Heavy Psyché US à la fête!

Venez parler ici du mouvement psychédélique ou garage et de tous ces fabuleux groupes, qu'ils soient connus ou non.

Re: Heavy Psyché US à la fête!

Messagepar Pablitta » 11 Aoû 2017, 14:02

Leutte a écrit:D'après mes lectures et ce que j'en ai retenu, ce serait une sorte de musique planante.

Justement, dans les extraits que tu as mis, mais je ne les ai pas tous écoutés, je n'ai rien entendu de planant ; et puis j'ai l'impression que "heavy" et "planant" ne vont pas ensemble :mouais: Il faut que j'en écoute d'autres ...

Leutte a écrit:D'un point de vu plus concret, l'usage d'instrument orientaux, de distorsions, effet fuzz.. etc.. sont des habillages de la musique psyché qui lui donnent en général sa "couleur".

Ah oui ! ça je comprends ! :)

Merci pour les explications :chapeau:
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 2403
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: Heavy Psyché US à la fête!

Messagepar EL34 » 11 Aoû 2017, 18:55

Je me permets détendre la réponse de Leutte pour Pablitta.
La musique dite psychédélique est avant tout caractérisée par la prise d'acides par les musiciens. On l'appelait aussi acid rock. A cette époque, à partir disons de 66 jusqu'à environ 72-73, les musicos étaient nombreux à tourner au LSD.
Le terme anglais psychedelic, signifie expansion, développement de l'esprit. C'est à la base un terme utilisé en médecine pour exprimer les effets du LSD.
Donc, LSD et rock ou heavy psychédélique sont étroitement liés, je dirais même indissociables.
Concernant la musique, celle-ci n'est pas toujours planante. Elle est surtout marquée, du moins dans le rock, par une rythmique répétitive souvent obsessionnelle, et des solis de guitares longs et improvisés.
Aux z'états zunis, le berceau était dès 65-66 à San Francisco, avant de s'étendre un peu partout. En Angleterre, en 67 avec le 1er Floyd de Barrett et le Sergent Poivre des Beatles. :)
Avatar de l’utilisateur
EL34
♪♪♪
 
Messages: 316
Inscription: 15 Fév 2013, 14:27
Localisation: Toulouse

Re: Heavy Psyché US à la fête!

Messagepar Leutte » 12 Aoû 2017, 10:13

Un des oublis les plus marquants de ce classement c'est Bubble Puppy/Demian, pour un album sous chaque appellation. Bubble Puppy a eu un hit minieur avec le 45T Hot Smoke & Sassafras!. Dyvelsten a t il considéré, par ce fait, qu'ils n'étaient pas assez "underground"?
Image
Bubble Puppy - A Gathering Of Promises (1969)


Personnel:
- Rod Prince (William Roderick Prince) - lead guitar, vocals
- Todd Potter (James Todd Potter) - lead guitar, vocals
- Roy Cox (Roy Eugene Cox, Jr.) - bass, vocals
- David "Fuzzy" Fore - drums, vocals

bio ici : viewtopic.php?f=18&t=457

Image
Demian – Demian (1971)


Personnel:
Roy Cox (Roy Eugene Cox, Jr.) — vocals, bass
Rod Prince (William Roderick Prince) — vocals, guitar
Todd Potter (James Todd Potter) — guitar
David «Fuzzy» Fore – drums

Avis perso: deux superbes albums qui me sont devenu indispensable. Demian est particulierement abouti.
Avatar de l’utilisateur
Leutte
♪♪
 
Messages: 288
Inscription: 09 Avr 2017, 12:41
Localisation: Toulouse

Re: Heavy Psyché US à la fête!

Messagepar EL34 » 12 Aoû 2017, 11:36

Demian est effectivement très abouti, mais franchement je ne vois pas ce qu'il a de psyché, à part la pochette. C'est un super album de blues-rock dont le seul défaut est qu'il est trop court (environ 1/2 heure) et qui aurait mérité un ou deux morceaux de plus, tellement c'est bon. :miam: Sur certains passages au niveau des guitares, on a même l'impression d'entendre du Skynyrd... mais avec 2 ans d'avance...
Bien que plus psyché, je trouve leur 1er album moins bon globalement. Et assez étonnantes la différence et l'évolution entre les deux.
J'ai lu également, je ne sais plus où, que que Bubble Puppy avait été classé dans la vague Bubble-Gum. Sûrement à cause du nom, parce que musicalement, rien à voir !
Avatar de l’utilisateur
EL34
♪♪♪
 
Messages: 316
Inscription: 15 Fév 2013, 14:27
Localisation: Toulouse

Re: Heavy Psyché US à la fête!

Messagepar Tarkus » 13 Aoû 2017, 00:14

Excellent topic :respect:

Voici quelques groupes "obscures" a rajouter

- Bolder Damn - Mourning (Hit HRI 5061) 1971
- Phafner - Overdrive (Dragon LP-101) 1971
- B.F. Trike - Same (enregistré en 1971 sorti en 1988) (Rockadelic RRLP 1.5)
- Mc Donald & Sherby - Catharsis (Omniscient S80-1426S) 1974
- Bulbous Creation - You Won't Remember Dying (enregistré en 1970 sorti en 1994) (Rockadelic RRLP 13.5)

Bonne continuation :)
Avatar de l’utilisateur
Tarkus
 
Messages: 3
Inscription: 22 Juin 2013, 18:35

Re: Heavy Psyché US à la fête!

Messagepar Pablitta » 16 Aoû 2017, 13:37

EL34 a écrit:Je me permets détendre la réponse de Leutte pour Pablitta.
La musique dite psychédélique est avant tout caractérisée par la prise d'acides par les musiciens. On l'appelait aussi acid rock. A cette époque, à partir disons de 66 jusqu'à environ 72-73, les musicos étaient nombreux à tourner au LSD.
Le terme anglais psychedelic, signifie expansion, développement de l'esprit. C'est à la base un terme utilisé en médecine pour exprimer les effets du LSD.
Donc, LSD et rock ou heavy psychédélique sont étroitement liés, je dirais même indissociables.
Concernant la musique, celle-ci n'est pas toujours planante. Elle est surtout marquée, du moins dans le rock, par une rythmique répétitive souvent obsessionnelle, et des solis de guitares longs et improvisés.
Aux z'états zunis, le berceau était dès 65-66 à San Francisco, avant de s'étendre un peu partout. En Angleterre, en 67 avec le 1er Floyd de Barrett et le Sergent Poivre des Beatles. :)

:chapeau: Merci, super intéressant.

Mais dis, pourquoi classer le Sergent Poivre dans le rock psychédélique ? Il l'est, paraît-il, mais pas parce que tout y est planant, pas parce que la rythmique est "répétitive / obsessionnelle", ni parce que les solis de guitares sont "longs et improvisés". Le seul point d'ancrage au psychédélisme semble être la prise d'acide.
Même chose pour, par exemple, White Rabbit, soit dit en passant.
Du coup, question, omettons la musique : le genre se définit-il aussi par les paroles ?

PS : j'aime les classements par genres. Non pas pour l'amour de classer mais ça permet (à moi en tout cas) de remettre tel ou tel groupe, musicien, dans une perspective historique. Certains sont moins classables, mais connaître le style d'origine (ou pas d'origine d'ailleurs) permet de dérouler la pelote plus facilement.
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 2403
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Précédente

Retourner vers Rock psychédélique / Garage rock

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités