Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz anglais

Venez y parler de ce mouvement musical, sauf du rock progressif francophone qui a sa propre section.

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar harvest » 24 Avr 2017, 17:24

Bon alors et The Trio ? Et bien il me fallait le sortir et l'écouter plusieurs fois. Verdict ? Toujours aussi excellent et indispensable. Édité sur le label Dawn en Angleterre et sur Pye en France (deux labels, blanc et ensuite rouge). Dans l'édition anglaise il y avait glissé un "free poster".

Image

John Surman - sax soprano et baryton et clarinette basse
Barre Phillips - contrebasse
Stu Martin - batterie

Et la musique ? Post coltranien mais pas que - par exemple on y entend aussi beaucoup l'influence de la musique savante européenne - ce qui d'ailleurs fait de cette nouvelle musique européenne aux racines jazz une source inextinguible de joies et d'emportements enthousiastes. Ce double album fait montre d'une connaissance approfondie des nouvelles musiques initiées par la new thing américaine mais aussi de son implantation en un terreau issu de l'ancien monde. Ce qui fait que ce trio enchante par ses audaces et sa culture - son enracinement dans les propositions faites par Coltrane, en particulier sa dernière période, et Pharoah Sanders par exemple, bien que là ce soit bien plus discret.

Les polyrythmies du batteur, la vélocité du contrebassiste et la prolifération des sentences enjouées du sax ou de la clarinette de Surman sont des moments de réjouissance pour l'esprit et si on y est réceptif pour le corps lui-même. Des moments apaisés aussi comme sur Let's Stand où sax et clarinette se combinent sur une contrebasse jouée à l'archet. C'est évocateur et audacieux, comme d'ailleurs tout le reste de ces enregistrements mis en boîte en mars 1970 (on ne prenait pas des mois pour enregistrer - et il s'agit d'un double album).

Le groupe joua beaucoup en France à l'époque et c'est à The Trio que Portal fit appel pour enregistrer son Alors !!! avec en plus Jean-Pierre Drouet. Disque paru sur le label Futura qui, dans la chronologie, fut enregistré le 27 janvier de la même année.

Ces disques ont été réédités assez récemment, en CD comme en LP. Probablement en nombre limité, évidemment. Ce qui est bon n'est pas si fréquent.

Image
"Il y a des années où l'on a envie de ne rien faire" P-Barouh
Avatar de l’utilisateur
harvest
Modérateur
 
Messages: 3680
Inscription: 09 Jan 2013, 20:54

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar nunu » 24 Avr 2017, 19:26

Ah Enfin!!!!! :)) :miam:

Attention chef d'oeuvre :lovemauve:
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 10837
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar coltan » 24 Avr 2017, 20:06

Grand disque, je vais me le ressortir !

J'ai trouvé la rééd au ptit supermarché du coin, toujours de belles surprises dans leur bac.
Avatar de l’utilisateur
coltan
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2390
Inscription: 15 Fév 2013, 19:24

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar Cooltrane » 07 Mai 2017, 09:41

ak chic, un chouette topic... :-))

Le jazz du Swinging London scene est un de mes préférés

Mes tous grands sont
Graham Collier (son album Darius est absolument renversant)
Michael Garrick et sa trilogie Heart Is The Lotus, Home Sick et Troppo
Ian Carr et son Nucleus
Ma collection de disque a décuplé en passant des musiciens drogués aux musiciens fou-toqués
Avatar de l’utilisateur
Cooltrane
♪♪♪
 
Messages: 480
Inscription: 07 Fév 2013, 18:00
Localisation: Chez les exilés fiscaux français

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar dada52 » 07 Mai 2017, 11:12

Cooltrane a écrit:ak chic, un chouette topic... :-))

Le jazz du Swinging London scene est un de mes préférés

Mes tous grands sont
Graham Collier (son album Darius est absolument renversant)
Michael Garrick et sa trilogie Heart Is The Lotus, Home Sick et Troppo
Ian Carr et son Nucleus
En voila des noms qui sonnent bien à mes oreilles: surtout Collier et Nucléus. Le deuxième, je ne connais pas...
Avatar de l’utilisateur
dada52
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1281
Inscription: 04 Fév 2013, 12:07
Localisation: dans le 52

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar Cooltrane » 08 Mai 2017, 00:38

Michael Garrick est pianiste et a joué sur le légendaire Rendell-Carr Quintet et leur fabuleux album Dusk Fire

Son sextet et septet du début des 60's inclu:
Art Themen instr à vent
Coleridge Goode ou Dave Green à la basse
Drums – Trevor Tomkins
Harpsichord & Piano – Michael Garrick
Trumpet – Ian Carr
Vocals – Norma Winstone


Vidéo cachée: Afficher
[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=VYb2ArsVsuA[/youtube]

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=DKgH9WZnkVc[/youtube]
Ma collection de disque a décuplé en passant des musiciens drogués aux musiciens fou-toqués
Avatar de l’utilisateur
Cooltrane
♪♪♪
 
Messages: 480
Inscription: 07 Fév 2013, 18:00
Localisation: Chez les exilés fiscaux français

Précédente

Retourner vers Rock progressif / Krautrock

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité