Blue Oyster Cult

Pour discuter du bon gros rock lourd qui déchire.
Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 5078
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Blue Oyster Cult

Message par Algernon » dim. 4 oct. 2020 12:31



Un peu planplan ce titre, mais faut voir l'ensemble.
Que Dieu vous bénisse et vous fasse le nez comme j'ai la cuisse.

Avatar du membre
gabuzomeuzomeu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2298
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36
Localisation : Dans les rades
Contact :

Re: Blue Oyster Cult

Message par gabuzomeuzomeu » dim. 4 oct. 2020 12:45

Image
L'humour est le seul vaccin contre la connerie… Le con lui n’a jamais trouvé la pharmacie ! (Aphorismes et Blues - Pierre Perret 2020)

Avatar du membre
gabuzomeuzomeu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2298
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36
Localisation : Dans les rades
Contact :

Re: Blue Oyster Cult

Message par gabuzomeuzomeu » dim. 4 oct. 2020 13:38

Un gros fan du BÖC publie sous pseudo cet article ... "Le plus grand fan du monde de BÖC" ... je crois l'avoir deviné ! :hehe: :mdr3:
Indices : Il a longtemps habité Biganos et Montreuillos, a un bitos et mange du calendos .... voyez pas ?
L'article :
"En 1971, CBS demande gentiment à une bande de fans de Charles Mingus s’ils veulent bien être le Black Sabbath américain.

Pour l’amour de l’art, nos cinq petits gars s’exécutent : ils se donnent des airs méprisants à la Bob Dylan, déguisent leur chanteur en Hell’s Angel (il fait aussi semblant de jouer de la guitare), privilégient le hard-rock américain sur le heavy-metal anglais et chantent des paroles plus qu’occultes créées par le producteur franc-maçon Sandy Pearlman.

Ils ornementent aussi leurs pochettes de symbolique ésotérique et d’avions nazis, histoire d’être clair. En 1988, comme tous les groupes de sa génération, le Blue Öyster Cult est exsangue et CBS sort leur album “Imaginos”, un album concept ambitieux décrivant comment un jeune homme est pris en charge par une sorte d’ordre secret pour prendre pleinement conscience des pouvoirs de son individualité et combattre le mal.

Originellement conçu comme un triple album solo par le batteur Albert Bouchard, “Imaginos” est un condensé d’écrits de Sandy Pearlman. En toute simplicité, des extra-terrestres investissent une intelligence prodigieuse dans un type (nommé Imaginos) dont les aventures vont aboutir à déclencher la guerre de 14-18, avec les répercussions que l’on sait.

Nettement plus “lettré” que “Music From The Elder”, “Imaginos” concatène cette trame complotiste dans une succession d’hymnes “stadium rock” plus ou moins communicatifs, transformée dans l’urgence en album du Blue Öyster Cult. Suspicieux, CBS minaude, discute et change l’ordre des chansons restantes. Dans un subtil mixte de noblesse et d’agilité, Sandy Pearlman, poète et scientifique, explique dans les notes de pochette que les chansons doivent se côtoyer comme dans un rêve, où tout arrive d’un seul fait sans séquence, et masterise l’album dans des conditions propices aux recherches de la NASA."

Image
L'humour est le seul vaccin contre la connerie… Le con lui n’a jamais trouvé la pharmacie ! (Aphorismes et Blues - Pierre Perret 2020)

Avatar du membre
Piranha
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 438
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 22:13
Localisation : Angers
Contact :

Re: Blue Oyster Cult

Message par Piranha » dim. 4 oct. 2020 14:43

gabuzomeuzomeu a écrit :
dim. 4 oct. 2020 13:38
Un gros fan du BÖC publie sous pseudo cet article ... "Le plus grand fan du monde de BÖC" ... je crois l'avoir deviné ! :hehe: :mdr3:
Indices : Il a longtemps habité Biganos et Montreuillos, a un bitos et mange du calendos .... voyez pas ?
L'article :
"En 1971, CBS demande gentiment à une bande de fans de Charles Mingus s’ils veulent bien être le Black Sabbath américain.

Pour l’amour de l’art, nos cinq petits gars s’exécutent : ils se donnent des airs méprisants à la Bob Dylan, déguisent leur chanteur en Hell’s Angel (il fait aussi semblant de jouer de la guitare), privilégient le hard-rock américain sur le heavy-metal anglais et chantent des paroles plus qu’occultes créées par le producteur franc-maçon Sandy Pearlman.

Ils ornementent aussi leurs pochettes de symbolique ésotérique et d’avions nazis, histoire d’être clair. En 1988, comme tous les groupes de sa génération, le Blue Öyster Cult est exsangue et CBS sort leur album “Imaginos”, un album concept ambitieux décrivant comment un jeune homme est pris en charge par une sorte d’ordre secret pour prendre pleinement conscience des pouvoirs de son individualité et combattre le mal.

Originellement conçu comme un triple album solo par le batteur Albert Bouchard, “Imaginos” est un condensé d’écrits de Sandy Pearlman. En toute simplicité, des extra-terrestres investissent une intelligence prodigieuse dans un type (nommé Imaginos) dont les aventures vont aboutir à déclencher la guerre de 14-18, avec les répercussions que l’on sait.

Nettement plus “lettré” que “Music From The Elder”, “Imaginos” concatène cette trame complotiste dans une succession d’hymnes “stadium rock” plus ou moins communicatifs, transformée dans l’urgence en album du Blue Öyster Cult. Suspicieux, CBS minaude, discute et change l’ordre des chansons restantes. Dans un subtil mixte de noblesse et d’agilité, Sandy Pearlman, poète et scientifique, explique dans les notes de pochette que les chansons doivent se côtoyer comme dans un rêve, où tout arrive d’un seul fait sans séquence, et masterise l’album dans des conditions propices aux recherches de la NASA."

Image
Il est pas mal cet album. Moi en tout cas j'aime bien.
Qu'en penses les fans originels du groupe ?

Avatar du membre
Slade
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 1237
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 21:34
Localisation : Entre ici et là bas

Re: Blue Oyster Cult

Message par Slade » dim. 4 oct. 2020 14:55

gabuzomeuzomeu a écrit :
dim. 4 oct. 2020 12:45
Image
Pas mauvais du tout en ce qui me concerne . Pas de grandes envolées guitaristiques mais de beaux passages quand même . Comme pour le dernier Purple il faut écouter cet album en oubliant les glorieux anciens et on a un bon disque de rock'n'roll , bien fait et agréable à l'écoute .
I'm a dude, dad

Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 5078
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Blue Oyster Cult

Message par Algernon » dim. 4 oct. 2020 15:59

J'ai Francis Cabrel au téléphone là, sur mon modèle vintage.
BÖC est son groupe préféré, nous confie-t-il.
Que Dieu vous bénisse et vous fasse le nez comme j'ai la cuisse.

Avatar du membre
Faine Jade
Contributeur
Contributeur
Messages : 180
Enregistré le : lun. 19 oct. 2020 08:31
Localisation : Vinyamar

Re: Blue Oyster Cult

Message par Faine Jade » lun. 2 nov. 2020 11:03

Je le trouve super le dernier !!
"Stand up and fight" a un côté "for whom the bell tolls" de Metallica vous ne trouvez pas ?
tenor.gif
tenor.gif (390.5 Kio) Vu 1161 fois
Noël au balcon, enrhumé comme un con...

Avatar du membre
Echoes
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2940
Enregistré le : mer. 2 oct. 2019 13:16
Localisation : Les Paccots

Re: Blue Oyster Cult

Message par Echoes » mar. 3 nov. 2020 07:34

Très bon ce dernier album du Böc :) :super:
Pour une moitié des pistes en tout cas :)
"Les journalistes de rock sont des gens incapables d'écrire qui interviewent des gens incapables de parler pour des gens incapables de lire." Frank Zappa

lienard
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 1076
Enregistré le : ven. 2 août 2019 18:28

Re: Blue Oyster Cult

Message par lienard » mar. 3 nov. 2020 19:44

Je pense pareil et j'en ai été étonné ( du BOC)

Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 5078
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Blue Oyster Cult

Message par Algernon » mar. 3 nov. 2020 19:57

Première écoute. J'ai retrouvé quelques passages ici et là à la nia40ans, stylés, et quelques titres sont quand même bien foutus comme j'aime, par ex : "The Return of St. Cecilia" (compo de Castellano)
Même sans hurler au génie absolu, l'ensemble est très correct ; mais faut dire qu'ils ont eu le temps de peaufiner.
Pas mal de mains aux textes, dont à nouveau John Shirley

"That Was Me" - avec Bébert à la cowbell (astuce) lyrics ambiance un peu à la "The Dark Half"



"The Alchemist" (text with a quote from "The Alchemist" H.P. Lovecraft) qui peut faire penser à "Veterans..."



Que Dieu vous bénisse et vous fasse le nez comme j'ai la cuisse.

Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 5078
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Blue Oyster Cult

Message par Algernon » mar. 3 nov. 2020 23:00

Concert récent avec qualité soundboard, mais pas de titre de The Symbol Remains, même en avant-preum




Kasim parti avec son Utopia à lui : Kasim Sulton's Utopia

https://www.gratefulweb.com/articles/ka ... tour-dates
Que Dieu vous bénisse et vous fasse le nez comme j'ai la cuisse.

Avatar du membre
alcat01
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2267
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 20:51
Localisation : campagne

Re: Blue Oyster Cult

Message par alcat01 » mer. 4 nov. 2020 14:37

Algernon a écrit :
mar. 3 nov. 2020 23:00
Concert récent avec qualité soundboard, mais pas de titre de The Symbol Remains, même en avant-preum




Kasim parti avec son Utopia à lui : Kasim Sulton's Utopia

https://www.gratefulweb.com/articles/ka ... tour-dates
Bon concert, mais le pauvre Bloom s'en voit de plus en plus pour chanter!
Si le vaccin immunise, pourquoi avoir peur des gens qui ne se feront pas vacciner ?

Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 5078
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Blue Oyster Cult

Message par Algernon » mer. 4 nov. 2020 14:48

C'est bien ce que j'ai remarqué d'emblée.
Que Dieu vous bénisse et vous fasse le nez comme j'ai la cuisse.

Avatar du membre
Delirium
Membre
Membre
Messages : 6
Enregistré le : dim. 27 sept. 2020 20:13
Contact :

Re: Blue Oyster Cult

Message par Delirium » sam. 14 nov. 2020 11:29

gabuzomeuzomeu a écrit :
dim. 4 oct. 2020 12:45
Image
Même si je ne reconnais pas le son typique du groupe sur une partie des morceaux, je me suis quand même bien régalé à l'écoute de cet album. Des titres comme "That was me" , "Edge of the World", "Biox in my head", "The alchemiist" et le très rétro "Nightmare Epiphany" font plaisir à écouter.

Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 5078
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Blue Oyster Cult

Message par Algernon » mer. 9 déc. 2020 18:04

“Re Imaginos” : le beau rêve inaccompli d’Albert Bouchard
sortie 06 nov 2020
ReImaginos ? C’est le retour de Imaginos, le dernier vraiment bel album publié sous l’étiquette «Blue Öyster Cult». Albert Bouchard a repris le contrôle de ce qui aurait dû être son premier album solo, et le résultat est étonnant. Et souvent remarquable !
...après la belle surprise qu’a constitué The Symbol Remains, le premier album du Blue Öyster Cult en 20 ans – un album qui ne retrouvait certes pas la vieille magie du groupe, mais qui était quand même bourré de bons morceaux -, voilà maintenant que nous revient Albert Bouchard… Membre fondateur – et essentiel – du groupe, Albert fut le batteur originel du BÖC, et composa plusieurs grands titres, dont le sublime Astronomy, sans doute le meilleur morceau du groupe…
https://www.benzinemag.net/2020/11/12/r ... -bouchard/

Image
* Évacuons tout de suite l’éléphant dans la pièce, le chant ! Car Albert n’a certes pas la voix d’Eric Bloom, ni même celle de Buck Dharma, et, pire encore, il ne semble pas non plus très appliqué ! Le point positif, c’est que l’album acquiert du coup une sorte de légèreté qui dynamite rapidement les attentes excessives qu’on pouvait avoir : l’idée n’est pas de pondre un chef d’œuvre en métal inoxydable, mais au contraire, de nous livrer une sorte d’esquisse d’un album qui ne pourra de toute manière jamais exister tel qu’il était conçu à l’origine : trop de temps a passé, qui a guéri les vieilles rancœurs (Sandy Pearlman est décédé, Albert apparaît sur une vidéo du dernier album du BÖC) et il l’y aucune compétition entre la version de 1988 – très bruyante, très heavy metal, très pompière par instants – et sa « ré-imagination », plus de trente ans après.
* Côté chant, on est souvent plus proche de Sim que de Bob Seger, mais c'est un touchant (et pas tout chant) Papy Bébert now.
L'instrumentation et la prod, prod qu'il assure, étant allégées, ça se tient malgré tout.
Une agréable revisite de belles compos, tout de même. Chouette réenregistrement de "Blue Oyster Cult", le titre.
Il y a bien sûr les Imaginos the Demos Tapes, que je vais me réécouter pour comparer et apprécier ce qui doit l'être.
On dirait bien que Re Imaginos constitue le point final d'une "histoire" qui remonte à loin. C'est heureux.

Image



Trumpet : Joe Bouchard
Que Dieu vous bénisse et vous fasse le nez comme j'ai la cuisse.

Répondre