THIN LIZZY (Bio)

Venez lire ou déposer ici vos biographies de musiciens ou de groupes, vos chroniques d'albums autres que l'album de la semaine.

THIN LIZZY (Bio)

Messagepar alcat01 » 06 Fév 2013, 19:50

Image

Image

Thin Lizzy est un groupe de Hard Rock Irlandais formé à Dublin, en Irlande en 1969.
À l'origine, c'était un trio composé du guitariste Eric Bell, du batteur Brian Downey, et du bassiste, chanteur et principal compositeur Phil Lynott.
Le groupe connaît un premier succès en 1973 avec "Whiskey In The Jar", une adaptation d'un air traditionnel Irlandais.
Le groupe a été mené tout au long de sa carrière discographique par le bassiste, auteur-compositeur et chanteur Phil Lynott, et il est surtout connu pour ses chansons "Whiskey in the Jar", "Jailbreak" et "The Boys Are Back In Town", tous les grands succès internationaux encore joués régulièrement sur les stations de radio de Hard Rock et de Classic Rock.

Image

Après le départ de Eric Bell, remplacé par les deux guitaristes Brian Robertson et Scott Gorham, Thin Lizzy atteint le sommet de sa popularité en faisant évoluer sa musique vers un Hard Rock plus jouissif.
Sorti en 1976, l'album "Jailbreak" est une grande réussite, notamment grâce au morceau "The Boys Are Back In Town" et d'autres que les fans apprécient comme "Jailbreak" ou "Emerald"
Le leader de Thin Lizzy, Phill Lynott a été le compositeur et co-compositeur de presque toutes leurs chansons. Il fut aussi l'un des rares hommes noirs à atteindre un succès significatif dans le Hard Rock.

Image

En plus d'être un groupe multiraciale, les membres non seulement venaient des deux côtés de la frontière Irlandaise, mais aussi des communautés catholique et protestante de ce pays.
Sa musique reflète un large éventail d'influences, dont la Country music, le Rock Psychédélique, la musique Irlandaise et de la musique Folklorique Irlandaise, mais il est généralement classé comme groupe de Hard Rock ou parfois de Heavy Metal.
Pour le critique John Dougan de Allmusic, "la force créatrice du groupe, Lynott fut un écrivain plus perspicace et intelligent que la plupart de ses semblables, préférant les drames de tranche-de vie d'amour et de haine de la classe ouvrière influencés par Bob Dylan, Van Morrison, Bruce Springsteen, et presque toute la tradition Irlandaise littéraire".
Van Morrison, Jeff Beck et Jimmy Hendrix ont été une influence majeure dans les premiers jours du groupe, et ses influences plus tardives iront même vers des artistes Américains comme Little Feat et Bob Seger.

Image

De la fin des années 70 à sa séparation en 1983, le groupe continuera son chemin avec une audience fidèle, mais ne parviendra que rarement à s'imposer comme un acteur majeur de la scène Rock internationale.
On retrouve cependant l'influence de Thin Lizzy dans la plupart des groupes de Heavy Metal à deux guitaristes solistes ainsi que dans ceux issus de la vague Fusion Hard Rock - Funk, apparus vers la fin des années 80.

Image

Après la mort de Lynott, les diverses incarnations du groupe ont émergé au fil des ans sanctionnée par un plus stable line-up autour des guitaristes Scott Gorham et John Sykes.
Depuis 1994, Thin Lizzy s'est reformé à plusieurs reprises pour donner quelques concerts et enregistrer un album live.Sykes n'a quitté le groupe qu'en Juin 2009.
Thin Lizzy a été classé au numéro 51 sur les 100 plus grands artistes de Hard Rock de VH1

A l'âge de 17 ans, Phil Lynott est le chanteur d'un groupe de Dublin, les Black Eagles. Brian Downey, qui connaît Phil Lynott pour avoir fréquenté la même école, rejoint le groupe au poste de batteur. Après la séparation des Black Eagles, Brian Downey intègre Sugar Shack, un groupe éphémère qui obtiendra cependant un succès national en 1968 avec une reprise de Tim Rose, "Morning Dew".
De son côté, Phil Lynott rejoint Kama Sutra et peu de temps après, Skid Row, le groupe du bassiste Brush Shiels et du batteur Noel Bridgeman.
Originaire de Belfast, le guitariste Gary Moore complète la formation. En 1969 Skid Row enregistre le single "New Faces, Old Places".
Phil Lynott est peu motivé par un groupe dans lequel il n'a pas la possibilité d'imposer ses compositions et se retrouve rapidement évincé.
Skid Row, devenu un trio, enregistrera par la suite deux albums, "Skid" en 1970 et "34 Hours" en 1971.
Voir:
viewtopic.php?f=18&t=326

Image

L'histoire du groupe commence alors à la fin de l'année 1969.
Phil Lynott et Brian Downey se retrouvent et décident de monter un groupe qu'ils baptisent Orphanage, et cette nouvelle formation comprend Joe Staunton à la guitare et Pat Quigley à la basse.
Une nuit de Décembre 1969 à Dublin, en Irlande, le guitariste Eric Bell, originaire de Belfast, ayant joué dans divers groupes locaux tels que Shades Of Blue et The Dreams de John Farrell, assiste à un concert de Orphanage.
Il se retrouve avec l'organiste Eric Wrixon dans un pub et ils constatent qu'ils partageaient l'ambition de former un groupe. Ces deux musiciens avaient déjà joué avec Them, mené par Van Morrison.
La même nuit, ils vont voir le groupe Orphanage sur scène.
Bell et Wrixon se présentent après le concert et proposent alors aux quatre musiciens de former un nouveau groupe ensemble.
Lynott et Downey connaissant la bonne réputation musicale de Bell, acceptent à la seule condition que ce soit Lynott qui joue de la basse et qui chante, et que le nouveau groupe joue une bonne partie de ses propres compositions.
Phil Lynott a appris les rudiments de la basse auprès de Brush Shiels lors de son passage dans Skid Row et a pas mal progressé depuis. C'est ainsi que la première mouture de Thin Lizzy voit le jour.
Le nom du groupe est proposé par Eric Bell, d'après le patronyme d'un héros de bandes dessinées, Tin Lizzie. "Tin" (métallique) est devenu "Thin" (mince) mais avec l'accent Irlandais les deux mots se prononcent de la même façon.
Un single est enregistré au cours de l'été 1970 et est publié sous le nom de "Thin Lizzie". Des 500 exemplaires mis en vente, à peine plus de la moitié s'écoule (283 copies exactement) et c'est maintenant un objet de collection.
Après quelques concerts, Eric Wrixon quitte le groupe dont le nom est désormais "Thin Lizzy".
Wrixon quitte le groupe avant la sortie du single, ce qui signifie qu'il reste une plus grande part des revenus pour les trois membres restants. Il déménage alors pour l'Europe avant de retourner à Belfast, rejoindre son ancien groupe, Them.

En attendant d'être repérés par une maison de disques, Phil Lynott et Eric Bell se produisent dans les pubs des environs de Dublin.
Ils y interprètent des chansons puisées dans le répertoire traditionnel Irlandais, très éloignées de la musique de Thin Lizzy dont la principale influence est le Rock Psychédélique de Jimi Hendrix et le Blues de Jeff Beck et Eric Clapton.

En Novembre 1970, Thin Lizzy assure la première partie d'un concert du chanteur Ditch Cassidy. Frank Rogers, envoyé par la maison de disques Londonienne Decca, est dans la salle. Il est venu initialement pour Ditch Cassidy mais Thin Lizzy l'impressionne fortement et il propose au groupe un contrat d'une durée de trois ans.

Image

http://www61.zippyshare.com/v/54174088/file.html
muro

Le premier album de Thin Lizzy, intitulé "Thin Lizzy" est enregistré à Londres à la fin de l'année 1970 sous la direction du producteur américain Scott English.
Les chansons proviennent pour la plupart du répertoire d'Orphanage. Les musiciens et leur producteur travaillent sous l'emprise du LSD et de la marijuana, les drogues en vogue à cette époque.
L'album commence par se vendre relativement bien, mais n'atteint pas les Charts au Royaume Uni, en dépit de passage à la radio et de l'appui des influents DJs John Peel et Kid Jensen.
Le DJ de Radio-Luxembourg Kid Jensen le programme régulièrement dans son émission Jensen's Dimensions.
C'est finalement un échec commercial.
Autour de Mars 1971, le groupe se déplace en permanence à Londres, avant la sortie du EP "New Day" en Août qui est un échec.

Image

http://www28.zippyshare.com/v/59910663/file.html
muro

Malgré la faiblesse des ventes, Decca accepte pourtant de financer le deuxième album du groupe intitulé "Shades of a Blue Orphanage", sorti en Mars 1972.
Comme l'album précédent, les chansons sont été pleines d'anecdotes personnelles de Lynott et de références à sa vie à Dublin et les gens qu'il connaissait là-bas.
Musicalement le style de ce deuxième album un peu brouillon est manifestement Celtic, avec un petit début dans la direction du Hard Rock que le groupe devait prendre dans l'avenir.
Encore une fois, l'album n'atteint pas les Charts au Royaume Uni.
Les ventes ne décollant pas, le groupe est contraint de rentrer en Irlande.

Image

http://www39.zippyshare.com/v/39222071/file.html
muro

À la mi-1972, Thin Lizzy est invité à enregistrer un album de reprises de Deep Purple, qui est publié sous le titre "Funky Junction Play a Tribute to Deep Purple". Aucune mention n'est faite de Thin Lizzy sur le disque.
Le Chant et les claviers ont été faits par les membres d'un autre groupe, Elmer Fudd, et quelques morceaux instrumentaux composés par le groupe ont également été inclus sur l'album. L'album a été publié en Janvier 1973.

A la fin de 1972, le groupe a entrepris une tournée de grande envergure au Royaume Uni avec Slade, qui profitait d'une série de singles à succès à cette époque, et Suzi Quatro.
Au même moment, Decca a décidé de publier la version de Thin Lizzy d'une ballade traditionnelle Irlandaise, "Whiskey in the Jar", en single.
Initialement prévue pour être en face B du single "Black Boys On The Corner", "Whiskey In The Jar", adaptée par Eric Bell et Phil Lynott façon Hard Rock, est le premier succès de Thin Lizzy. L'initiative de sortir le single en plaçant "Whiskey In The Jar" en face A revient à Ted Carroll, le manager du groupe.

Le groupe est pourtant en colère contre la publication de ce single, estimant que la chanson ne correspond pas à leur son ou à leur image, mais la seule tête de liste d'Irlande, atteint le Numéro 6 au Royaume Uni en Février 1973 après une apparition dans l'émission 'Top of the Pops' de la BBC.
Il entre dans les Charts également dans de nombreux pays à travers l'Europe.
Ce début de célébrité qui arrive grâce à une reprise plutôt qu'à une composition originale n'est pas du goût de Eric Bell.
Le guitariste a également des difficultés à assumer la pression due au succès et à faire les efforts promotionnels réclamés par la maison de disques.
Une tournée en première partie de Slade est organisée. Phil Lynott bénéficie ainsi des précieux conseils des musiciens de Slade et de leur manager, Chas Chandler.
Toutefois, le single suivant, "Randolph Tango", est un retour au travail plus obscur Lynott, et il ne marche qu'en Irlande.

Image

http://www30.zippyshare.com/v/49816076/file.html
muro

Le troisième album du groupe, "Vagabonds of the Western World" a été publié en Septembre 1973 avec des critiques positives, mais encore une fois, il ne rentre pas dans les Charts.
Plus abouti que ses prédécesseurs, il reste un exemple d'éclectisme tout en s'orientant vers une musique plus dure, proche du Hard Rock, à l'image du single 'The Rocker". Ce single ne marche pourtant toujours qu'en Irlande, et l'élan gagné par ce hit est vite perdu.

Les nouvelles contraintes dues au succès naissant viennent à bout de la patience d'Eric Bell. Il quitte brusquement le groupe la veille du Nouvel An 1973, après un concert au Queen's University de Belfast, en raison d'une augmentation de ses problèmes de santé et de sa désillusion vis à vis de l'industrie de la musique, et le jeune guitariste Gary Moore, ancien membre de Skid Row est recruté pour aider à finir la tournée.
Moore, dont la carrière solo entamée après la séparation de Skid Row peine à décoller, ne reste que jusqu'en Avril 1974, mais le groupe enregistre trois chansons avec lui, dont la version de "Still in Love With You" qui sera inclus sur le quatrième album "Nightlife".

Sans interrompre la tournée en cours, la nouvelle formation enregistre le single "Little Darling", un Rock tonitruant renforcé par une section de cuivres, et commence à travailler sur les compositions destinées au prochain album.
Au bout de quatre mois, Gary Moore annonce son départ. Le guitariste ne parvient pas à s'adapter au rythme de vie des deux infatigables fêtards que sont Phil Lynott et Brian Downey.
Lors d'une interview, Gary Moore confiera que rester avec Thin Lizzy affectait sa santé et aurait fini par le tuer.

Avec le départ de Moore, Thin Lizzy doit donc recruter deux guitaristes temporaires pour effectuer une tournée en Allemagne, Andy Gee et l'ex guitariste d'Atomic Rooster John Cann. Cann et Lynott ne s'entendent pas bien entre eux.
Après la tournée, le contrat qui lie Thin Lizzy à la maison de disques Decca arrive à terme et n'est pas renouvelé. Brian Downey, désabusé et démoralisé, décide de tout arrêter.
Phil Lynott n'a cependant pas l'intention de renoncer et lui demande de revenir

Des auditions ont lieu en Juin pour engager des nouveaux membres, et Lynott et Downey se focalisent finalement sur un jeune guitariste Ecossais de 18 ans originaire de Glasgow appelé Brian "Robbo" Robertson et un Californien du nom de Scott Gorham.
Les styles des deux guitaristes sont très différents mais néanmoins se complètent à merveille. Brian Robertson est un inconditionnel de la pédale wah-wah alors que Scott Gorham développe un jeu très mélodique.
Phil Lynott décide de les intégrer tous les deux dans Thin Lizzy. Brian Downey est à nouveau motivé et il revient sur sa décision.
Le groupe, désormais un quatuor, se produit au Marquee de Londres et décroche un contrat avec une nouvelle maison de disques, Phonogram.

Image

http://www4.zippyshare.com/v/35407460/file.html
muro

Le nouveau line-up abandonne rapidement la plupart des vieilles chansons quand ils jouent en live, et le groupe obtient un nouveau contrat de disque avec Phonogram, mais l'album "Nightlife" est une déception pour le groupe en raison de sa production douce et avec un style quelque peu sous-développé.
Robertson décrit la production de Ron Nevison comme "joliment ringarde" et Gorham déclare que le disque était "ridiculement fade". Comme les trois précédents albums, il ne rentre pas dans les Chats.

Malgré cela, "Night Life", publié en Novembre 1974, sera le premier grand succès du groupe.
Celui-ci y aborde différents styles musicaux : Rock au groove Funk avec "It's Only Money", Blues pour "Night Life" et Rock celtique avec "Philomena", un hommage à la mère de Phil Lynott.
La ballade "Still in Love With You" est le seul témoignage du passage de Gary Moore dans Thin Lizzy qui figure sur cet album.

Après une tournée aux États Unis au début de 1975 en première partie de Bob Seger et de Bachman-Turner Overdrive, Lorsque BTO fait une tournée en Europe un peu plus tard dans l'année pour soutenir leurs single "You Ain't Seen Nothing Yet", Thin Lizzy les accompagne à nouveau dans ce qui est une tournée de très haut niveau.

Image

Image

http://www66.zippyshare.com/v/56187970/file.html
muro

Thin Lizzy enregistre ensuite l'album "Fighting", au son nettement plus rock que son prédécesseur.
"Fighting" devient le premier album de Thin Lizzy dans les Charts au Royaume Uni, atteignant le numéro 60, bien que les singles ne marchent toujours pas.
Cela démontre de façon concrète que le son des guitares jumelles conduira toujours le groupe dans leur plus grands succès, notamment avec les harmonies double de "Wild One" et les deux guitaristes faisant des solos sur "Suicide".
"Suicide" est un exemple de l'immense potentiel des deux guitaristes.

Image

http://www6.zippyshare.com/v/46488948/file.html
muro

Après une tournée multi-groupes couronnée de succès en première partie de Status Quo, le groupe enregistre l'album "Jailbreak" qui s'avére être leur disque phare.
Paru le 26 Mars 1976, il comprend le hit mondial "The Boys Are Back In Town" qui atteint le numéto 8 au Royaume Uni, et numéro 12 aux États Unis, leur premier disque dans les Charts dans ce pays.
Propulsé par le succès du single "The Boys Are Back In Town", cet album est une grande réussite.
Le son des guitares jumelles s'est entièrement développé à cette époque et la preuve s'entend tout au long de cet album, notamment sur le Hit, et d'autres titres tels que "Emerald" et "Warriors".
Le son obtenu par les deux guitaristes solistes jouant simultanément une mélodie harmonisée à la tierce, une technique précédemment employée par le groupe Wishbone Ash mais encore inexistante dans le Hard Rock, devient la marque distinctive du groupe.
La chanson "Emerald" en est le plus parfait exemple.
Par la suite, de nombreux groupes de Heavy Metal des années 80 tels que Iron Maiden, Judas Priest ou Helloween s'en inspireront.
L'album a aussi bien marché de chaque côté de l'Atlantique, et le single suivant, "Jailbreak", se comporte également très bien.

En Mars 1976, Thin Lizzy donne à nouveau une série de concerts, d'abord au Royaume Uni, puis aux États Unis.
Aux Etats-Unis, le groupe ouvre pour divers groupes tels que Aerosmith, Rush et REO Speedwagon, et il était prévue qu'ils fassent une nouvelle tournée en Juin 1976, mais cette fois avec Rainbow. Malheureusement, Lynott, atteint d'une hépatite, est contraint de rentrer à Manchester pour y être soigné, et la tournée est annulée, ce qui permet à chacun de se reposer pendant quelques mois.

Image

http://www63.zippyshare.com/v/25558723/file.html
muro

Pendant que Lynott était malade, il a écrit le plus gros de l'album suivant intitulé "Johnny the Fox". Privé d'une tournée qui lui aurait ouvert les portes du marché Américain, le groupe retourne en studio et enregistre l'album.
L'album a été enregistré en Août 1976 et les sessions ont commencé à révéler des tensions entre Lynott et Robertson, avec par exemple, un désaccord sur les crédits de composition du single "Don't Believe a Word".
Lynott s'appuie encore sur la mythologie celtique et ses expériences personnelles pour des idées lyriques, qui dominent "Johnny The Fox" et les autres albums de la période de succès de Thin Lizzy au milieu des années 1970.
Le succès est au rendez-vous, grâce notamment au single "Don't Believe A Word", mais aussi à "Johnny The Fox Meets Jimmy The Weed", un mélange encore inédit de Funk et de Hard Rock sur lequel Phil Lynott adopte un phrasé emprunté au Rap.
La tournée d'appui de l'album a très bien réussi et ils font quelques belles apparitions à la télévision, comme le 'Rod Stewart BBC TV Special'.
En Octobre 1976, Thin Lizzy démarre une nouvelle tournée au Royaume Uni.
Les concerts donnés à l'Hammersmith Odeon de Londres sont enregistrés en vue d'un prochain album live.

Une tournée supplémentaire aux Etats Unis est prévue pour Décembre 1976, mais elle doit être annulée en catastrophe lorsque, le 26 Novembre, Brian Robertson reçoit une blessure à la main en essayant de protéger son ami le chanteur Ecossais Frankie Miller dans une bagarre au cours d'une soirée trop arrosée au Club Speakeasy de Londres. Il s'en sort avec une main profondément entaillée et l'impossibilité de jouer de la guitare pendant plusieurs jours.
La tournée est alors annulée. Robertson soutient que, contrairement aux rapports de l'époque, il n'était pas ivre et qu'il était seulement entré dans la salle pour manger.
Phil Lynott, furieux, le congédie et propose la place vacante à Gary Moore, qui accepte aussitôt.
Les choses s'arrangent au début de l'année 1977 lorsque Thin Lizzy rejoint la tournée du groupe Queen et joue pendant dix semaines devant le public Américain.

La tournée est un succès et Lynott demande à Moore de rester, mais celui-ci retourne à son groupe précédent, Colosseum II.
Robertson n'a pas été licencié, mais il n'est pas sûr de sa position et il établit des plans pour lancer un autre groupe avec Jimmy Bain de Rainbow.

Image

http://www13.zippyshare.com/v/87214687/file.html
muro

Des problèmes contractuels empêchent Gary Moore de participer à l'album en préparation, "Bad Reputation".
Phil Lynott se tourne vers Brian May, le guitariste de Queen, qui décline la proposition.
Thin Lizzy s'envole alors pour le Canada en Mai 1977 en tant que trio pour enregistrer "Bad Reputation", avec Gorham jouant toutes les parties de guitare.
Un mois après les sessions, Robertson se joint à eux, selon ses propres termes: "en tant que musicien de session" et les mots Lynott: "comme un invité".
Robertson ajoute des parties de lead guitare à deux titres des chansons et la réconciliation officielle se fait plus tard dans l'année.

Au cours de l'Eté 1977, le comportement de Phil Lynott commence à changer. Après son hépatite, le leader de Thin Lizzy a pris l'habitude de consommer toutes sortes de pilules. Il s'enfonce progressivement dans la drogue. L'alcool et la cocaïne, consommés jusqu'alors de façon festive, ne lui suffisent plus.

L'album sort en Septembre et se vend bien, atteignant le Numéro 4 au Royaume Uni, après le succès du single, "Dancing in the Moonlight (It's Caught Me in Its Spotlight)".

Dès sa sortie, l'album reçoit un accueil chaleureux du public et des critiques.
Le single "Dancing in the moonlight (it's caught me in its spotlight)", sur lequel le saxophoniste John Helliwell du groupe Supertramp est invité, offre au groupe un nouveau Hit.
Thin Lizzy s'engage alors dans une tournée de neuf mois passant à travers l'Europe et les États Unis.
Brian Robertson, toujours aussi imprévisible et en proie à de sérieux problèmes d'alcoolisme, finit par quitter le groupe. Une fois de plus, Gary Moore réintègre Thin Lizzy.
En 1977, Thin Lizzy est la tête d'affiche du Leeds Festival.

Image

http://www37.zippyshare.com/v/96351782/file.html
muro

En 1978, leur premier album live "Live and Dangerous" enregistré lors des tournées 'Johnny The Fox - 1976" et "Bad Reputation - 1977" est publié.
Des débuts avec Eric Bell il ne reste que "The Rocker", l'essentiel des chansons provenant des cinq derniers albums, avec une forte représentation de "Jailbreak". Un single en est extrait, "Rosalie / Cowgirl's song".
Apprécié au-delà du public Hard Rock, "Live and Dangerous" est en tout point remarquable et atteint rapidement la notoriété des grands albums live de l'époque tels que "Made in Japan" de Deep Purple ou "On Stage" de Rainbow, le côté improvisé et expérimental en moins.
Il y a un certain désaccord pour savoir à quel point l'album est enregistré en live car le producteur Tony Visconti révèle que les seules parties qui n'ont pas été "overdubbées" sont la batterie et le public.
Mais Brian Robertson réfute cela, disant qu'il avait refusé la demande de Lynott de ré-enregistrer un solo de guitare, et que les overdubs sont seulement les choeurs et quelques parties de guitare de Gorham. Il ajoute: "Ce n'est tout simplement pas vrai. La seule raison pour laquelle nous avons dit qu'il était enregistré un peu partout est évidemment pour des raisons fiscales ... alors tout ce que prétend Visconti, c'est des conneries".
L'album est un énorme succès, atteignant le numéro 2 au Royaume Uni, et étant classé comme le meilleur album live de tous les temps par Classic Rock Magazine en 2004.
Mais ce succès est éclipsé par le départ définitif de Robertson, quelque temps après un concert à Ibiza, le 6 Juillet 1978, les désaccords avec Lynott s'étant développés à un niveau impossible.
Robertson fait alors bientôt équipe avec Jimmy Bain pour mener leur nouveau groupe appelé Wild Horses.
Lynott remplace donc à nouveau Robertson par Gary Moore.

En 1978, le mouvement Punk s'est imposé et le monde de la musique a changé.
À l'inverse de la plupart des musiciens de Hard Rock, Phil Lynott ne rejette pas cette évolution. Il participe même à l'album "So Alone" de Johnny Thunders, le guitariste des New York Dolls.
A cette époque le groupe unit aussi vaguement ses forces avec Steve Jones et Paul Cook des Sex Pistols, mais aussi avec Chris Spedding et Jimmy Bain, pour former The Greedy Bastards, qui jouent un petit nombre de concerts en jouant une sélection variée de chansons. Ce gtoupe voit également passer dans ses rangs Gary Moore, et même deux membres des Boomtown Rats, Bob Geldof et Johnny Fingers.
De cette façon Lynott est en mesure d'aligner son groupe avec le mouvement Punk et évite d'être étiqueté comme un 'dinosaure' à l'instar de nombreux groupes de Rock des années 1970.

En Août, le groupe commence une tournée de trois mois aux États Unis, suivi d'un voyage en Australie et en Nouvelle-Zélande.
Brian Downey ne les accompagne pas, prétextant l'épuisement et préférant passer quelque temps en Irlande avec son fils malade. Il est remplacé pour la tournée par le batteur Américain Mark Nauseef.
De retour au Royaume Uni, Gary Moore enregistre un album solo, "Back On The Streets", qui sort en Janvier 1979. Phil Lynott, Scott Gorham et Brian Downey y participent. On y découvre une version remaniée de "Don't Believe a Word" (la version originale figure sur l'album "Johnny The Fox" de Thin Lizzy) ainsi qu'une ballade co-écrite par Gary Moore et Phil Lynott, "Parisienne Walkways", qui obtiendra un énorme succès et qui est encore actuellement un titre incontournable du répertoire de Gary Moore.

Image

http://www27.zippyshare.com/v/21587691/file.html
muro

Downey rejoint Thin Lizzy et au début de 1979, ils enregistrent un nouvel album "Black Rose: A Rock Legend".
Entre Décembre 1978 et Février 1979, Phil Lynott, Gary Moore, Scott Gorham et Brian Downey sont à Paris pour l'enregistrement de ce nouvel album. Au grand dam de Gary Moore, les autres membres du groupe s'intéressent plus aux bars et aux clubs de la capitale Française qu'à l'album en préparation.
Les sessions sont marquées par la consommation de drogue croissante de Lynott et Gorham, et la présence générale de drogues autour du groupe. Elles sont également prises comme sujet sur l'album, dans des chansons comme "Got to Give It Up". Les influences celtiques restent, cependant, particulièrement dans l'album avec "Róisín Dubh", un mélange de sept minutes de chansons traditionnelles Irlandaises jouées par des guitares Rock.
Deux singles, "Waiting for an Alibi" et "Do Anything You Want To" cartonnent tout particulièrement, et l'album atteint le numéto 2 au Royaume-Uni.
Un troisième single au succès mitigé, intitulé "Sarah" est une ode de Lynott à sa fille qui vient de naître.
Sorti en Avril 1979, "Black Rose - A Rock Legend" est néanmoins l'un des meilleurs albums réalisés par Thin Lizzy.

L'attitude nonchalente de Phil Lynott ainsi que sa consommation de plus en plus excessive de drogues et d'alcool finissent par excéder Gary Moore qui quitte définitivement le groupe au milieu de la tournée Américaine en Juillet 1979.
Des années plus tard, Moore a déclaré qu'il n'avait aucun regret à ce sujet, "mais c'était peut-être un tort comme je l'ai fait. J'aurais pu faire autrement, je suppose. Mais je devais les quitter".

Après la poursuite de la tournée pour quelques nuits en trio, Lynott prend Midge Ure pour remplacer Moore de façon temporaire. Ure avait pour objectif principal de rejoindre Ultravox, mais il avait co-écrit une chanson, "Get Out of Here", avec Lynott sur "Black Rose: A Rock Legend", et il accepte d'aider Thin Lizzy à finir la tournée.

Avant le départ une tournée au Japon en Septembre, Lynott décide d'engager un autre guitariste, Dave Flett, qui avait joué avec Manfred Mann's Earth Band, pour permettre à Ure de jouer des claviers, si nécessaire.
La tournée se termine avec succès, mais le line-up contient maintenant deux membres temporaires, et Lynott passe beaucoup de temps sur des projets en dehors de Thin Lizzy: il compose et produit pour d'autres groupes, et il fait son premier album solo, "Solo In Soho".
Lynott réactive également momentanément The Greedy Bastards, rebaptisés The Greedies, qui enregistrent un single, "A Merry Jingle", une relecture façon Punk de chants de Noël, qui sort en Décembre 1979. Avec le groupe désormais composé de Lynott, Gorham et Downey avec Sex Pistols Jones et Cook, le single atteint le numéro 28 au Royaume Uni.

Thin Lizzy est pour la deuxième fois tête d'affiche au Leeds Festival en 1979.

Image

Bien que Lynott effectue une recherche pour un guitariste permanent, lui-même et le groupe, ainsi que des musiciens venus d'horizons divers comme Mark Knopfler, Huey Lewis, Midge Ure ou Gary Moore travaillent sur "Solo In Soho" qui est publié en Avril 1980.

Image

http://www38.zippyshare.com/v/3893605/file.html
muro

La chanson "Dear Miss Lonely Hearts" est interprétée par Thin Lizzy au complet et donne un aperçu de l'album à venir, "Chinatown".
Lynott se marie aussi durant cette période, et sa femme donne naissance à une seconde fille en Juillet.

Dave Flett avait espéré devenir un membre permanent du Thin Lizzy, mais Lynott choisit plutôt Snowy White, qui avait joué avec Peter Green et qui était connu pour avoir accompagné Pink Floyd lors des concerts de 1976 et 1977.
Calme et fiable, Snowy White est à l'opposé des guitaristes caractériels tels que Brian Robertson et Gary Moore qui l'ont précédé.
Midge Ure joue toujours comme claviériste temporaire au cours de concerts au début des années 1980, mais il est remplacé par Darren Wharton peu de temps après l'arrivée de White dans le groupe.
Wharton n'a que 17 ans à l'époque et il est d'abord embauché sur une base temporaire.
Ce nouveau line-up termine l'album "Chinatown" entre des tournées courtes, et deux singles en sont extirpés. Le premier, "Chinatown", atteint le numéro 21 au Royaume Uni, et le second, "Killer on the Loose", atteint le top 10 au milieu d'une publicité négative en raison de nombre d'activités en cours du tueur en série Peter Sutcliffe, dit "The Yorkshire Ripper".
"Chinatown" sort finalement en Octobre 1980, et il atteint le numéto 7 au Royaume Uni, mais à ce moment-là, les albums de Thin Lizzy n'atteignent même pas le Top 100 aux États Unis.
La musique de Thin Lizzy est devenue moins incisive, et, en dépit de bons titres, l'album déçoit les fans du groupe.
Sur scène, Snowy White, bien que très bon guitariste, est trop effacé.
Après une tournée couronnée de succès au Japon et en Australie, le groupe entreprend ce qui sera leur dernière tournée aux États Unis fin 1980.

Au début de l'année 1981, Lynott commence à travailler sur son deuxième album solo, en utilisant les membres de Thin Lizzy comme musiciens d'accompagnement.
Vers la même époque, le groupe enregistre le matériel pour le prochain album de Thin Lizzy, et comme avant, les séances semblent fusionner dans la mesure où les musiciens ne sont pas toujours sûrs de l'album sur lequel ils travaillent.
Le producteur pour les séances de Thin Lizzy, Chris Tsangarides, a déclaré: "Le sentiment de confusion était tel que, parfois, on ne savait pas s'ils avaient travaillé sur l'album solo de Phil ou l'album de Lizzy".
Snowy White avait précédemment estimé que, en tant que membre de Thin Lizzy, il aurait dû être payé en tant que musicien de session pour apparaître sur les enregistrements solo de Lynott.

Image

http://www26.zippyshare.com/v/92306480/file.html
muro

En Avril 1981, le premier album "Greatest Hits" du groupe sort, et atteint le numéro 6 au Royaume Uni.
Mais un single autonome, "Trouble Boys", n'atteint que le numéro 53, la pire place dans les Charts du groupe depuis 1975.
Selon White et Wharton, Lynott était la seule personne qui voulait le sortir, et personne d'autre n'aimait la chanson. "Trouble Boys" était même prévue en tant que titre du nouvel album, mais l'échec de ce single donne lieu à l'éviction de la chanson de l'album et le titre est changé pour "Renegade".

Un point fort pour le groupe à cette époque fut la tête d'affiche du premier concert à Slane Castle le 16 août, avec le soutien de Kirsty McColl, Hazel O'Connor et U2.

Image

Image

http://www18.zippyshare.com/v/43012750/file.html
muro

Le second album solo de Lynott, "The Philip Lynott Album" a été retardé jusqu'en 1982 tandis que "Renegade" était achevé et publié en Novembre 1981.
L'album n'a pas vraiment marché, n'atteignant que le numéto 38 au Royaume Uni et le numéro 157 aux États Unis.
Un single, "Hollywood (Down on Your Luck)", fait également un flop.
Thin Lizzy a du mal à s'imposer face aux groupes issus de la NWOBHM (New Wave Of British Heavy Metal).
Malgré deux chansons de l'album écrites uniquement par Lynott, et d'autres membres du groupe contribuant davantage à la composition, comme Gorham et Wharton, ceux-ci ont depuis exprimé leur insatisfaction à l'égard de certaines chansons, comme "Angel of Death", "Fats" et "Mexican Blood".
La photo de Wharton a été oubliée des photo de groupe sur le dos de la pochette du disque, malgré le fait qu'il était pourtant à ce moment un membre permanent du groupe. "Cela me blesse beaucoup", at-il dit.

Le début de 1982 a été marqué par le fait que Downey et Gorham durent prendre du repos pour se remettre de leurs problèmes personnels. Downey s'était battu dans une discothèque au Danemark, et Gorham souffrait d'épuisement d'origine médicamenteuse.
Plus tard dans l'année, Lynott fait une tournée en solo et il sort son deuxième album solo intitulé "The Philip Lynott Album", sans grand succès.
Snowy White quitte le groupe en Août 1982, étant fatigué des horaires désorganisés et les problèmes de drogue de Lynott, bien que de son propre aveu, il était trop sobre et calme pour bien cadrer avec les autres musiciens. White va ensuite atteindre le Top Ten au Royaume Uni avec son single "Bird of Paradise" en 1983.
Tous cela affecte Phil Lynott qui se réfugie plus que jamais dans la drogue.
Le co-manager du groupe, Chris O'Donnell les quitte aussi à ce moment. Plus tard, il déclarera: "Un groupe brillant était en train de tourner à la merde sous mes yeux."

Image

http://www64.zippyshare.com/v/4608743/file.html
muro

Pour relancer Thin Lizzy, Lynott voulais trouver un remplaçant à White avant de commencer à enregistrer le prochain album, "Thunder and Lightning", qui se révèlera être le dernier du groupe.
En Septembre 1982, il se focalise sur John Sykes, un guitariste-chanteur rencontré par l'intermédiaire de Chris Tsangarides, le producteur de l'album "Renegade", qui avait été un membre de Tygers of Pan Tang. Sykes co-écrit le premier single extrait de l'album, "Cold Sweat", bien que le reste de l'album soit déjà écrit.
Sykes apporte à Thin Lizzy un son nouveau, saturé à l'extrême et franchement agressif. Phil Lynott envisage cependant de dissoudre Thin Lizzy, poussé par Scott Gorham épuisé après plusieurs années de tournées, et par le manager Chris Morrison, persuadé d'attirer plus de public aux concerts avec une tournée d'adieux. Le groupe enregistre l'album "Thunder And Lightning" et effectue une dernière tournée qui s'achève le 4 Septembre 1983 à Nuremberg.
"Thunder and Lightning" est publié en Mars 1983 et a beaucoup plus de succès que son prédécesseur, pour atteindre le numéro 4 au Royaume Uni.
La présence de Sykes a surtout rajeuni le groupe musicalement parlant, les crédits étant partagés équitablement, et le style étant devenu beaucoup plus Heavy, virant même vers le Heavy Metal.

Image

http://www7.zippyshare.com/v/3328482/file.html
muro

La tournée d'appui de l'album devait être une tournée d'adieu, mais Lynott n'était pas encore convaincu que ce serait la fin de son groupe.
Sykes voulait continuer, même si Gorham en avait assez.
La tournée fut un succès, et quelques concerts furent enregistrés pour compiler un album live. À mi-chemin pendant la tournée, beaucoup de guitaristes passés dans Thin Lizzy ont été invités sur scène pour contribuer à quelques-unes des chansons qu'ils avaient initialement enregistré, la seule exception étant Snowy White.
L'album sort en Octobre 1983, sous le titre "Life Live" et il atteint le numéro 29 au Royaume Uni.

Cet album live, enregistré à l'Hammersmith Odeon courant Mars 1983, clôt la carrière de Thin Lizzy. On y retrouve donc une dernière fois tous les guitaristes qui ont fait un jour partie du groupe. Snowy White apparaît sur "Renegade" (version datant de 1981, il ne fut pas invité sur cette tournée d'adieux), Brian Robertson sur "Emerald" (ce titre est enregistré à Glasgow ... les versions de l'Hammersmith présentant une qualité sonore insatisfaisante) et Gary Moore sur "Black Rose". L'album se termine avec une version de "The Rocker" réunissant Eric Bell, Gary Moore, Scott Gorham, Brian Robertson, John Sykes, Darren Wharton, Brian Downey et Phil Lynott.
La tournée se poursuit tandis que deux singles sont publiés, le dernier d'entre eux, "The Sun Goes Down", ne fait que numéto 52 en Août.
Lynott entreprend également une autre tournée en solo, accompagné par Downey et Sykes, sous le nom de 'The Three Musketeers'.

Après une étape difficile de la tournée au Japon, où certains membres du groupe eurent des difficultés à obtenir de l'héroïne, Thin Lizzy joue un dernier concert au Royaume Uni avant la rupture au festival de Reading le 28 août 1983, qui est finalement sortie en 1994 sur l'album "BBC Radio One Live in Concert".
Le dernier concert officiel a lieu à Nuremberg, le 4 Septembre, au Monsters of Rock festival.

En Mai 1984, après avoir dissout Thin Lizzy sans trop être sûr d'avoir eu raison, Phil Lynott monte un nouveau groupe appelé Grand Slam. Sykes et Downey acceptent tout d'abord de faire partie du groupe, mais Sykes rejoint Whitesnake et Downey change également d'avis.
Le line up du groupe est compose du guitariste Laurence Archer, du guitariste rythmique Doish Nagle, du claviériste Mark Stanway et du batteur Robbie Brennan.
L'alcool et la drogue font encore partie de la vie de Phil Lynott et, en conséquence, aucune maison de disques ne s'aventure à produire Grand Slam qui disparaît au début de 1985.
Lynott commence alors à se concentrer davantage sur sa carrière solo et il connait le succès grâce à Gary Moore avec un single "Out in the Fields" qui atteint le numéro 5 en Mai 1985.
La chanson, composée par Moore, a été tirée de l'album solo de celui-ci intitulé "Run For Cover" contenant diverses contributions de Lynott, dont la chanson "Military Man" (à l'origine écrite pour Grand Slam).
Les efforts individuels de Lynott ne marchent pas aussi bien. Avec l'aide du producteur Paul Hardcastle, il enregistre son dernier single "Nineteen" (quelques mois plus tôt Paul Hardcastle a été numéro un en tant que chanteur avec une autre chanson intitulée "Nineteen"). La chanson n'atteint que le numédo 76 au Royaume Uni.
Il avait prévu de faire un troisième album solo mais le jour de Noël 1985, Phil Lynott est retrouvé inconscient dans sa maison. Hospitalisé, il décède à l'hôpital de Salisbury, dans le Wiltshire, le 4 Janvier 1986, à l'âge de 36 ans.
Il souffrait d'abcès internes, de pneumonie et de septicémie ayant entrainé de multiples lésions aux reins, au foie et au cœur résultant des abus de drogues et d'alcool accumulés depuis le début de sa carrière, ce qui avait conduit à une défaillance multiviscérale.
Quelques semaines auparavant, Lynott avait parlé à Downey à propos d'une reformation possible de Thin Lizzy autour de Mars 1986, avec Gorham et Sykes, et avait réservé le studio pour le mois de Janvier de cette année-là.

Le 17 Mai 1985, Thin Lizzy se reforme pour l'aide pour le concert Self Aid, avec un line-up composé de Gary Moore, Downey, Gorham, Wharton et Bob Daisley à la basse. Bob Geldof et Moore se partagent le chant, bien que de nombreux chanteurs montent sur scène pour "Whiskey in the Jar".

Un album compilation, "Soldier of Fortune", sort en 1987, et aussi cette année-là, un tribute concert, the "Vibe for Philo" à la mémoire de Lynott a été organisé par Dublin DJ et le promoteur Smiley Bolger. Cela se perpètuera chaque année à la date anniversaire de la mort de Lynott.

Image

http://www32.zippyshare.com/v/10728963/file.html
muro

Les autres anciens membres de Thin Lizzy ne travaillaient plus ensemble jusqu'à l'enregistrement du single "Dedication" en Octobre 1990, quand une démo de Lynott a été travaillé pour finaliser la chanson pour commémorer le cinquième anniversaire de sa mort.
La chanson datait de l'époque de Grand Slam et avait été initialement écrite par le guitariste Laurence Archer.
Les techniques d'enregistrement modernes furent été utilisées pour remplacer la guitare et des pistes de batterie par de nouveaux travaux de Downey et Gorham. Gary Moore avait accepté de participer, mais il n'avait finalement pas pu le faire.
La chanson atteint le numéro 35 au Royaume Uni au début de l'année 1991, et se retrouve sur un autre album compilation, "Dedication: The Very Best of Thin Lizzy", sorti en Février de cette année-là, qui atteint le numéro 8.
Cependant, la réédition suivante de "The Boys Are Back In Town" n'atteint que le numéro 63.

En 1991, une line up où figurent Robertson et Downey joue avec le chanteur Bobby Tench, le guitariste Doish Nagle, ancien membre de Grand Slam et le bassiste Doug Brockie. Ils tournent brièvement en Irlande avec une série de concerts "An Evening of Thin Lizzy".

Image

http://www5.zippyshare.com/v/13357551/file.html
muro

Aux deux albums live produits par Thin Lizzy entre 1970 et 1983 s'ajoute "BBC Radio 1 Live in concert" publié en 1992, enregistré lors du passage de Thin Lizzy le 28 Août 1983 au festival de Reading,

Image

http://www17.zippyshare.com/v/52994563/file.html
muro

Un autre live intitulé "The Peel Sessions", sorti en 1994, est plus précisément une compilation de titres enregistrés en public entre 1973 et 1977.

En Août 1994, Downey, Bell, Robertson et Wharton participent à un tribute concert à Wolverhampton, en collaboration avec les tribute bands Limehouse Lizzy, Ain't Lizzy et Bad Habitz.

Une autre version de Thin Lizzy a été créé la même année par John Sykes (qui chante maintenant aussi de la scène) avec Downey, Gorham et Wharton, et avec les parties basse jouée par Marco Mendoza, qui avait joué avec Sykes dans Blue Murder de 1991 à 1993.
Ils ont effectué une tournée au Japon sous le nom Thin Lizzy. L'accueil rencontré les a incité à continuer et à planifier d'autres tournées.
ls reçoivent pourtant beaucoup de critiques pour utiliser le nom de Thin Lizzy, sans la présence de Lynott, mais le groupe ne joue que des hits du catalogue de Thin Lizzy, et ne compose pas de nouveau matériel.
En 1996, Sykes présente le groupe comme un hommage à la vie de Phil Lynott et à son travail.
Le groupe joue également pour 'the Vibe for Philo' le 4 Janvier 1996, avec un certain nombre d'autres musiciens éminents, dont Eric Bell, Midge Ure, Henry Rollins, Therapy?, et Joe Elliott et Rick Savage, de Def Leppard.

Image

Un autre nouvel album de compilation est sorti en 1996, appelé "Wild One: The Very Best Of Thin Lizzy". Ce fut une réussite, bien que, curieusement, la chanson titre, "Wild One" n'y figure pas...

Le 20 Août 1996, le bassiste du groupe Rude Awakening, Robert Ryder a tenu "A Celebration of the Life of Philip Lynott" au Palace à Hollywood, en Californie, à la demande de la mère de Lynott, Philomena, pour commémorer l'anniversaire de Phil Lynott et la dixième année de son décès.
Philomena Lynott, son partenaire Dennis Keeley, et Smiley Bolger (le promoteur de "Vibe Pour Philo" en Irlande) ont été transportés à Los Angeles par Ryder pour faire une apparition en personne à ce show.
Ce concert mettait en vedette Rude Awakening, Billy Sheehan, Rudy Sarzo, John Norum, Carmine Appice, Phantom Blue, Soma, le producteur Roy Z et son groupe the Tribe of Gypsies, Mark Ferrari, Oslo, Bang Tango, Stash, Iron Cross et Mark Dignam, venu d'Irlande.

En 1997, Tommy Aldridge remplace Brian Downey à la batterie, et il devient un membre à part entière quand Downey les quitte peu de temps après.

Image

Un nouvel album live "Boys Are Back in Town : Live in Australia" enregistré lors de la tournée Australienne de 1978, sort en 1999.

Image

http://www41.zippyshare.com/v/19197515/file.html
muro

Le line up reste stable jusqu'en 2000, lorsque le groupe enregistre un album live, "One Night Only". Le groupe part faire une tournée aux États Unis jouant dans les clubs au début de 2001, mais Wharton avait déjà quitté le groupe au moment de cette tournée.

Image

Sorti un an après avec une présentation bâclée, "Extended Versions" reprend pratiquement les mêmes chansons dans un ordre différent. Depuis, Tommy Aldridge a quitté le groupe, remplacé par Michael Lee, et Thin Lizzy, avec ou sans Darren Wharton, continue de se produire devant un public d'inconditionnels.

Image

http://www27.zippyshare.com/v/43371909/file.html
http://www5.zippyshare.com/v/22414086/file.html
muro

"Vagabonds, Kings, Warriors, Angels", un coffret de quatre CD de Thin Lizzy a été publié en 2001. Il retrace à travers quatre CD la carrière du groupe et de son leader, Phil Lynott et il contient l'ensemble des grands succès du groupe, et inclus des chansons rares, comme le premier single "The Farmer", et les faces B des singles.

Sykes sort deux albums solo entre 2002 et 2003, tandis que Gorham travaille avec son groupe 21 Guns.
Wharton déclarera plus tard que Thin Lizzy aurait mieux fait de jouer moins de concerts dans les grandes salles. Il a également estimé que Brian Robertson aurait dû être invité à participer. Sykes répondra que toutes les précédents membres de Thin Lizzy sont invités à jouer avec Thin Lizzy, à n'importe quel moment.

En 2004 et 2006, deux autres compilations des plus grands hits ont été publiées, avec le double CD de 2004 "Greatest Hits" escaladant les Chart pour atteindre le Top 5 UK.
Thin Lizzy retravaille ensemble, avec Sykes et Gorham, renforcés par l'ancien bassiste d'Angel Randy Gregg, et le batteur Michael Lee, qui avait joué avec Robert Plant et The Cult entre autres.
Ils tournent en Amérique du Nord tout d'abord en Hiver et ensuite en Eté en tant qu'invités spéciaux de Deep Purple.
Ce line up ne sera que temporaire cependant, car Mendoza est de retour en 2005, et Aldridge en 2007.
Il n'est pas prévu de nouvel album mais Thin Lizzy continue à tourner. Lors du concert au London Hammersmith Apollo le 13 Décembre 2007, le line up est composé de Sykes, Gorham, Aldridge et Francesco DiCosmo à la basse.

Le 19 Août 2005, Gary Moore organise un concert connue sous le nom "The Boy Is Back In Town" mettant en vedette Eric Bell, Brian Robertson et Scott Gorham.
Un DVD du concert a été publié comme "One Night in Dublin: A Tribute to Phil Lynott".

Image

Depuis le 19 Août 2005, une statue à l'effigie de Phil Lynott a été érigée à Dublin.
Son inauguration a été suivie d'un concert organisé par Gary Moore.
Le guitariste Irlandais, entouré de Brian Downey, bassiste de Jethro Tull, Jonathan Noyce, Brian Robertson, Scott Gorham et Eric Bell, s'est replongé avec enthousiame et beaucoup d'émotion dans le répertoire de son ancien groupe.

Image

http://www18.zippyshare.com/v/83235400/file.html
muro

Le 8 Septembre 2008, un album de 15 morceaux "UK Tour '75" a été publié, mettant en vedette le groupe jouant sur scène au Derby College le 21 Novembre 1975.
L'album comprend un livret de 20 pages de photos inédites, avec des notes écrites par Brian Downey et du matériel supplémentaire du groupe jammant au cours de leur passage.

Image

http://www41.zippyshare.com/v/54030254/file.html
muro

En Mars 2009, VH1 Classic Records a publié "Still Dangerous: Live At The Tower Theatre de Philadelphie, 1977", un CD live enregistré lors de la tournée 'Bad Reputation'.
Il est produit par Gorham et Glyn Johns et Johns a également mixé le disque.
Gorham a alors suggéré qu'il y aurait de nouvelles sorties d'archives à l'avenir.

La musique de Thin Lizzy et de Phil Lynott vit également à travers de nombreuses reprises:
ainsi, "Whisky In A Jar" a été repris par Metallica, "Massacre" par Iron Maiden, "Dancing In The Moonlight" par U2, "The Boys Are Back In Town" par Bon Jovi, "Old Town" par The Corrs, "Angel Of Death" par VADER, etc...et elle a inspiré les groupes d'hommage Ain't Lizzy et Limehouse Lizzy.

Thin Lizzy est aussi la source d'inspiration majeure pour les groupes de Heavy Metal moderne, et plus particulièrement Crowbar et Mastodon.
En particulier, Kirk Windstein de Crowbar et Down s'est fait tatoué le logo de Thin Lizzy sur son mollet, et il apparaît souvent lors de concerts avec un t-shirt."Listen to Thin Lizzy".
Mastodon reprend le classique"Emerald" de Thin Lizzy qui est inclus en bonus track sur la sortie Japonaise de leur album "Remission".
Ils ont joué la chanson en live à plusieurs reprises, dont une version acoustique avec Scott Gorham à la guitare.

Discographie

Thin Lizzy (1971)
Shades of a Blue Orphanage (1972)
Vagabonds of the Western World (1973)
Nightlife (1974)
Fighting (1975)
Jailbreak (1976)
Johnny the Fox (1976)
Bad Reputation (1977)
Live and Dangerous (1978)
Black Rose: A Rock Legend (1979)
Chinatown (1980)
Renegade (1981)
Thunder and Lightning (1983)
Life Live (1983)
BBC Radio One Live in Concert (1994 - enregistré en 1983)
The Peel Sessions (1994 - sessions BBC entre 1972 et 1977)
Boys Are Back in Town: Live in Australia (1999, enregistré en 1978)
One Night Only (2000)
UK Tour '75 (2008)
Still Dangerous - Live At The Tower Theatre Philadelphia (2009, enregistré en 1977)

sources: wikipedia
Avatar de l’utilisateur
alcat01
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5256
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25
Localisation: région Lyonnaise

Re: THIN LIZZY (Bio)

Messagepar alcat01 » 14 Mar 2014, 21:13

Bio mise à jour!
Avatar de l’utilisateur
alcat01
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5256
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25
Localisation: région Lyonnaise

Re: THIN LIZZY (Bio)

Messagepar Phil » 20 Sep 2014, 14:17

Félicitations, Alca. :respect: :respect: :respect:
Avatar de l’utilisateur
Phil
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1244
Inscription: 04 Fév 2013, 10:36

Re: THIN LIZZY (Bio)

Messagepar alcat01 » 20 Sep 2014, 18:22

Merci!
Avatar de l’utilisateur
alcat01
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5256
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25
Localisation: région Lyonnaise

Re: THIN LIZZY (Bio)

Messagepar pretty money jackson » 20 Sep 2014, 19:32

Pareil, quel boulot ! je suis fan du groupe depuis 1980 et j'ai appris des choses en te lisant :respect:
Avatar de l’utilisateur
pretty money jackson
♪♪
 
Messages: 114
Inscription: 05 Déc 2013, 19:40
Localisation: pays de Loire

Re: THIN LIZZY (Bio)

Messagepar alcat01 » 21 Sep 2014, 18:56

pretty money jackson a écrit:Pareil, quel boulot ! je suis fan du groupe depuis 1980 et j'ai appris des choses en te lisant :respect:


Tout se trouve pourtant sur la toile!
Avatar de l’utilisateur
alcat01
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5256
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25
Localisation: région Lyonnaise

Re: THIN LIZZY (Bio)

Messagepar Algernon » 03 Nov 2015, 19:43

Live At National Stadium Dublin 1975 - Un concert où ils vous décollaient bien la pulpe.

Phil fait un peu le singe.

https://www.youtube.com/watch?v=IyvvC_tgsWY
Dernière édition par Algernon le 26 Aoû 2016, 11:02, édité 2 fois.
abscons
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18602
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: THIN LIZZY (Bio)

Messagepar Algernon » 26 Aoû 2016, 09:10

Le 17 Mai 1985, Thin Lizzy se reforme pour l'aide pour le concert Self Aid, avec un line-up composé de Gary Moore, Downey, Gorham, Wharton et Bob Daisley à la basse. Bob Geldof et Moore se partagent le chant, bien que de nombreux chanteurs montent sur scène pour "Whiskey in the Jar".




Tous les commentaires explosent Bob Geldof, ce qui est amplement mérité.
De plus, si c'est exact : :zeo:
"That Knob Geldof excluded Thin Lizzy and Phil Lynott from Live Aid - He should Never have taken the stage with them a year later here. And he was brutal as we can see."

Et un joyeux final "my taylor is irish"
abscons
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18602
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: THIN LIZZY (Bio)

Messagepar nunu » 26 Aoû 2016, 11:47

Detrompe moi mais en Mai 85, Phil était toujours en vie. Donc le groupe était sans lui
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 11276
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: THIN LIZZY (Bio)

Messagepar Algernon » 26 Aoû 2016, 11:50

Self Aid was a benefit concert for unemployment held in Dublin, Ireland on 17 May 1986. The concert performances were primarily by Irish musicians, although Elvis Costello and Chris Rea were designated "honorary Irishmen" for the day; the event was promoted by Jim Aiken. The concert included the last performance by The Boomtown Rats.


J'ai pas fait gaffe en faisant le copié du texte de Alain plus haut. :rougeroll:

The purpose of the concert was to highlight the chronic unemployment problem in Ireland at the time, with nearly 250,000 people unemployed. The 14-hour concert was the largest that had ever been staged in Ireland. All musicians that took part donated their time free of charge. All profits from the concert and subsequent album, Live for Ireland, went to the Self Aid Trust. The telethon raised millions of pounds for a job creation trust fund as well as over 1000 job pledges. The song chosen for the finale was "Let's Make it Work", written by Christy Moore and Dublin songwriter Paul Doran. Tributes were paid to Phil Lynott who had died just 4 months earlier, including a performance by a reformed Thin Lizzy with Gary Moore on lead vocals.
abscons
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18602
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: THIN LIZZY (Bio)

Messagepar Monsieur-Hulot » 09 Nov 2016, 12:44

Tiens, je ne me rappelais plus que Huey Lewis avait "harmoniqué" sur plusieurs disques de Lizzy (Live & Dangerous et Black Rose au moins)
FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS !
Avatar de l’utilisateur
Monsieur-Hulot
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5708
Inscription: 03 Fév 2013, 19:14
Localisation: Third Stone From The Sun of Marseille

Re: THIN LIZZY (Bio)

Messagepar Algernon » 09 Nov 2016, 13:34

Sur une vidéo, que j'ai déjà postée, on assiste à des extraits de séances d'enregistrements pour Dave Edmunds, avec surtout Albert Lee (Mâtin ! Quel guitariste). On peut apercevoir sur les banquettes ou dans le groupe Huey et Phil, à côté de Nick Lowe et Dave le Gallois (et Billy Bremner)
Je crois que j'ai déjà mis cette archive trois fois sur le fofo

https://www.youtube.com/watch?v=ivZfHfKOi14



avec Huey Lewis et Billy Bremner

https://www.youtube.com/watch?v=AMuL_G2Q9dg
Dernière édition par Algernon le 09 Nov 2016, 13:43, édité 1 fois.
abscons
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18602
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: THIN LIZZY (Bio)

Messagepar Monsieur-Hulot » 09 Nov 2016, 13:38

:chapeau: :respect: :+1: :copains: et j'en ai déjà trop dit !
FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS !
Avatar de l’utilisateur
Monsieur-Hulot
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5708
Inscription: 03 Fév 2013, 19:14
Localisation: Third Stone From The Sun of Marseille

Re: THIN LIZZY (Bio)

Messagepar Algernon » 11 Juil 2018, 16:59

Un peu par hasard (et chance), je viens de retrouver sur un site le petit édito dans la revue L'Hebdogiciel "le premier hebdomadaire d'informatique dangereux", édito par lequel j'avais appris la mort de Phil Lynott.
Génial et truculent petit journal qui traitait d'informatique de façon très décontractée. J'avais arrêté d'acheter Rock & Folk depuis deux ou trois ans à l'époque.

Image

http://www.abandonware-magazines.org/af ... &album=oui
abscons
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18602
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43


Retourner vers Chroniques d’albums – Biographies

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité