J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Blues traditionnel ou blues blanc, jazz, soul, funk, c'est ici.
Avatar du membre
Douglas
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 694
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » ven. 6 déc. 2019 18:59

vox populi a écrit :
ven. 6 déc. 2019 17:15
Image
Journey In Satchidananda
Un des plus grands disques de l histoire, tout style confondus
Quand je pense que l'on compare parfois Alice Coltrane à Yoko Ono
Cela n'a absolument rien à voir..Alice était une vraie et belle musicienne qui mérite beaucoup plus l'attention que les élucubrations de Yoko qui masque son manque de talent évident pour la musique par un discours pseudo intellectuel.
En effet "Journey In satchidananda" est un bien bel album, avec Pharoah Sanders au soprano. Concernant Yoko Ono, après avoir en partie gâchée "Sometimes In New York City", elle a joué sur son album "Yoko Ono / Plastic Ono Band " aux côtés d'Ornette Coleman et Charlie Haden sur le titre "AOS". Je l'ai écouté sur "Approximately Infinite Universe" et " Feeling The Space" où je l'ai trouvée très intéressante.
En effet les deux musiciennes que tu cites n'ont pas grand chose à voir l'une avec l'autre.

vox populi
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 561
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 20:36

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par vox populi » ven. 6 déc. 2019 19:45

Douglas a écrit :
ven. 6 déc. 2019 18:59
vox populi a écrit :
ven. 6 déc. 2019 17:15
Image
Journey In Satchidananda
Un des plus grands disques de l histoire, tout style confondus
Quand je pense que l'on compare parfois Alice Coltrane à Yoko Ono
Cela n'a absolument rien à voir..Alice était une vraie et belle musicienne qui mérite beaucoup plus l'attention que les élucubrations de Yoko qui masque son manque de talent évident pour la musique par un discours pseudo intellectuel.
En effet "Journey In satchidananda" est un bien bel album, avec Pharoah Sanders au soprano. Concernant Yoko Ono, après avoir en partie gâchée "Sometimes In New York City", elle a joué sur son album "Yoko Ono / Plastic Ono Band " aux côtés d'Ornette Coleman et Charlie Haden sur le titre "AOS". Je l'ai écouté sur "Approximately Infinite Universe" et " Feeling The Space" où je l'ai trouvée très intéressante.
En effet les deux musiciennes que tu cites n'ont pas grand chose à voir l'une avec l'autre.
Je ne sais pas si le terme de musicienne est adapté pour Yoko Ono
La musique expérimentale j'aimais et j'en écoutais beaucoup à une certaine époque..je respecte encore mais pas quand l’expérimentation masque le manque de talent comme c'est le cas pour Yoko Ono ..
Après c'est bien sûr un avis tout personnel.. :hello:


sinon puisqu'on parle de talent...
Image

Kamasi Washington avec l'album Epic
3 heures quand même ..faut pas avoir un train à prendre

Avatar du membre
Douglas
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 694
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » ven. 6 déc. 2019 23:35

vox populi a écrit :
ven. 6 déc. 2019 19:45

sinon puisqu'on parle de talent...
Image

Kamasi Washington avec l'album Epic
3 heures quand même ..faut pas avoir un train à prendre
Il a fait encore plus fort avec "Heaven And Earth" sa dernière sortie, 5 LP quand même, tout n'est pas au niveau mais beaucoup d'excellents moments. Un artiste à écouter en concert également, son groupe vaut le détour...

vox populi
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 561
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 20:36

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par vox populi » ven. 6 déc. 2019 23:38

Douglas a écrit :
ven. 6 déc. 2019 23:35
vox populi a écrit :
ven. 6 déc. 2019 19:45

sinon puisqu'on parle de talent...
Image

Kamasi Washington avec l'album Epic
3 heures quand même ..faut pas avoir un train à prendre
Il a fait encore plus fort avec "Heaven And Earth" sa dernière sortie, 5 LP quand même, tout n'est pas au niveau mais beaucoup d'excellents moments. Un artiste à écouter en concert également, son groupe vaut le détour...
De toute façon le Jazz c'est puissance 1000 sur scène ;)

Avatar du membre
Cooltrane
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 632
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 14:18

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Cooltrane » sam. 7 déc. 2019 00:07

Douglas a écrit :
ven. 6 déc. 2019 23:35
vox populi a écrit :
ven. 6 déc. 2019 19:45

sinon puisqu'on parle de talent...
Image

Kamasi Washington avec l'album Epic
3 heures quand même ..faut pas avoir un train à prendre
Il a fait encore plus fort avec "Heaven And Earth" sa dernière sortie, 5 LP quand même, tout n'est pas au niveau mais beaucoup d'excellents moments. Un artiste à écouter en concert également, son groupe vaut le détour...
T'es au 220V/16A pour le disque caché dans H&E?? car la plupart des disquaires ne l'étaient pas à sa sortie....

Ceci dit, H&E est trop ressemblant à Epic... Faudra qu'il nous sorte autre chose la prochaine fois notre Kamasi


Sinon, pour Alice, j'ai une préférence pour Ptah El Daoud.

Avatar du membre
Douglas
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 694
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » sam. 7 déc. 2019 07:02

Cooltrane a écrit :
sam. 7 déc. 2019 00:07

Sinon, pour Alice, j'ai une préférence pour Ptah El Daoud.
Je confirme, un excellent album, on ajouter également le bel enregistrement qu'elle a effectué aux côtés de Joe Henderson. Dans un style très différent, très influencé par la musique indienne, son dernier album de 2017 est pas mal, enregistré sous le nom de "The Ecstatic Music Of Alice Coltrane Turiyasangitananda ".

Image

Un étonnant album rassemblant Sonny Simmons au cor anglais et à l’alto avec le groupe Moksha Samnyasin composé de Thomas Bélier à la basse, Sébastien Bismuth à la batterie, aux percus et à l’électro et Michel Kristof au sitar. L’assemblage peut sembler curieux mais l’engrenage a bien fonctionné et le jazz libertaire s’est arrangé des sonorités exotiques du sitar et de la rythmique plutôt rock, on peut aussi affirmer que la grande maturité du vénérable souffleur s’est rafraîchie à la jeunesse et à l’enthousiasme de ses compagnons de route.

Le cor anglais, le sitar et l’électro donnent à coup sûr une sonorité d’ensemble plutôt nouvelle et exotique tandis que la rythmique plutôt carrée rassurera les moins audacieux. Les titres sont signés par tous les contributeurs ce qui semble indiquer qu’une majeure partie de l’album a été improvisée, même si l’audace ne surgit pas des quatre coins, les musiciens s’écoutent et interagissent.

Un album bien agréable.

Sonny Simmons & Moksha Samnyasin - Help Them Through This World


Sonny Simmons & Moksha Samnyasin-I put it in a dark area where I can't remember no more


Sonny Simmons & Moksha Samnyasin - Nomadic (l'album complet)

vox populi
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 561
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 20:36

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par vox populi » sam. 7 déc. 2019 08:31

Image


Chaque année j'ai le plaisir d'assister à une dizaine de concerts jazz au coeur d'une salle intimiste dans la banlieue strasbourgeoise.
Une centaine de place, peut être un peu plus..
On est souvent assis à 3 mètres des artistes..
Le son est d'une beauté!... et je suis à chaque fois, ou presque, aux anges de ce que j'entends,

Malheureusement, souvent, quand j'écoute les disques je suis un peu déçu..
j'en retiens que le jazz est un art très difficile à enregistrer

Alors quand je songe à des artistes comme Coltrane ou Charlie Parker, dont j'adore les albums, je me surprend parfois à me demander ce que j'aurais pu ressentir en les écoutant sur scène..
Ne serais je pas devenu fou?

Avatar du membre
Douglas
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 694
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » sam. 7 déc. 2019 10:34

vox populi a écrit :
sam. 7 déc. 2019 08:31
Image


Chaque année j'ai le plaisir d'assister à une dizaine de concerts jazz au coeur d'une salle intimiste dans la banlieue strasbourgeoise.
Une centaine de place, peut être un peu plus..
On est souvent assis à 3 mètres des artistes..
Le son est d'une beauté!... et je suis à chaque fois, ou presque, aux anges de ce que j'entends,

Malheureusement, souvent, quand j'écoute les disques je suis un peu déçu..
j'en retiens que le jazz est un art très difficile à enregistrer

Alors quand je songe à des artistes comme Coltrane ou Charlie Parker, dont j'adore les albums, je me surprend parfois à me demander ce que j'aurais pu ressentir en les écoutant sur scène..
Ne serais je pas devenu fou?
Il y a des enregistrements live de Coltrane pendant la grande période à Antibes, seule scène où il a joué en live "A Love Suprème" filmé par Jean Christophe Averty, ou à Comblain La Tour en Belgique en 65. La tristesse c'est qu'une partie du public a sifflé Trane à Antibes...
Un artiste comme Dylan était plutôt bon en studio où il a écrit des chef d’œuvres, mais sur scène c'était souvent moyen (et même pire)...
Le jazz, le rock, je ne pense pas que le genre y fasse beaucoup, si ce n'est la relation public/artiste qui parfois aboutit à de rares osmoses faites d'écoute et de respect, certains concerts de Chet Baker au New Morning ou d'Alain Bashung lors de sa dernière tournée ou Sam Rivers jouant comme un dieux pendant des heures devant moins de cent personnes dans la banlieue parisienne...
Certains enregistrements live ont réussi à capter des moments magiques et d'autres albums de studio sont injouables en live (Manset)...

Art Pepper - Friday night at the village vanguard - But beautiful

vox populi
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 561
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 20:36

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par vox populi » sam. 7 déc. 2019 17:54

Douglas a écrit :
sam. 7 déc. 2019 10:34
vox populi a écrit :
sam. 7 déc. 2019 08:31
Image


Chaque année j'ai le plaisir d'assister à une dizaine de concerts jazz au coeur d'une salle intimiste dans la banlieue strasbourgeoise.
Une centaine de place, peut être un peu plus..
On est souvent assis à 3 mètres des artistes..
Le son est d'une beauté!... et je suis à chaque fois, ou presque, aux anges de ce que j'entends,

Malheureusement, souvent, quand j'écoute les disques je suis un peu déçu..
j'en retiens que le jazz est un art très difficile à enregistrer

Alors quand je songe à des artistes comme Coltrane ou Charlie Parker, dont j'adore les albums, je me surprend parfois à me demander ce que j'aurais pu ressentir en les écoutant sur scène..
Ne serais je pas devenu fou?
Il y a des enregistrements live de Coltrane pendant la grande période à Antibes, seule scène où il a joué en live "A Love Suprème" filmé par Jean Christophe Averty, ou à Comblain La Tour en Belgique en 65. La tristesse c'est qu'une partie du public a sifflé Trane à Antibes...
Un artiste comme Dylan était plutôt bon en studio où il a écrit des chef d’œuvres, mais sur scène c'était souvent moyen (et même pire)...
:footzzz:
Je pense que tu ne sais pas à qui tu t'adresses cher ami :hehe:
Enfin non, non et non Dylan est ce qui existe de plus proche sur scène d'un artiste de Jazz..chaque soir il recrée son oeuvre,
Je connais au moins 30 versions splendides de Tambourine man..Des versions où Dylan a tout changé : Les accords, la mélodie, les paroles ...
Pour un fan de Dylan il existe plus d'un millier de concert à écouter où presque à chaque fois il va te bousculer les chansons..
Alors, oui, certains soirs sont plus réussis que d'autres mais Dylan quoi qu'il en soit reste, je dirais presque de manière certaine, l'artiste rock le plus intéressant sur une scène ..

Pour lui la scène n'est pas un lieu où il reproduit son oeuvre, la scène est pour Dylan un lieu de création au même titre que le studio..
Dylan est en ce sens un jazzman..
Il a quelques périodes Free je te l'accorde mais c'est le cas de tous les génies ..
A un moment où à un autre ils sortent des sentiers battus et au delà de ces limites tout devient possible

Mon Dieu ..Dylan moyen sur scène
Mon Dieu, Mon Dieu, Mon Dieu ...
Je suis choqué
:vieuzzz:

Avatar du membre
Douglas
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 694
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » ven. 13 déc. 2019 03:33

vox populi a écrit :
sam. 7 déc. 2019 17:54
:footzzz:
Je pense que tu ne sais pas à qui tu t'adresses cher ami :hehe:
Enfin non, non et non Dylan est ce qui existe de plus proche sur scène d'un artiste de Jazz..chaque soir il recrée son oeuvre,
Je connais au moins 30 versions splendides de Tambourine man..Des versions où Dylan a tout changé : Les accords, la mélodie, les paroles ...
Pour un fan de Dylan il existe plus d'un millier de concert à écouter où presque à chaque fois il va te bousculer les chansons..
Alors, oui, certains soirs sont plus réussis que d'autres mais Dylan quoi qu'il en soit reste, je dirais presque de manière certaine, l'artiste rock le plus intéressant sur une scène ..

Pour lui la scène n'est pas un lieu où il reproduit son oeuvre, la scène est pour Dylan un lieu de création au même titre que le studio..
Dylan est en ce sens un jazzman..
Il a quelques périodes Free je te l'accorde mais c'est le cas de tous les génies ..
A un moment où à un autre ils sortent des sentiers battus et au delà de ces limites tout devient possible

Mon Dieu ..Dylan moyen sur scène
Mon Dieu, Mon Dieu, Mon Dieu ...
Je suis choqué
:vieuzzz:
[Désolé pour ce retour tardif, j'ai été absent]. Je ne remets en cause ni tes jugements, ni tes propos, simplement ils vont à l'encontre de ma propre expérience, ainsi qu'à celle de quelques personnes de mon entourage et même de comptes-rendus que j'ai pu lire. Ceci dit je n'ai vu qu'une fois Dylan sur scène, au début des années 80 me semble t-il, bien sûr, je suis bien conscient d'avoir été au contact d'une légende, d'un grand auteur-compositeur-interprète. Simplement pour le showman et le grand improvisateur, carrément déçu, d'ailleurs le public ne s'est pas montré particulièrement enthousiaste et la performance ne dura guère...

Cette demi-déception s'est d'ailleurs révélée avec une certaine cruauté quand Van Morrison s'est joint au groupe pour deux titres (je crois) et a raflé la mise, quand je pense à ce concert, c'est lui que je vois... Ce soir-là il a fait ce "truc" qui le rend inoubliable, sous son chant les mots se sont liquéfiés, s'allongeant et se déformant comme s'ils étaient chargés de vie, l'esprit d' Astral weeks en direct...

Van Morrison - Beside You


Pour en revenir au jazz, j'espère que tu as apprécié la version de "But beautiful" par Art Pepper...

vox populi
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 561
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 20:36

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par vox populi » ven. 13 déc. 2019 07:02

Oui je plaisantais un peu car je sais que beaucoup on cette image de Dylan mais ....quand on y réfléchie, qui a le plus influencé de chanteurs rock Dylan ou Van morrisson ?
Dylan a une voix unique qui est constamment en mouvement.
Des mecs ont écrits des thèses sur les mystère de cette voix, de ces mutations perpétuelles ..
Quel rapport par exemple entre la voix de Freewheeling, celle de Nashville skyline, celle de World Gone wrong ou celle de tempest?
Et ce phrasé..Qui chante comme Dylan?
Sincèrement, et pour le coup je suis sérieux, il n'y a aucune voix dans l histoire du rock, à par peut être Presley qui soit aussi extraordinaire..Au sens propre du terme, elle sort vraiment de l'ordinaire et cerise sur le chapeau elle a influencé des milliers de chanteurs à travers le monde..
Pour te dire l'étendue du sujet. Aujourd'hui je crois que personne à part lui même ne saurait dire qu'elle est sa façon de chanter naturelle ..
Après évidemment il est inconstant, évidemment aussi, Dylan n'est pas un train qui se prends en marche ou très difficilement ..pour l'aimer il faut commencer par le début ..c'est là où on comprend l'étendue de ce à quoi on est entrain d'assister.

SI les gens vont à un concert de Dylan en espérant entendre la même version de Blowing in the wind qu'il y a 40 ans ils seront déçu
Van Morrrisson pourrait encore le faire..chanter ses vieilles chansons de la même manière..
Dylan a toujours choisie de ne pas le faire y compris quand il le pouvait encore..il a expliqué cela dans de nombreuses interviews ..pour lui la version studio n'est qu'une étape dans la vie 'd'une chanson..Il va ensuite continuer à la changer, la réécrire (parfois y compris au niveau des paroles) et de la chanter exactement comme il la sent le soir sur scène..

Parfois ca donne des désastre et parfois ça donne des miracles

Ecoutes ces versions par exemple..la même chanson







Il en existe des dizaines de versions complètement différentes
C'est sur que si tu prends que la dernière par exemple et que tu l'écoutes en concert tu risques d être déçu et de te demander où est passé cette merveilleuse chanson de 1975

Avatar du membre
Douglas
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 694
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » ven. 13 déc. 2019 08:23

Allez... je retourne un peu vers le jazz avec Kenny Garrett et Songbook !

Image

Coltrane encore et toujours, influence prégnante à laquelle kenny Garrett a rendu un vibrant hommage sur son précédent album « Pursuance: The Music Of John Coltrane » sorti en 96. Ici il signe toutes les compositions et s’inscrit dans la lignée du maître pour nous livrer un beau et riche album.

Un autre Kenny est de la partie, K. Kirkland au piano, complice inventif et précieux dont le jeu s’inscrit brillamment au cœur de cette création, Nat Reeves à la basse et Jeff Watts à la batterie construisent les soubassements indispensables à l’assise de cette musique. Kenny Garrett et son alto n’ont plus qu’à prendre leur envol, dessiner des arabesques, monter en l’altitude et tutoyer les taches blanches et cotonneuses entourées du bleu azur…

Un album qui sait rester insouciant, léger et mélodique, aussi à l’aise en train qu’à cheval ou en voiture, il a tous les talents d’un beau compagnon de voyage…
:voiture:

KENNY GARRETT - 2 Down & 1 Across


Kenny Garrett - Sing A Song of Song


KENNY GARRETT - November 15

Avatar du membre
Douglas
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 694
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » ven. 13 déc. 2019 18:06

Maxime a écrit :
mar. 19 nov. 2019 09:50
Pas le temps d'écouter toutes les bonnes recommandations qui passent par ici, mais je viens quand même proposer ceci, pour ceux qui seraient intéressés :

Arp - ENSEMBLE – LIVE! (2019)

Ne me demandez pas trop qui est derrière ça, mais j'approuve : un côté très spiritual jazz, qui me parle beaucoup. Une très belle découverte. C'est sorti chez Mexican Summer, qui a récemment réédité du Pḧaroah Sanders par l'intermédiaire de leur sous-label Anthology Recordings. J'y trouve une certaine filiation, ce qui n'est pas pour me déplaire.
https://arpetc.bandcamp.com/album/ensemble-live
Image

Après avoir écouté la reco de Maxime sur bandcamp j’ai eu envie de me plonger un petit peu dans l’aventure et j’ai commandé "Zebra" le précédent album de Arp (alias Alexis Georgopoulos) dont étaient extraits quelques morceaux présents sur le « live ».

L’équipe de musiciens est pratiquement la même sur les deux albums, côté couleur musicale on navigue plutôt dans une mouvance électro, on peut également penser au krautrock, à l’ambient et bien sûr au jazz dans une trame « son ECM » tendance scandinave, ceci dit l’album n’est pas particulièrement polaire, parfois certains sons semblent provenir d’une jungle, d’un courant marin ou d’un voyage vers le futur…

En fait l’image de pochette représente assez bien la technique de collage et de superposition qui est à l’œuvre avec la musique, des sons venant de partout, courts, longs, répétitifs ou uniques s‘ajoutent et s’agglomèrent continuellement au fil des morceaux, créant une texture agréable et relaxante.

De la musique d’aujourd’hui en provenance du pôle de créativité new-yorkais.

Arp - Nzuku


Arp - Fluorescences


Parallelism

Avatar du membre
Douglas
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 694
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » sam. 14 déc. 2019 08:33

Image

Petit à petit Theo Croker s’est fait un nom dans le monde du jazz, sa discographie s’enrichit lentement mais sûrement. « Espace Velocity » sorti en 2016 est son quatrième album, il a également sorti un album cette année mais je ne l’ai pas encore écouté. Théo me fait l’impression d’un « gentil musicien » en ce sens qu’il s’inscrit parfaitement dans la tradition de la musique jazz. D’ailleurs il l’a étudiée, je suppose qu’il était brillant, à l’écouter il est difficile d’en douter.

Mais ce n’est pas tout, c’est également un musicien parfaitement moderne, utilisant toutes les techniques actuelles de traitements des sons, son bagage est donc énorme et la « fusion » qu’il crée est celle de la musique d’hier avec celle d’aujourd’hui, l’histoire rencontre l’actualité, il jouit d’ailleurs d'un succès parfaitement mérité.

Trompettiste, je ne peux m’empêcher de le comparer à Ambrose Akinmusire que j’aime également beaucoup, pourtant il me semble moins austère, sans doute plus léger, tout en partageant avec Ambrose une grande créativité qu’il démontre dans l’écriture des compositions qui sont toutes magnifiques et très faciles d’accès.

Anecdote : Les riffs qui introduisent le titre « It’s Gonna be Allright » sont d’ailleurs devenus très connus des amateurs de la chaîne « Stingray Djazz » qui les diffuse quotidiennement dans ses spots sonores.

It's Gonna be Alright


Because of You


Transcend


This Could Be (For The Travelling Soul)

Avatar du membre
Maxime
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 187
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 18:45

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Maxime » sam. 14 déc. 2019 10:07

Douglas a écrit :
ven. 13 déc. 2019 18:06
Image

Après avoir écouté la reco de Maxime sur bandcamp j’ai eu envie de me plonger un petit peu dans l’aventure et j’ai commandé "Zebra" le précédent album de Arp (alias Alexis Georgopoulos) dont étaient extraits quelques morceaux présents sur le « live ».

L’équipe de musiciens est pratiquement la même sur les deux albums, côté couleur musicale on navigue plutôt dans une mouvance électro, on peut également penser au krautrock, à l’ambient et bien sûr au jazz dans une trame « son ECM » tendance scandinave, ceci dit l’album n’est pas particulièrement polaire, parfois certains sons semblent provenir d’une jungle, d’un courant marin ou d’un voyage vers le futur…

En fait l’image de pochette représente assez bien la technique de collage et de superposition qui est à l’œuvre avec la musique, des sons venant de partout, courts, longs, répétitifs ou uniques s‘ajoutent et s’agglomèrent continuellement au fil des morceaux, créant une texture agréable et relaxante.

De la musique d’aujourd’hui en provenance du pôle de créativité new-yorkais.
Je n'étais pas remonté à leur album précédent, tu as bien fait d'en parler, parce que j'aime beaucoup aussi ! Je suis d'accord avec toi pour les textures relaxantes et aussi pour le côté aquatique de certains morceaux.

Avatar du membre
Cooltrane
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 632
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 14:18

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Cooltrane » sam. 14 déc. 2019 10:12

Le noouvel album de Theo Croker Star People Nation donne quoi, car j'ai pas encore vu et entendu


Sinon, je crois qu'il joue à Paris lundi au Pleyel


Avatar du membre
Douglas
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 694
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » dim. 15 déc. 2019 05:05

Image

Un Pharoah Sanders de 1995 : « Message From Home » colporte plutôt de bonnes nouvelles et constitue une étape plutôt réussie de la part du vieux ténor. Sans doute cet album ne porte -t-il pas toutes les promesses des feux de la jeunesse, mais incontestablement il s’en rapproche, Bill Laswell, ici producteur, a eu la main heureuse…

C’est donc le regard dans le rétro que l’on écoute cet album et si le ténor peine à nous arracher le cœur comme autrefois, on en retrouve le son et le flux. Sur « Nozipho » particulièrement on se rapproche très près des souvenirs anciens et on aimerait que ça ne s’arrête pas, que ça dure encore et encore…

L’Afrique est souvent présente, elle s’affiche au premier plan sur « Kumba » où la kora de Foday Musa Suso nous renvoie au cœur de la Gambie, musique joyeuse et enlevée sur « Tomoki » où les tambours d’Hamid Drake et les percus d’Aiyb Dieng s’affolent et pour clore l’album le souffle du sax porté par les tambours et la guitare congolaise de Dominic Kanza sur "Country Mile"…

Pharoah Sanders- Nozipho


Tomoki


Our Roots (Began In Africa)

Avatar du membre
Douglas
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 694
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » dim. 15 déc. 2019 19:43

Image

Une rencontre, ou peut-être un rendez-vous… Chacun arrive avec son bagage, son expérience, ce qu’il est, ce qui l’a fait… Ensuite on lance les dés, on voit, on analyse et on choisit puis on extrait… Les bons moments, ceux qui marquent la communion, la fusion, l’unité.

Pendant trois jours ils se sont réunis, Edouard Ferlet au piano, Naïssam Jalal à la flûte, Guillaume Latil au violoncelle et Sonny Troupé au tambour ka et à la batterie. Ils ont joué ensemble, se sont écoutés, beaucoup, ont invité le silence, se sont effacés aussi, beaucoup, ils ont créé, chanté, ont posé sur la table leur bagage, ce qu’ils sont et ce qui les a faits, avec simplicité, sans esbrouffe.

L’album est là maintenant avec de drôles de titres : parabole, ligne de main, allégorie, identité, récit, intégrité, abîme, clone, convergence… Tout ce qui fait l’autre, d’ailleurs l’album s’appelle « altérité ». Un album sans doute de jazz mais pas que, d’improvisation totale autant que possible et de liberté avec ce qu’on est et ce qui nous a fait…

Clone


Convergence


Parabole

Avatar du membre
Douglas
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 694
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » lun. 16 déc. 2019 15:17

Image

Voici un album surgi du passé, enregistré en 1976 dans de bonnes conditions techniques, mais jamais sorti, les raisons de cette infortune je ne les connais pas !

Le maître d’œuvre est un musicien grec, Kyriakos Sfetsas, clarinettiste de son état, il est passé en France pendant les années 60 puis décide de retourner en 1975 dans son pays natal. Il a pour projet de fonder un groupe alliant le jazz et la musique de culture grecque. Bien vite il s’appuie sur de solides musiciens de variété ayant des bases classiques et fonde le « Greek Fusion Orchestra ». Vous l’avez compris les bandes ne sortiront jamais…

Il faudra attendre 2018 pour que sorte enfin le premier volume (que je n’ai pas écouté) et voici le volume deux sorti cette année. Sept musiciens sont à l’œuvre, il y a ici un gros travail d’orchestration organisé par Kyriakos Sfetsas et le groupe se plonge dans le « jazz-rock » alors en vogue, revendiqué jusque dans le nom du groupe.

A l’écoute les éléments de musique grecque sont bien présents mais pas prédominants, ils surgissent de temps à autres et imprègnent la musique par petites touches et colorient avec bonheur certains solos. C’est bien à un auteur avec une forte personnalité à qui nous avons affaire, quelques éléments peuvent même parfois évoquer la musique expérimentale, mais c’est assez anecdotique, par contre la couleur est parfois noire ou inquiétante et les morceaux peuvent être tendus ce qui donne un certain poids à l’album.

Κυριάκος Σφέτσας - On A Folk Mode


Kyriakos Sfetsas - Greek Fusion Orchestra Vol.2 - promo video

Avatar du membre
Silence
Modérateur
Modérateur
Messages : 551
Enregistré le : jeu. 1 août 2019 05:27

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Silence » mar. 17 déc. 2019 07:03

Douglas a écrit :
sam. 14 déc. 2019 08:33
Image

Petit à petit Theo Croker s’est fait un nom dans le monde du jazz, sa discographie s’enrichit lentement mais sûrement. « Espace Velocity » sorti en 2016 est son quatrième album, il a également sorti un album cette année mais je ne l’ai pas encore écouté. Théo me fait l’impression d’un « gentil musicien » en ce sens qu’il s’inscrit parfaitement dans la tradition de la musique jazz. D’ailleurs il l’a étudiée, je suppose qu’il était brillant, à l’écouter il est difficile d’en douter.

Mais ce n’est pas tout, c’est également un musicien parfaitement moderne, utilisant toutes les techniques actuelles de traitements des sons, son bagage est donc énorme et la « fusion » qu’il crée est celle de la musique d’hier avec celle d’aujourd’hui, l’histoire rencontre l’actualité, il jouit d’ailleurs d'un succès parfaitement mérité.

Trompettiste, je ne peux m’empêcher de le comparer à Ambrose Akinmusire que j’aime également beaucoup, pourtant il me semble moins austère, sans doute plus léger, tout en partageant avec Ambrose une grande créativité qu’il démontre dans l’écriture des compositions qui sont toutes magnifiques et très faciles d’accès.

Anecdote : Les riffs qui introduisent le titre « It’s Gonna be Allright » sont d’ailleurs devenus très connus des amateurs de la chaîne « Stingray Djazz » qui les diffuse quotidiennement dans ses spots sonores.
Alléché par ta présentation, je débute tout juste l'écoute du dernier album .... dès l'intro ce que j'entend me plaît plutôt, un côté Soft Machine des débuts que j'aime beaucoup.
Le second morceau débute plus classiquement, je vais donc poursuivre tranquillement .... je devais être dans l'avion pour Lyon normalement. Levé à 5h00 du mat' pour rien, vol retardé ... l'aller retour Brest/Lyon dans la journée me semble compromis.
Du coup depuis 7h00 je suis peinard au bureau à écouter de la bonne musique.
"Plus on pédale moins vite, moins on avance plus vite"

Répondre