Late Sixties/Early Seventies

Les présentations ne sont pas obligatoires, mais fortement conseillées. C'est plus sympa de savoir avec qui on discute.

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Algernon » 24 Avr 2017, 11:15

Merci de prendre du temps pour parler des groupes et des musiciens qui nous font vibrer. Tout le monde ne prend pas autant de peine.
Évidemment, je mentionne tous ces noms par malice, histoire de titiller ta réactionnite, qui semble développée.
Dernière édition par Algernon le 24 Avr 2017, 12:30, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 16157
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar dada52 » 24 Avr 2017, 11:20

Moi non plus, comme je ne sais plus qui au dessus, je n'avais pas compris que c’était une présentation en voyant le titre.
Bienvenue parmi nous William et absolument ravi de te lire.
ça fait du bien de lire autant de noms que l'on aime dans une seule et belle présentation.
Comme Alcat, Chien de feu et d'autres, bientôt 60 piges au compteur pour moi aussi.
J'écoute de la musique depuis...48 ans. J'ai découvert petit à petit tous les groupes dont tu parles,
J'ai une belle collection et je découvre encore des groupes et des disques presque toutes les semaines.
Tout ce que tu dis sur l'époque bénie de la musique (67-74) nous le partageons tous ici.
C'est notre raison de vivre et nous sommes devenus des connaisseurs avec les années et surtout avec nos échanges
sur ce forum, où on en apprend tous les jours. Il faut dire qu'il y a des sacrés connaisseurs ici.
Tu devrais y trouver ton compte si tu participes régulièrement. Au plaisir de te lire. :coucouz:
Avatar de l’utilisateur
dada52
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1278
Inscription: 04 Fév 2013, 12:07
Localisation: dans le 52

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Leutte » 24 Avr 2017, 12:22

dada52 a écrit:Tu devrais y trouver ton compte si tu participes régulièrement. Au plaisir de te lire. :coucouz:

C'est bien mon intention.
Merci pour ton chaleureux accueil dada52.
Avatar de l’utilisateur
Leutte
♪♪♪
 
Messages: 463
Inscription: 09 Avr 2017, 12:41
Localisation: Toulouse

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar zuma » 24 Avr 2017, 12:22

Je ne suis pas loin d'être d'accord sur tout ce que tu as écrit. Y-compris sur Johnny Winter. :copains:
Love is all you need.
Avatar de l’utilisateur
zuma
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2775
Inscription: 09 Aoû 2014, 10:39
Localisation: Lyon

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Monsieur-Hulot » 24 Avr 2017, 12:26

Qui qui titille qui ? Y a un bon plan ou bien ...? :lovemauve: :lovemauve: :lovemauve:
FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS !
Avatar de l’utilisateur
Monsieur-Hulot
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5304
Inscription: 03 Fév 2013, 19:14
Localisation: Third Stone From The Sun of Marseille

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Dark Pink » 24 Avr 2017, 13:08

Alors ce qui est cool, c'est que je peux te poser une de mes questions favorites lors des présentations: Et Van Der Graaf Generator ?
Comme je l'ai dit ici, je l'ai découvert dans des circonstances particulières qui ont eu leur importance: deux chouettes copines aux manettes, le tout rehaussé par les larmes (discrètes mais larmes tout de même) de ma prof d'anglais, chouette elle aussi. Mais la suite de la discographie de ce groupe et de son leader, Peter Hammill, en solo ont de quoi ravir tes oreilles même si tu t'arrêtes à 1974, ce que je ne te conseille pas tant on trouve des perles dans les années suivantes.
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2782
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Algernon » 24 Avr 2017, 14:37

Free, j'avais failli glisser le nom tout à l'heure. Bad Co : au moins les deux premiers. :rollin:
J'ai oublié les Wings dans mes chouchoux... :brave:
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 16157
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Leutte » 25 Avr 2017, 00:07

Dark Pink a écrit:Alors ce qui est cool, c'est que je peux te poser une de mes questions favorites lors des présentations: Et Van Der Graaf Generator ?
Comme je l'ai dit ici, je l'ai découvert dans des circonstances particulières qui ont eu leur importance: deux chouettes copines aux manettes, le tout rehaussé par les larmes (discrètes mais larmes tout de même) de ma prof d'anglais, chouette elle aussi. Mais la suite de la discographie de ce groupe et de son leader, Peter Hammill, en solo ont de quoi ravir tes oreilles même si tu t'arrêtes à 1974, ce que je ne te conseille pas tant on trouve des perles dans les années suivantes.


J'avais lu cette histoire dans ton topique "la première fois que j'ai écouté ça"( c'est bien ça, non?). Elle m'a touché. Bon pas besoin d'écouter l'extrait de piper at the gates of dawn que je connais par cœur. Mais j'ai écouté le morceau de VDGG que je ne connaissais pas, et, plongé dans ton histoire, je l'ai trouvé magnifique. Après sinon j'ai Still life dans ma bibliothèque musicale, et je l'ai écouté plusieurs fois avec bonheur. Mais c'est le seul album que je connais.. Je sais, c'est un mastodonte du rock progressif, et j'aurais sans doute du m'y pencher d'avantage. A l'époque où j'avais essayé de découvrir ce groupe(2eme époque~2010), je crois me souvenir que j'étais tombé sur un album que j'avais trouvé trop difficile d’accès, je suis incapable de te dire lequel. Des fois on manque de réceptivité pour des raisons personnelles, où parce qu'on est pas dans l'état d'esprit adéquat. Je ne sais pas. Toujours est-il que jusqu'à ce que je découvre Still Life, il y a un ou deux ans, je n'ai jamais senti le courage d'y revenir.

Et non, je ne m’arrêtes pas à 1974. J'ai juste constaté, empiriquement, qu'il y a une chute importante des productions qui me font vibrer au fur et à mesure qu'on avance après cette année( et même 74 par rapport à 73). Mais ce n'est surement pas un théorème mathématique. Certains artistes restent fidèles à leur vision de la musique quelque soit la mode du moment. Je glisse au passage que j'ai détesté que les stones fassent un morceau disco pour retrouver les faveurs du public.

Pour en revenir à VDGG, je veux bien que tu me conseilles un album pour enchainer après Still Life.
Par exemple si on me demandait de faire découvrir Black Sabbath à quelqu'un, je lui conseillerais de commencer par Paranoid, car c'est le plus facile d’accès. Pourtant je lui préfères Master of Reality, éponyme, Sabbath bloody Sabbath et même le volume 4. Mais pour découvrir je conseillerais l'ordre inverse.. pour finir en apothéose!
Avatar de l’utilisateur
Leutte
♪♪♪
 
Messages: 463
Inscription: 09 Avr 2017, 12:41
Localisation: Toulouse

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar yanamar » 25 Avr 2017, 09:12

Pour Van Der Graaf Generator mon titre préféré est sur Godbluff : The Sleepwalkers :respect: facilement trouvable sur le tube

Image
Avatar de l’utilisateur
yanamar
♪♪♪
 
Messages: 396
Inscription: 10 Nov 2015, 08:31
Localisation: Complètement à l'ouest

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Leutte » 25 Avr 2017, 09:44

Algernon a écrit:Free, j'avais failli glisser le nom tout à l'heure. Bad Co : au moins les deux premiers. :rollin:
J'ai oublié les Wings dans mes chouchoux... :brave:


Bon il faut que je cite Rush quand même, j'ai beaucoup écouté tout leurs albums du premier jusqu'à Moving Pictures(1981..). Du hard progressif encore. Mon morceau préféré est Xanadu. Ma tendresse, niveau albums, va aux deux premiers. Je leur trouve un coté moins sophistiqué que les autres qui me charme plus. A partir de signals, là, je suis très fâché!!!.. Mais je serais un sacré hypocrite si je ne reconnaissais pas avoir pris énormément de plaisir à écouter leurs longues pièces progressives(des albums d'avant, pas d’ambiguïté..). Après je manque de constance, dans leur écoute. Comme je disais plus haut, la musique chez moi, c'est beaucoup une histoire d'envie. Et à part des piqures de rappel régulières de leurs msorceaux Red Barcheta, Spirit of Radio, Working Man, Xanadu et la Villa Strangiato(et tiens, maintenant que j'y pense ça fait un bail que je n'ai pas écouté Tom Sawyer) , je peux rester six mois sans écouter un de leurs albums. Dans le style(ou presque) je préfère Budgie. J'ai lu quelque part sur ce forum que Geddy Lee s'était probablement inspiré du jeu de Burke Shelley. J'adhère à cette hypothèse.

Niveau chouchou atypique(parce que un peu plus ancrés sixties, quoique..), je dirais les Kinks. Niveau vision artistique c'est quand même le haut du panier. Gros Gros oubli. Quelle variété dans les compositions, quelle audace. La plus grosse injustice du siècle en terme de reconnaissance. C'est vrai que là encore je suis très irrégulier dans mes écoutes, mais quand ça me prend, je suis capable d'écouter trois de leurs albums à la suite!

Et oui, Algernon, les deux premiers de Bad Co sont bien meilleurs que les autres, mais pas de coup de foudre pour moi.
Les Wings je sais que c'est le groupe de McCartney mais c'est tout..
Avatar de l’utilisateur
Leutte
♪♪♪
 
Messages: 463
Inscription: 09 Avr 2017, 12:41
Localisation: Toulouse

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Dark Pink » 25 Avr 2017, 10:52

Le sujet "La première fois..." est un sujet que j'ai installé ici et que je squatte effrontément mais tu es le bienvenu (et tous les autres) pour y raconter tes premières fois, cela va sans dire.

Pour Van Der Graaf Generator, je crois qu'on serait plusieurs à te conseiller l'album "H to He Who Am the Only One" et sa chanson phare (bien qu'elle se passe "at the black bottom of the sea") "Killer". Avec The Least We Can Do Is Wave To Each Other où on trouve Refugees, ce sont les deux albums que je préfère d'eux et j'ai lu le camarade 33rpm dire la même chose.

Je suis aussi d'accord avec Algernon, la discographie Solo de McCartney ou son parcours avec Wings recèle quelques disques aussi jouissifs que ceux des Beatles. je te cite mes préférés qui ne sont qu'une indication très réduite pour ne pas te bombarder de titres : avec Wings, Wild Life et en solo, Ram et Flowers in the Dirt qui vient d'être réédité. Je me rends compte en écrivant ça que c'est pas assez, ce mec a fait tant d'excellentes chansons que c'est une pitié de ne citer que ceux-là, mais il faut choisir, alors je choisis.
S'il n'en faut qu'un seul, je choisis Ram à écouter si possible sur une chaîne correcte, en mono, bien fort. En vrai on fait ce qu'on peut alors il faut quand même monter le son de n'importe quelle version qui fera l'affaire.
On peut même écouter la version du groupe de circonstance Pure McCartney qui réalise un hommage pur jus des plus réussis.
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2782
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Algernon » 25 Avr 2017, 13:52

'Band on the run' a été un premier disque clé dans les gros déclics qui me guidèrent vers la pop miouzique aux multiples chapelles. En même temps que les Fab Four.

https://www.franceinter.fr/emissions/ve ... avril-2017
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 16157
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Leutte » 25 Avr 2017, 15:28

Algernon a écrit:'Band on the run' a été un premier disque clé dans les gros déclics qui me guidèrent vers la pop miouzique aux multiples chapelles. En même temps que les Fab Four.

https://www.franceinter.fr/emissions/ve ... avril-2017


Chouette émission; je suis en train de finir de l'écouter. Je fais partie des cons que Mishka décrit(s'incluant dedans dans sa jeunesse), perclus de préjugés sur McCartney et les Wings. C'est vrai que ça fleure bon les racines noires de toute la musique qu'on aime. Je ne savais pas qu'il avait collaboré avec Elvis Costello. +1 pour Paul. Préjugé d'autant plus nul que je sais pertinemment que bon nombre des chansons estampillées L/McC que je préfères ont été, en réalité, composées par lui. Je ne sais plus les titres exactement, mais je me rappelle m’être fait la réflexion en lisant un article levant le secret de la paternité réelle de certaines d'entre elles.
Après de là devenir un adepte de la pop musique.. Je ne sais pas. Mais pourquoi pas visiter quelques chapelles..
Allez hop; "Band on the run" dans la besace des trucs à écouter cette semaine. Décidément j'ai beaucoup de boulot dés la première semaine de cours..

P.S. : en plus c'est le premier bassiste/chanteur connu; comme mes chouchous Jack Bruce, Lemmy, et Burke Shelley.
Avatar de l’utilisateur
Leutte
♪♪♪
 
Messages: 463
Inscription: 09 Avr 2017, 12:41
Localisation: Toulouse

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar 33rpm » 25 Avr 2017, 21:33

Je ne me souviens pas d'avoir dit que H to He et The Least sont mes VDGG préférés mais ils sont dans mes favoris au même titre que les autres du début jusqu'à Still Life. La disco solo de Peter Hammill est un complément indispensable, ses deux premiers albums et puis Nadir's Big Chance, In Camera, etc. C'est d'une richesse incroyable, Hammill est un géant, comme Robert Fripp, il y en a peu comme eux, avec une vision, une constance, une intégrité, peu ou pas de raté. Même Zappa, Dylan, Neil Young, Lou Reed ou John Cale ont eu des passages à vide. C'est dire où je place Hammill.
Avatar de l’utilisateur
33rpm
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1460
Inscription: 08 Sep 2016, 18:50

Re: Late Sixties/Early Seventies

Messagepar Chien de feu » 25 Avr 2017, 22:38

Hello William :chapeau:

Bienvenue ici :coucouz:

Belle entrée en matière et très bonnes références musicales
RIEN NE SERT DE POURRIR , IL FAUT MOURIR A POINT .

Sid VICIOUS
Avatar de l’utilisateur
Chien de feu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4063
Inscription: 03 Fév 2013, 19:06
Localisation: La fin de la terre

PrécédenteSuivante

Retourner vers Venez vous présenter ici

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité