Yes...Yes...but No

Venez y parler de ce mouvement musical, sauf du rock progressif francophone qui a sa propre section.

Yes...Yes...but No

Messagepar Philou » 07 Juin 2017, 19:57

Bon alors du côté des mégas-babouzes, ça m'a encore l'air de se passer en mode peace & love, comme d'hab'.
D'un côté, YES tourne maintenant avec Steve Howe, Alan White, Geoff Downes, Jon Davison (au chant) et Billy Sherwood (qui a repris la place de Squire)
Et puis de l'autre côté, Anderson, Wakeman et Rabin ont créé le groupe ARW
Entre temps, le Rock'n'Roll Hall of Fame et bim, dès le lendemain, Anderson rebaptise son groupe YES featuring ARW.
La formation d'Anderson a un album en cours et tourne depuis l'an dernier aux USA.
YES, la formation avec Sherwood, va reprendre sa tournée cet été
L'an prochain, c'est le 50ème anniversaire du groupe, évidemment, comme tous ces musiciens s'adorent, le site officiel de YES a cru bon de préciser sur la page d'accueil : And contrary to what you may have heard, YES has no plans to tour with the guys from ARW next year.

Je suis du soleil..
tu es du soleil
il est du soleil
nous sommes du soleil
vous êtes du soleil
ils sont du soleil, mais pas trop quand même.
Avatar de l’utilisateur
Philou
Modérateur
 
Messages: 1770
Inscription: 09 Jan 2013, 16:32

Re: Yes...Yes...but No

Messagepar harvest » 08 Juin 2017, 09:00

Oui dommage que tout cela se poursuive en mélasse absolue. J'ai beaucoup aimé ce groupe et ne dédaigne pas écouter parfois leurs anciens disques qui ont bercé ma jeunesse - et tout particulièrement Yes Album - mais là je ne peux plus suivre leurs mésaventures.
"Il y a des années où l'on a envie de ne rien faire" P-Barouh
Avatar de l’utilisateur
harvest
Modérateur
 
Messages: 3700
Inscription: 09 Jan 2013, 20:54

Re: Yes...Yes...but No

Messagepar Algernon » 08 Juin 2017, 09:31

"La vieilleYES est un naufrage"

Il est parfaitement superflu de connaître les choses dont on parle. Je dirais même que la sincérité en général dénote un certain manque d'imagination.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18043
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Yes...Yes...but No

Messagepar dada52 » 08 Juin 2017, 10:28

Je suis complétement d'accord avec ce que dit Harvest plus haut.
Quelle misère que cette histoire qui dure depuis si longtemps.
Et la musique dans tout cela??? Ca ne me donne pas envie d'écouter ni d'en savoir plus.
Avatar de l’utilisateur
dada52
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1282
Inscription: 04 Fév 2013, 12:07
Localisation: dans le 52

Re: Yes...Yes...but No

Messagepar Winsterhand » 08 Juin 2017, 10:41

Il y a des groupes qui ont un arbre généalogique, et puis il y a Yes qui a une forêt vierge généalogique. :))
Avatar de l’utilisateur
Winsterhand
♪♪♪♪
 
Messages: 670
Inscription: 03 Fév 2013, 19:08
Localisation: Aggliæ

Re: Yes...Yes...but No

Messagepar Philou » 08 Juin 2017, 11:18

Oui c'est vraiment pathétique.
Anderson l'a vraiment mauvaise de s'être fait lourder en 2008, suite à ses problèmes d'asthme. Le groupe préparait une tournée à ce moment-là et ils sont décidé de tourner sans lui, en embauchant Benoît David, chanteur canadien, qui officiait auparavant dans un tribute-band à Yes justement... Un album très moyen sera enregistré, Fly from Here.
B.David qui, lui aussi, se fera virer en 2012 (problèmes respiratoire aussi, à croire que l'atmosphère de YES est viciée) et Jon Davison (ex Glasshammer) le remplacera.
La formation avec Davison tournera un moment (2012-2013-2014) en jouant essentiellement quelques albums majeurs du groupe : Yes Album, Close to The Edge, Going for the One et Fragile puis enregistrera un LP, Heaven and Earth, qui ne casse pas non plus 3 pattes à un canard.
2015 point le bout de son nez et Squire décède, le groupe continue alors avec Sherwood qui a la lourde tâche de remplacer l'irremplaçable.
Les tournées continuent pour le groupe et depuis 2010, Anderson bosse pas mal avec Wakeman (ils ont du reste sorti en 2010 un bien bel album tous les deux, The Living Tree) puis le projet ARW s'est concrétisé.
Entre tout ça, il y a aussi du CIRCA, du ASIA avec des membres de YES et le Rock'n'Roll Hall of Fame où tout le monde a fait des sourires de façade.
Bref, un joyeux bordel
Avatar de l’utilisateur
Philou
Modérateur
 
Messages: 1770
Inscription: 09 Jan 2013, 16:32

Re: Yes...Yes...but No

Messagepar EL34 » 08 Juin 2017, 11:56

Tout à fait à l'image d'une bonne partie de leur musique ; alambiqué.
Avatar de l’utilisateur
EL34
♪♪♪
 
Messages: 441
Inscription: 15 Fév 2013, 14:27
Localisation: Toulouse

Re: Yes...Yes...but No

Messagepar arsen33 » 08 Juin 2017, 13:43

Oui, il y aurait beaucoup à dire...
A commencer par Peter Bank qui a dessiné le premier logo de Yes et qui n'a pas touché un kopek pour cela. Pas plus que pour ses idées musicales et arrangements...
On pourrait continuer avec Bill Bruford qui en dédommagement de son départ a été contraint de céder 50% de ses royalties sur les ventes de CttE à Alan White... Bill ne touchera pas un kopek non plus malgré sa participation sur une face de Yessongs.
Ensuite Moraz sera aussi bien arnaqué. Il ne touchera rien pour sa participation à la tournée de 1975... Ni pour sa participation aux sessions de Going for the One et ceci bien qu'il ait participé au moins à l'écriture de Awaken et d'un autre morceau rejeté par Jon et qui finira sur Drama...
Et puis dans les années 80, ça tourne au gag. Steve Howe a en effet conservé les droits du logo avec Roger Dean ainsi que des droits sur le nom du groupe avec Chris Squire et Alan White, Jon Anderson et Rick Wakeman ayant renoncé à leurs droits suite à leur départ. Du coup Steve Howe touchera des royalties sur 90125, juste pour autoriser les autres à utiliser le nom Yes. Eddy Jobson un temps pressenti pour jouer avec le groupe touchera aussi des royalties juste parce qu'il apparaît dans le clip de Owner...
Et par la suite, ça sombre effectivement encore plus dans la mélasse, jusqu'à un moment de répit pendant lequel Jon et Rick récupère les droits sur le nom jusqu'à leur nouveau départ (plus ou moins contraint et forcé - bon dans le cas de Jon son gourou et sa nouvelle compagne ne sont pas totalement innocent dans l'histoire). A priori à l'heure actuel seul Steve et Alan sont propriétaires du nom... Il va y avoir encore du boulot pour les avocats (qui avec les managers ont certainement plus gagné d'argent sur le groupe que les membres du groupe eux-même :uhuh: )

[Edit] Je corrige la connerie que j'ai écrit. Jon Anderson n'a pas renoncé à ses droits sur le nom du groupe et il est encore co-propriétaire avec Steve Howe et Alan White... Ce qui fait qu'il touche peut-être des droits sur les albums produits sous le nom de Yes depuis son départ...
Avatar de l’utilisateur
arsen33
♪♪♪
 
Messages: 497
Inscription: 04 Fév 2013, 10:49

Re: Yes...Yes...but No

Messagepar Phil » 10 Sep 2018, 20:25

Image

Image

Image
LP

En pleine écoute de ce superbe Live At The Apollo qui sort sous l'appellation "Yes featuring Jon Anderson, Trevor Rabin et Rick Wakeman", (au lieu d'ARW initialement prévu) qui célèbre à travers cette sortie ses 50 ans d'existence. En lieu et place de Steve Howe à la guitare, nous avons un Trevor Rabin plus qu'affûté sur un Hold On totalement apocalyptique. Participe également à la fête, notre ami Rick Wakeman qu'il est inutile de présenter, tant le talent de ce instrumentiste n'est plus à démontrer. Et la voix de Jon Anderson qui, il y a quelques années, avait eu quelques soucis d'ordre pulmonaire (rappelons que le "groupe-mère" l'avait vite remplacé), qu'en est-il ? Eh bien, notre gaillard s'en tire très bien, même plus que "très bien" notamment sur un Awaken que je qualifierais presque "d'anthologique", un titre qui occupe toute la face E de ce triple live. On sent, malgré le poids des années, un groupe parfaitement cohérent interprétant toujours avec justesse qui est la sienne ce répertoire mythique. Le public du Manchester Apollo ne s'y trompe guère et manifeste dès qu'il en a l'opportunité, un enthousiasme débordant. En termes de compos plus mainstream, période donc Rabin, le groupe ne peut faire l'impasse sur Hold On, Rhythm Of Love et le méga-tube planétaire Owner Of A Lonely Heart. Par conséquent, au final, le groupe nous gratifie d'un très bon live qui s'achève sur un superbe Roundabout, un live qui rappellera sans doute à ceux qui y ont assisté, ce magnifique (d'après ce que l'on m'en a dit) concert à l'Olympia le 30 mars dernier.
Avatar de l’utilisateur
Phil
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1219
Inscription: 04 Fév 2013, 10:36

Re: Yes...Yes...but No

Messagepar arsen33 » 10 Sep 2018, 21:56

Bon encore un achat à venir... J'espère qu'il n'y a pas trop de pain de Trevor Rabin parce que sur les video Youtube que j'ai vu, sa participation est souvent pathétique, et il se plante régulièrement sur les reprises et ce même sur les morceaux de Yes West... D'un autre côté le bassiste est vraiment très bon et j'ai vraiment envie d'entendre avec un son correct ce qu'il fait sur Fish. Jon Anderson semble avoir récupéré toute sa voix et ça s'entend même sur les pirates. Rick s'amuse beaucoup et c'est là qu'il est au max (quand il se fait chier il est chiant...).
De l'autre côté, avec les années Jon Davison ne s'améliore pas , Downes accumule pain sur pain (soit il a un problème de santé soit une addiction vue son attitude sur scène) et Sherwood est toujours Sherwood (une trop grosse tête et des chevilles imposantes...). Howe est toujours aussi bon et s'amuse même à faire des variations (peut-être pour compenser les bourdes de Downes) mais il me semble plus lent qu'avant et avec le décès de Squire il devient le chef et il n'a pas les épaules pour ça.
Avatar de l’utilisateur
arsen33
♪♪♪
 
Messages: 497
Inscription: 04 Fév 2013, 10:49


Retourner vers Rock progressif / Krautrock

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité