ADLS du mois de juin - Mary Hopkin live 1972

Aussi connu sous le diminutif ADLS. Un album sélectionné par un membre chaque semaine à écouter, noter et commenter.

ADLS du mois de juin - Mary Hopkin live 1972

Messagepar Dark Pink » 20 Juin 2017, 12:23

Lettre à Madame Mary Hopkin:

Chère Madame,
Je vous écris sur ce forum pour m’excuser. A l’époque de vos succès planétaires, je n’ai jamais vraiment osé dire que j’aimais votre voix, vos chansons et votre manière de les interpréter. Bien entendu, le fait d’écrire ici au lieu de vous envoyer une lettre personnelle peut sembler étrange et inapproprié c’est pourquoi, si vous le permettez, je vais resituer la période de mon manque de courage.

J’étais collégien puis lycéen. Je faisais partie de ceux qui tirent leur popularité de leur connaissance de la musique à la mode. Comme mon intérêt pour la musique dépassait de loin les hit-parades, je naviguais entre les différentes chapelles étanches constituées d’aficionados de genres pourtant pas si éloignés. Leur antagonisme était important et il n’était pas rare que des insultes fusent et même parfois quelques coups quand une discussion entre membres de groupes différents s’envenimait.
Il y avait un groupe qui échappait aux insultes et aux éventuelles rixes, c’était celui des amateurs de soupe. Ceux-là ne méritaient même pas qu’on les malmène, on les méprisait, c’est tout. Il était bien entendu préférable de prendre une tarte dans un débat houleux plutôt que d’être ignoré.

Quand vous avez obtenu un succès mondial et chanté en plusieurs langues « Those were the days », une artiste de variété française nommée Dalida enregistra cette chanson sous le titre: « Le temps des fleurs ». C’est ce qui vous grilla auprès de la plupart des amateurs de Pop Music, Rock Music, Folk, chanson française à texte, etc… Tous ceux qui aimaient les « musiques sérieuses » ne supportaient pas la variété. Je n’aimais pas non plus Dalida mais je pensais qu’on ne devait pas rejeter les interprètes des chansons originales sous prétexte qu’elles ont été mal reprises par d’autres.
J’ai commencé par argumenter avec mes camarades, comme je le fais ici, mais j’étais adolescent et j’ai très vite eu peur de me retrouver catalogué dans le groupe des amateurs de soupe et de perdre mon petit « prestige ». Alors je vous ai abandonnée un temps. Je m’apprêtais à revenir à la charge en parlant de vos collaborations avec Paul McCartney quand un article est paru dans Mademoiselle Age Tendre, une revue pour filles qui disait, à raison, beaucoup de bien de vous. Mais cela tuait dans l’œuf mes velléités. Cette revue était moquée par tous mes amis mélomanes, y compris les filles ! La presse féminine de l’époque était censée être futile et superficielle. Celle destinée aux plus jeunes était carrément la risée de l’intelligentsia dont il m’était si cher de faire partie. Un bon article dans ce genre de revue était rédhibitoire. Je peux avouer maintenant que je la lisais aussi avidement que Rock & Folk, le journal qui faisait autorité en matière de musiques modernes, dès que je pouvais, car elle parlait de filles et que les filles étaient mon principal sujet d’intérêt, bien avant la musique elle-même.

Comme je le disais en préambule, je ne vous envoie pas une lettre directement et, outre le fait que vous n’aurez sans doute aucun intérêt à lire le repentir d’un vieux fan caché, cela me permet de faire ce que j’aurai dû faire autrefois : avoir le courage de dire tout le bien que je pense de vous devant des gens qui aiment la musique, dont l’avis m’importe et dont je tiens à faire partie. C’est plus facile maintenant : beaucoup seront certainement de mon avis et ceux qui ne le seront pas ne m’excluront pas pour autant.
A l’époque de la sortie de vos disques sur le label Apple, nous nous réunissions aussi souvent que possible pour écouter ensemble un ou plusieurs disques puis nous en discutions, parfois avec passion. Cette époque est révolue mais Il existe sur ce forum un sujet qui recrée un peu les conditions de cette écoute collective. Il s’appelle « L’album de la semaine ». On y propose un disque qu’on aime et on le présente. Il s’ensuit une discussion qui me rappelle parfois celles que nous avions adolescents. Je vais donc demander à mon « groupe » d’écouter un de vos disques.

J’ai choisi le « Live at the Royal Festival Hall 1972 ». Il a l’avantage de regrouper plusieurs de vos succès et surtout, il permet d’entendre votre voix très bien mise en valeur par des instruments acoustiques. Il est toujours difficile de décrire une voix qu’on aime. La votre, d’une justesse parfaite, est capable d’aigus cristallins qui font frissonner. Mais surtout votre interprétation est toujours chargée d’une émotion contenue dont la pudeur est irrésistible. Mon oreille de Français est limitée et quand j’entends votre langue maternelle parlée, le Gallois, je lui trouve peu de qualités esthétiques. Quand c’est vous qui la chantez, elle me charme comme Aderyn Pur sur ce CD.

Sur ce disque, on retrouve trois personnages importants de votre carrière, deux à travers des chansons et un qui vous accompagne lors de ce concert. C’est d’abord Ralph McTell dont vous faites une version caressante propre à consoler tous les clochards des « Streets of London ». Ensuite, c’est Paul McCartney qui a produit plusieurs de vos disques, dont vous transcendez le « If I Fell ». Et c’est enfin Tony Visconti, le producteur de David Bowie, qui vous accompagne à la guitare et qui compose les arrangements. Ces trois monuments de la Pop Music, du Rock et du Folk se sont impliqués à un moment ou un autre dans votre carrière et on les comprend. Tony Visconti a carrément décroché la timbale puisqu’il est devenu votre mari et le père de vos enfants.

J’ignorais tout ça à l’époque. Si j’avais pu avancer ces noms, mes amis auraient été conquis. Mais de ce point de vue, je n’ai pas de regret, ce que j’avais à leur dire était plus naïf mais c’était l’essentiel : « Qu’est-ce que c’est beau ! Comme elle chante bien ! » C’est ce que j’aurais dû dire. Pas pour vous défendre, bien entendu, votre succès était mondial, vous n’aviez que faire de ma voix, mais pour me défendre moi. C’est un peu de moi que j’ai laissé tomber en vous abandonnant.
Alors je dis à mes amis du web : écoutez bien les chansons de Mary Hopkin, Ocean song, Sparrow, Earth Song… Remplissez-vous de la subtilité de ses reprises, Morning Has Broken, de Cat Stevens, Donna Donna de Aaron Zeitlin. Voyez comme elle fait la plus belle version de Both Sides Now de Joni Mitchell, frissonnez quand elle attaque le refrain : « I’ve looked at clouds from both sides now… ».
Pour moi, vous faites partie des chanteuses de langue anglaise au charisme et au charme irrésistible telles que Joan Baez, Judy Collins et Julie Felix. C’est vous que je préfère car « Those Were the Days » m’a accompagné durant toute un partie de mon adolescence. Vous le chantez lors de ce concert avec un accompagnement minimal agrémenté d’un violon tzigane impeccable. Votre version de « Let My Name Be Sorrow », adaptée par une française, qu’on ne trouve pas sur ce live, est une de mes chansons préférées.

Et puisque je déballe tout, une photo de vous publiée dans la presse jouant de la guitare en minijupe a carrément rendu amoureux transi l’ado que j’étais. Sur mon cahier de chansons, de dessins et de collages qui n’était accessible qu’à très peu de personnes, ma sœur et deux copines, j’ai collé plusieurs photos de vous découpées dans ces journaux pour filles.
Depuis quelques temps, j’achète un a un vos disques sur votre site web. L’ironie est généreuse, tout comme vous qui avez décidé en plein succès de vous éloigner du show business, ce sont vos disques qui me consolent de ne pas avoir osé parler.
Image

Comme vous le dites : « Those were the days my friend, we thought they’d never end”
Je vous quitte à regret mais je vous retrouverai très bientôt dans un de vos albums et je vous prie de croire à l’expression la plus sincère de ma gratitude pour vos chansons et, vous l’aviez compris, de mon admiration.
Dark Pink

MH Live 72.zip
Dernière édition par Dark Pink le 24 Juin 2017, 12:06, édité 5 fois.
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2782
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: ADLS du mois de juin

Messagepar Pablitta » 20 Juin 2017, 12:43

Un pitit lien may be ?

J'aimerais bien découvrir ça, moi :miam:
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 2935
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: ADLS du mois de juin

Messagepar Dark Pink » 20 Juin 2017, 13:00

Je me bats avec Zippy depuis 20 minutes alors j'ai essayé le truc des fichiers du forum mais il refuse les .rar. Je tente autre chose...
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2782
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: ADLS du mois de juin - Mary Hopkin live 1972

Messagepar Winsterhand » 20 Juin 2017, 13:16

Tiens, vous voulez une anecdote inutile et donc indispensable ?

C'est Mary Hopkin qui fait les chœurs sur Sound and Vision de David Bowie.

(Comme l'a rappelé Dark Pink, elle était mariée avec le producteur Tony Visconti à l'époque.)
Avatar de l’utilisateur
Winsterhand
♪♪♪♪
 
Messages: 620
Inscription: 03 Fév 2013, 19:08
Localisation: Aggliæ

Re: ADLS du mois de juin - Mary Hopkin live 1972

Messagepar Dark Pink » 20 Juin 2017, 13:57

En effet ! Et c'est indispensable :) Elle a participé à des tas de disques comme choriste et a continué a enregistrer. Je ne connais pas encore tout, je découvre.

J'ai dû passer par le vieux Zippy :saispas: mais ça y est ! Le lien est à la fin du message initial, enfin !
Je le remets ici: MH Live 72.zip
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2782
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: ADLS du mois de juin - Mary Hopkin live 1972

Messagepar Algernon » 20 Juin 2017, 17:56

J'écoute dès que je peux... (ouille !)

Mary se consacre à sa famille, en particulier à ses quatre enfants, tout en participant à de nombreux enregistrements, souvent dans des voix d'arrière plan sur des enregistrements produit par son mari Tony Visconti. Nous pouvons citer Tom Paxton, Ralph McTell, David Bowie, Bert Jansch, The Radiators From Space, Thin Lizzy, Carmen, Sarstedt Brothers, Osibisa, Sparks, Hazel O'Connor et Elaine Paige.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 16158
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: ADLS du mois de juin - Mary Hopkin live 1972

Messagepar Leutte » 20 Juin 2017, 19:59

Double WOUAH!
1 pour Mary Hopkin: Quel chant émouvant!
1 pour Dark Pink: Quelle verve!
Avatar de l’utilisateur
Leutte
♪♪♪
 
Messages: 464
Inscription: 09 Avr 2017, 12:41
Localisation: Toulouse

Re: ADLS du mois de juin - Mary Hopkin live 1972

Messagepar Bebeto » 20 Juin 2017, 21:10

Toujours sympa quand le disque est présenté par le biais de sa propre histoire.
Mary Hopkin, elle est assez bien connue et appréciée ici par pas mal de membres, me semble-t-il ; tu es donc entre gens de très bonne compagnie.
Ce live, inconnu par moi (j'ai un best of de la demoiselle), j'ai écouté et suis séduit par la voix, bien entendu, et l'atmosphère feutrée qui s'en dégage. Le choix acoustique que tu soulignes est une merveille de délicatesse.
"I took a dead man's Gibson, gonna write the world's last great song
But my muse was out fucking in gutters all night long"
Avatar de l’utilisateur
Bebeto
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4707
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25

Re: ADLS du mois de juin - Mary Hopkin live 1972

Messagepar Pablitta » 20 Juin 2017, 21:15

Récupéré !

La bonne idée c'est d'allouer un mois pour la découverte d'un album. Une semaine, comme avant, c'était bien trop court.
Je vais donc prendre mon temps après une première (trop rapide) écoute.

Je n'ai jamais été fan des voix féminines folk. Mais il se trouve que je me suis trouvé très récemment une sensibilité à celles-ci. Aussi, j'y vais d'un pas allègre !
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 2935
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: ADLS du mois de juin - Mary Hopkin live 1972

Messagepar Pablitta » 20 Juin 2017, 21:18

Algernon a écrit:
, Sparks

Oh ?
Tu en saurais plus ?
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 2935
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: ADLS du mois de juin - Mary Hopkin live 1972

Messagepar Pablitta » 20 Juin 2017, 21:21

Ah non ça y est j'ai compris ! Elle n'a rien à voir, c'est juste la production d'Indiscreet dûe à son mari !
Je croyais que Hopkin avait fait les chœurs ou un truc avec les Mael (ce qui m'étonnait fort vu leur profond mépris pour le folk :)) ).

Edit :
J'ai trouvé une photo d'elle en studio avec les Mael époque Indiscreet. M'est avis qu'elle ne faisait que rendre visite.
Sinon, voici l'interprétation très troubadour de Mary Hopkin de Never Turn Your Back :
https://m.youtube.com/watch?v=vTQEOIh13kY
Bon, faut aimer ...
J'ignorais qu'elle s'était jointe à la cinquantaine de ré-interprètes de ce titre :mouais:
Remerciements à Darkie et Al à qui je dois cette trouvaille.
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 2935
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: ADLS du mois de juin - Mary Hopkin live 1972

Messagepar Algernon » 20 Juin 2017, 23:01

Découverte pour moi de même.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 16158
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: ADLS du mois de juin - Mary Hopkin live 1972

Messagepar Dark Pink » 22 Juin 2017, 09:49

Allez, j'assure la promo de mon ADLS en révélant une autre page de mon cahier. Imaginez: jusque là, il n'y avait que 5 personnes qui avaient vu ces documents. Ne vous sentez-vous pas un peu comme Indiana Jones qui trouve un truc vachement vieux du passé et en plus très bon état mais que ça vaut vachement le coup parce que c'est vieux et en plus très bon état ?
Pour apprécier vraiment, il faut écouter le disque dont il est question ici (remarquez l'opportunisme).

"When I find myself in times of trouble, mother Mary comes to me..."
Image
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2782
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: ADLS du mois de juin - Mary Hopkin live 1972

Messagepar Algernon » 22 Juin 2017, 14:29

Le seul titre dont je me suis souvenu de Mary Hopkin, avec bien sûr 'Those Were The Days' est cet autre hit



Redécouvert grâce au Ouaibe, en fait.
Mais, je suis certain que la première version que j'ai entendu à l'époque est certainement celle par la diva...

https://www.youtube.com/watch?v=A-inrksFSKM

[gougnafier]Sinon, ce live c'est pas vraiment mon truc. Ça ne me procure pas, ou trop peu (hélas), d'émotions, même si j'apprécie la forme.[/gougnafier]
Mais sinon, je m'intéresse tout de même un peu à la carrière de Mary. Vu son environnement...
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 16158
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: ADLS du mois de juin - Mary Hopkin live 1972

Messagepar Dark Pink » 24 Juin 2017, 12:12

On pourrait faire un sujet :" La chanson qui manque à l'album" et dire pourquoi elle devrait figurer sur le disque en question. Pour Cet ADLS, je regrette que "Let My Name Be Sorrow" ne soit pas sur ce live avec l'accompagnement acoustique impeccable qui donne une unité et permet vraiment d'apprécier la voix de Miss Hopkin. Voici cette chanson qui était au départ une chanson française interprétée par Gilles Marchal. C'est Martine Habib qui en a fait l'adaptation en anglais, si j'ai bien compris. C'est un des plus belles chansons tristes que je connaisse:
Vidéo cachée: Afficher

La mélodie de fin au cor anglais a dû donner des idées à Tanita Tikaram pour le hautbois de son "Twist in my Sobriety".
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2782
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Suivante

Retourner vers L'album de la semaine

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités