Le prog italien

Sauf du rock progressif francophone qui a sa propre section.
Répondre
hamilcar
Contributeur
Contributeur
Messages : 98
Enregistré le : mar. 22 oct. 2019 09:40

Le prog italien

Message par hamilcar » mar. 19 nov. 2019 15:40

Bon, puisque la botte recelait, de 1970 à 1976, une mine de groupes prog, et parmi eux des splendeurs indémodables...; et parce que le renouveau de ce forum risque fort de les renvoyer dans l'oubli... je vous livre ma playlist (on parle bien d'albums ici, LE format du genre et de l'époque)... AVANTI! Je complèterai quand j'aurai retrouvé temps et mémoire...

Premiata forneria Marconi (PFM pour les intimes): Storia di un minuto. Que je placerais du côté du Foxtrot de Genesis, la production soyeuse des anglais en moins ("prob" récurrent chez les italiens, qui n'ont pas les moyens des ambitions anglo saxonnes). Mais les compos (variées) compensent largement le côté "live en studio (cette remarque valant pour tous les albums qui suivent). Et l'album précède dans le temps le 1er chef d'oeuvre de Gabriel & co...

Area: Arbeit macht frei: Ici, on est dans le jazz-rock, mais qui se différencie des Weather Report par la présence d'un chanteur... apocalyptique (entre Tim Buckley et P.Hammill). Au programme, guitare-synthé, sax, et compos imbibées de musique des balkans et orientales.

[media]Banco del Mutuo Soccorso: Darwin[/media]: Compos au piano pour le "Pavarotti du rock"... Epique (les fans de prog métal devraient aimer -la rythmique roule d'enfer-) et bouleversant à la fois. Comme l'évolution du monde!

Biglietto per l'inferno: Biglietto...: Concept album qui s'avale cul sec comme une bonne lampée de grappa! Prog (à la Genesis-Tull; on est en 1974), hard/métal pour ses solos/riffs de guitare au son unique (dont je cherche encore le secret), et bizarreries électroniques (2 claviers) sont au rendez-vous. Et puis, il y a ce chanteur qui incarne les 3 voix de ce qu'on peut appeler un opéra rock (les aficionados du Operation mindcrime de Queensryche devraient y trouver leur pesant de lyrisme). L'album qui , en Italie, réunit hippies,punks, hardeux,... "Le plus grand album du rock italien" selon certains. Le chanteur de Litfiba ne pourra pas dire le contraire

Avatar du membre
Harvest
Modérateur
Modérateur
Messages : 71
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 18:58

Re: Le prog italien

Message par Harvest » mer. 20 nov. 2019 18:38

Area est excellent. J’ai pas mal de lp’s du groupe. Groupe aussi fortement politisé.

Avatar du membre
Elie Köpter
Membre
Membre
Messages : 30
Enregistré le : jeu. 1 août 2019 09:17

Re: Le prog italien

Message par Elie Köpter » jeu. 21 nov. 2019 06:16

Voui il y a plein de bonnes choses chez nos amis transalpins.
J'aime bien ce morceau de Goblin, c'est bien pêchu :
"Mark Il Bagarozzo (Il Fantastico Viaggio Del Bagarozzo Mark)"
Modifié en dernier par Elie Köpter le sam. 23 nov. 2019 07:35, modifié 1 fois.

hamilcar
Contributeur
Contributeur
Messages : 98
Enregistré le : mar. 22 oct. 2019 09:40

Re: Le prog italien

Message par hamilcar » jeu. 21 nov. 2019 14:24

Pour Area, j'avoue être resté calé à Arbeit...; Caution radiation area est nettement plus "expérimental" (le chanteur du groupe avait travaillé avec John Cage...). Et les autres m'avaient paru moins bon sur 2/3 écoutes. Il semblerait quand m^me que "Maledetti" revienne aux sources (ce sera leur chant du cygne).

Goblin: instrumental only, du moins à ses débuts*. Propulsé sur le devant de la scène pour avoir composé la mémorable B.O. du Profondo Rosso de Dario Argento (film et musique nickel!). On est en 1975, mais le son demeure "live in studio"... sauf qu'ici, ça ne s'entend pas, parce que le groupe occupe habilement tout l'espace sonore (le bassiste et ce son typique style "flatwound", un régal!!). Beaucoup y entendent l'influence du Floyd (pas des premirers en tout cas!); perso, je perçois bien celle du Tubullar Bells de M.Oldfield.

*Le morceau posté au msg précédent est bien plus tardif, et pas représentatif de ce dont je parle ici (ça n'enlève rien à ses qualités!).

Perso (mais l'avis est abondament partagé), my fav one is "Roller" (qui suit Profondo Rosso); où chaque morceau a une identité propre et forte (mélange de rock/funk/jazz où les claviers se partagent le son avec basse et guitare). Sorti en '76.

Avatar du membre
Cooltrane
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 197
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 14:18

Re: Le prog italien

Message par Cooltrane » jeu. 21 nov. 2019 16:48

Area, j'aime bien Crac et Arbeit, et le Live, mais je dois dire que Radiation ne me plait pas du tout. Maledetti est en affet ^à où j'arrête avec eux.

Pas trop fan des "trois grands": je n'aime vraiment que les deux premiers de PFM, les trois preniers de Banco/BMS et aucun de Le Orme

en fait j'aime pas trop quand le chanteur se croit à l'opéra ou nous fait du bel canto

Avatar du membre
nunu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 908
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:47

Re: Le prog italien

Message par nunu » jeu. 21 nov. 2019 16:56

Beaucoup écouté PFM, il Baletto di Bronzo et Banco a un moment, a l'époque ou j'écoutais beaucoup de prog, maintenant que je n 'écoute vraiment plus beaucoup de prog j'ai laissé tombé.

Par contre j'écoute encore volontiers de temsps en temps Stormy Six qui a un coté plus expé

hamilcar
Contributeur
Contributeur
Messages : 98
Enregistré le : mar. 22 oct. 2019 09:40

Re: Le prog italien

Message par hamilcar » jeu. 21 nov. 2019 17:32

Stormy six... Perso , j'accroche pas; leur côté anar/punk sans doute... Mais je reconnais que pour l'époque, ils sont vachement en avance sur leur temps: folkpunkzappaïesque rencontrant la musique des Balkans (on est loin des p'tites fleurs et déjà dans la jungle urbaine). Groupe cultissime quoi qu'il en soit!

Jettez une oreille sur Sensation's Fix: groupe italien aux affaires discographiques de 74 à 77... plus kraut que les teutons! Imaginez Heldon avec une guitare plus blues que frippienne et un chant (en anglais) aussi planant que les synthés... pour fans d'Hawkwind et Clüster.

Avatar du membre
Roulie
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 184
Enregistré le : lun. 5 août 2019 11:02
Localisation : Rijsel (Lille)

Re: Le prog italien

Message par Roulie » jeu. 21 nov. 2019 19:49

Sensation's Fix, avec Goblin et Pichio dal Pozzo (très canterbury), sont les trois groupes de ma période prog italien que j'écoute encore de temps en temps et avec plaisir.
Les anciens se rappellent comme j'ai pu les gaver avec Maxophone, Alphataurus, Locanda delle Fate (surtout eux !) et autres compères. ::d
Mais j'ai gardé tous les skeuds que j'avais dans cette catégorie. Qui sait, j'y reviendrai peut-être un jour. :)

Avatar du membre
nunu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 908
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:47

Re: Le prog italien

Message par nunu » jeu. 21 nov. 2019 19:51

Roulie a écrit :
jeu. 21 nov. 2019 19:49
Locanda delle Fate (surtout eux !)
Je confirme :hehe:

Avatar du membre
Cooltrane
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 197
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 14:18

Re: Le prog italien

Message par Cooltrane » ven. 22 nov. 2019 10:15

hamilcar a écrit :
jeu. 21 nov. 2019 17:32
Stormy six... Perso , j'accroche pas; leur côté anar/punk sans doute... Mais je reconnais que pour l'époque, ils sont vachement en avance sur leur temps: folkpunkzappaïesque rencontrant la musique des Balkans (on est loin des p'tites fleurs et déjà dans la jungle urbaine). Groupe cultissime quoi qu'il en soit!
Mmmhhh!!!... Pas sur que l'on puisee qualifier SS de punk.... En fait c'est un des six groupes originaux de mouvement Rock In Opposition (RIO), mais ils avaient un gout très politiquement gauche et folkeux parfois
enfin, je connais surtout à partior de Biglietto jusqu'à Macchina (donc 74 à 80) et pas avant ou après.

hamilcar
Contributeur
Contributeur
Messages : 98
Enregistré le : mar. 22 oct. 2019 09:40

Re: Le prog italien

Message par hamilcar » jeu. 28 nov. 2019 14:01

Punk pour le côté "bordélique/fourre tout" de leur musique;dans leurs premiers albums (me souvient plus des titres), j'ai perçu du Négresses vertes/Pogues (en plus déjanté mais...)

hamilcar
Contributeur
Contributeur
Messages : 98
Enregistré le : mar. 22 oct. 2019 09:40

Re: Le prog italien

Message par hamilcar » jeu. 28 nov. 2019 14:08

Roulie a écrit :
jeu. 21 nov. 2019 19:49
Sensation's Fix, avec Goblin et Pichio dal Pozzo (très canterbury), sont les trois groupes de ma période prog italien que j'écoute encore de temps en temps et avec plaisir.
Les anciens se rappellent comme j'ai pu les gaver avec Maxophone, Alphataurus, Locanda delle Fate (surtout eux !) et autres compères. ::d
Mais j'ai gardé tous les skeuds que j'avais dans cette catégorie. Qui sait, j'y reviendrai peut-être un jour. :)
Picchio, ben, c'est pas mal, mais ça ne rajoute rien au style (difficile de faire mieux que Third et les 2 premiers Hatfield faut dire); et puis, trop énervé à mon goût.

Tout ceux que tu cites (Maxophone,...) m'ont également gavé :hehe: Darwin de Banco, c'est "bel canto" aussi, mais avec des compos d'enfer, de l'émotion, et le goût de faire juste ce qu'il faut pour te filer la chair de poule.

Mais garde les: on sait jamais... j'ai enterré nombre de plaques pour les redécouvrir sous un tout autre jour des années plus tard :Le Charonte de The Trip par exemple ... Compos moins lumineuses que chez Banco/PFM, parce qu'on est plus dans l'esprit blues/rock; la moitié du groupe (dont le chanteur!) étant anglo-saxon (c'est APRES le départ de R.Blackmore). Le son des claviers vaut à lui seul le détour; et quand la guitare y répond, c'est l'extase! Comme sur l'ode à Jimi H. ou dès le morceau d'ouverture
Modifié en dernier par hamilcar le jeu. 28 nov. 2019 15:19, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Roulie
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 184
Enregistré le : lun. 5 août 2019 11:02
Localisation : Rijsel (Lille)

Re: Le prog italien

Message par Roulie » jeu. 28 nov. 2019 14:15

Ah oui, pas écouté depuis des lustres mais j'ai un bon souvenir de ce Caronte !
D'ailleurs, The Trip, premier groupe de Ritchie Blackmore (mais pas dans cet album il me semble).

Suricate
Contributeur
Contributeur
Messages : 126
Enregistré le : mar. 20 août 2019 07:28

Re: Le prog italien

Message par Suricate » jeu. 28 nov. 2019 15:47

Roulie a écrit :
jeu. 21 nov. 2019 19:49
Sensation's Fix, avec Goblin et Pichio dal Pozzo (très canterbury), sont les trois groupes de ma période prog italien que j'écoute encore de temps en temps et avec plaisir.
Les anciens se rappellent comme j'ai pu les gaver avec Maxophone, Alphataurus, Locanda delle Fate (surtout eux !) et autres compères. ::d
Mais j'ai gardé tous les skeuds que j'avais dans cette catégorie. Qui sait, j'y reviendrai peut-être un jour. :)
Garde les, par expérience je sais maintenant que nous avons des périodes comme ça...retour vers le passé...la larme à l'œil... que du bonheur !

hamilcar
Contributeur
Contributeur
Messages : 98
Enregistré le : mar. 22 oct. 2019 09:40

Re: Le prog italien

Message par hamilcar » lun. 2 déc. 2019 09:28

C'est ça qui m'étonne encore et toujours dans la musique (et est l'une des + grandes sources de ravissement que je connaisse -non, LA PLUS!-): Un jour t'aime pas ( ou "pas plus que ça"), et un beau jour, tu découvres le chef d'oeuvre qui va te chambouler toute une saison... Bon, c'est vrai, ya moyen de vivre ça avec un bouquin ou un film, mais en musique c'est encore plus magique je trouve.

Perso, j'trouve qu'on achète trop et qu'on écoute pas assez (quand on bosse, on a le fric mais moins de temps): Alors, c'est durant des périodes où on achète peu/rien qu'on a ce genre de redécouvertes ...

Hier par ex., ce fût celle du Abbiamo tutti un blues da piangere de Perigeo: : Qui trouverait une place plus appropriée dans le Jazz-rock-blues, mais bon... chant inexistant ou quasi, l'une ou l'autre mélodie mémorable (rarissime dans le jazz selon moi), des musicos qui s'écoutent et donc ne surjouent pas, mais aussi -surtout?-, la part belle faite au guitariste (et au clavier/violon) au détriment des cuivres . Du jazz rock VRAIMENT atypique, au point de brancher des "allergiques au jazz - surtout s'il est rock-" comme moi...

RRRouliane
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 91
Enregistré le : jeu. 1 août 2019 12:32

Re: Le prog italien

Message par RRRouliane » lun. 2 déc. 2019 12:53

Roulie a écrit :
jeu. 28 nov. 2019 14:15
D'ailleurs, The Trip, premier groupe de Ritchie Blackmore (mais pas dans cet album il me semble).
Non en effet, il n'a jamais enregistré avec eux.
"Ce sont ces jugements à l'emporte pièce m'ont longtemps tenu loin des forums et croyez bien que plein de gens avec des opinions très intéressantes s'abstiennent de s'inscrire ici et ailleurs pour les même raisons."

Avatar du membre
Leutte
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 132
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 07:28

Re: Le prog italien

Message par Leutte » lun. 2 déc. 2019 13:07

Quelques trucs en prog italien.. mais surtout en dehors des 3 monstres sacrés(qui ne m'ont jamais vraiment accroché).
En ce moment c'est surtout ces deux-là:

Image
Semiramis - "Dedicato A Frazz" (1973)
Image
Garybaldi - Nuda (1972)
On est plutôt sur du heavy prog..

hamilcar
Contributeur
Contributeur
Messages : 98
Enregistré le : mar. 22 oct. 2019 09:40

Re: Le prog italien

Message par hamilcar » lun. 2 déc. 2019 13:46

Semiramis, je kiffe pas, ou du moins je ne kiffais pas (il y a 2/3 ans)... contrairement à ce que pourrait laisser penser cette rubrique -que j'ai ressuscitée :ange: - , j'adore "peu" de disques de prog italien... une 15aine tout au plus...
mais en fait, à part les monstres sacrés du genre, je ne connais les autres que depuis 3/4 ans, et comme il y en a tellement, je les ai écouté "rapidement" et le tri fût impitoyable, je l'avoue :footzzz:

Je préfère Garybaldi (ne fût ce que pour LES pochettes :] )... mais sans être accroché (si j'avais découvert ça il y a 35/40 ans, j'aurais adoré, mais comme disait T.Nugent "If it's too loud, ...")

Avatar du membre
Cooltrane
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 197
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 14:18

Re: Le prog italien

Message par Cooltrane » lun. 2 déc. 2019 16:13

IPicchio, les trois albuims sont fort différents, àmha
Le prelmier est très Gong, le troisième Abbiamo (en fait 2è publié) est assez RIO (àmha) et le disque sorti chez Cuneiform dans les 90's mais qui est intermédiaire entre les deux autres (Rooms/cammere.zimmer) est plutôt jazz-rock.
hamilcar a écrit :
lun. 2 déc. 2019 09:28
Hier par ex., ce fût celle du Abbiamo tutti un blues da piangere de Perigeo: : Qui trouverait une place plus appropriée dans le Jazz-rock-blues, mais bon... chant inexistant ou quasi, l'une ou l'autre mélodie mémorable (rarissime dans le jazz selon moi), des musicos qui s'écoutent et donc ne surjouent pas, mais aussi -surtout?-, la part belle faite au guitariste (et au clavier/violon) au détriment des cuivres . Du jazz rock VRAIMENT atypique, au point de brancher des "allergiques au jazz - surtout s'il est rock-" comme moi...
Perigeo est un de les 3 groupes italien et je pense tjs bcp à Nucleus

Garibaldy vaut surtout par son guitariste

Dans le même style Topi I Nuomi de Flea (in the honey)/Etna (même,groupe ayant 3 lp sous trois noms différents)
Modifié en dernier par Cooltrane le mar. 3 déc. 2019 16:55, modifié 1 fois.

hamilcar
Contributeur
Contributeur
Messages : 98
Enregistré le : mar. 22 oct. 2019 09:40

Re: Le prog italien

Message par hamilcar » mar. 3 déc. 2019 12:07

Le 1er Picchio del pozzo, perso, je le trouve trop nerveux comme déjà dit (Gong -celui de Allen!- est moins "virtuose", mais bien plus inspiré selon moi); mais ce que tu me dis du 2ème me donne envie de le réécouter (suis un grand fan d'Art Zoyd et d'Univers Zéro - A.Z. des débuts avec de la batterie pour ceux qui ne connaitraient pas-).

Perigeo, je creuse après avoir survolé: Abbiamo est suuUUppeer bien sûr, mais Genealogia (? ... la mémoire...) est pas mal non plus. Le fait que les cuivres soient au second plan pour laisser le crachoir aux synthés et surtout à leur inspiratissime guitariste n'y est pas pour peu selon moi.

Etna/Flea/... j'ai encore écouté hier, et décidément, j'accroche pas; pour les mêmes raisons que le 1er Picchio (jeunes sur pile :voiture: ). Je préfère largement Arti e mestieri tant qu'à faire (mélange de genres plus original, compos mieux ficelées).

Nucleus, je note :frime:

Répondre