TRUK (Bio)

Venez lire ou déposer ici vos biographies de musiciens ou de groupes, vos chroniques d'albums autres que l'album de la semaine.

TRUK (Bio)

Messagepar alcat01 » 06 Oct 2017, 00:57

Image
Image

Truk est encore un de ces bons groupes trop peu connus de Heavy Psyché Rock Américain.
Originaire d'Oklahoma, il est composé de J. Martin 'Moby' Anderson, à la basse et au chant, de Danny Cornett, le batteur d'origine entre 1970 et 1971, de Bill 'Willie' Daffer, le batteur à partir de 1971, de George Michael 'Mike' Graham, au chant, de James Patrick 'Pat' Graha, à l'orgue et au chant, et de Glenn Ray Townsend, à la guitare et au chant.

L'histoire du groupe commence donc en Oklahoma avec une formation du nom de No Large Trucks qui se monte en 1967 à l’instigation de J. Martin 'Moby' Anderson et de Pat Graham, deux anciens membres de the Folkmen, devenu Williams And The Tellers.
Ancien guitariste recyclé derrière les claviers, Pat fait appel à son frère Mike pour le chant.
Le trio est bientôt rejoint par le guitariste Glenn R. Townsend (ancien Ram Rods et Standing Room Only), né à Sulphur, en Oklahoma, qui avait déménagé à Tulsa à l'âge de quatre ans. Sa carrière musicale avait commencé en 1961 avec seulement deux semaines de pratique; Townsend avait joué son premier concert avec le groupe de Rhythm and Blues régional itinérant Ram Rods en tant que guitariste rythmique.
Au cours des années suivantes, il reprit des emplois secondaires avec d'autres groupes locaux de premier plan. L'un des emplois l'avait conquis: jouer avec the Dick Clark Caravan of Stars Tour.
Il fut ensuite appelé dans l'armée Américaine, mais après avoir fait son temps, il a commencé à jouer avec le groupe de Tommy Harris, Standing Room Only.
Ce groupe a tourné dans les États du Midwest; peu de temps après, Glenn a quitté le groupe pour devenir le lead guitariste pour No Large Trucks.
Et enfin, le batteur Danny Corner est le dernier à être engagé.
Le quintet ainsi formé tourne alors en Californie où le groupe finit par être signé par Columbia.

La musique de Townsend l'a bientôt emmené en Californie, où le groupe a signé avec Columbia Records. Il a décroché un travail en tant qu'artiste studio faisant des sessions pour Warner Bros. Records et il a eu la chance de faire du travail de guitare sur quelques bandes sonores de films, notamment "The Crooked Mile".

Le groupe tourne aussi avec des groupes tels que Lee Michaels, Chicago, The Grass Roots, The Leon Russell Redbone Tour et Grand Funk Railroad.

Au moment de rentrer en session pour enregistrer leur premier single, Corner les quitte et le groupe doit engager dans l’urgence un nouveau batteur.
Ce sera Willie Daffern qui vient de quitter Hunger, un groupe de Garage Psyché qui vient de splitter.
Batteur éphémère des Standells sous le nom de Willie Dee, Daffer était à la recherche d’un groupe après avoir œuvré avec Larry Tamblyn au sein de Chakras, autre groupe disparu aussi rapidement qu’une comète.
Suite au départ de leur premier batteur, Anderson propose que le groupe change de nom en supprimant le C de Trucks et la Columbia donne aussitôt son accord.

Image

http://dfiles.eu/files/q64lormkt
Password: xara

L'album qui en découle, intitulé "Truk Tracks", est mis en boîte rapidement (deux sessions suffisent), au Printemps et en Eté 70.
Columbia décide ensuite d’annuler la sortie du single et confie la première séance à Sonny Knight, un chanteur Afro-Américain, compositeur-producteur-auteur de quelques singles pour Specialty, Dot, Aladdin et Aura Records.
La seconde session est dirigée par le batteur Dewey Martin qui vient d’enregistrer quelques singles pour Uni Records au sein de Medecine Ball.
Martin n’est pas totalement un inconnu, car il a fourbi ses premières armes comme producteur pour East West Pipeline, Buffalo Springfield et il vient de produire la bande son du film "Angels Die Hard", un nanar de Richard Compton avec RG Armstrong et Tom Baker.
Le groupe est donc placé dans les mains de deux pieds-tendres pour une raison essentiellement budgétaire, Columbia ne croyant certainement guère à ce groupe.

Au cours des mois précédents, Truk avait beaucoup tourné sur les scènes Californiennes et il avait donc rôdé un répertoire résolument ancré dans le Hard Rock Psyché, registre plus que tendance à l’époque.
Hormis "Yellow Cab Man", une composition d’Adrian Curtis (Adrian Guvirtz) alors membre de la formation Britannique Gun, le disque n’est constitué que de titres originaux.

Leur répertoire est un mélange de 'gros son des années 70', de Hard Rock et de Rock parsemé de petites touches Acid.
Un peu comme le résultat d'un mélange d'Euclid et de Grand Funk Railroad, mais en moins cru et moins lourd, et le résultat est excellent: Pas la meilleure production mais très agréable à écouter.

Au niveau de l’écriture, ce sont principalement Glenn Townsend et Pat Graham qui sont les principaux compositeurs. Mais à l’écoute des différentes pistes, on ressent essentiellement un travail d’équipe.

La photo de la couverture de l'album "Truk Traks" a été tirée au East-West Truck Terminal dans le comté d'Orange lors d'une grève des 'Teamsters', les conducteurs routiers américains, qui bloquaient les axes routiers de Los Angeles.
Le L. A. P. D. (Los Angeles Police Department) a été appelé par le type de la sécurité, qui n'avait pas été informé que le groupe avait la permission de prendre des photos.

L'album "Truk Traks" parait en 1971, et non pas en 1970 comme souvent précisé.
Truk y joue un Hard Rock à haute énergie ponctué par un orgue Heavy; il y a une bonne reprise de "Yellow Cab Man" de Gun, quelques passages acoustiques mélodiques et quelques petits aperçus plutôt glamour.
Bref, rien de bien nouveau pour cette époque, mais ce sont de vrais morceaux tueurs... Et Daffer apparait sur quatre chansons.

Le titre d’ouverture, une sorte de bon petit Hard Rock Country Blues intitulé "Country Woman" rappelle Guess Who et Brave Belt, mais avec de l’orgue en plus. Le phrasé de guitare ressemble un peu à celui de Randy Bachman et le chant s’annonce déclamatoire.
La référence avec Bachman Turner Overdrive parait encore plus évidente sur "Got To Find Reason", un solide Heavy Rock marqué par un gros break de guitare, tandis que la section rythmique ne cesse de relancer le chant, la guitare et l’orgue.
Puis, c'est un petit moment d’accalmie avec "Pretty Lady", une jolie ballade mid tempo à tendance Psyché dans laquelle la guitare et le chant jouent les tout premiers rôles.
Mais Truk reste avant tout un groupe qui montre qu'il a réellement envie d’en découdre et "Winter’s Coming On", chanté par Willie Daffer, s’inscrit lui aussi dans une ambiance Heavy rappelant encore une fois Bachman Turner Overdrive avec de gros riffs de guitare avec reverb tout juste à peine atténué par la présence de l’orgue.
Le mid tempo "Sun Castle Magic" reste marqué par les claviers qui apportent un zeste de Psyché, et il rappelle irrémédiablement Grand Funk Railroad.
Tandis que "Yellow Cab Man" débouche sur une atmosphère beaucoup plus proche du Prog. Cette version est cependant en deça de la version de Gun.
Il est du reste étonnant que Truk ait opté pour une reprise d’un titre obscur d’un groupe Anglais peu connu aux States au détriment d’une formation Californienne. A noter que ce morceau sera aussi repris par le groupe Allemand The Rattles.
La formation tempère encore une fois ses ardeurs avec "You", une ballade Californienne à la mélodie raffinée.
Les amateurs de grosses lignes de basse et de gros son devraient, quant à eux, être servis (comblés) avec l'excellente ballade "Silence Ending" dans la droite ligne d'un Bachman Turner Overdrive ou du futur Captain Beyond.
L’album s’achève sur un Heavy Rock de bonne facture, "Max", un morceau où la ligne de basse évoque encore unr fois l’univers de BTO, tandis que Willie Daffer semble s'en donne à coeur-joie.

"Truk Tracks" représente, en quelque sorte, la quintessence des formations Heavy du tout début des années 70.
Un manque de promotion, Columbia ne jugeant pas bon d’éditer le moindre single et des désaccords avec le label concernant la production confiée à Sonny Knight auront finalement raison de ce pourtant bon petit groupe.

En Janvier 1971, le groupe est dissous après avoir honoré une dernière série de concerts sur toute la Côte Ouest des Etats Unis.
A noter que l’album est sorti dans les bacs alors que le groupe avait déjà été dissous.

Le batteur Willie Daffer rejoindra plus tard Captain Beyond lors de sa seconde reformation.
Mike Graham est devenu producteur pour une compagnie de télévision Hollywoodienne tandis que son frère et chanteur a rencontré la foi en devenant pasteur.
'Moby' Anderson s’est recyclé comme vendeur pour une raffinerie d’huile, mais il n'a pas cessé de jouer au sein de divers groupes de Bluesgrass et de Country Gospel parmi lesquels The Rural Americans (avec sa femme), Black Mountain Boys, Prairie Fire et A Grain Of Salt.
Et en 1973, Glenn Townsend officiera brièvement auprès de Johnny Rivers mais se retirera du chemin des studios afin de se consacrer à sa famille. Il a repris la musique au milieu des années 80 au sein du Glenn Townsend Band, un groupe de Blues.
Le rythme étant fatiguant en Californie, Townsend vivait brièvement à Wichita avant de retourner à Tulsa, où il décida de mettre la guitare au placard et d'élever sa famille pendant près de dix ans.
Au début des années 80, the Glenn R. Townsend Band fut créé. Townsend commença à jouer du Blues Rock; Pendant ce temps, son groupe jouait dans divers endroits dans la 'five-state area' (Iowa, Minnesota, North et South Dakota, et le Wisconsin).
The Glenn R. Townsend Band a publié 7 albums et 3 CD: "Rock'n the Blues", "Can't Live Without Your Love" et "Driving the Bus".
"Driving the Bus" est un hommage à l'ami de Townsend, Flash Terry. La chanson-titre a été écrite sur la vie de Flash en tant que musicien qui avait également dû conduire un autobus pour payer ses factures.

Sources: rockasteria, LE KINGBEE, okjazz.org
Dans la vie, ce qui est grave, c'est pas tellement d'être con, c'est de le rester

mes Bios:
viewtopic.php?f=18&t=1559
Avatar de l’utilisateur
alcat01
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4959
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25
Localisation: région Lyonnaise

Retourner vers Chroniques d’albums – Biographies

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités