Blue Oyster Cult

Pour discuter du bon gros rock lourd qui déchire.
Avatar du membre
alcat01
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 1577
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 20:51
Localisation : campagne

Re: Blue Oyster Cult

Message par alcat01 » dim. 25 août 2019 12:26

Algernon a écrit :
dim. 25 août 2019 12:03
Winsterhand a écrit :
dim. 25 août 2019 09:55
C'est pas trop intelligent pour être du hard, en fait ?
Si ! BÖC c'est du hard/heavy metal... avec de l'intelligence (et du talent)
Comme Thin Lizzy, qui est du hard avec de la sensibilité (grande)
Et de la finesse, c'est pas du Rock bourrin!
La police est sur les dents, celles des autres, évidemment!

Boris Vian

En ligne
Avatar du membre
Elwood
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 168
Enregistré le : ven. 23 août 2019 19:58

Re: Blue Oyster Cult

Message par Elwood » lun. 26 août 2019 12:54

alcat01 a écrit :
dim. 25 août 2019 11:50
nunu a écrit :
dim. 25 août 2019 08:53
Le BOC c'est du hard, du hard gentil mais c'est du hard. Comme Thin Lizzy un peu, c'est du hard qui n'en a pas l'air
On est d'accord!
C'est ce que je dis depuis le début...

Le Thin Lizzy de renegade ou thunder and lightning est quand même bien hard, limite heavy !

Avatar du membre
bebert
Membre
Membre
Messages : 22
Enregistré le : mar. 6 août 2019 12:00

Re: Blue Oyster Cult

Message par bebert » sam. 31 août 2019 14:24

B O C reste pour moi emblématique du hard 70's, irréprochable à cette époque, avec à leur actif des albums qui frolent le chef d'oeuvre. Mon préféré restera Secret treaties.

Après, les années 80 et la suite ne me passionnent plus, mais ça, c'est commun à pas mal de vieux groupes (ou groupes de vieux :vieuzzz: ).

hamilcar
Contributeur
Contributeur
Messages : 140
Enregistré le : mar. 22 oct. 2019 09:40

Re: Blue Oyster Cult

Message par hamilcar » mar. 22 oct. 2019 12:26

BbooOooCc!!

Les 4 premiers sont indispensables à mon goût. Sans doute les meilleurs songwriters du rock dur. Certains (beaucoup) groupes de prog feraient bien d'en prendre de la graine (longs morceaux toujours passionants -Astronomy par ex-); et le prog, c'est une de mes tasses de thé.

Phil
Contributeur
Contributeur
Messages : 68
Enregistré le : mer. 8 janv. 2020 21:37

Re: Blue Oyster Cult

Message par Phil » sam. 11 janv. 2020 22:56

Pas mieux. :super:

Phil
Contributeur
Contributeur
Messages : 68
Enregistré le : mer. 8 janv. 2020 21:37

Re: Blue Oyster Cult

Message par Phil » sam. 1 févr. 2020 19:22

Image

BLUE ÖYSTER CULT : Hard Rock Live Cleveland 2014

Quand j'ai appris la sortie d'un nouveau live du BÖC, autant le dire, je me suis retrouvé dans un état d'excitation presque incontrôlable. Vous savez, cette impatience qui vous gagne et fait monter le taux d'adrénaline au maximum. Le palpitant s'emballe comme lors d'un rendez-vous galant, vous ressentez des fourmis dans les jambes, pour moi le dernier live valable du groupe restant le mythique Extraterrestrial Live acheté dès sa sortie chez un petit disquaire (qui, malheureusement n'existe plus aujourd'hui) sis à Beauchamp dans le Val d'Oise. Celui de 2002 intitulé A Long Day's Night, ne m'ayant pas laissé un souvenir impérissable.

J'attendais par conséquent la date de sortie avec impatience tout en étant bien conscient que je ne retrouverai pas la magie des trois premiers live (On Your Feet Or On Your Knees, Some Enchanted Evening et donc Extraterrestrial Live). Autres époques donc. "Mais quand même."

BÖC, je les ai vus 2 fois : en 1984, lors du Breaking Sound Festival du Bourget et en 2012 au festival Confluences de Montereau aujourd'hui disparu malheureusement. Et à chaque fois, ce furent des prestations sans faille. J'espérais donc beaucoup de ce live enregistré en 2014 à Cleveland. Que dire donc ? Je ne sais pas par où commencer. Quand certains se sont plus à le qualifier de "tuerie" bien avant sa sortie, mon état d'excitation s'en est trouvé grandi mais après écoute, on a affaire à un live honnête, un "sans plus" auquel il manque la folie des live que j'ai évoqués ci-dessus. Oui, je sais, nous ne sommes plus en 1975, 1979 et 1981, et de toute évidence, le groupe a vieilli et a, contraint et forcé, suite au décès d'Allen Lanier, changé également de line up, un line up qui, reconnaissons-le, se veut être, somme toute, tout à fait respectable puisque outre, nos deux Veterans.....Of The Psychic Wars (titre étonnamment absent de la setlist et là, c'est une faute de goût), il comprend un six-cordiste tout à fait talentueux. Son p'tit nom, c'est Richie Castellano qui s'illustre entre autres sur la très belle version de Then Came The Last Days Of May. A la basse, nous avons un vieux routier nommé Kasim Sulton qui a, entre autres joué avec Todd Rundgren et Meat Loaf et Jules Radino derrière les fûts et ce, depuis 2004 tout de même. Mais bon, voilà, il manque quelque chose, un zeste de folie en particulier chez nos deux tauliers à la fois dans le chant (Eric Bloom) et les soli du Buck.

On ne veut pas comparer mais immanquablement, on est tentés de le faire. "Phil, t'es chiant à la fin.... :lol: " La setlist, malgré la présence des standards incontournables que sont Cities On Flame, The Red And The Black, Hot Rails To Hell, Godzilla, ME262, (Don't) FearThe Reaper, Burnin' For You et Black Blade, est dans son interprétation, poussive, limite ennuyeuse. On se demande à quel moment, ça va s'emballer, tout ça. Bizarre mais je n'avais pas ressenti cette impression lors du concert de Montereau.....On aurait, sans les commander, aussi voulu entendre un p'tit Joan Crawford épique à souhait et un atomique See You In Black (extrait de l'excellent Heaven Forbid de 1998) et un Born To Be Wild en guise de conclusion pour remettre la machine sur les 'Hot Rails To Hell'.

Alors oui, les groupes que nous aimions voire vénérions sont en mode "retraite bien avancée". Eux au moins, vu le temps passé sur la route, seraient à même de toucher leur pension à taux plein s'ils avaient élu domicile chez nous.

Ainsi, leur mode de fonctionnement se résume à donner des concerts presque "pépères". Je le redis "mais quand même", je m'attendais à quelque chose de plus incisif, plus percutant . Restent cette année quatre autres albums live à sortir dont un le 6 mars prochain. Permettez-moi donc de les appréhender et ce, malgré le fait que Blue Öyster Cult reste pour moi un des plus grands groupes américains....."Mais quand même"....., j'aurais voulu ot' chose......

Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 1654
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Blue Oyster Cult

Message par Algernon » sam. 1 févr. 2020 19:55

Reçu et validé à 101 %. Exactement mes impressions.
Malgré les intégrations de Richie Castellano et Kasim Sulton (Utopia étant un de mes tous premiers groupes préférés avec BÖC), qui apportent un peu de saveur, je pense qu'on ne retrouvera que accidentellement la superbe des live passés. J'ai eu quand même la chance de les voir avec Allen à l'Élysée Montmartre.
La formule avec les Bouchard, Ah ! Qu'est-ce que je la regrette.

https://www.rocknfolk.com/news/blue-oys ... 2020/40013

lienard
Contributeur
Contributeur
Messages : 228
Enregistré le : ven. 2 août 2019 18:28

Re: Blue Oyster Cult

Message par lienard » sam. 1 févr. 2020 20:33

Unserious Sam a écrit :
dim. 25 août 2019 09:37
(je pense un peu comme Lienard et Zézette...) :)
Haaa Lienard et Zézette .. quel beau couple hein .. déjà que je ne fume plus alors, les cendriers en huitre, hein .. :vieuzzz:

Avatar du membre
Unserious Sam
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 315
Enregistré le : ven. 23 août 2019 16:58

Re: Blue Oyster Cult

Message par Unserious Sam » sam. 1 févr. 2020 20:44

Ça fait des souvenirs (qui puent) et de la déco (qui sent) :hehe: :hehe:
Le futur, c'était mieux avant... N'empêche...

Répondre