BLUE OYSTER CULT (Bio)

Venez lire ou déposer ici vos biographies de musiciens ou de groupes, vos chroniques d'albums autres que l'album de la semaine.

BLUE OYSTER CULT (Bio)

Messagepar alcat01 » 05 Fév 2013, 18:59

Image
Image

Blue Öyster Cult est un groupe de Rock Américain formé à New York en 1967, mais il ne prend son nom qu'en 1971 et il est toujours en activité en 2009.
Son style est apparenté au Hard Rock, au Heavy Metal et même au Rock Psychédélique.

Le groupe est particulièrement connu pour ses chansons comme "(Don't Fear) The Reaper", "Astronomy", "Godzilla", "Burnin' for You", "Cities on Flame with Rock and Roll", ou encore "Stairway To The Stars".
Ils ont vendu plus de 14 millions d'albums dans le monde, dont 7 millions dans les seuls États Unis.

Image

Blue Öyster Cult se forme donc en 1967 à Long Island sous l'impulsion de deux journalistes de Rock, Sandy Pearlman et Richard Meltzer, membres d'un groupe de Rock Psychédélique appelé The Cows créé trois ans plus tôt.
Mais chaque membre du futur Blue Öyster Cult a déjà un bon passé musical au coeur de son lycée ou de son collège avant leur heureuse rencontre.

Tout commence lorsque Bruce Abbott (futur co-auteur de "Golden age of leather") présente Donald Roeser à Albert Bouchard.
Ils fondent un premier groupe, The Disciples, qui deviendra l'année suivante Travesty.
Ils écument les soirées étudiantes et les boites locales, et finissent par délaisser complètement leurs études pour se consacrer entièrement à la musique.

Image

Quand Travesty se sépare, Donald Roeser reste à Long Island tandis qu'Albert Bouchard part pour Chicago où il a reçu quelques engagements.
Lorsque Donald fait la rencontre du critique Rock Sandy Pearlman et qu'il retrouve Albert revenu de New York, ils forment un nouveau groupe, intégrant un nouveau musicien en la personne d'Allen Lanier.
Pearlman baptise ce nouveau groupe Soft White Underbelly (un nom que le groupe utilisera par la suite à l'occasion, dans les années 1970 et 1980, pour jouer des concerts dans des petits clubs aux États-Unis).

Le groupe tourne de plus en plus, assurant, entre autres, les premières parties de Muddy Waters et du Grateful Dead, mais une évidence s'impose, il leur manque absolument un chanteur...
Les Braustein rejoint alors le groupe dont le bouche à oreille dit le plus grand bien.
Le président d'Elektra Records les remarque lors d'un concert et les signe instantanément, vraisemblablement très attiré par Les...

Image

Début 1969 Soft White Underbelly entre en studio pour enregistrer son premier album pour Elektra, mais des divergences opposent malheureusement Les Braustein aux autres membres du groupe, et il les quitte alors que l'album est presque terminé.
Elektra, contrarié par le départ du chanteur sur lequel tout avait été misé, auditionne alors Eric Bloom, une vieille connaissance de Long Island et décide de terminer la production de l'album.

Bloom, l'ingénieur acoustique du premier groupe, remplace donc Braunstein, et le groupe continue à fonctionner comme Soft White Underbelly.
Toutefois, une mauvaise critique d'un show au Fillmore East 1969 oblige pratiquement Pearlman à changer le nom du groupe, d'abord en Oaxaca, puis, un peu plus tard, en Stalk Forrest Group.
Sandy Pearlman imagine alors de donner un nom de scène à chaque membre, mais, seul Donald Roeser accepte, on le connaîtra désormais sous le pseudonyme de Buck Dharma.

Image

Le groupe enregistre un nouvel album pour Elektra, mais seulement un single ("What Is Quicksand?" B / "w Comics Arthur") est publié (et uniquement dans une édition promo de 300 copies) sur Elektra Records.
(Cet album a finalement été publié, avec outtakes supplémentaires, par Rhino Records sous le titre "St. Cecilia: The Elektra Recordings" in 2001).

Après quelques concerts, Elektra décide de rompre leur contrat; Andy Winters quitte alors le groupe et est remplacé à la basse par Joe Bouchard, le frère d'Albert.
En 1970 le Stalk Forrest Group donne un grand concert en plein air qui éveille la curiosité de la maison de disques Columbia.
Pearlman obtient une autre audition pour le groupe avec Columbia Records.
Clive Davis aime ce qu'il entend, et le groupe signe sur le label.

Il faut donc, selon la tradition de Pearlman, trouver un nouveau nom au groupe, et après quelques autres noms temporaires, dont the Santos Sisters, le groupe optera finalement pour Blue Öyster Cult en 1971.

Dans une interview publiée dans le magazine musical britannique Zig Zag en 1976, Pearlman a raconté l'histoire pour expliquer que l'origine du nom du groupe était l'anagramme de "Cully Stout Beer".
Le nom de "Blue Öyster Cult" vient d'un poème des années 1960 écrit par leur manager Sandy Pearlman.
C'était une partie de sa poèsie, "Imaginos", par la suite utilisées plus largement dans leur album de 1988, "Imaginos".
Pearlman était venu aussi plus tôt avec le nom de groupe, "Soft White Underbelly", à partir d'une expression utilisée par Winston Churchill dans la description de l'Italie pendant la Seconde Guerre Mondiale, et dans la poésie de Pearlman, le "Blue Oyster Cult" était un groupe d'alliens qui s'étaient réunis pour guider secrètement l'histoire de la Terre.

Ils deviennent un groupe à succès durant cette décennie, notamment grâce au titre "Don't fear the reaper" en 1976.
Sous l'impulsion de leurs mentors et producteurs des débuts, Sandy Pearlman et Murray Krugman, ils cultivent une esthétique sombre, et un certain ésotérisme hermétique avec leur logo (le Cronos inspiré du symbole astrologique de Saturne.
Le tréma ajouté sur le "O" a été à l'origine d'une mode dans les noms de groupes de metal (par exemple Motörhead, Mötley Crüe...).

La musique du groupe est très influencée par des groupes comme Black Sabbath, MC5, les Stooges, et autres Steppenwolf, selon les propres dires du chanteur Eric Bloom et du guitariste Donald Roeser.
L'influence particulière de Black Sabbath est perceptible dans des morceaux comme "Cities on flame with rock and roll", ou "Godzilla".
Celle de MC5 et des Stooges dans "Hot rails to Hell", figurant sur l'album "Tyranny and mutation", et enfin celle de Steppenwolf dans des morceaux comme "The Red and the Black", "Career of Evil" ou "The Subhuman" (le groupe reprendra d'ailleurs "Born to Be Wild", la plus célèbre chanson du groupe).

Image

http://www64.zippyshare.com/v/692695/file.html
muro

Leur premier album "Blue Öyster Cult" est publié en Janvier 1972, avec une couverture noire et blanche, conçue par l'artiste Bill Gawlik.
L'album contient les chansons "Cities on Flame with Rock and Roll", "Stairway to the Stars" et "Then Came the Last Days of May".
L'album se vend bien, et le Blue Öyster Cult fait des tournées avec des artistes comme The Byrds, Mahavishnu Orchestra, et Alice Cooper.

Image

http://www44.zippyshare.com/v/55076169/file.html
muro

Leur album suivant, "Tyranny & Mutation", sorti en 1973, a été écrit alors que le groupe était en tournée pour leur premier LP. Il contient des chansons telles que "The Red and The Black" (une ode à la Police montée Royale Canadienne et surtout une réécriture accélérée de "I'm On The Lamb", du premier album), "Hot Rails To Hell", et "Baby Ice Dog", la première de ses nombreuses collaborations du groupe avec Patti Smith.

Image

http://www42.zippyshare.com/v/22110084/file.html
muro

Le troisième album intitulé "Secret Treaties" (1974) reçoit des critiques très positives, avec des chansons telles que "Career of Evil" (également co-écrit par Patti Smith, qui fut un temps la compagne du claviériste/guitariste Allen Lanier), "Dominance and Submission" et "Astronomy".
À la suite de tournées incessantes, le groupe est désormais tête d'affiche, jouant dans d'immenses arènes.
Après la parution de l'album "Secret Treaties" (1974) dont la pochette montre un Messerschmitt 262, chasseur à réaction allemand qui eut une renommée éphémère au printemps 1945, le groupe est accusé de véhiculer dans certaines de ses chansons, et plus largement dans toute l'imagerie développée autour de lui par ses mentors et producteurs Pearlman et Krugman, des références à certaines idéologies nauséabondes, en particulier le nazisme, mais aussi à des courants philosophiques polémiques (on parle de Nietzsche pour le titre "The Subhuman").
Tout cela n'était qu'un buzz journalistique fondé sur une mauvaise interprétation des textes sortis de leur contexte (en Europe surtout, mais aussi aux USA), il est vrai parfois tendancieux parce qu'assez abscons.
Le groupe dut finalement se justifier dans la presse (l'article de Lester Bangs paru dans le fameux magazine rock Creem de septembre 1974) et rappeler à tout le monde que cette accusation était ridicule puisque la plupart d'entre eux était juif, et que tout cela n'était que du Rock 'N' Roll.

Image

http://www69.zippyshare.com/v/76161321/file.html
muro

Cela se poursuit quand même jusqu'après la sortie du double live "On Your Feet Or On Your Knees" en 1975, dont une fois de plus la superbe pochette prête à confusion: une limousine portant des fanions imprimés du signe de kronos est garée devant une chapelle, et le titre de l'album renforçant même le côté obscur, manipulateur et... fascinant.
"On Your Feet or on Your Knees" devient disque d'or.

Image

http://www33.zippyshare.com/v/96695767/file.html
muro

Il est suivi par leur premier album de platine, "Agents of Fortune" (1976).
Il contient le hit single "(Don't Fear) The Reaper", qui atteint le numéro 12 dans les Billboard Charts. Les autres chansons majeures de l'album sont "(This Ain't) The Summer of Love", "ETI (Extra-Terrestrial Intelligence)", et "The Revenge of Vera Gemini" (co-écrit par Patti Smith, ainsi que éDebbie Denise")
Pour la tournée qui suit, le groupe ajoute des lasers à son spectacle son et lumière.

Image

http://www35.zippyshare.com/v/20560630/file.html
muro

L'album suivant, en 1977, "Spectres", contient le hit radio "Godzilla", mais ses ventes n'ont pas été aussi fortes que celles de l'album précédent.

Image

http://www54.zippyshare.com/v/37465383/file.html
muro

Puis le groupe sort un nouvel album live, "Some Enchanted Evening" en 1978.
Bien qu'il ait été conçu comme un double album-live dans la veine de "On Your Feet or on Your Knees", Columbia insiste pour qu'il ne soit édité que sur un album simple.
Il devient l'album le plus populaire du Blue Öyster Cult, et sa vente atteint, à terme, plus de 2 millions d'exemplaires.

Image

http://www59.zippyshare.com/v/29495077/file.html
muro

Il est suivi, en 1979, par l'album studio "Mirrors". Au lieu de travailler avec les producteurs précédents Pearlman (qui, ensuite sera manager de Black Sabbath) et Krugman, Blue Öyster Cult choisit Tom Werman, qui avait travaillé avec des groupes tels que Cheap Trick et Ted Nugent. Cependant, les ventes d'albums obtenues sont décevantes.

Image

http://www66.zippyshare.com/v/82646200/file.html
muro

L'association de Pearlman avec Black Sabbath est exploité à fond pour le prochain album du Blue Öyster Cult, ce qui aboutit à l'engagement du producteur de l'album "Heaven and Hell" de Sabbath, Martin Birch pour le prochain disque de Blue Öyster Cult.
Le résultat est positif, avec "Cultösaurus Erectus", sorti en 1980 qui reçoit de bonnes critiques.
L'album se classe même au numéro 14 au Royaume Uni, mais ne réussit malheureusement pas aussi bien aux États Unis.
A noter qu'une des chansons sur l'album est la chanson "Black Blade", qui a été écrit par Bloom avec les paroles de science-fiction de l'auteur de fantasy Michael Moorcock.
La chanson est une sorte de récit de la célèbre saga de Moorcock 'Elric of Melniboné'.

Image

Le groupe fait aussi une tournée en co-tête d'affiche avec Black Sabbath à l'appui de l'album, appelant cette tournée "Black and Blue" et un DVD est enregistré à cette occasion.

Image

http://www64.zippyshare.com/v/664012/file.html
muro

Birch produit aussi l'album suivant, ainsi, "Fire of Unknown Origin" en 1981.
Le plus grand hit de cet album est une chanson qui atteint le Top 40 intitulée "Burnin 'for You" que Dharma avait écrit avec un texte de Richard Meltzer.
Il avait l'intention première de l'utiliser pour son album solo de 1982, "Flat Out", mais il se décide finalement à l'utiliser sur cet album de Blue Öyster Cult à la place.
Le morceau intitulé "Fire of Unknown Origin" avait été enregistré initialement pour l'album "Agents of Fortune" avant d'être écarté, puis repris par BÖC plusieurs années plus tard dans une nouvelle version sur l'album portant ce nom. Le poème originel figure aussi en bonus sur la version remasterisée de l'album "Wave" (1979) de Roeser.
L'album est certifié platine, et contient quelques chansons favorites des fans telles que "Joan Crawford" (inspiré par le livre et le film 'Mommie Dearest') et "Veteran of the Psychic Wars", une autre chanson co-écrite par Moorcock.

Image

Plusieurs des chansons avaient été écrites pour le film d'animation "Heavy Metal", mais seul "Veteran of the Psychic Wars" (qui, ironiquement, n'avait pas été écrite pour "Heavy Metal") a été effectivement utilisée dans le film.
Après cet album, Albert Bouchard se brouille avec les autres et quitte le groupe, et Rick Downey (ancien concepteur d'éclairage du groupe) le remplace. à la batterie.

Après être parti, Albert Bouchard passe cinq années à travailler sur un album solo basé sur le poème de Sandy Pearlman "Imaginos".

Image

http://www55.zippyshare.com/v/21100027/file.html
muro

Blue Öyster Cult sort un autre album live "Extraterrestrial Live", avec notament une superbe version du "Roadhouse Blues" des Doors avec Robbie Krieger en invité.

Image

http://www44.zippyshare.com/v/78972434/file.html
muro

Le groupe se rend ensuite au studio pour enregistrer l'album suivant, "The Revölution by Night" avec Bruce Fairbairn en tant que producteur, et le disque parait en 1983 .
Son single "Shooting Shark," co-écrit par Patti Smith atteint le numéro 83 dans les Charts.
"Shooting Shark" met également en vedette Randy Jackson à la basse.

Après "Revolution", Rick Downey quitte le groupe, laissant le Blue Öyster Cult sans batteur.

Le reste du groupe se réunit avec Albert Bouchard pour une tournée en Californie en Février 1985, connue sous le nom de "Albert Returns Tour".
Cet arrangement n'a été que temporaire, et a causé plus de tensions entre le groupe et Bouchard, car il avait cru qu'il ferait partie de nouveau du groupe en permanence, ce qui n'était pas le cas.
Le groupe avait seulement l'intention de l'utiliser comme un remplaçant de dernière minute jusqu'à ce qu'un autre batteur ne vienne à bord, ce qui a entraîné Bouchard à quitter après la tournée.

Allen Lanier quitte également le groupe peu de temps après, laissant le groupe sans claviériste.

Image

http://www53.zippyshare.com/v/64371723/file.html
muro

Blue Öyster Cult embauche alors le batteur Jimmy Wilcox et le claviériste Tommy Zvoncheck pour finir l'album "Club Ninja", qui est mal reçu, avec seulement "Dancing In The Ruins", l'une des plusieurs chansons du disque entièrement écrites par des auteurs compositeurs extérieurs, connaît un succès minimal à la radio et MTV.
Le point culminant de l'album est "Perfect Water", écrit par Dharma et Jim Carroll (auteur de 'The Basketball Diaries').

Le groupe part en tournée en Allemagne, après quoi le bassiste Joe Bouchard, quitte le groupe à son tour, ne laissant que deux membres originaux, Eric Bloom et Buck Dharma Roeser.
Certains ont fait référence au groupe comme "Two Öyster Cult" durant cette période.

Jon Rogers est embauché pour remplacer Joe, et ce nouveau line up finit la tournée 1986.
Après cette tournée, le groupe fait une pause temporaire d'enregistrement et de tournées, avec un avenir très incertain.

Lorsque Blue Öyster Cult reçoit une offre de tournée en Grèce au début de l'Eté 1987, le groupe saute sur l'occasion.
Le nouveau line-up contient les membres fondateurs Eric Bloom, Buck Dharma et Allen Lanier, avec Jon Rogers de retour à la basse et Ron Riddle à la batterie.

Image

http://www69.zippyshare.com/v/11739731/file.html
muro

Columbia Records n'était pas intéressé à sortir le projet "Imaginos" comme album solo d'Albert Bouchard, alors Pearlman s'arrange pour qu'il soit publié en 1988 par Columbia comme un album du Blue Öyster Cult, avec quelques overdubs de nouveaux vocaux et instrumentaux d'Eric Bloom et de Buck Dharma.
L'album ne se vend pas très bien (malgré une critique positive dans le magazine Rolling Stone), et bien que Blue Öyster Cult fait une tournée pour promouvoir cet album, la promotion par le label est pratiquement inexistante.

Quand CBS Records, la socièté mère de Columbia Records a été achetée par Sony, le Blue Öyster Cult a été mis à la porte par ce label.

Image

Image

http://www33.zippyshare.com/v/89483344/file.html
muro

Le groupe passe alors les onze années qui suivent à tourner sans sortir un album, bien qu'ils ne contribuent qu'à deux nouvelles chansons pour la bande son du téléfilm "Bad Channels", sorti en 1992.

Ron Riddle quitte le groupe en 1991, et est remplacé, tour à tour, par une série d'autres batteurs, dont Chuck Burgi (1991 - 1995, 1996 - 1997) John Miceli ('1992 European Tour' et les concerts de 1995 - 1996) John O'Reilly (1995 - 1996) et Bobby Rondinelli (1997 - 2004). Jules Radino est engagé en 2004, et c'est encore le batteur actuel du groupe.
Rogers part en 1995, et il est remplacé par Danny Miranda jusqu'en 2004.
Miranda devient le bassiste de Queen + Paul Rodgers à ce moment-là. Richie Castellano l'a remplacé depuis.

A la fin des années 1990, Blue Öyster Cult a enfin obtenu un contrat d'enregistrement avec CMC (rachetée plus tard par Sanctuary Records) et a continué à tourner fréquemment.

Image

Image

http://www56.zippyshare.com/v/82085138/file.html
muro

Deux albums studio sont sortis, "Heaven Forbid" en 1998

Image

http://www53.zippyshare.com/v/70349443/file.html
muro

et "Curse of the Hidden Mirror" en 2001.
Les deux albums sont composés de chansons co-écrites par le cyberpunk et romancier d'horreur John Shirley.

Image

http://www68.zippyshare.com/v/4404585/file.html
muro

Un autre disque live suit en 2002, "A Long Day's Night" ainsi qu'un DVD du même titre, tous deux enregistré lors d'un concert à Chicago.
Blue Öyster Cult s'est, depuis, brouillé avec Sanctuary Records, et n'a plus aucun contrat d'enregistrement.

Allen Lanier décide de se retirer des spectacles live en 2007, après ne pas être apparu avec le groupe depuis fin 2006. Il n'a pas été remplacé.
Castellano est passé à la guitare rythmique et aux claviers (Castellano a même également joué de la guitare et chanté lorsque Buck Dharma a été malade pour deux concerts en 2005), et le groupe a eu recours à trois "guest bassistes": Danny Miranda, Jon Rogers et Rudy Sarzo (ex -Quiet Riot, Ex -Ozzy Osbourne, Ex -Whitesnake, actuellement membre de Dio).

En Décembre 2008, BOC a annoncé par l'intermédiaire de son management que Buck Dharma était tombé dans un escalier dans sa maison de Floride et qu'il s'est blessé à l'épaule.
En conséquence, une tournée de plusieurs dates en Décembre 2008 et Janvier 2009 ont été annulées ou reportées. Dharma est censé effectuer un rétablissement complet.

La chanteuse Patti Smith a co-écrit certaines chansons du groupe car elle fut pendant un certain temps la compagne du claviériste guitariste Allen Lanier.
Allen lui avait rendu la pareille à sa compagne en jouant sur son premier album, notamment sur le morceau "Elegy".

Bruce Dickinson, crédité comme producteur et responsable entre autres de la politique de réédition des remasterings pour le label Legacy (sous division de Columbia/Sony Music) n'est absolument pas le chanteur d'Iron Maiden, mais un parfait homonyme.

On peut entendre longuement la version remixée de (Don't Fear) The Reaper extraite de l'album de 1994 Cult Classic dans la scène d'ouverture du téléfilm "Le Fléau", adapté du roman de Stephen King.

Après leur départ du Blue Öyster Cult, les frères Bouchard fonderont chacun un nouveau groupe.
Albert Bouchard montera The Brain Surgeons, Joe The Cult Brothers, qui deviendra rapidement The X Brothers.

En Juin 2012, le groupe a annoncé que le bassiste Rudy Sarzo quittait le groupe et il a été remplacé par l'ancien bassiste d'Utopia, Kasim Sulton.

Le membre fondateur, le claviériste et guitariste Allen Lanier est mort d'une maladie pulmonaire obstructive chronique, le 14 Août 2013.

Discographie:

Blue Öyster Cult - Mai 1972
Tyranny & Mutation - mars 1973
Secret Treaties - avril 1974
On Your Feet or on Your Knees (live) - mars 1975
Agents of Fortune - juin 1976
Some Enchanted Evening (live) - septembre 1978
Spectres - novembre 1977
Mirrors - juillet 1979
Cultösaurus Erectus - juillet 1980
Fire Of Unknown Origin - juillet 1981
Extraterrestrial Live (live) - mai 1982
The Revölution by Night - novembre 1983
Club Ninja - décembre 1985
Imaginos - août 1988
Bad Channels - original motion picture soundtrack 1992
Heaven Forbid - mars 1998
Curse of the Hidden Mirror - juin 2001
A Long Day's Night (live) - septembre 2002

sources: wikipedia
Dernière édition par alcat01 le 07 Avr 2014, 17:22, édité 17 fois.
Avatar de l’utilisateur
alcat01
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5263
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25
Localisation: région Lyonnaise

Re: BLUE OYSTER CULT (Bio)

Messagepar Algernon » 11 Sep 2013, 20:46

Un bonus pour les fans de Buck

Buck Dharma - "Gamera is Missing"
It's from the compilation CD "Guitar's Practicing Musicians" (the first volume).
Dernière édition par Algernon le 03 Fév 2018, 20:08, édité 1 fois.
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18749
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: BLUE OYSTER CULT (Bio)

Messagepar alcat01 » 06 Avr 2014, 22:09

mise à jour effectuée!
Avatar de l’utilisateur
alcat01
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5263
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25
Localisation: région Lyonnaise

Re: BLUE OYSTER CULT (Bio)

Messagepar Brainstorm » 07 Avr 2014, 10:03

J'adore le style de Buck Dharma, son jeu en legato tout particulièrement ! :respect:
"Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme."
Dr. Johnson
Avatar de l’utilisateur
Brainstorm
♪♪♪♪
 
Messages: 571
Inscription: 03 Fév 2013, 19:41
Localisation: Près de la tireuse à bière...

Re: BLUE OYSTER CULT (Bio)

Messagepar Philou » 07 Avr 2014, 10:25

alcat01 a écrit:mise à jour effectuée!


Cool !
Quel groupe les BOC tout de même
Il faudrait juste préciser dans ta bio que Lannier est décédé en 2013 et que Rudy Sarzo, que tu cites comme faisant partie du line up de Dio n'en fait plus partie (et pour cause...), il développe ses propres projets et joue aussi avec Queensryche.
:coucouz:
Avatar de l’utilisateur
Philou
Modérateur
 
Messages: 1791
Inscription: 09 Jan 2013, 16:32

Re: BLUE OYSTER CULT (Bio)

Messagepar Algernon » 07 Avr 2014, 11:18

Definitely dans mon top 5, tous styles confondus
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18749
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: BLUE OYSTER CULT (Bio)

Messagepar Algernon » 08 Nov 2015, 20:10

Pour les adorateurs du Cult, et surtout de Buck : il joue sur trois titres du premier alboume solo de Kasim Sulton (1982)
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18749
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: BLUE OYSTER CULT (Bio)

Messagepar Unserious Sam » 08 Nov 2015, 20:17

Garçon, un BOC ! Ah... Fire Of Unknown Origin... Déjà, cette pochette, une de mes préférées, tous styles confondus... Et Puis Cultosaurus Erectus, le bien nommé (pour l'effet qu'il me procure, surtout pour la 2ème partie du titre...). Mâtin, quel BAND ! :) :lovemauve: :lovemauve:
Sweet dreams are made of cheese. Who am I to diss a brie ?
Avatar de l’utilisateur
Unserious Sam
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4756
Inscription: 03 Fév 2013, 22:05
Localisation: A l'ouest

Re: BLUE OYSTER CULT (Bio)

Messagepar Philou » 08 Nov 2015, 20:28

Un live de 1981 a refait surface cette année.
Enregistré le 15.12.1981 au Chuck Landis Country Club
Et ça dépote !!!

http://exystence.net/blog/2015/09/20/bl ... cast-2015/
Avatar de l’utilisateur
Philou
Modérateur
 
Messages: 1791
Inscription: 09 Jan 2013, 16:32

Re: BLUE OYSTER CULT (Bio)

Messagepar Algernon » 08 Nov 2015, 20:44

Thx Philou
Dans ma boîte à concerts j'en ai déjà deux de 1981 : "Reseda, California" et "New York City 1981 (FM Broadcast)", avec des set list qui donc varient à peine, forcément
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18749
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: BLUE OYSTER CULT (Bio)

Messagepar Algernon » 11 Nov 2015, 13:44

Donc, après étude, Reseda : c'est bien sûr le même concert, mais la version que j'avais compte les mêmes titres, excepté "Godzilla" (with drums solo) et "Bass solo" et niapa "Roadhouse Blues"

http://www94.zippyshare.com/v/aoUypE6T/file.html

http://www96.zippyshare.com/v/bBQhBkRQ/file.html
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18749
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: BLUE OYSTER CULT (Bio)

Messagepar Algernon » 03 Fév 2018, 20:07

Encore Buck, en guest sur un titre de Blotto 'Metal Head'
Blotto was a rock band from Albany, New York, known for mixing music and humor. They formed in 1978 out of the Star Spangled Washboard Band, a "post-hippie" comedy jugband. Blotto's music combined new wave and soul/R&B, but with comedic themes.

https://en.wikipedia.org/wiki/Blotto_(band)

Il fait le zozo sur le clip l'espace de deux secondes



https://www.discogs.com/fr/Blotto-Combo ... se/6764080
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18749
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: BLUE OYSTER CULT (Bio)

Messagepar eRock 360 » 11 Nov 2018, 22:42

Vous êtes un peu casse-pied ou casse-noisette sur ce forum à donner toujours des bons groupes comme celà ! C'est pas possible ça, il faut malheureusement continuer !
J'adhère pas sur tous les titres ou albums mais il y a des titres qui me font vibrer, je dois bien l'avouer. Là j'écoute le live Some Enchanted Evening et les titres Astronomy, (Don't Fear) The Reaper
et sur le live On Your Feet Or On Your Knees, le son n'est pas terrible, dommage car la setlist est intéressante.
Sinon les trois premiers albums :
Blue Oyster Cult : She's as Beautiful as a Foot est un titre très psychédelique et c'est bon, Cities On Flame with Rock and Roll est le sommet, et Then Came the Last Days of May la bonne ballade
SECRET TREATIES :
Career of Evil, Subhuman, Astronomy

Sinon existe-t-il un live avec un bon son et une bonne setlist
eRock 360
 
Messages: 34
Inscription: 31 Oct 2018, 15:49

Re: BLUE OYSTER CULT (Bio)

Messagepar Tiahuanaco » 12 Nov 2018, 20:58

L'officiel "Extraterrestrial Live"sorti en 1982 a un son correct et une bonne setlist mais son enregistrement coincide avec le départ précipité du batteur Albert Bouchard qui n'officie que sur 2 titres (de mémoire). Et son remplaçant, Rick Downey, n'est clairement pas au niveau.

De ce fait, le gain (relatif) en qualité d'enregistrement est largement atténue par une rythmique indigne :-(

A ma connaissance la meilleure performance live enregistrée date de 1981, Un bootleg intitulé "BBC Rock Hour". Malheureusement je n'ai jamais reussi à entendre qu'un seul titre, cette excellente version de 7 screamin dizbusters

https://www.youtube.com/watch?v=bfzPP9L9QpA

A ce propos si quelqu'un sait comment se procurer le reste du set...
Tiahuanaco
 
Messages: 41
Inscription: 29 Nov 2014, 03:12

Re: BLUE OYSTER CULT (Bio)

Messagepar hamilcar » 14 Nov 2018, 18:03

Algernon a écrit:Pour les adorateurs du Cult, et surtout de Buck : il joue sur trois titres du premier alboume solo de Kasim Sulton (1982)


Les grands esprits se rencontrent...

Pour les live du Cult, aujourd'hui, ils me posent tous probs... Ne fût ce que parce qu'ils comprennent des morceaux déjà entendus ailleurs, et que forcément, ils en oublient des meilleurs... Je cherche aussi côté YTubeet c'est vrai qu'entre 76 et 80, ils étaient top top!
mais je pense que la finesse que j'aime tant chez eux, je risque de ne pas la retrouver en Live
hamilcar
♪♪
 
Messages: 128
Inscription: 06 Aoû 2018, 15:20

Suivante

Retourner vers Chroniques d’albums – Biographies

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités