ADLS du 11 au 18 Nov. The MONKS Black Monk Time 1966

Aussi connu sous le diminutif ADLS. Un album sélectionné par un membre chaque semaine à écouter, noter et commenter.

Anges ou Démons

-10
4
17%
- 9
2
8%
- 8
1
4%
- 7
4
17%
- 6
4
17%
- 5
3
13%
- 4
0
Aucun vote
- 3
1
4%
- 2
1
4%
- 1
0
Aucun vote
- 0
4
17%
 
Nombre total de votes : 24

ADLS du 11 au 18 Nov. The MONKS Black Monk Time 1966

Messagepar Chien de feu » 11 Nov 2013, 00:24

Les MOINES CULTES

Image

The MONKS Black Monk Time 1966

Tracklist
A1 Monk Time 2:45
A2 Shut Up 3:10
A3 Boys Are Boys And Girls Are Girls 1:25
A4 Higgle-Dy - Piggle-Dy 2:30
A5 I Hate You 3:25
A6 Oh, How To Do Now 3:15
B1 Complication 2:33
B2 We Do Wie Du 2:12
B3 Drunken Maria 1:45
B4 Love Came Tumblin' Down 2:30
B5 Blast Off! 2:15
B6 That's My Girl 2:25



Banjo – Dave Day
Bass Guitar – Eddie Shaw
Drums – Roger Johnston
Lead Guitar – Gary Burger
Organ – Larry Clark

Cet unique album des MONKS enregistré en 1966 ,superbement ignoré à sa sortie est devenu légendaire bien des années après.

En cette période du milieu des sixties , l'on s'orientait plus vers la Pop Psychédélique ,ou les morceaux s'allongenten de longues improvisations sous acide et les costumes stricts ont fait place aux tenues bariolées et excentriques.

A contrario nos 5 musiciens anciens GIs américains exilés en Allemagne inventent une musique en total décalage , une musique étrange , un rock brut et sauvage ou la mélodie et le texte sont réduits au strict minimum et l'accent mis sur le rythme et le son.

Un son sale et distordu pour des morceaux courts sans concession , une espèce de transe hypnotique .Le garage rock était né .

Avec un batteur Roger JOHNSTON qui martèle sauvagement ses fûts , et Eddie SHAW faisant ronfler sa basse pour des rythmes tribaux.
Dave DAY le guitariste a abandonné sa guitare pour un banjo électrifié pour donner un son indéfinissable qui caractérise cet album.
Larry CLARKE n'est pas en reste avec son orgue tantôt sage ,tantôt démoniaque et agressif.
Le chanteur guitariste Gary BURGER quant à lui hurle ou scande des mots bégayés à l'infini et souvent incompréhensibles de sa voix éraillée soignée au whisky .

Vous l'aurez compris ces musiciens ont créé un son nouveau : Un rock garage qui va s'étendre à travers le monde en cette fin de décennie .

Précurseurs aussi 10 ans en avance du mouvement punk et pourquoi pas du Krautrock ???

A vous de juger .

Leur style vestimentaire n'est pas en reste .Totalement raccords avec leur nom de scène nos moines sont habillés de noir . Des tuniques noires sur des chemises assorties avec une cordelette autour du col , ils vont même adopter une coiffure avec la tonsure sur le crane .

Image

Même la pochette est en accord avec un recto d'un noir immaculé avec juste le nom du groupe et de l'album . Personne n'avait osé celà

Un lien pour écouter ou réécouter cet album
Ah ! Qu'il est doux de ne rien faire - Quand tout s'agite autour de nous !"

http://vapeurmauveproductions.fr/
Avatar de l’utilisateur
Chien de feu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4733
Inscription: 03 Fév 2013, 19:06
Localisation: La fin de la terre

Re: ADLS du 11 au 18 Nov. The MONKS Black Monk Time 1966

Messagepar nunu » 11 Nov 2013, 00:25

ecoutez il y a un bout de temps et ça m'avait pas laissé un souvenir imperissable
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 12333
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: ADLS du 11 au 18 Nov. The MONKS Black Monk Time 1966

Messagepar peekaboo » 11 Nov 2013, 00:57

Album culte.
Alors pas exempt de défauts mais je regrette quand même le 9 que je viens de mettre car culte, ç'aurait mérité le 10.
peekaboo
 

Re: ADLS du 11 au 18 Nov. The MONKS Black Monk Time 1966

Messagepar abuddy » 11 Nov 2013, 09:51

Bon. Rock & Folk N°320, avril 1994. Rubrique réeditions tenue alors par Thierry Chatain. Il a mis 10. Comment mieux dire ? Moi aussi, j'y colle un 10. C'est bon, c'est beau, on dirait du veau.

Image
La jeunesse, on en a envie lorsqu'elle est passée (Henri Calet)
Ce qui ne tolère pas la plaisanterie supporte mal la réflexion (Sacha Guitry)
Tout le monde a besoin de croire en quelque chose. Moi, je crois que je vais reprendre une bière (W. C. Fields)
Avatar de l’utilisateur
abuddy
♪♪♪♪
 
Messages: 675
Inscription: 03 Fév 2013, 18:13

Re: ADLS du 11 au 18 Nov. The MONKS Black Monk Time 1966

Messagepar Arbogast » 11 Nov 2013, 10:13

Bonjour! je connais ce disque par coeur, c'est sensationnel, je mets 10.

à noter pour les amateurs: un gars très amoureux de cet album, c'est mark e smith de the fall. au moins 4 reprises sur des albums différents. en voici une:

[video]www.youtube.com/watch?v=nSNTIuwgAKs[/video]
Arbogast
 

Re: ADLS du 11 au 18 Nov. The MONKS Black Monk Time 1966

Messagepar nunu » 11 Nov 2013, 10:40

Bon on pourrait finir de les egorger une bonne fois pour toutes, qu'il arrêtent de gueuler dans le micro comme des putois.

En tout cas, ça vaut pas les Sonics ni même les Fabulous Wailers.
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 12333
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: ADLS du 11 au 18 Nov. The MONKS Black Monk Time 1966

Messagepar Algernon » 11 Nov 2013, 11:20

On dirait des veaux ? "Satisfaction" ? Ça fait contraste avec "Abraxas" :)
Keep on schtroumpfing - Il faut survivre avec son temps.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 20277
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: ADLS du 11 au 18 Nov. The MONKS Black Monk Time 1966

Messagepar Muswell » 11 Nov 2013, 11:43

bon choix d'adls !

disque culte et précurseur (quoique les stones, les who, them et d'autres avaient déjà bien déblayé le terrain) mais musicalement anecdotique pour moi, ça tient plus de la farce qu'autre chose (farce assumée avec les dégaines monacales), les compos sont assez faiblardes, reste le son crade qui le rend reconnaissable mais ça ne fait pas un très bon disque pour autant même si c'était malin et novateur pour l'époque

un 5 pour moi
Avatar de l’utilisateur
Muswell
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1573
Inscription: 23 Sep 2013, 13:36
Localisation: on the 13th floor

Re: ADLS du 11 au 18 Nov. The MONKS Black Monk Time 1966

Messagepar LXI » 11 Nov 2013, 11:52

Si vous voulez connaître leur histoire avec vidéos d'époque voici un documentaire allemand :

Spoiler: Afficher
[video]http://www.youtube.com/watch?v=QlmPQGWkHFM[/video]


Spoiler: Afficher
[video]http://www.youtube.com/watch?v=y6agCkj0W00[/video]
l'uomo del buono gusto
Avatar de l’utilisateur
LXI
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2658
Inscription: 04 Fév 2013, 01:50
Localisation: 19°19′N 81°23′W

Re: ADLS du 11 au 18 Nov. The MONKS Black Monk Time 1966

Messagepar Algernon » 11 Nov 2013, 12:02

Son crade ? Je trouve pas tant que ça. J'ai "calembouré" avec Devo, mais on est pas loin du même esprit, non ? Ou bien p'têt le Bonzo Dog Doo-Dah Band
"We Do Wie Du", c'est pas repris de quelque chose de plus ancien ? Le rock des ces moines semble frustre, mais il y a pas mal d'idées et de... subtilités, quoique le terme soit inapproprié.
Je me rends compte que je ne connaissais pas. Je n'écouterais pas ça tous les jours, mais ça vaut le déplacement.
Je mettrai un point de plus parce que "Monk". Le p'tit Claude.
Keep on schtroumpfing - Il faut survivre avec son temps.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 20277
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: ADLS du 11 au 18 Nov. The MONKS Black Monk Time 1966

Messagepar Chien de feu » 11 Nov 2013, 12:16

nunu a écrit:Bon on pourrait finir de les egorger une bonne fois pour toutes, qu'il arrêtent de gueuler dans le micro comme des putois.



Gary BURGER , le chanteur explique ces cris et les paroles réduites au minimum par le fait que les allemands ne parlaient ,ni ne comprenaient correctement l'anglais .Du coup ils se sont adaptés et ont minimisé et simplifié les paroles pour se faire comprendre
Ah ! Qu'il est doux de ne rien faire - Quand tout s'agite autour de nous !"

http://vapeurmauveproductions.fr/
Avatar de l’utilisateur
Chien de feu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4733
Inscription: 03 Fév 2013, 19:06
Localisation: La fin de la terre

Re: ADLS du 11 au 18 Nov. The MONKS Black Monk Time 1966

Messagepar Muswell » 11 Nov 2013, 12:16

le premier Devo, c'est autre chose, même si on retrouve le côté clown, un vrai grand disque, du début à la fin avec de vrais morceaux, à mon avis
Avatar de l’utilisateur
Muswell
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1573
Inscription: 23 Sep 2013, 13:36
Localisation: on the 13th floor

Re: ADLS du 11 au 18 Nov. The MONKS Black Monk Time 1966

Messagepar Chien de feu » 11 Nov 2013, 12:29

Muswell a écrit:bon choix d'adls !

disque culte et précurseur (quoique les stones, les who, them et d'autres avaient déjà bien déblayé le terrain) mais musicalement anecdotique pour moi, ça tient plus de la farce qu'autre chose (farce assumée avec les dégaines monacales), les compos sont assez faiblardes, reste le son crade qui le rend reconnaissable mais ça ne fait pas un très bon disque pour autant même si c'était malin et novateur pour l'époque



D'accord avec toi .Les compos sont minimalistes et musicalement cela reste primaire , mais c'est aussi ce qui fait le charme de cet album.

Un commentaire que j'ai trouvé en préparant mon texte et qui résume bien l'atmosphère de cet album mieux que je ne pourrais le faire.

Je cite :

" J'ai vraiment découvert le garage avec les Monks. On me dit souvent que c'est une chance, mais je trouve que c'est plutôt un cadeau empoisonné. Comment s'enthousiasmer après, pour autre chose que ce disque paranoïaque génialement inspiré ? Je les range directement dans mon Hall of fame Garage à côté des Sonics, des Gories et des projets de Billy Childish.

Unique disque de ces anciens GI's installés en Allemagne, Black Monk Time se démarque par un son reconnaissable entre mille (comme de leur apparence d'ailleurs, puisque qu'ils ont décidé d'incarner leur nom...en se faisant une tonsure). Une sorte de pot-pourri de rock'n'roll schizophrène, de chorales d'asiles et de rythmiques bouillonnantes. C'est ce mélange, improbable en apparence, qui donne au disque sa saveur cradingue, son arrière-goût de vieux whisky frelaté. Un bordel audacieux pour l'époque.
En premier lieu on remarque un truc bizarre, un grésillement qui nous fait péter une poignée de neurones à chacune de ses interventions ("Shut Up"). C'est le banjo électrifié de Dave Day qui parcourt frénétiquement le disque. Puis les voix nous interpellent. Les chœurs sont contrebalancés par le chant alcoolisé Gary Burger, inimitable, à mi-chemin entre un exorciste et le sergent Hartman de Full Métal Jacket ("Monk Time", "I Hate You"). Les Monks sont donc avant tout des créateurs d'ambiances, des malaxeurs de sonorités. Les mélodies ne sont que des sparring-partners au service des uppercuts rythmiques et bruitistes orchestrés de mains de maîtres. En témoigne cet orgue tantôt innocemment pop tantôt possédé et virevoltant. Le tout est saupoudré de paroles à la fois drôles et angoissantes, laissant perplexe quant à la santé mentale de ces mecs. Une sorte d'ironie malsaine qui colle parfaitement à l'ambiance de l'ensemble ("Complication", "Drunken Maria").
Un disque qui donne envie de se friter, de danser, qui fait rire et un peu peur aussi. Mark E. Smith de The Fall l'avait bien compris, les Monks sont indispensables et inclassables."

Signé M le Maudit ( Merci à lui :coucouz: )
Ah ! Qu'il est doux de ne rien faire - Quand tout s'agite autour de nous !"

http://vapeurmauveproductions.fr/
Avatar de l’utilisateur
Chien de feu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4733
Inscription: 03 Fév 2013, 19:06
Localisation: La fin de la terre

Re: ADLS du 11 au 18 Nov. The MONKS Black Monk Time 1966

Messagepar Bebeto » 11 Nov 2013, 12:33

On en parlait pour les Stooges, voici un exemple typique d'un groupe qui a "travaillé" sous la surface pour réapparaître comme influence de quelques groupes dans les années 80's. On a cité plus haut Mark E. Smith...

J'avais découvert le groupe sur une compile, Nuggets, je crois. Sympa, le disque écouté à la suite ne m'avait pas fortement impressionné.
Je lui reconnais cependant quelques qualités :
J'aime bien comment le groupe triture, de manière ludique (Boys Are Boys...) et sérieuse (le premier titre) à la fois, les styles de l'époque, le rockab', le british blues, le doo-wop et même la sunshine sur le bonus Love can't...
La rythmique qu'on pourrait qualifier de martiale, tribale, semble annoncer en effet le kraut, possible que l'origine du groupe y soit pour quelque chose, à creuser.
Le chant est tout de même assez travaillé, là où certains n'y voient que des cris (sur Cuckoo, par exemple).
Des morceaux rapides, variés, assez surprenants à chaque fois, jusque dans les bonus, qui méritent vraiment ce qualificatif tant ils apportent un plus.

A noter qu'une compilation sortie sur Light In The Attic, avec pour certains titres sous le nom The Five Torquays, nom du groupe avant The Monks, on y retrouve différentes moutures de certains titres présents dans l'lp. Un lien : http://dfiles.eu/files/2h6ujq48f
"I took a dead man's Gibson, gonna write the world's last great song
But my muse was out fucking in gutters all night long"
Avatar de l’utilisateur
Bebeto
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5996
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25

Re: ADLS du 11 au 18 Nov. The MONKS Black Monk Time 1966

Messagepar alcat01 » 11 Nov 2013, 13:29

Je connaissais, mais il y avait bien longtemps que je ne l'avais écouté!
Et je le trouve finalement moins mauvais qu'à l'époque...

Ce n'est pas vraiment ma tasse de thé, mais je reconnais qu'il vaut la peine d'être écouté!

Pour moi, ce sera 6/10
Avatar de l’utilisateur
alcat01
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5415
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25
Localisation: région Lyonnaise

Suivante

Retourner vers L'album de la semaine

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité