J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Blues traditionnel ou blues blanc, jazz, soul, funk, c'est ici.
Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 324
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » sam. 18 janv. 2020 06:56

Homeward a écrit :
ven. 17 janv. 2020 23:26
Douglas a écrit :
jeu. 16 janv. 2020 06:42
Décidément, tu régales. Surprise et ravissement de voir McCraven tout juste découvert associé avec Lourau, dont le The Rise est un classique perso (jamais rien écouté d'autre de lui du reste). Et donc ce Berjeaut, inconnu.
M'en vais découvrir ça derechef.
A mon tour de te remercier pour le conseil concernant "The Rise" c'est un des deux que je n'ai pas écouté avec "Fire & Forget", à mon tour, si je devais conseiller un album de Julien Lourau je crois que je citerais " Bojan Z × Julien Lourau - Duo " qui est joué dans une atmosphère très complice, mais les albums de Lourau ne se ressemblent pas forcément, c'est un caméléon...
Pour aujourd'hui:

Image

Voici le troisième album de la formation Hairybones, il se nomme « Snakelust » et a été enregistré live à Lisbonne en 2011, c’est un hommage à l’écrivain Kenji Nakagami.

La formation est la même que celle déjà présentée à la page précédente pour l’album éponyme. On retrouve les mêmes caractéristiques de style, puissance, force et efficacité mais sans réelle agressivité (à mes oreilles), du coup c’est l’album idéal pour commencer la journée, ça réveille, énergise le sujet (certains diront « la victime »), donne la pêche, bref, c’est le compagnon idéal du café et du croissant.

L’album est vraiment d’une haute tenue, tout comme le premier, présenté précédemment. Un seul morceau de cinquante-trois minutes mais beaucoup de variété, dans la forme d’abord, le groupe joue en quartet, en trios ou en duos avec des variations continuelles dans le personnel, même à trois, les combinaisons sont nombreuses. Une variété au niveau des instruments également, ainsi Brötzmann joue du sax ténor, du sax alto de la clarinette soprano et du taragote (instrument à vent hongrois), chacune de ses interventions est de haut niveau, avec un engagement total, Kondo à la trompette joue des effets toujours à bon escient (fuzz et wah-wah), Pupillo à la basse est magnifique et Nilsen Love pousse sans cesse la machine vers l’avant. Des variétés également dans l’intensité, quelques accalmies sont toutes propices à de sévères relances, on ne sait plus très bien si l’énergie est jazz, rock, métal ou si elle surgit en provenance directe des enfers mais le plaisir est grand !

A noter que le cd est sorti sur l’épatant petit label portugais « Clean Feed ».

Hairy Bones - Snakelust (to Kenji Nakagami 中上 健次)

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 324
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » sam. 18 janv. 2020 23:17

Image

Image

La série BYG Actuel commence très fort avec cet album de Don Cherry et d’Ed Blackwell devenu légendaire. Je retiens ici une réédition qui réunit les deux volumes, mêmes si les pochettes ci-dessus concernent les originaux. Le premier album est sorti en 1969, le second en 71, mais les deux ont été enregistrés le 22 août 69 dans les studios Saravah de Paris.

On connaît l’importance de Don Cherry aux côtés d’Ornette Coleman, son rôle de guide dans l’éclatement du free en France et surtout son désir d’étudier et de mélanger toutes les musiques. Don Cherry ne cesse de barouder, bâtissant des ponts immatériels entre les cultures, curieux de tout, ouvert à tout. Au retour d’un voyage au Maroc, on retrouve ici son goût pour les instruments venus du monde entier dont il joue avec la même passion que de la trompette de poche, de la flûte ou du piano. Toutes ces couleurs instrumentales, clochettes et percussions, flûte Indienne et bambou nous emmènent dans un long voyage ou l’on découvre les mille facettes d’une Asie cotonneuse et paisible.

Ed Blackwell lui aussi est un vieux compagnon d’Ornette. Avec Don, nul besoin de se regarder pour se comprendre, les tambours, quand ils chantent sous ses doigts, puisent la richesse de leurs rythmes savants dans les traditions anciennes de la Nouvelle Orléans et dans les secrets lointains de l'Afrique. Le toucher est doux et délicat, Ed caresse les peaux, frotte les cymbales, tout vibre à l’unisson en nuances adroites et subtiles. Son discours foisonne avec retenue de toutes les couleurs de son instrument sans jamais s’épuiser…

Une musique se construit, libre comme le vent, elle porte en elle ce que sera l'esprit des albums de la série "Actuel".

Don Cherry ‎- "Mu" First Part (1969) FULL ALBUM


Don Cherry ‎- "Mu" Second Part (1969) FULL ALBUM

Avatar du membre
bushi
Super contributeur
Super contributeur
Messages : 114
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 09:38
Localisation : Paris 18

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par bushi » dim. 19 janv. 2020 14:20

Bonjour,
je viens de parcourir l'ensemble de ce fil - j'y suis depuis hier matin - et je tiens à remercier Douglas (et tous les autres) pour toutes ces pépites qui sont proposées ici .
Entre autres, et surtout : Levitation Orchestra, Cykada, Ashley Henri, Alice Coltrane, Don Rendell et Ian Carr.

Mais un vrai coup de coeur pour Naïssam Jalal - Quest of the Invisible.
C'est vraiment la Musique dont j'avais besoin en ce moment, c'est MAGNIFIQUE.
Quels musiciens, quelle pureté, ça me touche beaucoup.

Un grand Merci pour cette découverte. :)

On trouve maintenant l'album en entier sur YT, mais je l'ai écouté sur Qobuz, et on prend mieux la mesure de la qualité de l'enregistrement, qui est superbe.





On travaille pour gagner sa vie, alors pourquoi se tuer au travail ?

Avatar du membre
bushi
Super contributeur
Super contributeur
Messages : 114
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 09:38
Localisation : Paris 18

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par bushi » dim. 19 janv. 2020 14:28

J'ai vu que la nouvelle scène jazz anglaise était largement représentée ici, donc...



C'est son 2è album, mais le 1e n'est pas en reste

On travaille pour gagner sa vie, alors pourquoi se tuer au travail ?

vox populi
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 221
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 20:36

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par vox populi » dim. 19 janv. 2020 15:18

bushi a écrit :
dim. 19 janv. 2020 14:20
Bonjour,
je viens de parcourir l'ensemble de ce fil - j'y suis depuis hier matin - et je tiens à remercier Douglas (et tous les autres) pour toutes ces pépites qui sont proposées ici .
Entre autres, et surtout : Levitation Orchestra, Cykada, Ashley Henri, Alice Coltrane, Don Rendell et Ian Carr.

Mais un vrai coup de coeur pour Naïssam Jalal - Quest of the Invisible.
C'est vraiment la Musique dont j'avais besoin en ce moment, c'est MAGNIFIQUE.
Quels musiciens, quelle pureté, ça me touche beaucoup.

Un grand Merci pour cette découverte. :)

On trouve maintenant l'album en entier sur YT, mais je l'ai écouté sur Qobuz, et on prend mieux la mesure de la qualité de l'enregistrement, qui est superbe.





Magnifique !

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 324
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » dim. 19 janv. 2020 17:10

bushi a écrit :
dim. 19 janv. 2020 14:20
Bonjour,
je viens de parcourir l'ensemble de ce fil - j'y suis depuis hier matin - et je tiens à remercier Douglas (et tous les autres) pour toutes ces pépites qui sont proposées ici .
Entre autres, et surtout : Levitation Orchestra, Cykada, Ashley Henri, Alice Coltrane, Don Rendell et Ian Carr.

Mais un vrai coup de coeur pour Naïssam Jalal - Quest of the Invisible.
C'est vraiment la Musique dont j'avais besoin en ce moment, c'est MAGNIFIQUE.
Quels musiciens, quelle pureté, ça me touche beaucoup.

Un grand Merci pour cette découverte. :)

On trouve maintenant l'album en entier sur YT, mais je l'ai écouté sur Qobuz, et on prend mieux la mesure de la qualité de l'enregistrement, qui est superbe.
Concernant Naïssam Jalal il faut également citer le tout dernier album sorti en décembre et dont on parle très peu, "Om Al Aagayeb" où elle retrouve ses racines qui est vraiment excellent, les deux albums avec Hymns of Resistance sont également au top ainsi que le duo avec Hazem Shaheen. Concernant Alpha Mist je ne connais pas le second, "Nocturne".

vox populi
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 221
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 20:36

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par vox populi » dim. 19 janv. 2020 17:52

Douglas a écrit :
dim. 19 janv. 2020 17:10
bushi a écrit :
dim. 19 janv. 2020 14:20
Bonjour,
je viens de parcourir l'ensemble de ce fil - j'y suis depuis hier matin - et je tiens à remercier Douglas (et tous les autres) pour toutes ces pépites qui sont proposées ici .
Entre autres, et surtout : Levitation Orchestra, Cykada, Ashley Henri, Alice Coltrane, Don Rendell et Ian Carr.

Mais un vrai coup de coeur pour Naïssam Jalal - Quest of the Invisible.
C'est vraiment la Musique dont j'avais besoin en ce moment, c'est MAGNIFIQUE.
Quels musiciens, quelle pureté, ça me touche beaucoup.

Un grand Merci pour cette découverte. :)

On trouve maintenant l'album en entier sur YT, mais je l'ai écouté sur Qobuz, et on prend mieux la mesure de la qualité de l'enregistrement, qui est superbe.
Concernant Naïssam Jalal il faut également citer le tout dernier album sorti en décembre et dont on parle très peu, "Om Al Aagayeb" où elle retrouve ses racines qui est vraiment excellent, les deux albums avec Hymns of Resistance sont également au top ainsi que le duo avec Hazem Shaheen. Concernant Alpha Mist je ne connais pas le second, "Nocturne".
Image

Ce disque m'a accompagné ce soir lors d'une ballade solitaire sur les remparts de ma ville
C'était magique

Avatar du membre
bushi
Super contributeur
Super contributeur
Messages : 114
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 09:38
Localisation : Paris 18

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par bushi » dim. 19 janv. 2020 17:54

Nocturne est antérieur à Antiphon, c'est le 1e.

Le dernier (et 3ème) date d'avril dernier :

On travaille pour gagner sa vie, alors pourquoi se tuer au travail ?

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 324
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » dim. 19 janv. 2020 18:37

vox populi a écrit :
dim. 19 janv. 2020 17:52

Image

Ce disque m'a accompagné ce soir lors d'une ballade solitaire sur les remparts de ma ville
C'était magique
Je suis de ton avis, magique!
:super:
bushi a écrit :
dim. 19 janv. 2020 17:54
Nocturne est antérieur à Antiphon, c'est le 1e.

Le dernier (et 3ème) date d'avril dernier :

Merci à toi pour les précisions !
;)

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 324
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » dim. 19 janv. 2020 22:35

Image

William Parker n’est pas un perdreau de l’année, il est né en 1952 et il court encore aujourd’hui ! Sa discographie est immense et il a joué en compagnie d’une multitude de musiciens à travers un nombre inouï de formations. Des statistiques à la mesure de son talent !

… et maintenant il danse !

En compagnie d’Hamid Drake, le batteur lui rend deux ans, il est basé à Chicago, lui aussi a bien bourlingué, côtoyé une foultitude de musiciens et joué en compagnie d’une pléiade de groupes, rien d’étonnant à ce qu’il croise à nouveau le chemin de William Parker, ils se nourrissent de la même musique, libre, improvisée, à la recherche des mêmes sensations, sculpteurs de sons et architectes sonores, bâtisseurs d’édifices à mettre en conserve ! Ça tombe bien, ce 15 avril 2002 les voici en studio, à Stockholm, Suède.

Et là il y a Anders Gahnold, le local, autrefois on aurait dit : « le régional de l’étape » en pensant au tour de France, mais ça n’a rien à faire ici : l’histoire ne dit pas s’il est arrivé au studio à bicyclette. Sa discographie se réduit à quatre albums dont un en leader, tous, comme celui-ci, chez Ayler Records, pendant la période suédoise du label. Il joue du saxophone alto et, pour tout dire il se débrouille bien, de façon très honorable, très à la hauteur même, en telle compagnie comment ne pas se surpasser, donner le meilleur de soi-même ? D’ailleurs cet album a sa petite réputation, ce n’est pas pour rien qu’il est épuisé chez l’éditeur ! Les trois pièces que l’on y trouve sont de plus en plus vastes, 17, 18 puis 30 minutes, comme si la musique s’emballait, que l’on ne pouvait plus l’arrêter et que la danse continuait, continuait…


Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 324
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » lun. 20 janv. 2020 22:25

Image

Nous sommes en 1972 et voici le premier album du Revolutionary Ensemble, on le nomme par facilité « Vietnam » nom qui ne figure pas en titre sur la pochette mais qui est celui de la composition. Autre curiosité, celle-ci due à la capacité du stockage vinyle, le titre est partagé en deux parties d’une durée relativement équivalente (23 mn et 24 mn) ce qui se conçoit bien pour un vinyle mais devient une curiosité pour un Cd ! Sans doute que ceux-ci ont été enregistrés à partir du vinyle et non pas de la matrice de départ. Pour conclure sur la forme, l’enregistrement capté en live s’arrête brusquement à la fin de l’album, une nouvelle limite technique probablement… On l’a compris côté son, c’est pas léché comme du ECM, mais pourtant…

Pourtant ça ne nuit pas, trop propret ça n’aurait pas été non plus, parce qu’ici ça grince, c’est direct, ça monte sur la table ! Au violon Leroy Jenkins, sans doute encore aujourd’hui la référence du violon moderne en matière de jazz (Billy bang est bien aussi même si ça fâche les tenants de l’académisme style Didier Lockwood). Sirone joue de la basse et du violoncelle et Jérome Cooper est à la batterie et aux percussions. Cet album est fondateur également pour le son du groupe, même si celui-ci restera muet pendant une très longue période avant de renaître. A l’écoute on ressent une grande gravité et en même temps comme un gémissement qui s’étire au long de la composition, les cordes sont plaintives sans être discordantes, basse, violoncelle et violon discourent et suggèrent sans faire dans le démonstratif comme Hendrix avec « machine gun », ici c’est l’âme qui s’exprime… Cooper, discret, joue des accélérations et des silences, metteur en scène de nos émotions.

Pour autant cet album aura peu de retentissement à sa sortie, c’est donc au temps (qui prend son temps) de lui rendre justice…

Revolutionary Ensemble – Vietnam (Full Album)

coltan
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 118
Enregistré le : ven. 2 août 2019 10:07

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par coltan » mar. 21 janv. 2020 20:49

Faut que j'écoute ce vietnam et plein d'autres que tu chroniques.

Moi en ce moment un artiste que je ne connaissais pas avant de tomber sur le cd au emmaus local : Tim Berne avec un live The Sublime And. Science Friction Live.

Image
Ici la musique est libre, quelques part entre le jazz, la musique contemporaine et l'électro acoustique. Vraiment un super live avec un très bon son.

Encore un artiste à explorer !

https://www.youtube.com/watch?v=zGC0RRlZjeg

https://www.youtube.com/watch?v=FLA8Ihugero

https://www.youtube.com/watch?v=1qkaM8rdaLQ

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 324
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » mar. 21 janv. 2020 21:18

coltan a écrit :
mar. 21 janv. 2020 20:49
Faut que j'écoute ce vietnam et plein d'autres que tu chroniques.

Moi en ce moment un artiste que je ne connaissais pas avant de tomber sur le cd au emmaus local : Tim Berne avec un live The Sublime And. Science Friction Live.

Ici la musique est libre, quelques part entre le jazz, la musique contemporaine et l'électro acoustique. Vraiment un super live avec un très bon son.

Encore un artiste à explorer !
Bien sympa l'Emmaüs près de chez toi ! Tim Berne je ne connais pas non plus, mais j'ai bien aimé les extraits proposés.
:super:

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 324
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » mar. 21 janv. 2020 21:30

Image

Wildflower est le nom d’une formation composée par Tom Skinner à la batterie, Leon Brichard à la basse et Idris Rahman à la flûte et au saxophone. Ils sont tous les trois fortement impliqués dans la nouvelle vague anglaise, Tom Skinner joue avec Sons Of Kemet, le français Léon Brichard et Idris Rahman avec Ill Considered, on peut ajouter que Leon et Tom ont participé ensemble à l’aventure Melt Yourself Down, toutes ces expériences communes participent à la cohésion et à la complicité que l’on retrouve ici. Cet album date de 2017 mais il existe une actualité du groupe, car il doit sortir un nouvel album au mois de février.

C’est un album extrêmement plaisant qui possède de nombreux atouts, il se place aisément dans la filiation coltranienne et s’installe ou prolonge une quête spirituelle apaisée et consensuelle. Ainsi il peut se montrer idéal pour devenir la « bande son » d’un trip enfumé et hors des pesanteurs temporelles. La basse hypnotique, répétitive et ronde crée le mouvement flottant sur lequel la batterie groove et chante, Idris Rahman n’a plus qu’à laisser libre cours à son inspiration mélodique qui fait mouche, tant au saxe qu’à la flûte. On peut même préférer cet environnement à celui de son groupe habituel, Ill Considered.

Une mise en garde impérieuse est toutefois nécessaire : Faites très attention aux risques d'addiction !



Wildflower - Other Worlds

coltan
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 118
Enregistré le : ven. 2 août 2019 10:07

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par coltan » mar. 21 janv. 2020 21:45

Infinite Sound ‎: Contemporary African-Amerikan Music (1974)

Image

Envie de poursuivre ma soirée avec du jazz. J'ai déjà du en parler sur l'ancien forum, mais vu le petit bijou, il mérite bien en remise en avant surtout que l'album a été réédité par un label belge en 2018.

Comme la pochette le laisse sugérer, on affaire ici à du free jazz à tendance spiritual. La basse y est ici magnifique, la voix féminine touche au divin.

https://www.youtube.com/watch?time_cont ... e=emb_logo

https://www.youtube.com/watch?v=6c0xEL7 ... e=emb_logo

Avatar du membre
bushi
Super contributeur
Super contributeur
Messages : 114
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 09:38
Localisation : Paris 18

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par bushi » mer. 22 janv. 2020 19:32

Enjoy !
La scène jazz anglaise, c'est de la balle ! Play it LOUD.

On travaille pour gagner sa vie, alors pourquoi se tuer au travail ?

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 324
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » mer. 22 janv. 2020 20:00

Image

Voici la réédition de l’album « Touchin' On Trane » enregistré lors de deux concerts de 91. Sur le Cd original de 93 il existait cinq parties, l’une d’entre elle a disparu (Part C) lors de cette nouvelle parution sur vinyle, manque de place probablement.

Un hommage à Coltrane bien sûr et par de fines lames du free jazz dont on a déjà parlé. Charles Gayle est ici saxophoniste, il joue en compagnie du bassiste William Parker et, pour finir la composition du trio, c’est Rashied Ali à la batterie, mémoire vivante des derniers pas du géant ! Du lourd donc.

Il ne faut pas attendre le sempiternel hommage avec des reprises de thèmes de Coltrane, ici les compos sont signées par le trio. Il n’est pas question non plus de jouer comme Coltrane, de l’imiter ou de le citer par bribes ici ou là, non ! Puisqu’il doit y avoir hommage, il sera profond, intérieur, en communion avec l’esprit de John, chacun joue sa partie en gardant toute sa personnalité, concentré, et c’est la musique jouée en pensant au géant qui est l’hommage, et c’est bien ainsi.

La beauté de cette musique tient également dans le respect et le recueillement qu’elle véhicule, aussi il n’y a pas de démonstration par le cri ou l’explosion sonore comme on en entend parfois dans le free jazz, c’est une autre voie qui est à l’œuvre ici, ou chacun, avec sérénité, joue simplement ce qu’il ressent de l’héritage coltranien.

Touchin' on Trane: Part A


Touchin' on Trane: Part B


Charles Gayle - Touchin' On Trane (Part C) - La partie qui a disparu lors de la sortie vinyle!


Touchin' on Trane: Part D

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 324
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » jeu. 23 janv. 2020 23:58

Image

Pas trop facile à trouver celui-ci, il m’est arrivé du pays du soleil levant, sans se prendre pour une contrebasse, mais empli d’une musique pleine de liberté. Mon album est un digipack orné d’un obi, les textes à l’intérieur sont dominés par la langue japonaise, mais on y lit également de l’arabe et du français, il y a également un petit livret et un « made in France » au dos du obi, ce qui surprend.

C’est un duo entre la flûtiste Naïssam Jalal et le joueur de oud et de guitare Yann Pittard, l’album date de 2009, chacun a signé trois pièces et trois sont signées par les deux musiciens. Deux textes en français sont incorporés aux compositions, plutôt engagés, ce qui est une constante chez Naïssam.

L’album est beau, frais, si on n’y trouve pas la maîtrise des enregistrements ultérieurs, on y découvre une musique déjà rebelle où la sincérité perce avec sans doute encore plus de force. On pourrait trouver l’enregistrement moins maîtrisé, par exemple on entend très distinctement les inspirations de Naïssam avant le souffle dans la flûte, ce qui n’existe plus dans ses enregistrements actuels, pourtant cela redonne corps, chair et vie à la musique.

NOUN YA - A deux


NOUN YA - Aux Résistances (2009)

Avatar du membre
Douglas
Grand contributeur
Grand contributeur
Messages : 324
Enregistré le : mer. 11 sept. 2019 06:12

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Douglas » ven. 24 janv. 2020 21:23

Image

Enregistrement d’un concert qui s’est déroulé en mai 94 à Vandœuvre-les-Nancy, c’est-à-dire il y a longtemps quelque part en France. Le quartet est arrivé, Shelley Hirsch qui vocalise (chante serait insuffisant), Rüdiger Carl avec accordéon et clarinette, Hans Reichel explorateur des sons de la guitare et joueur de daxophone et Paul Lovens, un homme de percussion.

Ici seule Shelley Hirsch m’est inconnue et c’est avec cet album que je la découvre, elle utilise sa voix comme un instrument, improvise beaucoup et théâtralise son chant avec des références qui peuvent évoquer les opéras de Kurt Weil ou les chansons de rue d’après-guerre, c’est toutefois très insuffisant pour évoquer la démesure qu’elle met en œuvre parfois pour désarticuler les sons, démonter les mots et répéter les mêmes syllabes à l’envie, elle geint, crie, gazouille aussi, chante et narre également.

Les trois autres sont chacun des surdoués dans leur domaine et mériteraient que l’on s’attarde sur leur cas singulier, mais ce qui compte ici c’est plutôt de mettre en évidence la mise en œuvre collective qui s’articule autour du chant qui reste central. Ils sont maîtres des couleurs, des ambiances, et du climat qui s’installe et évolue au fil des titres. Chaque morceau possède son atmosphère et sa personnalité, on navigue entre dérision, délire et absurde. Les improvisations s’enrichissent les unes les autres et le public, complice, semble entrer en connivence avec les musiciens.

Puis le « September Band » s’en est allé et, l’année suivante, l’album appelé « The Vandœuvre Concert » est sorti, il restera le seul témoignage discographique de cette formation.

Pour écouter:

Avatar du membre
Piranha
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 214
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 22:13
Localisation : Angers
Contact :

Re: J A Z Z - C'est ici qu'on en parle

Message par Piranha » dim. 26 janv. 2020 15:04

Hello

Jusqu'au 31/01/2020, le label Souffle Continu fait 25% de réductions sur son catalogue, qui comprend notamment les rééditions Saravah

RICHARD PINHAS SCHIZO HELDON SEMOOL MAHOGANY BRAIN RED NOISE FUTURA RECORDS JEAN GUERIN BERNARD VITET TRIODE TRAVELLING HORDE CATALYTIQUE POUR LA FIN PATRICK GAUTHIER ANNE-MARIE COFFINET JOHN LIVENGOOD JEAN-JACQUES BIRGE FRANCIS GORGE MAHJUN BARNEY WILEN SARAVAH COHELMEC ENSEMBLE EMMANUELLE PARRENIN JEAN-FRANCOIS PAUVROS GABY BIZIEN JAC BERROCAL JACQUES THOLLOT FREE JAZZ WORKSHOP WORKSHOP DE LYON DHARMA QUINTET DHARMA TRIO DHARMA ARESKI JEAN COHEN-SOLAL CAMIZOLE LARD FREE DOMINIQUE GRIMAUD GILBERT ARTMAN PIERRE BASTIEN NU CREATIVE METHODS BERNARD PRUVOST PHILIPPE MATE DANIEL VALLANCIEN JEAN-CHARLES CAPON Michel Roques DOMINIQUE CRAVIC & LES PRIMITIFS DU FUTUR ALFRED PANOU & THE ART ENSEMBLE OF CHICAGO BAROQUE JAZZ TRIO PERCEPTION

https://www.soufflecontinurecords.com/
Code : WINTERSALE

:)

Répondre