep Purple, les allmans brothers, Rory Gallagher, Peter Green, Mike Bloomfield,Traffic, Quicksilver Messenger Service, Camel et d'autres un peu moins connus comme Grand Funk Railroad, Wishbon Ash, Cactus, Atomic Rooster ... En Plus d'écouter les albums et les playlists pharaoniques que je concocte avec amour, j'épluche les biographies de ces artistes sur wikipédia, lis tous les articles et commentaires qui me tombent sous la main, en bon gros obsessionnel que je suis. Je ne me contente d'aimer écouter la musique Rock, j'aime toutes les histoires et anecdotes qui gravitent autours de celle-ci et des géants qui l'ont forgés.

Et là nouveau coup de tonnerre dans ma passion amoureuse de la musique. Alors que je flâne dans ma bibliothèque de quartier, courant janvier 2016,je tombe sur.. "L'Encyclopédie Du Hard Rock des Seventies"(EDHRS) de Dennis Protat. Ce livre ne m'a jamais quitté depuis(pas l'original de la médiathèque bien sur..). Ahh le rock obscur de 68 à 73!!! Grace à mon site d'écoute préféré, j'ai pu avoir accès à la plupart des albums encensés par Dennis Protat. Et j'en ai adoré, tant et tant, recherchant pour ceux-là aussi toutes les infos possibles. Que de ferveur, d'inspiration, de virtuosité, de fraicheur. Ces groupes, comme Budgie, Orang Utan, Demian, Corpus, Bloodrock, Floating Bridge, Fraction, Leaf Hound, Irish Coffee, Toad, Epitaph, Babe Ruth et tant d'autres m'ont éblouis. Je vous laisse deviner ma joie lorsque j'ai découvert les Bios d'alcat01 sur ce site..

Quelle merveilleuse époque que celle allant de 1967 à 1974: blues rock, rock psyché, garage, hard rock, rock progressif, jazz-rock et pourquoi pas un peu de folk rock de temps en temps. Autant de courants, autant de passions; je navigue au grès de mes humeurs et de mes envies. Je refuse de choisir!
Bien sur d'autres très grands albums ont été produit en dehors de cette période. Je pense en vrac à Rage Against The Machine, aux albums jusqu'à Ace of Spade de Motorhead, au London Calling des Clash, au Revolver des Beatles, Doolittle de Pixies, les albums d'Ac/Dc(surtout avec Bon Scott) , d'Elvis Costello, les premiers Judas Priest, Piece of Mind d'Iron Maiden, Appetite for Destruction de Guns n roses(nostalgie..), l'album de 1998 de Neutral Milk Hotel, Under the bridge de Red Hot, Lust for Life d'Iggy Pop, Waiting for Colombus de Little Feat, Song For The Death de QOTSA.........
Mais bon, quand on cherche de l'or et qu'on a trouvé un filon, on a tendance à moins chercher en dehors de celui-ci, surtout quand il semble inépuisable...
Non je ne me lasse pas des albums d'Hendrix, du "Let it Bleed" des stones, de Master of Reality de Black Sabbath, de Led Zeppelin I,II et III et IV, Physical Graffity, Fragile de Yes, Trespass et Foxtrot de Genesis, du live de Beck Bogart & Appice, de l'album live "If you want blood you've got it"de Ac/Dc, Meddle de Pink Floyd. Chaque écoute est un enchantement, une nouvelle expérience en même temps qu'un rituel régénérant.

Pour la petite histoire, j'ai fait la demande d'inscription sur ce site il y a bientôt 2 semaines. Et pour une raison étrange et inconnue je n'ai jamais reçu le mail de confirmation. Je n'ai plus regardé mes mails depuis 3 jours, persuadé qu'il n'arriverait plus. C'est avec joie que j'ai découvert un mail bienveillant de l'administratrice s’inquiétant de ce problème. Après réponse de ma part et déblocage manuel de mon compte, je peux enfin me connecter. Je n'ai néanmoins pas perdu de temps, épluchant donc les bios d'alcat01, les chroniques de Dark Pink et certaines rubriques comme le psychédélisme de A à Z, bien souvent impressionné par la culture musicale des internautes naviguant sur ce site.

Longue vie à ce forum!

William aka Leutte

P.S.: là, maintenant, tout de suite, j'écoute "Hooked on Love" de Grand Funk Railroad et ça balance du tonnerre.
Avatar de l’utilisateur
Leutte
♪♪♪
 
Messages: 394
Inscription: 09 Avr 2017, 12:41
Localisation: Toulouse

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar alcat01 » 22 Avr 2017, 01:49

Salut, William!
soit le bienvenu parmi nous!

Je suis content que mes bios te plaisent...
En fait, j'essaie de faire découvrir tous les groupes ou albums que j'ai pu découvrir depuis maintenant au moins un demi-siècle.
Et pourtant, il existe toujours une grosse quantité de disques de cette époque que je découvre encore aujourd'hui et quand j'entends un de ces albums, la plupart du temps, j'ai la même sensation que quand j'écoutais mes tout premiers disques achetés à la fin des années 60.
Je n'ai jamais pu m'en passer, même (et surtout) dans les moments difficiles, ils m'ont toujours permis de m'en remettre...

Bref, je serai content d'échanger des idées musicales avec toi!
Dans la vie, ce qui est grave, c'est pas tellement d'être con, c'est de le rester

mes Bios:
viewtopic.php?f=18&t=1559
Avatar de l’utilisateur
alcat01
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4876
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25
Localisation: région Lyonnaise

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar zuma » 22 Avr 2017, 07:39

Belle présentation qui retrace et décrit bien le plaisir de la découverte, de l'échange, de la curiosité (de la culture en somme) pour le rock au sens large des sixties et seventies. Tu situes le Graal entre 1967 et 1974, je crois que nous sommes nombreux à considérer qu'effectivement du mid-sixties au mid-seventies, cette décennie fut la plus expérimentale et la plus foisonnante du rock. Mais tu auras remarqué que ce forum n'est ni sectaire ni borné.
Je le considère comme un village, un peu ma résidence secondaire.

Bienvenue ici William. Tu y-as ta place, fais-en bon usage.
Love is all you need.
Avatar de l’utilisateur
zuma
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2635
Inscription: 09 Aoû 2014, 10:39
Localisation: Lyon

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar 33rpm » 22 Avr 2017, 09:33

Leutte a écrit:Aerosmith, Led Zep, les Doors, les Who, Jeff Beck, King Crimson, Jethro Tull, Janis Joplin, Bowie. Blue Oyster Cult, Black Sabbath, Lynyrd Skynyrd, Deep Purple, Rory Gallagher, Peter Green, Mike Bloomfield, Traffic, Quicksilver Messenger Service, Camel, Grand Funk Railroad, Wishbone Ash, Cactus, Atomic Rooster


On dirait le sommaire du prochain RockéFolk :))

Welcome on board !
Avatar de l’utilisateur
33rpm
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1284
Inscription: 08 Sep 2016, 18:50

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Danzik » 22 Avr 2017, 14:17

Non d'un vinyle, de belles, très belles références musicales William ! Des classiques certes mais aussi des choses pointues, bravo ! :chapeau: Parmi tous ces groupes, cela fait plaisir de voir cités "Grand Funk Railroad, Wishbon Ash, Cactus" :cool:
Le Conservatoire de la Croquignolerie Musicale : "Elle est pas électrique ta guitare... c'est une vieille, elle est encore à vapeur !" - Dupont et Pondu - (1964)
Avatar de l’utilisateur
Danzik
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4262
Inscription: 04 Fév 2013, 11:20
Localisation: Zanzibar

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Dark Pink » 22 Avr 2017, 16:22

Salut et bienvenue !
Voilà une présentation comme je les aime ! Avec plein de références connues, certaines inconnues et un voyage qui côtoie les grandes artères tout en empruntant des chemins de traverse et des raccourcis qui rendent les trajectoires uniques :respect:
De voir, dans un détour de ton curriculum musical et personnel, mes petites histoires élevées au rang de chroniques a créé dans mon entourage un respect nouveau... Nan ! Je déconne :rieur: Mais merci :rougez:
Une telle présentation laisse espérer une participation à son image: sympathique et foisonnante. C'est en tous cas ce que j'espère et je me permets de t'y encourager car tu es au bon endroit, ici, c'est fait pour !
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2668
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Monsieur-Hulot » 22 Avr 2017, 16:32

Bonjour.
:)) :)) :))
FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS !
Avatar de l’utilisateur
Monsieur-Hulot
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5228
Inscription: 03 Fév 2013, 19:14
Localisation: Third Stone From The Sun of Marseille

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Danzik » 22 Avr 2017, 16:51

J'confirme pour les "chroniques" et autres du V.I.P. Dark Pink (je salue aussi au passage les bios d'alcat01) : depuis ses retours divers et variés sur le topique... Curiosités Vinyles, j'ai triplé les visiteurs et télé-chargeurs !!! :bat: :-)) :))
Le Conservatoire de la Croquignolerie Musicale : "Elle est pas électrique ta guitare... c'est une vieille, elle est encore à vapeur !" - Dupont et Pondu - (1964)
Avatar de l’utilisateur
Danzik
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4262
Inscription: 04 Fév 2013, 11:20
Localisation: Zanzibar

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Leutte » 23 Avr 2017, 01:06

Merci à tous pour votre accueil.

50 ans que tu écoutes cette musique, alcat01.. Donc ça veut dire que contrairement à moi tu es né à la bonne époque!.. Je plaisante bien sur. Je trouve ça génial de voir regrouper autour de ce forum des personnes d'ages diverses, car ça renforce ma profonde conviction que cette musique a quelque chose d'universel, qu'elle n'est donc pas réservée aux nostalgiques de leur jeunesse et enfin, qu'elle ne peut tomber dans l'oubli.
Je t'envie, c'est vrai, d'avoir été jeune à cette époque, d'avoir pu voir nos idoles en concert et l'histoire d'un grand courant musical en marche. Je te perçois comme un précieux témoin d'une ère bénie par le dieu de la musique en personne. Je trouve tout aussi génial qu'un garçon de 25 ans comme Julien(remontez un peu avant dans les présentations) se passionne lui aussi pour cette époque si lointaine des standards actuels et crée sa chaine Youtube Where's my rock.

Grace aux médias actuels nous pouvons avoir accès à des chef-d'oeuvres que le public de l'époque a soit boudé soit jamais entendu parlé car trop peu diffusés. Je pense, par exemple, au groupe de hard progressif T2, qui n'a produit que deux albums a priori dans l’indifférence la plus totale, avant de disparaitre et d’être oublié quasi-instantanément . Écoutez le premier des deux("It'll Work Out In Boomland" de 1970) et osez m'affirmer qu'il n'aurait pas mérité bien meilleur traitement. Personnellement il me fait beaucoup plus triper que n'importe quel album d'Uriah Heep.

Je serais très surpris qu'en 2037 des forums de fans des années 80 regroupent trois générations d'individus.. Après je ne sais pas, on n'apprendra sans doute que de grands génies de cette époque ont, eux aussi, été ignoré. ça en serait presque rassurant..
Avatar de l’utilisateur
Leutte
♪♪♪
 
Messages: 394
Inscription: 09 Avr 2017, 12:41
Localisation: Toulouse

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar yanamar » 23 Avr 2017, 07:29

Bonjour,

Belle présentation, beaucoup de références en commun y compris lecture de chevet :chapeau:

Après Traffic ce matin , je vais réécouter ton avatar :respect:
Avatar de l’utilisateur
yanamar
♪♪♪
 
Messages: 349
Inscription: 10 Nov 2015, 08:31
Localisation: Complètement à l'ouest

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar alcat01 » 23 Avr 2017, 15:14

Leutte a écrit:Merci à tous pour votre accueil.

50 ans que tu écoutes cette musique, alcat01.. Donc ça veut dire que contrairement à moi tu es né à la bonne époque!.. Je plaisante bien sur. Je trouve ça génial de voir regrouper autour de ce forum des personnes d'ages diverses, car ça renforce ma profonde conviction que cette musique a quelque chose d'universel, qu'elle n'est donc pas réservée aux nostalgiques de leur jeunesse et enfin, qu'elle ne peut tomber dans l'oubli.
Je t'envie, c'est vrai, d'avoir été jeune à cette époque, d'avoir pu voir nos idoles en concert et l'histoire d'un grand courant musical en marche. Je te perçois comme un précieux témoin d'une ère bénie par le dieu de la musique en personne. Je trouve tout aussi génial qu'un garçon de 25 ans comme Julien(remontez un peu avant dans les présentations) se passionne lui aussi pour cette époque si lointaine des standards actuels et crée sa chaine Youtube Where's my rock.

Grace aux médias actuels nous pouvons avoir accès à des chef-d'oeuvres que le public de l'époque a soit boudé soit jamais entendu parlé car trop peu diffusés. Je pense, par exemple, au groupe de hard progressif T2, qui n'a produit que deux albums a priori dans l’indifférence la plus totale, avant de disparaitre et d’être oublié quasi-instantanément . Écoutez le premier des deux("It'll Work Out In Boomland" de 1970) et osez m'affirmer qu'il n'aurait pas mérité bien meilleur traitement. Personnellement il me fait beaucoup plus triper que n'importe quel album d'Uriah Heep.

Je serais très surpris qu'en 2037 des forums de fans des années 80 regroupent trois générations d'individus.. Après je ne sais pas, on n'apprendra sans doute que de grands génies de cette époque ont, eux aussi, été ignoré. ça en serait presque rassurant..


A propos de T2, le seul album vraiment bon est celui de 1970.
Le reste n'est pas mauvais, mais il est assez quelconque...
Dans la vie, ce qui est grave, c'est pas tellement d'être con, c'est de le rester

mes Bios:
viewtopic.php?f=18&t=1559
Avatar de l’utilisateur
alcat01
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4876
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25
Localisation: région Lyonnaise

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Leutte » 23 Avr 2017, 23:44

alcat01 a écrit:A propos de T2, le seul album vraiment bon est celui de 1970.
Le reste n'est pas mauvais, mais il est assez quelconque...


Là tu m'as mouché: je n'ai pas pris le temps d'écouter les autres(la discographie de l'EDHRS n'en recense que deux, mais d'autres sont en effet disponibles)..

Après c'est une question de gout personnel; toi tu qualifies l'album de 1970 de "vraiment bon". Pour moi c'est un diamant. Et à chacun son approche. Certains abordent le coté Groupe dans l'ensemble de sa production discographique, et je peux très bien le comprendre. Pour ma part, ce sont les albums eux-mêmes qui comptent. Un groupe qui ne produit qu'un seul fabuleux album(en admettant que les autres soient insipides) aura pour moi un capital sympathie plus important qu'un groupe à la production plus homogène mais sans véritable pépite.


Allez!.. je ne peux m’empêcher de vous proposer un petit extrait:
"No more white horses"-T2
si vous pouvez l'écoutez en bonne qualité c'est mieux sinon..
https://www.youtube.com/watch?v=Yg1i6Y-ybTw
Avatar de l’utilisateur
Leutte
♪♪♪
 
Messages: 394
Inscription: 09 Avr 2017, 12:41
Localisation: Toulouse

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Algernon » 23 Avr 2017, 23:58

Bienvenue à bord William. Avec le titre je n'avais pas percuté que c'est une présentation.



Bon, il ne me semble pas avoir lu les noms de Thin Lizzy, Spirit, Todd Rundgren, Sparks, Hot Tuna, Procol Harum, Gary Moore, The Sensational Alex Harvey Band, Doobie Brothers, Hawkwind, ABDD, Humble Pie, Caravan, Joan Armatrading, Ted Nugent, Stranglers, Johnny Winter, Spooky Tooth, Talking Heads, Slade, Jean-Noël Dupré, Mott The Hoople, Steve Miller Band, XTC... mais ça ira tout de même. :uhuh:

Comment ça "j'accroche plus après les trois premiers Blue Öyster Cult"... Image
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 15686
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Monsieur-Hulot » 24 Avr 2017, 09:15

Putain, je viens de regarder le générique du "Love Boat" jusqu'au bout ! 0-)
FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS !
Avatar de l’utilisateur
Monsieur-Hulot
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5228
Inscription: 03 Fév 2013, 19:14
Localisation: Third Stone From The Sun of Marseille

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Leutte » 24 Avr 2017, 09:57

Algernon a écrit:Bienvenue à bord William. Avec le titre je n'avais pas percuté que c'est une présentation.



Bon, il ne me semble pas avoir lu les noms de Thin Lizzy, Spirit, Todd Rundgren, Sparks, Hot Tuna, Procol Harum, Gary Moore, The Sensational Alex Harvey Band, Doobie Brothers, Hawkwind, ABDD, Humble Pie, Caravan, Joan Armatrading, Ted Nugent, Stranglers, Johnny Winter, Spooky Tooth, Talking Heads, Slade, Jean-Noël Dupré, Mott The Hoople, Steve Miller Band, XTC... mais ça ira tout de même. :uhuh:

Comment ça "j'accroche plus après les trois premiers Blue Öyster Cult"... Image


Salut Algernon,

Non en effet.. ça ne veut pas dire que je n'ai pas écouté la plupart de ceux que tu cites. Mais parlons-en, avec plaisir.
Thin Lizzy a eu ma sympathie un temps, j'écoutais surtout Jailbreak et Bad Reputation. Et finalement c'est plutôt Le premier et Vagabonds..(de 73 je crois) qui retiennent mon attention actuellement.
Pour ce qui est de Todd Rundgren: l'album un peu barré(je crois que c'est wizzard quelquechose, une pochette aux tons bleu il me semble) m'a bluffé. Un autre de ses albums connus(le rouge je crois, aux sonorités plus classiques) m'a par contre laissé complétement indifférent à la première et seule écoute.
J'ai les 4 premiers albums de Spirit sinon, ainsi que celui de 76. Je suis fan de Randy California(pas dans le sens fanatique, mais plutôt dans le sens que j'apprécie et admire son jeu de guitare et sa démarche artistique) et surtout de son "Kaptain Kopter and tirly birds"(excusez l'orthographe, j'ai écrit sans vérifier, de mémoire).
Spookie Tooth: c'est un son tellement proche de ce que j'affectionne. Les musiciens et surtout le chanteur sont excellents. Et pourtant.. pour une raison inconnue je ne suis pas vraiment tombé sous le charme. L'album Spookie Two est très très bien(Evil Woman, quel morceau!). Les autres me laissent de marbre pour l'instant, sauf la version de "I am the Walrus", que je préfère carrément à l'original. Faudrait quand même que j'écoute l'album"the mirror" avec Mike Patto que j'aime bien aussi.
Hawkind est un très grand groupe, rien à dire. J'aurais pu le citer dans la partie découverte de groupes de ma seconde phase rock(site d'écoute depuis 2008).
Ma curiosité pour la musique de Gary Moore a été bien entamée du fait de mon aversion pour "parisienne walkaways"..
Sparks est un groupe très intéressant. J'ai bien accroché à un des albums de leur période anglaise. "Kimono my house" reste une référence. Après j'avoue ne pas avoir envie de l'écouter tous les mois.
The Sensational Alex Harvey Band est sur ma liste d'attente des trucs à écouter.
Ted Nugent, là encore, partie découverte, il aurait eu sa place. c'est surtout les live que je retiens: le double live gonzo, et Survival of the fittest(avec les amboy dukes). ces deux albums sont extraordinaires! Encore un point pour toi Algernon.

On arrive à l'oubli dont j'ai le plus honte.. Johnny Winter!!! oui oui et re oui. Je vénère ce type au même titre que Cipolina ou Peter Green. Et même il gagne du terrain dans mon cœur à mesure que je l'écoute, se rapprochant dangereusement de Rory Gallagher..
Humble Pie, Caravan, Mott the Hoople(surtout période Island Years 69/72, l'album Mott contient aussi quelques bijoux), beaucoup écouté et apprécié aussi.

Maintenant au tour de Blue Oyster Cult, enfin! Là encore, je n'ai pas forcément fait les choses comme tout le monde.. je n'ai pas commencé par "Agents of fortune". Un texte (Philippe Manoeuvre peut-être, mais pas sur) m'a encouragé à commencer par les trois premiers. Je pestais de ne pas les avoir découvert avant, tant cette musique synthétisait presque tout ce que j'aime dans le rock. Le live "on your feet.." est sublime aussi. En comparaison l'album qui a suivi(voir plus haut) m'a beaucoup déçu. Je trouve qu'on perd quelquechose par rapport à ceux d'avant. Je ne saurais dire quoi. Je trouve le son trop lisse. J'avoue ne pas avoir trop insisté avec les suivants, l'écoute distraite que je leur ai accordé ne m'a pas convaincu.

J'aurais pu citer Free également que je préfère incontestablement à Bad Company; en particulier l'album Tons of Sobs. A bannir par contre leur quatrième album.
Et niveau prog, les 4 premiers de Gentle Giant!(je n'arrive pas à chopper le 5eme et je le regrette, il parait qu'il est très bien).

Merci pour ton commentaire Algernon!
Avatar de l’utilisateur
Leutte
♪♪♪
 
Messages: 394
Inscription: 09 Avr 2017, 12:41
Localisation: Toulouse

Suivante

Retourner vers Venez vous présenter ici

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité