Do Brasil

Musiciens des années 60 et 70 qui chantent dans une langue autre que l'anglais ou le français
Répondre
Avatar du membre
Maxime
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 187
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 18:45

Do Brasil

Message par Maxime » ven. 30 août 2019 18:22

Image
Junior Mendes - Copacabana Sadia (1982)

J'ouvre ce nouveau topic sur les musiques brésiliennes pour avec cet album que je suis en train de découvrir. S'il est sorti en 1982, il a été réédité en 2017 par le label Athens of the North. Ce n'est qu'aujourd'hui que je prends le temps de l'écouter, et il me plaît énormément ! Je vais passer à la caisse sous peu. Le son de l'album est typique de l'époque, avec des synthés comme je les aime, mais surtout des compositions imparables, le tout avec cette ambiance solaire et estivale que j'apprécie beaucoup dans la musique de ce pays.
https://www.youtube.com/watch?v=1pBbBJqlDdE

En ligne
Avatar du membre
nunu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2610
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:47

Re: Do Brasil

Message par nunu » ven. 30 août 2019 18:40

Je repartage le blog ou je me fournis

https://portrasdavitrola.blogspot.com/

En ligne
Avatar du membre
nunu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2610
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:47

Re: Do Brasil

Message par nunu » ven. 1 nov. 2019 21:50

Je suis tombé sur cet album, Cotonete, groupe francais de funk (je ne connais pas) d'apres ce que j'ai compris et Di Melo, légende de la Funk-soul Bresilienne (son premier album sorti en 75 est un classique)


Image


En ligne
Avatar du membre
Monsieur-Hulot
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 739
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 06:40
Localisation : Third Stone From The Sun

Re: Do Brasil

Message par Monsieur-Hulot » sam. 2 nov. 2019 07:54

Bon, puisqu'on est dans le Funk et lo Brasil, un CLASSIQUE du Banda Black Rio et son batteur trop fort, "Maria Fumaça" c'est un train à vapeur, Marie fumée...

FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS.

En ligne
Avatar du membre
nunu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2610
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:47

Re: Do Brasil

Message par nunu » lun. 18 nov. 2019 10:36





Un des mes disques brésiliens favoris

Image

Jamais Gal Costa n'a été autant psyché que dans cet album.

En ligne
Avatar du membre
Monsieur-Hulot
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 739
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 06:40
Localisation : Third Stone From The Sun

Re: Do Brasil

Message par Monsieur-Hulot » lun. 18 nov. 2019 15:12

:ghee: :ghee: :ghee: Wouha merci Nunu, je ne connaissao pas ça ! Sinon il y a DEODATO aussi que j'aime bien.

FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS.

En ligne
Avatar du membre
nunu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2610
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:47

Re: Do Brasil

Message par nunu » mar. 19 nov. 2019 20:06



Une compilation sorti sur le label allemand Analog Africa, a la base spécialisé a la base dans la musique africaine. La compilation ne comprend que des groupe de de la ville de Belem au Nord du Bresil. Belem st situé non loin de l'estuaire de l'Amazone et de l'Ocean, Belem de par sa situation portuaire est la première colonie européenne du Brésil et a subit des influences Caraibeennes et Afrique a cause de l'arrivé d'esclave. C'est ce metissage qui se retrouve dans la musique de ces groupes.

hamilcar
Contributeur
Contributeur
Messages : 188
Enregistré le : mar. 22 oct. 2019 09:40

Re: Do Brasil

Message par hamilcar » jeu. 21 nov. 2019 15:29

nunu a écrit :
lun. 18 nov. 2019 10:36




Un des mes disques brésiliens favoris

Image

Jamais Gal Costa n'a été autant psyché que dans cet album.

Moi, quand j'entends "psyché", je prends note :envahisseurzz:

Même s'il était pas vraiment psyché, Tom Zé était bien "barré" aussi...

Puisqu'on peut mettre du hors 60/70'S, je propose mes petits chéris (de 1990 à 2000 plus ou moins)

Carlinhos Brown: Alfagamabetizado: un grand orchestre de ... petites percussions

Lenine: O dia em qe faremos contatto: guitares rock et sortilèges sonores

Antunes/Brown/Monte: Tribalistas (1er album de ce qui deviendra un projet "porteur" ): le disque le plus sensuel que je connaisse... 3 voix ccchhhhhhaaauuudddeees.... mélodies d'amour...

Totonho & os cabras: 1er album : funk/rap/afro/"électro", mais aussi des mélodies à faire pleurer un crocodile (une araignée ou une poule :gene: écouter pour comprendre...)

En ligne
Avatar du membre
nunu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2610
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:47

Re: Do Brasil

Message par nunu » jeu. 21 nov. 2019 15:55

hamilcar a écrit :
jeu. 21 nov. 2019 15:29



Antunes/Brown/Monte: Tribalistas (1er album de ce qui deviendra un projet "porteur" ): le disque le plus sensuel que je connaisse... 3 voix ccchhhhhhaaauuudddeees.... mélodies d'amour...
J'adore Marisa Monte et je trouve que ce Tribalistas est peut etre ce qu'elle a fait de moins bien

hamilcar
Contributeur
Contributeur
Messages : 188
Enregistré le : mar. 22 oct. 2019 09:40

Re: Do Brasil

Message par hamilcar » mar. 26 nov. 2019 16:25

Perso, c'est le seul que j'aie d'elle... mais tu donnes envie de creuser... un p'ti tuyau p'têtre? ("Slow and low that is MY tempo!")
C'est par C.Brown que j'y suis venu...

En ligne
Avatar du membre
nunu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2610
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:47

Re: Do Brasil

Message par nunu » mar. 26 nov. 2019 16:38

hamilcar a écrit :
mar. 26 nov. 2019 16:25
Perso, c'est le seul que j'aie d'elle... mais tu donnes envie de creuser... un p'ti tuyau p'têtre? ("Slow and low that is MY tempo!")
C'est par C.Brown que j'y suis venu...
Verde, Anil, Amarelo, Cor de Rosa e Carvão son album de 94, celui d'avant Mais produit par Arto Lindsey avec John Zorn et Sakamoto sur quelques titres. Son premier album de 89 qui est un Live et qui s'appelle sobrement MM ou elle reprend du Os Mutantes et I Heard it Through the Grapevine.

Apres mois j'aime tout donc bon :hehe:

hamilcar
Contributeur
Contributeur
Messages : 188
Enregistré le : mar. 22 oct. 2019 09:40

Re: Do Brasil

Message par hamilcar » mer. 27 nov. 2019 13:55

Muito obrigado! :chapozzz:

Avatar du membre
Goldandlink
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 85
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 18:41

Re: Do Brasil

Message par Goldandlink » dim. 24 mai 2020 15:12

Se plonger dans Deus, A Natureza E A Música, le deuxième opus de Hyldon, c'est comme entrer dans le paysage de cette pochette magnifique: on est enfin arrivé au Brésil, la nature se révèle avec ses curieux animaux exotiques aux couleurs éclatantes et ses vistas extraordinaires. On chemine par jour et nuit entre jungle et montagnes au gré d'une soul brésilienne unique et expérimentale par moments.

Le titre éponyme en ouverture éblouit par son cresecendo de cordes et flûtes, imprimant dès le départ une sensation de douce chaleur. Estrada Errada nous embarque ensuite avec sa soul décontractée de premier ordre (quelle basse ici, et sur tout l’album d’ailleurs). Mais comme l'indique ce titre, on a pris le mauvais chemin, alors on s'aventure vers des terrains plus sinueux, notamment avec Primeira Pessoa Do Singular, co-écrit avec Caetano Veloso, ou bien le funk torturé de Homem Pássaro, un truc qu’aurait pu faire Sly Stone. La face B commence avec le premier éclat de lune qu’est le joli Adoração, une petite minute en apensanteur. C’est une nuit au ciel degagée qui se profile et la musique prend des tours un peu plus grandiose et expansive, notamment sur Búzios. Hyldon se permet même un mini rock-opera façon 60s sur Sheila Guarany. Pour finir l’album, la musique s’apaise a l’écho de « Hey Hey » angéliques sur O Boiadeiro. La ballade de nuit se termine sur une belle reprise d’un morceau de Edu Lobo en mode jazz funk.

Après son premier opus, célèbré par beaucoup, Hyldon veut explorer et repousser ses limites. De retour d'un voyage aux Etats-Unis, il s'entoure de ce qu'on peut considérer comme une equipe de rêve pour son deuxieme album en 76: les musiciens d'Azymuth, deux membres du Banda Black Rio, Robson Jorge entre autres. Mais le disque sera un flop et ne produira aucun hit. Seulement 5000 copies se vendront, rendant les LP originaux rares.

Dans les annees 90, Hyldon réengistrera les vocaux et des parties instrumentales entières pour la réedition CD. Il trouvait que le chant était mauvais sur le mix original… C’est cette version que l’on trouve dorénavant sur Spotify. Je propose aujourd’hui la version originale via un rip trouvé sur youtube.

EDIT: Photos de ma copie ci-dessous
Image

Image
Modifié en dernier par Goldandlink le dim. 5 juil. 2020 14:43, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Maxime
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 187
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 18:45

Re: Do Brasil

Message par Maxime » lun. 25 mai 2020 07:42

Goldandlink a écrit :
dim. 24 mai 2020 15:12
Deus, A Natureza E A Música, le deuxième opus de Hyldon
Merci pour le coup de projecteur, j'aime beaucoup ! Je me demande bien pourquoi il a voulu réenregistrer certaines parties, ça sonne très bien.

___
Je suis d'ailleurs en train de lire le lire le livre de David Rassent sur la musique populaire brésilienne chez Le Mot et le Reste (fruit d'un échange avec l'auteur). J'aime beaucoup le livre, parce qu'il me permet de faire quelques découvertes et d'aller aussi un peu plus loin que mon pré-carré habituel en musique brésilienne, et de mieux comprendre les différentes ramifications, écoles, traditions, ... Tout ne me plaît pas dans la sélection, mais ça m'a permis de faire quelques découvertes (Nelson Angelo & Joyce, Arthur Verocai principalement). Ça me permet de confirmer que je n'y arrive vraiment pas avec le courant tropicalia : tout ce que j'écoute dans le genre ne me touche pas du tout.

Je progresse chronologiquement parmi les albums, au rythme de 4-5 par semaine depuis le début du confinement. Au début, je m'étais dit que ça aurait été sympa de causer de chaque album par ici, mais je n'ai pas pris le temps de le faire.
Je peux quand même dire que ce matin, j'ai écouté Quem e Quem de Joao Donato. Un album sympathique, qui ne cherche pas à réinventer la roue (il peut même paraître un peu désuet pour un disque de 73), mais qui a quand même son charme. ★★★½☆

Avatar du membre
Goldandlink
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 85
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 18:41

Re: Do Brasil

Message par Goldandlink » lun. 25 mai 2020 16:03

De rien! J'aime beaucoup ce disque. Hyldon a des perles un peu oubliées dans son catalogue.

Il a l'air intéressant ce livre, ca permet de remettre les albums dans leur contexte. Le Nelson Angelo & Joyce est dans mon top 1972, il est parfait pour la bronzette (le Donato aussi d'ailleurs). Le Verocai a une grosse réputation auprès des amateurs de musiques brésiliennes due aux talents d'arrangeur du gars, c'est un peu le David Axelrod brésilien pour certains. Il a failli être dans mon top 72 aussi mais au final je lui ai préféré un truc plus roots/singer-songwriter par une légende brésilienne, Caymmi de Dorival Caymmi.

Image

Avatar du membre
Maxime
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 187
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 18:45

Re: Do Brasil

Message par Maxime » lun. 25 mai 2020 16:52

Il a l'air bien cool ce Caymmi, en tout cas l'extrait me donne bien envie de découvrir le reste !
Je connais plus sa musique de fin 50-début 60 ; j'aime bien, mais à petite dose. Là on dirait que c'est plus ma came.

D'ailleurs, j'ai découvert l'artiste par un chemin peu emprunté : ce morceau de vaporwave à son nom. C'est mon titre favori de l'album (par un artiste brésilien, je pense, donc je ne suis pas hors-sujet). Album qui est sans doute mon favori du genre, par ailleurs. J'ai des souvenirs de bons gros kifs en passant ce morceau dans le lecteur-cassette de la voiture.

Avatar du membre
Maxime
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 187
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 18:45

Re: Do Brasil

Message par Maxime » mer. 27 mai 2020 09:23

Merci pour l'album de Dorival Caymmi de 1972, j'ai vraiment beaucoup aimé ! Sa voix me plaît beaucoup, et les chansons sont bonnes et bien arrangées.

______
Un autre album découvert par l'intermédiaire du livre dont je parlais plus haut, c'est celui du groupe Karma. Il date aussi de 1972, et c'est de la pop baroque mais pas mièvre, avec de belles chansons, de petites touches psyché, et surtout des harmonies vocales à tomber : de quoi rappeler Beatles, Beach Boys ou encore Crosby, Stills, Nash avec ou sans Young.


Avatar du membre
Goldandlink
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 85
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 18:41

Re: Do Brasil

Message par Goldandlink » mar. 2 juin 2020 21:02

Maxime, j’avais écouté cet album il y a plusieurs années mais il ne m’avait pas fait grande impression. Du coup je lui ais donné une nouvelle chance. Et bien je suis toujours pas convaincu, la musique proposée est trop prog pour moi sur la longueur en fait :-|

Dans un style plus samba-soul/MPB, l’album de 1977 d’Orlandivo tourne en boucle chez moi avec les beaux jours. João Donato est derrière les manettes à une époque où le mec était en feu. La collaboration nous donne une musique ensoleillée avec un Orlandivo hyper nonchalant au chant. On sent la collision des styles des protagonistes, entre l’hédonisme dansant bien 60s d’un Ya Ya typique du duo Ed Lincoln/Orlandivo et la vision sonique mid-70s de Donato façon Emorio sur Lugar Comum.

Orlandivo co-écrit quasiment tout les titres sur cet album et certains reconnaitront peut être le monstrueux Onde Anda O Meu Amor que l’on trouve sur moultes compilations brésiliennes. Mais il y d’autres perles comme, entre autres, Tudo Jóia ou bien Bolinha De Sabão.

Le LP original brésilien se fait cher mais le disque a eu une sortie française la même année avec un couvrante différente qui peut se dégoter à moindre prix.

Image

EDIT: Photos de ma copie du pressage français ci-dessous
Image

Image

Image

Image
Modifié en dernier par Goldandlink le dim. 5 juil. 2020 14:43, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Goldandlink
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 85
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 18:41

Re: Do Brasil

Message par Goldandlink » sam. 6 juin 2020 18:04

A l'écoute le premier Serginho Meriti Bons Momemtos (1981), on se dit que soit Jorge Ben a fait des petits. L'influence du maître est partout sur cette galette, comme par exemple, sur le titre éponyme ou sur Mona Lisa. Excellent de bout en bout.

Image

Répondre