JEFF BECK (Bio)

Venez lire ou déposer ici vos biographies de musiciens ou de groupes, vos chroniques d'albums autres que l'album de la semaine.

JEFF BECK (Bio)

Messagepar alcat01 » 05 Fév 2013, 22:08

Image

Geoffrey Arnold "Jeff" Beck (né le 24 juin 1944 à Wallington, à Londres, fils d'Arnold et Ethel Beck) est un guitariste rock britannique qui joua dans de nombreux groupes influents des années 1960. Son style personnel et son ouverture sur le rythm'n'blues et le jazz font de lui l'un des guitaristes les plus brillants de sa génération.

Beck a passé toute son enfance à Wallington, en Angleterre. Sa mère jouait du piano et la radio de la famille était à l'écoute de tout, de la danse au classique, ce qui fait que Jeff fut envahi par la musique depuis son plus jeune âge. La musique était une source de réconfort pour eux. La vie était dure et la musique leur permettait d'oublier leurs problèmes.
Al'âge de dix ans, Beck chante dans une chorale.

Très jeune, lors de l'avènement du Jazz à travers l'Angleterre, Jeff se précipitait furtivement vers le living room pour écouter la radio, au grand dam de sa grande-mère.
Adolescent, il est tellement intéressé par la guitare électrique avant même de connaitre la différence entre l'électrique et l'acoustique qu'il finit par en concevoir une avec des matériaux recyclés durant ses heures de loisir.

Inspiré par la musique qu'il entendait, il ne fallut pas longtemps avant de Beck ne s'achète une véritable guitare et commence à jouer dans les environs de Londres. Il est allé brièvement au Wimbledon’s Art College avant de quitter l'école afin de consacrer l'ensemble de son temps à la musique.

Ses premières influences notoires vont du pionnier de la guitare électrique, l'impressionnant Les Paul à Cliff Gallup, guitariste principal de Gene Vincent en passant par Chuck Berry et Steve Cropper.

Beck a alors travaillé en tant que musicien de session, avec Screaming Lord Sutch (l'équivalent britannique de Screaming Jay Hawkins) et les Tridents avant de rejoindre les Yardbirds sur la recommandation de Jimmy Page, qui avait été leur choix initial, après le départ d'Eric Clapton pour les John Mayall's Bluesbreakers en 1965.

Image

http://www29.zippyshare.com/v/82509089/file.html
muro

C'est lors de son passage chez les Yardbirds que ceux-ci enregistrent leurs plus grands succès tels que "I’m a Man" ou "Shape of Things". En 1966, Jeff partage pendant quelques mois le statut de lead guitariste avec Jimmy Page (futur guitariste de Led Zeppelin). Il est alors l'un des premiers guitariste à expérimenter la distorsion (plus particulièrement sur le seul album auquel il a participé "Roger The Engineer"), le feed back et la fuzz box. C'est cette redéfinition du son et du rôle des guitares électriques qui inspira Jimi Hendrix. Pour diverses raisons mais en partie pour des raisons de santé, Jeff quitte le groupe après 18 mois de service.

L'année suivante, après l'enregistrement d'une chanson "Beck's Bolero" (avec Jimmy Page, John Paul Jones, Nicky Hopkins, et Keith Moon) et de deux simples au Royaume-Uni ( "Salut Ho Silver Lining" et " Tallyman "), qui marchent très bien, Beck forme le Jeff Beck Group avec Rod Stewart au chant, Ron Wood à la basse, Mick Waller à la batterie (remplacé par Tony Newman sur "Beck-Ola"), et Nicky Hopkins au piano.

Image

http://www25.zippyshare.com/v/47063486/file.html
muro

Image

http://www63.zippyshare.com/v/57837479/file.html
muro

Le groupe produit alors deux albums, "Truth" en 1968 et "Beck-Ola" en 1969 qui deviennent des pierres angulaires pour les groupe de Hard dans les années qui suivent. A cause de frictions dans le groupe, Stewart et Wood partent en 1969, quelques semaines avant le Festival de Woodstock auquel le groupe devait participer. Ron Wood ira rejoindre les Rolling Stones comme guitariste en 1975 suite au départ de Mick Taylor.

Le travail de Beck avec les Yardbirds et l'album de 1968 "Truth" du Jeff Beck Group sont les premières influences du heavy metal, dont l'émergence date des années 1970.

Image

http://www52.zippyshare.com/v/90169354/file.html
muro

Image

http://www69.zippyshare.com/v/50440656/file.html
muro

Stewart et Wood partis pour rejoindre the Faces, Beck dissout son groupe jusqu'en 1971 quand il forme une nouvelle version de sa formation et enregistre deux albums, "Rough and Ready" en 1971 et "The Jeff Beck Group" en 1972.

Image

http://www49.zippyshare.com/v/2295989/file.html
muro

Après l'échec du second Jeff Beck Group en 1972, Beck forme alors un trio avec l'ex section rythmique du groupe Vanilla Fudge (et de Cactus), le bassiste Tim Bogert et le batteur Carmine Appice, qui publie "Beck, Bogert And Appice" en 1973.

Image

http://www52.zippyshare.com/v/97576281/file.html
muro

Plus tard, en Mai, le groupe enregistre un album en public au Japon à Ōsaka intitulé "Live in Japan", qui est longtemps resté une rareté.
Dans la foulée, le trio commence à travailler sur son deuxième album studio, quand Beck quitte subrepticement le groupe début 1974, entraînant sa dissolution définitive.

Image

http://www72.zippyshare.com/v/5520363/file.html
muro

S'écartant du Hard Rock, Beck réalise un album instrumental de jazz fusion intitulé "Blow by Blow" en 1975. Celui-ci reçoit des critiques élogieuses et atteint le quatrième rang des charts US. Il est suivi d'un second album de même style en collaboration avec le claviériste Jan Hammer en 1976 "Wired" avec autant de succès.

Image

http://www36.zippyshare.com/v/76416677/file.html
muro

Ces albums entièrement instrumentaux bouleversent la perception de l'auditeur de comment un guitariste de rock est censé sonner. Ce furent des succès critiques et populaires et ils restent deux des meilleurs ventes d'albums de guitare instrumentale de tous les temps.

Image

http://www26.zippyshare.com/v/66780536/file.html
muro

L'album live, "Jeff Beck with the Jan Hammer Group Live", suit en 1977.
La musique parait avoir été une des premières passions de Beck, mais il a toujours partagé cet espace avec un amour de bolides qui a commencé dès qu'il a pu voir un tableau de bord. Après le succès de "Blow By Blow" et "Wired", Beck commence à consacrer plus de temps à sa flotte de hot rods.

Image

http://www25.zippyshare.com/v/96395425/file.html
muro

Image

http://www7.zippyshare.com/v/85085576/file.html
muro

Image

http://www55.zippyshare.com/v/77814407/file.html
muro

Beck est de retour en 1980 avec "There and Back", enregistré avec Jan Hammer, Simon Philips, Tony Hymas et Mo Foster, mais il ne sera pas entendu de nouveau avant l'album "Flash" de 1985, qui lui a valu son premier 'Best Rock Instrumental Grammy', pour la chanson "Escape".
Beck reapparait de sa semi-retraite en 1989 avec "Jeff Beck's Guitar Shop" avec Terry Bozzio et Tony Hymas. L'album lui vaut son deuxième 'Grammy for Best Rock Instrumental'.

Après une tournée en co-tête d'affiche avec Stevie Ray Vaughan, Beck fait de nouveau une retraite, mais cela ne dure pas.

Image

http://www55.zippyshare.com/v/81774312/file.html
muro

Il enregistre "Frankie's House "(Music from the original soudtrack) avec Jed Leiber aux claviers en 1992,

Image

http://www14.zippyshare.com/v/39820624/file.html
muro

Beck retourne en studio en 1993, accompagné par the Big Town Playboys pour enregistrer "Crazy Legs", un hommage à l'artiste séminal du rockabilly Gene Vincent et son guitariste Cliff Gallup.

Image

http://www57.zippyshare.com/v/30616746/file.html
muro

Six années s'écoulent avant la sortie de "Who Else!" en 1999, mais l'album ouvre un relatif déluge de musique aux normes de Beck.

Image

http://www58.zippyshare.com/v/32558870/file.html
muro

Il n'aura fallu que deux ans avant la publication de "You Had It Coming" en 2001, qui vaut à Beck son troisième Grammy pour le 'Meilleur Rock Instrumental' de la chanson "Dirty Mind".

Image

http://www8.zippyshare.com/v/7847652/file.html
muro

L'album de 2003, "Jeff", marque l'ancrage dans le style electro-guitare utilisé lors des deux albums précédents. Le morceau Plan B de cet album lui doit son quatrième Grammy Award, une autre fois pour 'meilleure performance instrumentale rock'.

À l'appui de cet album, Beck reprend la route en Eté 2003 et traverse les océans pour une autre tournée avec la légende vivante du Blues BB King pour the 12th Annual Festival de musique de BB King.

Image

http://www37.zippyshare.com/v/11612795/file.html
muro

Un bootleg officiel "Live at BB King Blues Club" a été enregistré dans le club de New York en Septembre 2003, et mis en vente au détail en ligne uniquement sur le site Web de Beck: http://www.jeffbeckmusic.com.

Au cours de l'Eté 2004, Jeff Beck entreprend sa première tournée au Royaume Uni depuis 1990.

Fort de la réussite de son quatrième Grammy Award (pour "Plan B" de l'album "Jeff"), le guitariste concocte un set de scène qui reflète le mélange éclectique de musique qui est sa marque de fabrique. Ses spectacles au Royal Albert Hall de Londres mettent en vedette ses invités Ronnie Wood, Imogen Heap et Nancy Sorrell.

Plus tard cette année, Jeff rend un hommage à Bob Marley accompagné par la chanteuse Britannique Beverly Knight au UK Music Hall of Fame awards. En 2005, il apparait à the 'Brian Wilson MusiCares tribute' à Los Angeles, ainsi que le spectacle de clôture au 'Patti Smith 's Meltdown Festival' de Londres avant de se diriger vers une tournée à guichet fermé au Japon. Il contribue également à des albums de Cyndi Lauper et Imogen Heap, et joue sur un morceau très spécial avec les vocaux de Sam Cooke pour l'album de compilation "Les Paul & Friends".

Jeff se lance dans une série de concerts à guichet fermé sur la côte Ouest des USA au Printemps 2006 avec une incursion au 'Fender’s 60th Anniversary show' à Tempe, en Arizona. Ces shows attirent des critiques élogieuses de la part des fans et de la critique.

Image

http://www9.zippyshare.com/v/94940299/file.html
muro

Des concerts en Eté en Europe et deux nuits à l'Udo Music Festival au Japon suivent. En Septembre 2006, Jeff retourne aux Etats-Unis pour une série de dix-sept dates. Un bootleg officiel en CD, simplement intitulé "Official Bootleg" USA 06 ", qui faisait partie du merchandising lors de ces spectacles a été publié en Février 2007 par le site Web de Jeff après que le management a été littéralement bombardé de demandes de personnes désespérément désireux à mettre la main dessus.

En prélude à son passage à l'Eric Clapton's Crossroads Festival à Chicago en Juillet 2007, Jeff effectue une courte tournée en Europe, avec un morceau joué au Montreux Jazz Festival et un lieu de prédilection pour 'Les Nuits De La Guitare' en Corse.

Image

http://www13.zippyshare.com/v/83517053/file.html
muro

Un nouveau groupe a été formé pour une semaine de résidence au Ronnie Scott's Jazz Club avec le line-up de 2007 avec Vinnie Colaiuta, à la batterie, Jason Rebello aux claviers, et la jeune bassiste Tal Wilkenfeld. Ils ont été rejoints sur scène par des gens comme Joss Stone, Imogen Heap, ses vieux potes The Big Town Playboys et un ami d'un autre temps, Eric Clapton. Ces performances phénoménales ont été enregistrées en haute définition pour DVD et Blu-Ray (une première pour Jeff), intitulée "Jeff Beck: Performing This Week... Live At Ronnie Scott's», qui sera publié en Mars 2009.

En Novembre 2008 Jeff renoue amicalement avec Harvey Goldsmith, au Classic Rock Awards où tout deux étaient présentés avec des prix, et en Décembre 2008 Jeff demande à Harvey de le manager.

En Janvier 2009, Jeff entame une tournée en Australie et en Nouvelle-Zélande, le premier depuis plus de trente ans, où il reçoit des critiques élogieuses avec un groupe composé de Jeff, de Tal Wilkenfeld, de Vinnie Colaiuta et de David Sancious.

Elle est suivie par une tournée à guichet fermé au Japon avec à l'apogée deux spectacles avec son ami Eric Clapton et son groupe.

Le 4 avril 2009, il est rejoint sur scène par David Gilmour au Royal Albert Hall. Dans les notes de l'album "Emotion & Commotion", il expliquera que cette prestation lui a inspiré le morceau "Hammerhead".
Toujours en Avril, Jeff est intronisé dans le Rock And Roll Hall of Fame.
Vient ensuite une tournée aux USA avec Jason Rebello de retour aux claviers.

Puis, entre Juin et Juillet 2009, Jeff fait une tournée au Royaume-Uni et en Europe avec trois concerts au Canada.

Image

http://www66.zippyshare.com/v/72910692/file.html
muro

En 2010, il revient avec un nouvel album, "Emotion and Commotion", enregistré avec la participation d'un orchestre et des participations des trois chanteuses Joss Stone, Olivia Safe et Imelda May.
Les inspirations sont très variées: reprises de Jeff Buckley, compositions avec Jason Rebello, reprises de musiques de film, d'opéra.
Dans l'essentiel de ces reprises, la guitare de Beck remplace la partie chantée sur l'original.
Beck se sépare de Vinnie Colaiuta et Tal Wilkenfeld (qui rejoignent le groupe de Herbie Hancock), qu'il remplace par Rhonda Smith (ancienne bassiste de Prince) et Narada Michael Walden pour son Tour 2010.

Image

http://www58.zippyshare.com/v/96418460/file.html
muro

Il donne un concert en hommage à Les Paul à l'Iridium Jazz Club les 8 et 9 juin 2010 en compagnie de Imelda May6.
La performance sort sur DVD et CD sous le nom de "Jeff Beck: Rock ‘N’ Roll Party Honoring Les Paul" le 22 février 20117.

Il a été nommé pour cinq Grammy Awards avec son album "Emotion & Commotion" pour l'édition 2011 des récompenses (ce qui fait de lui l'artiste Rock instrumental le plus nommé de l'année), plus deux pour sa collaboration avec Herbie Hancock sur The Imagine Project.
Trois récompenses lui sont finalement revenues: une pour sa collaboration avec Herbie Hancock, une pour la meilleure performance instrumentale Rock avec "Hammerhead", une pour la meilleure performance instrumentale Pop avec Nessun Dorma8.

Le 21 février 2012, en compagnie d'autres artistes et musiciens, Jeff Beck est invité à jouer à la Maison Blanche, devant le Président Obama. Il se produit avec la bassiste Rhonda Smith et la batteuse Veronica Bellino.

Discographie

Yardbirds:
Roger The Engineer 1966

Jeff Beck Group:
Truth, 1968
Beck-Ola, 1969

Rough and Ready, 1971
Jeff Beck Group, 1972

Beck, Bogert & Appice
Beck, Bogert & Appice, 1973
Live In Japan, Japan only, 1974

Jeff Beck:

Blow by Blow, 1975
Wired, 1976
Jeff Beck With the Jan Hammer Group Live, 1977
There and Back, 1980
Flash, 1985
Jeff Beck's Guitar Shop, 1989
Beckology, Anthology, 1991
Frankie's House, 1992
Crazy Legs, 1993
Who Else!, 1999
You Had It Coming, 2001
Jeff, 2003
Official Bootleg USA '06, 2007
Performing This Week... Live At Ronnie Scott's Jazz Club, 2008
Emotion and Commotion, 2010
Jeff Beck’s Rock ’n’ Roll Party: Honoring Les Paul, 2011

sources: wikipedia, jeffbeck.com
Avatar de l’utilisateur
alcat01
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5264
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25
Localisation: région Lyonnaise

Re: JEFF BECK (Bio)

Messagepar alcat01 » 01 Mar 2014, 19:21

Bio mise à jour!
Avatar de l’utilisateur
alcat01
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5264
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25
Localisation: région Lyonnaise

Re: JEFF BECK (Bio)

Messagepar nunu » 13 Fév 2015, 17:17

El Becko a annoncé une autobiographie, un documentaire et un nouvel album.

http://musique.orange.fr/news/jeff-beck ... 7FnCY.html
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 11359
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: JEFF BECK (Bio)

Messagepar Algernon » 13 Fév 2015, 19:21

Les alboumes que je préfère de El Becko solo (ou presque)

Jeff Beck Group: Truth, 1968
Jeff Beck Group, 1972
Beck, Bogert & Appice Live In Japan, Japan only, 1974
Blow by Blow, 1975
Wired, 1976
There and Back, 1980
Who Else !, 1999
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18763
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: JEFF BECK (Bio)

Messagepar Algernon » 14 Fév 2015, 21:50

Image
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18763
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: JEFF BECK (Bio)

Messagepar Unserious Sam » 16 Fév 2015, 22:34

Je suis fondu de "Wired"... La classe ! :)
Sweet dreams are made of cheese. Who am I to diss a brie ?
Avatar de l’utilisateur
Unserious Sam
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4761
Inscription: 03 Fév 2013, 22:05
Localisation: A l'ouest

Re: JEFF BECK (Bio)

Messagepar tommy2701 » 16 Fév 2015, 22:38

Il a merdé quoi le Jeff, pour ne pas avoir eu la même carrière que les zautres, Page, Clapton, etc ?
tommy2701
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2547
Inscription: 06 Fév 2013, 17:43

Re: JEFF BECK (Bio)

Messagepar Algernon » 17 Fév 2015, 00:02

Au contraire, il a tout bon.
Jérôme Soligny - Jeff Beck à Paris (février 1999)
...Beck, qui a raté tellement de coches, qu'il en rit lui-même puisqu'au bout du compte, à l'heure de ce bilan, il sait qu'il s'en bien tiré. Qu'il lui suffisait de rester à la périphérie de la grande farce rock'n'roll.
En 1999, Jeff Beck reste digne et libre...
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18763
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: JEFF BECK (Bio)

Messagepar Algernon » 18 Jan 2018, 21:19

http://www.fipradio.fr/emissions/live-f ... 2018-20-00

FIP rediffuse la soirée anniversaire de Jeff Beck et ses invités.

Considéré comme un des plus grands parmi les plus grands guitaristes de rock, Jeff Beck a depuis ses débuts avec les Yardbirds su créer un style aux sons uniques.
Après 6 ans d’absence, Jeff Beck était de retour en 2016 avec Loud Hailer. D’après lui, son album le plus accompli, mélangeant à la fois obscurité, lumière, densité et légèreté.

C’est à l’Hollywood Bowl de Los Angeles qu’il fête ses cinquante ans de carrière avec son groupe de tournée soit Rosie Bones (chant), Carmen Vandenberg (guitare) , Ronda Smith (basse) et Jonathan Joseph (batterie).
Jeff Beck sera également rejoint sur scène par les artistes avec qui il a collaboré tout au long des années, vous retrouverez notamment Billy F. Gibbons, Buddy Guy, Jimmy Hall, Jan Hammer, Beth Hart ou encore Steven Tyler. A noter un bel hommage à Prince disparu peu de temps avant.
Cet anniversaire est également l'occasion d’entendre des titres rarement proposés sur scène et de profiter du jeu de l'un des plus grands guitaristes encore en activité.

Image
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18763
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: JEFF BECK (Bio)

Messagepar nunu » 18 Jan 2018, 22:40

Ya pas Rod dans les invités ?
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 11359
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: JEFF BECK (Bio)

Messagepar Algernon » 18 Jan 2018, 22:54

Niet
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18763
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: JEFF BECK (Bio)

Messagepar nunu » 18 Jan 2018, 23:00

Dommage c'est peut etre ce que les deux ont fait de mieux
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 11359
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12


Retourner vers Chroniques d’albums – Biographies

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité