Disques Bloc Thyristors

Parlons ici des labels qui ont un lien avec les années 60 et 70, anciens et récemment créés.
Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 415
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Disques Bloc Thyristors

Message par Douglas » jeu. 9 janv. 2020 22:35

Un topic autour du label de Jean-Noël Cognard, par commodité je rajoute aussi le label Bimbo Tower Records, l'un étant dans l'autre et l'autre dans l'un, c'est assez inexplicable, voire inextricable, c'est comme ça la coopération...

Jean- Noël Cognard est batteur, il a baigné depuis tout jeune dans le milieu du jazz, petit à petit il s'est immergé dans la vie parisienne, a fait des rencontres, des concerts, et, en amoureux du vinyle, s'est lancé dans la création du label "Disques Bloc Thyristors".

On remarque immédiatement une constante dans l'élaboration des pochettes, que ce soit pour la texture ou le graphisme. Elles sont magnifiques, sérigraphiées, et évoquent différents thèmes comme la société industrielle ou même un certain cinéma... Les "Thyristors" sont des éléments blindés chauffants en acier destinés à certains fours, une évidente fascination des sites industriels s'exercent sur Jean-Noël qui exploite ce thème non seulement sur les pochettes mais également dans les titres de morceaux ou des albums.

On retrouve des grands noms du jazz dans les albums enregistrés par le label: Jac Berrocal, Jean-François Pauvros, Michel Pilz, Keith Tippett, Patrick Müller, Barry Guy, Itaru Oki... et bien sûr Jean-Noël à la batterie sur tous les albums !

La production du label, on l'a compris, tient surtout par la volonté d'un seul homme, mais aussi grâce à ceux qui font vivre le label ne serait-ce qu'en achetant les vinyles, souvent tirés à quelques centaines d'exemplaires et à prix assez petits. Telle qu'elle existe aujourd'hui, la collection compte quatorze références, on remarque tout de même trois coffrets (Brigantin, l'Etau et Aux Antipodes de la Froideur) qui sont vraiment magnifiques. La plupart des albums sont parus entre 2010 et 2013, le dernier coffret étant sorti en 2018 j'ai bien peur que le label ne soit en sommeil...

Je vais essayer de vous présenter ici les albums dans l'ordre des parutions, par contre pour les extraits c'est plus compliqué car ce sont des parutions vinyles et ripper des vinyles, je ne sais pas...

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 415
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Douglas » ven. 10 janv. 2020 06:43

Image

Salmigondis ‎– Trop De Pas Assez ( Disques Bloc Thyristors ‎– Vinyle 0010 )
Recorded at Instants Chavirés, Montreuil, France, March 14 2007. Handmade cover, comes with 3 inserts. paru en 2008 - Probablement limité à 150 copies

Alto Saxophone, Keyboards, Bass – Jérôme Declercq
Bass, Keyboards, Electronics – Jean-Pierre Barja
Drums, Percussion [Mer De Grenaille, Objets], Voice – Jean-Noël Cognard
Guitar, Electronics – Mathieu Renaud
Keyboards, Turntables, Electronics – Ludovic Renaud

Salmigondis, on nous promet un « assemblage disparate », un « mélange confus » et même un « trop de pas assez » placé en exergue sur l’album ! On nous sert du free, de l’électro, de l’expérimental et des impros à tout va, une vague sonore déferle entre nos oreilles, « les grandes marées » arrivent…

Jérôme Declercq a préparé ses armes, hétéroclites en effet : basse, saxo alto et claviers, pour clarifier le projet Jean-Pierre Barja joue également de la basse et des claviers en ajoutant la touche électro, Ludovic Renaut aime aussi les claviers, il ne joue pas de basse mais tripatouille les sons électro et la turntable, Mathieu Renaud joue de la guitare et se préoccupe également d’électro. Pour soutenir tout ce salmigondis Jean-Michel Cognard à la batterie et aux percussions hurle, tape, frappe en mesure s’il vous plaît…

Bon rien n’est simple, c’est vraiment barré, dadaïste, libertaire, ça outrepasse ! En plus des pochettes faites à la main, une grosse bagnole garée devant un entrepôt est dessiné sur la bulle rose collée sur le carton de la mienne de pochette…

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 415
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Douglas » sam. 11 janv. 2020 08:31

Image

Salmigondis ‎– Assez De Trop Pas - Disques Bloc Thyristors ‎– vinyle 0020
Recorded at Instants Chavirés, Montreuil, France, March 15 2007 - Handmade cover, comes with 2 inserts - Paru en 2008

A nouveau Salmigondis, après « Trop de Pas Assez » voici leur second album « Assez de Trop Pas », la revendication est cousine ma foi ! La pochette est à nouveau faite à la main, un collage encore, plus élaboré que pour le précédent. Je ne renouvelle pas la liste des musiciens, mais ici s’ajoute une cohorte d’invités : Charlot (voice, percussion, flute), Philémon (sax, electronics), Eric Lewis (trumpet), David Khalifa (percussion), Etienne Foyer (drums), au total ça frôle la dizaine de participants et comme l’enregistrement provient du concert aux « Instants Chavirés » de 2007, on imagine la douce folie créatrice de ce soir là, nul doute que l’on aurait aimé y être !

L’album est entièrement free, sans doute avec un canevas précédemment établi. Essentiellement des improvisations et un niveau d’écoute exigeant des uns et des autres pour atteindre une belle complicité, la face deux nous renvoie carrément à une transe shamanique, intense, avec relance et accélération continuelle… c’est vraiment très chaud !
Modifié en dernier par Douglas le dim. 12 janv. 2020 08:08, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 415
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Douglas » dim. 12 janv. 2020 08:08

Image

Tankj ‎– Puissance 36 Kw - Disques Bloc Thyristors ‎– Vinyle 0030
Recorded at Instants Chavirés, Montreuil, France, July 2&3 2007. Handmade cover, comes with 3 inserts. Paru en 2008

« Puissance 36 KW » premier album de Tankj, sorti en 2008, n’est pas pour rien dans la décision de Jean-Noël Cognard de nommer son label « Bloc Thyristors », c’est même son évocation qui s’est montrée décisive dans ce choix, les deux concepts étant liés.

Tankj c’est Chicco Gramaglia au trombone, Arnaud Rivière à l'électro et aux tables, Titus Oppmann à la contrebasse et Jean-Noël Cognard à la batterie. C’est free, puissant, il y a du larsen, de « mauvaises ondes » parfois agressives, c’est un combat, acharné, sans compromission. Chico Gramaglia semble faire le tour des possibilités de son trombone en dialoguant avec Rivière qui fait hurler les machines. La rythmique finalement plutôt rock cadre tout ça, relance en proposant d’autres directions. A l’arrivée un album live « noise » salutaire et réussi !

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 415
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Douglas » lun. 13 janv. 2020 07:43

Image

Tankj ‎– Craquer Les Liants - Disques Bloc Thyristors ‎– vinyle 0050
Enregistré au studio Pierre Schaeffer - Chatenay Malabry - 23 & 24 juin 2009. Transparent blue vinyl, in a screen printed fold-open sleeve. Paru en 2009 - Tirage limité à 300 exemplaires.

« Craquer les liants » est le second album de Tankj, il arrive un an après son prédécesseur, cependant le groupe a été modifié. On retrouve bien entendu l’inamovible Jean-Noël Cognard à la batterie, toujours accompagné du bassiste Titus Oppmann, un trompettiste et joueur de bugle, Serge Adam se joint au groupe avec son cortège de sons nouveaux, ainsi que Jérôme Noetinger et son dispositif électro acoustique. L’équilibre général de l’ancien groupe est respecté, les changements de couleur restent à la marge.

L’album est très free et très ouvert, du streetrecording, un grain de folie mis en boîte par Noetinger trouve un écho chez ses partenaires, ça part dans de multiples directions, ça glisse, ça dérape, l’effet est accentué par des brisures rythmiques, c’est joyeux et gentiment bordélique, un album finalement très sympathique dans lequel il est difficile de se perdre tout à fait.

Pour écouter:
Modifié en dernier par Douglas le mer. 29 janv. 2020 06:36, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 415
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Douglas » mar. 14 janv. 2020 08:29

Image

Empan ‎– Entraxes Inégaux - Disques Bloc Thyristors ‎– vinyle 0040
Enregistré au studio Pierre Schaeffer - Chatenay Malabry, le 28 juin 2009. Limited to 300 copies on red vinyl. Paru en 2010

Empan est une formation composée de Jac Berrocal (trompette, piano), Jean-Noël Cognard (percussions), Béatrice Godeau (violoncelle), Judith Khan (voix) et Dan Warburton (violon, claviers). L’album « Entrax Inégaux » a belle allure avec sa pochette « Silkscreen », l’album est lui aussi limité, « Bloc Thyristors » oblige…

Outre la présence du légendaire Jac berrocal à la trompette (avec de fréquents effets reverb) on remarque la vocaliste Judith Khan, étonnante, expressive, très free, elle se glisse parfaitement dans la masse sonore dans laquelle elle se fond avec bonheur. L’album possède une dominante très acoustique violon, violoncelle, piano et percussions dessinent un espace propice aux nombreuses interactions entre les musiciens qui improvisent, féconds dans cet espace de liberté qu’ils délimitent et redimensionnent continuellement…

Pour écouter:
Modifié en dernier par Douglas le mer. 29 janv. 2020 06:40, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 415
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Douglas » mer. 15 janv. 2020 06:13

Image

Tribraque ‎– Tribraque - Disques Bloc Thyristors ‎– thyristors vinyles 0060/70 - Paru en 2010
Recorded July 24, 2009 at l'auditorium du Conservatoire de Chatenay-Malabry, France. Silkscreened gatefold cover, purple-brown marbled vinyl. 2 LP

Premier album de Tribraque, en fait un double avec une pochette assez cossue. Tribraque est composé de musiciens bien connus, l’inévitable Jean-Noël Cognard à la batterie et aux « objets » puisqu’il s’agit d’un « Bloc Thyristors », mais aussi Jean-François Pauvros à la guitare et Patrick Müller à l’électro. L’enregistrement est effectué en 2009 à l’auditorium du conservatoire de Chatenay-Mallabry.

Avec cet album nous somme en plein dans les motivations Indus et Noise du label. On retrouve le principe de « mur du son » souvent propre à ce type de musique, avec une guitare énorme, Pauvros s’en donne à cœur joie, Patrick Müller et son électrosonic lui aussi gronde, sature et s’emploie avec stridence à élever la température, tandis que Jean-Noël cogne et tape et tape et cogne… Six parties denses, une ou deux par face, avec de nombreuses montées toutes en tension, c’est souvent puissant, intense, au bord de la rupture, puis ça s’apaise, des formes nouvelles apparaissent, s’agrègent, et ça repart de plus belle !

Trois magnifiques musiciens !

Pour écouter:
Modifié en dernier par Douglas le mer. 29 janv. 2020 06:42, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 415
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Douglas » mer. 15 janv. 2020 19:46

Il n'existe pas de lien "youtube" de qualité suffisante pour rendre compte de la beauté de la musique de Tribraque, mais par contre certains enregistrements amateurs nous mettent bien dans l'ambiance...

Deux minutes de TRIBRAQUE avec Jean-François Pauvros, Jean-Noël Cognard et Patrick Müller - Rennes le 30 mars 2012


TRIBRAQUE - 20 ans Trace Label - L'Echangeur - 27/06/2015 (le son est carrément meilleur). -

Jean-Noël Cognard (batterie) - Jean-François Pauvros (guitare) - Patrick Müller (électrosonic) - (Au pied de la batterie on voit la pochette de l'album de 2015.)

Tribraque. Pauvros - Cognard - Müller - Instants Chavirés - 14/05/2015 (J'aurais aimé y être)... L'un des rares concerts où, à la fin on présente les musiciens, l'ingénieur du son... le barman (donc Régis), Laurent (à la caisse), mais aussi les ... spectateurs: Albert, Mohamed, jérôme, Régis (ce doit être le même)...

Avatar du membre
Silence
Modérateur
Modérateur
Messages : 489
Enregistré le : jeu. 1 août 2019 05:27

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Silence » mer. 15 janv. 2020 20:58

Vu le line-up je ne m’attendais pas à de l’easy listenning ... chui pas déçu. Pas le disque à passer en musique de fond pour la galette au bureau ... les gars comme Pauvros, t’as l’impression qu’ils débanderont jamais ! 🤟
"Plus on pédale moins vite, moins on avance plus vite"

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 415
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Douglas » jeu. 16 janv. 2020 06:51

Silence a écrit :
mer. 15 janv. 2020 20:58
Vu le line-up je ne m’attendais pas à de l’easy listenning ... chui pas déçu. Pas le disque à passer en musique de fond pour la galette au bureau ... les gars comme Pauvros, t’as l’impression qu’ils débanderont jamais ! 🤟
C'est sûr que c'est avant tout jouissif et ... ludique! ces trois-là prennent leur pied, c'est sûr (et le public avec)!
Le topique était un peu froid sans musique, du coup ça donne envie, dommage que l'aventure semble terminée...

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 415
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Douglas » ven. 17 janv. 2020 05:41

Image

Michel Pilz And Jean-Noël Cognard ‎– Binôme - Disques Bloc Thyristors ‎– vinyle 0080 - Paru en 2010
Recorded by Guillaume Deviras (Audioscene) on February 25, 1984 at la Celle Saint Cloud. Silkscreened gatefold cover. Limited to 200 copies on yellow vinyl.

Un deux cents copies enregistré le vingt-cinq février 1984 à La Selle St Cloud et publié en 2010. Un grand cru qui a su vieillir avant que l’on ne s’occupe de lui, c’est un duo entre Jean-Noël Cognard, déjà batteur donc, et Michel Pilz à la clarinette basse, « Binôme » c’est bien ça. Ces deux là ce sont rencontrés à un concert de Peter Brötzmann au Théâtre Dunois, c’est sans doute la raison qui explique le nom du titre qui occupe la face A : « 28, Rue Dunois ». Il est probable aussi qu’ils se soient revus au « 52, allée La Fontaine » qui occupe la face B, des rencontres qui se poursuivront avec la parution de coffret « Entrechoc ».

Le public a su attendre et il n’est pas déçu ! Ce duo magnifique offre ici l’un des albums les plus immédiatement accessibles du label aux éléments chauffants. Tout amateur de Dolphy adorera cet enregistrement, on y retrouve le son chaud et les volutes et trilles habiles du grand maître. Jean- Noël est parfait, volubile, pointilliste, omniprésent. Le dialogue est fécond, l’album riche, jamais défaillant, un peu trop court cependant (ça tourne autour de la demi-heure)…

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 415
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Douglas » sam. 18 janv. 2020 09:01

Image

Ressuage ‎– Semelles De Fondation - Disques Bloc Thyristors ‎– vinyle 0090 - Paru en 2011
Recorded on November 29 and 30, 2010 at studio Pierre Schaeffer, conservatoire of Chatenay Malabry, France. Silkscreened gatefold cover. Limited to 300 copies on blue marbled vinyl.

Novembre 2010, toujours au Disques Blocs Thyristors, nouvelle sortie d’album par une nouvelle formation constituée par Jean-Noël Cognard (batterie, objets), Michel Pilz (clarinette basse), Itaru Oki (trompette, bugle, flûtes), Benjamin Duboc (contrebasse, voix), son nom : Ressuage, quand le béton se tasse et laisse une pellicule d’eau se former en surface. Le nom de l’album « Semelles de Fondation », ouvrage d’infrastructure en béton armé qui répartit les charges sur le sol. Ça va bétonner les amis ! Toujours le même principe, magnifique pochette, vinyle coloré, tirage limité, du jazz, du free, des impros avec du personnel hautement qualifié.

Magnifique album donc qui a la particularité de s’appuyer sur une rythmique assez sage, souvent binaire et carrée, d’où s’échappent les interventions des différents solistes sur des improvisations free qui se prolongent parfois en tensions, les instruments électroniques offrent des variations nouvelles ou enveloppent le tout dans des nappes sonores feutrées ou encore strient la musique de façon plus abrupte.

Un bel album très accessible, entre la fusion de Miles Davis et l’électro qui montre le bout de son nez dans une musique soumise aux influences mais qui reste cependant riche et personnelle.

Voiles Suspendues

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 415
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Douglas » dim. 19 janv. 2020 14:05

Image

La Vierge De Nuremberg ‎– Le Retour De - Disques Bloc Thyristors ‎– Vinyle 0100 - Paru en 2012
Limited to 300 copies on pink vinyl in a screen-printed fold-open sleeve. Enregistré au studio Pierre Schaeffer, Consevatoire Chatenay Malabry, du 11, 12 et 13 juillet 2011.

Une pochette un peu provo pour cet album limité à 300 exemplaires. Le premier titre est un morceau d'atmosphère d'inspiration carrément rock/ prog, mais bien décalé quand même, c'est le seul titre chanté en français. Ne pas se fier à ce départ, l'album multiplie les références, on glisse ensuite vers la "world music", le rock torride et même, à un bref moment, la zeul !
Quelques passages free alternent avec des moments consacrés aux percussions aux ballades futuristes, il se glisse même une chanson portée par la douce voix de Rivkah (Kiss My Blood) ...

On le voit c'est un joyeux mélange réalisé par des musiciens de jazz à l'écoute du rock, le maître d’œuvre est Jean-Noël Cognard fidèle au poste, présent également Quentin Rollet au sax alto, Ben Ajrab à la basse, Philippe Thiphaine à la guitare et le trublion à la trompette, le grand Jac Berrocal. On remarque une reprise de "Rock and roll station" dont l'original figure sur l'album "Parallèles" de Berrocal chanté par Vince Taylor...

Pour sortir des sentiers battus, prendre quelques risques musicaux avec un album qui demeure facile d'accès.

Pour écouter:

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 415
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Douglas » mar. 21 janv. 2020 05:49

Image

Disques Bloc Thyristors ‎– vinyles 0110/20/30 - 2 × Vinyl, LP, Yellow + Vinyl, LP, Clear - Box Set - Paru en 2013
Disques N°1 et N°2 enregistré le 20 et 21/02/2012 à l'Auditorium du Conservatoire de Chatenay-Malabry. Studio Pierre Schaeffer.Disque N°3 enregistré le 21/02/2012 en public aux Instants Chavirés - Montreuil - France. Limited edition of 300 copies.

Le passage en revue des Blocs Thyristors continue avec Brigantin : La fièvre de l'indépendance. C’est un beau coffret de 2013, le premier d’une série de trois. Celui-ci contient trois vinyles et un livret de photographies. Les deux premiers albums sont des enregistrements en studio et le troisième une captation en public aux Instants Chavirés de 2012.

La formation est originale, elle est en effet constituée par deux trombonistes, Conny et Johannes Bauer, du bassiste Barry Guy et bien entendu Jean-Noël Cognard assure à la batterie. Les titres des pièces jouées évoque le film « Aguirre, la colère de Dieu ». Pour une fois pas d’électro, l’atmosphère est au jazz, à, l’improvisation, au ballet des solistes, des duos, trios et quartets. Toutes les combinaisons vont de soi...

L’anglais Barry Guy, bassiste à grande renommée, a un dialogue fécond avec les frères trombonistes allemands, tandis que le français Jean-Noël ne cesse de présenter de nouvelles directions à ses partenaires. Un jazz européen donc qui parle avec subtilité la même langue, celle du jazz, d’une liberté ouverte à toutes les propositions, à toutes les improvisations.

Le vinyle Live est lui aussi parfait, il fait montre d’une bonne énergie, la vivacité bavarde des trombones, la folle intensité de la contrebasse, les commentaires coloristes et les relances de la batterie nous offrent un immense plaisir !

Pour écouter:
Modifié en dernier par Douglas le mer. 29 janv. 2020 06:32, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Pablitta
Modérateur
Modérateur
Messages : 1220
Enregistré le : jeu. 15 août 2019 10:03

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Pablitta » mar. 21 janv. 2020 14:17

Douglas a écrit :
dim. 19 janv. 2020 14:05
La Vierge De Nuremberg ‎– Le Retour De - Disques Bloc Thyristors ‎– Vinyle 0100 - Paru en 2012
(...)
Pour sortir des sentiers battus, prendre quelques risques musicaux avec un album qui demeure facile d'accès.
En effet, tout à fait abordable. Ca m'a plu ; merci :chapozzz:

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 415
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Douglas » mar. 21 janv. 2020 15:49

Pablitta a écrit :
mar. 21 janv. 2020 14:17
En effet, tout à fait abordable. Ca m'a plu ; merci :chapozzz:
C'est moi qui te remercie d'être passé par ici, bien heureux que ça t'ai plu ! C'est quand même énorme de créer un label et d'arriver à le faire tenir plusieurs années d'affilée, par contre je ne sais rien des raisons qui ont mis fin à l'aventure...

En cherchant je viens de trouver un lien qui permet d'écouter des extraits des albums sortis vers la fin du label, dont Brigantin et les magnifiques derniers coffret:

https://tracelab.com/jean-noel-cognard/

Avatar du membre
Pablitta
Modérateur
Modérateur
Messages : 1220
Enregistré le : jeu. 15 août 2019 10:03

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Pablitta » mar. 21 janv. 2020 17:59

Je viens de tenter ça :

Image

J'ai failli faire un malaise vagal à l'écoute de "L’émerveillement d’une attente déçue" :confusezzz:

Bon, pas encore tout à fait prête pour tout ça, hein ?

T'aimes bien ce morceau, toi ?

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 415
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Douglas » mar. 21 janv. 2020 21:08

Pablitta a écrit :
mar. 21 janv. 2020 17:59
Je viens de tenter ça :
J'ai failli faire un malaise vagal à l'écoute de "L’émerveillement d’une attente déçue" :confusezzz:

Bon, pas encore tout à fait prête pour tout ça, hein ?

T'aimes bien ce morceau, toi ?
Sur le lien que j'ai mis seuls les morceaux en caractère gras sont écoutables, les autres non, je pense que ce n'est pas "L’émerveillement d’une attente déçue" que tu as écouté mais un autre. "Entrechoc" est le dernier de la série. Je suppose que tu es tombée sur un morceau free limite agressif (au vu de ta réaction), il faut savoir que les notions de mélodies ou d'harmonie n'ont plus cours dans un certain type de free jazz...

Avatar du membre
Pablitta
Modérateur
Modérateur
Messages : 1220
Enregistré le : jeu. 15 août 2019 10:03

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Pablitta » jeu. 23 janv. 2020 10:41

Douglas a écrit :
mar. 21 janv. 2020 21:08
(...) Je suppose que tu es tombée sur un morceau free limite agressif (au vu de ta réaction), il faut savoir que les notions de mélodies ou d'harmonie n'ont plus cours dans un certain type de free jazz...
Oui, c'est tout à fait ça, j'ai trouvé ça excessivement agressif.
Du coup, pour des amateurs éclairés comme toi, comment reçois-tu ce genre de production ?

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 415
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: Disques Bloc Thyristors

Message par Douglas » jeu. 23 janv. 2020 17:23

Pablitta a écrit :
jeu. 23 janv. 2020 10:41
Oui, c'est tout à fait ça, j'ai trouvé ça excessivement agressif.
Du coup, pour des amateurs éclairés comme toi, comment reçois-tu ce genre de production ?
Hélas je ne suis pas spécialement éclairé!
:envahisseurzz:
Je suis juste un peu curieux et je me suis confronté depuis pas mal d'années aux sons "bizarres" jusqu'à m'y habituer. Je me souviens avoir eu du mal moi aussi, autrefois, même sur des albums qu'aujourd'hui tout le monde apprécie sans y entendre la moindre trace "d'agressivité" comme par exemple "Karma" de Pharoah Sanders.
J'ai fait mon éducation avec Coltrane, "ascension" et "Om", j'ai tellement aimé Coltrane qu'il m'a fallu me plonger dans sa discographie et l'écouter quasi en entier (pour les albums qui circulaient à l'époque). Pour "Live in Seattle", "Coltrane in Japan" ou "Interstellar Space" j'en ai trouvé la beauté de suite, avec évidence, mais pour "ascension" ou "Om" ça a été plus long, je les ai beaucoup écouté et même pour ascension les deux versions, à l'époque j'avais même entendu parler de la version d' A Love Supreme avec Archie Shepp que j'ai écouté seulement des décennies plus tard quand elle a été disponible. Shepp a déclaré depuis qu'alors il a joué ce qu'on lui a demandé sans vraiment comprendre ce qu'on attendait de lui, d'instinct, mais il était assez perplexe...
En gros je dirais qu'il y a une question d'habitude, mais aussi de moment ou d'environnement car c'est une musique de solitaire, je m'enferme au casque...
comme pour l'album de Paul Flaherty, Thurston Moore et Bill Nace que j'ai écouté il y a deux jours...

Lavendar
Modifié en dernier par Douglas le mer. 29 janv. 2020 18:06, modifié 1 fois.

Répondre