Vos albums de Rock Francais qui vous ont le plus marqué

De France, du Québec ou de n'importe quel pays tant que c'est chanté en français

Re: Vos albums de Rock Francais qui vous ont le plus marqué

Messagepar Punker paname » 16 Mai 2019, 12:14

Pour cette fin de matinée

Le seul et unique mini Album des Rennais de Wart ex Angry Rats sorti en 1986 sur Angry Rats Production, un très bon mélange de Punk et de Post Punk

Image

Le seul est unique Lp des Phoenix Magick sorti sur Barclay en 1979 avec l'acrtrice Élisabeth Wiener au chant et Janick Top a la production, entre New Wawe et Synth Pop

Image

Le premier et unique Album des Stagiaiaires sorti en 1983 sur Tropical Records , un autre grand groupe de Bordeaux au nom commençant par les lettres St on se souvient de la même ville de Strychnine , Stalag ,Stilletos ;) , du très bon rock Français avec des cotés Power Pop

Image

Le mini Album des N. Stuviska Enterprise La Saga Des Machines à Laver sorti en 1987 sur Mauberger Claudy ‎entre Indus et New Wawe rigolote avec des textes très drôle une bonne surprise :)

Image

Le premier et seul Album des Fanatics sorti sur Epic en 1981 un bon petit Album Rock Français avec des petits cotés New Wawe et Power Pop à recommander aux fans de groupes comme Diesel,Lili Drop,Mistral ou encore Foxy

Image
Dernière édition par Punker paname le 16 Mai 2019, 12:18, édité 1 fois.
Archéologue musical spécialiste des bacs de soldes les plus improbables et amasseur de bizarreries musicales depuis 1977. Et comme dirait FL qui n'a bien sur jamais acheté un seul disque neuf de sa vie
Avatar de l’utilisateur
Punker paname
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2207
Inscription: 02 Jan 2016, 09:52

Re: Vos albums de Rock Francais qui vous ont le plus marqué

Messagepar RRRouliane » 16 Mai 2019, 12:17

muskar a écrit:Vous l'avez compris, Ange est un de mes groupes favoris jusqu'à Guet-Apens. Après, j'aime de moins en moins.
Yes, pareil pour moi.

Merci pour ton témoignage Muskar, ça donnerait envie de remonter le temps pour aller voir ça en vrai ! Je crois que j'ai quelque part un bootleg de cette tournée, je vais essayer de te le retrouver, si ça t'intéresse...
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1632
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: Vos albums de Rock Francais qui vous ont le plus marqué

Messagepar titis » 16 Mai 2019, 12:50

Franchement le choix n'est pas facile , je met les albums qui m'ont le plus marqué et que j'écoute régulièrement avec autant de plaisir :)

Image
Du super rock énergique , j'aime bien le son du guitariste

Vidéo cachée: Afficher

Vidéo cachée: Afficher


Image
Un bon titre pour nous les collectioneurs :))

Vidéo cachée: Afficher


Image




Le groupe au sommet de sa forme avec ses meilleurs musiciens :miam:

Vidéo cachée: Afficher

Vidéo cachée: Afficher


Image
J'ai découvert le groupe avec cet album , je sais que ce n'est pas le meilleur mais je l'aime toujours autant

Vidéo cachée: Afficher


Image
J'ai découvert le groupe dans l'émission Blue Jean 78 et la furie de Fabienne Shine m'avais scottché devant ma téloche , j'avais 16 ans :miam:

Vidéo cachée: Afficher


Image

J'ai vu ce gars début des années 90 au festival de Saffré ( Le champs du rock ) sacré souvenir , j'ai acheté le cd le lundi suivant
Super reprise de Neil Young

Vidéo cachée: Afficher


Vidéo cachée: Afficher
Allô? Ici SOS Amitié.
Vous êtes sur répondeur automatique
Et vous avez 30 secondes pour vous pendre!
HFT
Avatar de l’utilisateur
titis
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4188
Inscription: 03 Fév 2013, 18:22
Localisation: pays de loire

Re: Vos albums de Rock Francais qui vous ont le plus marqué

Messagepar Punker paname » 16 Mai 2019, 12:59

titis
Franchement le choix n'est pas facile , je met les albums qui m'ont le plus marqué et que j'écoute régulièrement avec autant de plaisir :)

C'est justement le but de ce post rendre hommages aux groupes et disques de rock Français qui nous ont fait le plus vibrer , et plus c'est éclectique mieux c'est bien sur :lovemauve:

J'allais justement mettre le Jungle à Ferraille mais tu y as pensé avant moi :9qva:
Archéologue musical spécialiste des bacs de soldes les plus improbables et amasseur de bizarreries musicales depuis 1977. Et comme dirait FL qui n'a bien sur jamais acheté un seul disque neuf de sa vie
Avatar de l’utilisateur
Punker paname
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2207
Inscription: 02 Jan 2016, 09:52

Re: Vos albums de Rock Francais qui vous ont le plus marqué

Messagepar Danzik » 16 Mai 2019, 13:52

J'y vais de ma petite sélection... ! :cool: :)

Image (1979)

Du bon rock cet album de Ciné Palace, peu connu ! Entres Jungle A Ferraille (justement cité) Banlieue Est, Rock 'n' Roller... etc. :cool:

Image (1982) (V. Palmer en seconde guitare) :respect:

Image (1982) Stewie :lovemauve:

Image (1981)

Image (1980)

Image (1977)

Image (1977)

Image (1981)

Image (1991)

Image (1985)

Image (1980)

Image (1988)

Image (1977)

Image (1979)

Image (1977)

Image (1981)
Dernière édition par Danzik le 16 Mai 2019, 20:47, édité 2 fois.
Le Grand Bazar Vinylique des 45 tours SP's & EP's : "Elle est pas électrique ta guitare... c'est une vieille, elle est encore à vapeur !" Dupont et Pondu (1964) - C.V. viewtopic.php?f=31&t=141
Avatar de l’utilisateur
Danzik
♪♪♪♪♪
 
Messages: 6150
Inscription: 04 Fév 2013, 11:20
Localisation: Zanzibar

Re: Vos albums de Rock Francais qui vous ont le plus marqué

Messagepar Algernon » 16 Mai 2019, 14:50

Je n'ai pas encore saoulé l'assistance avec Bijou, mais ça va p'têt venir. :9qva:
Keep on schtroumpfing - Il faut survivre avec son temps.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 20062
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Vos albums de Rock Francais qui vous ont le plus marqué

Messagepar Dark Pink » 16 Mai 2019, 17:34

Il y a beaucoup de groupes que j'aime bien dans ceux que vous citez et des pas connus, ça me fait plaisir de voir que d'autres les connaissent, entre autres, les Stillettos :) On n'a pas trop vu leurs "gueules sur les affiches" mais ils étaient vraiment sympas et marrants.

J'y vais de mes Starshooter, j'étais super fan, à l'époque. J'ai même causé à Kent, vraiment sympas le mec, il m'a montré des accords sur une Flying V qui traînait dans le studio et dédicacé mon bouquin des paroles de Starshooter :respect:

Image


Non, d’abord je ne voulais pas l’acheter ce disque là. Qu’est-ce qu’ils ont ces mecs là à se faire appeler STARSHOOTER ? C’est pas un nom pour un groupe français et ils reprennent Gainsbourg, et moi, j’aime pas Gainsbourg. Alors je passe devant à la Fnac et je le snobe. Je ne prends même pas la pochette pour regarder derrière (c’est ma femme qui l’a fait et qui m’a dit qu’il y avait une reprise), je continue mes courses et comme d’habitude je veux 27 disques et je n’ai des ronds que pour trois ! Pourtant, ils m’emmerdent ces mecs, la pochette est énervante, je me dis que s’ils ont laissé la marque du camion c’est parce-qu’ils sont sponsorisés par Berliet et ça m’énerve encore plus, c’est pas très punk d’être sponsorisé. Ils sautent comme des niais et dans cette époque maussade, ya pas de quoi sauter. C’est une nana qui conduit et on a l’impression qu’elle veut les écraser ; si c’est encore ce genre de types qui ne savent pas s’y prendre avec les nanas et qui croient que « la libération de la femme » va les écraser je vais carrément les détester…

J’ai mes trois disques et je suis frustré, j’en ai laissé plein d’autres et je ne suis pas sûr d’avoir bien choisi alors je fais le geste qui a changé une partie de ma vie : je prends la pochette de Starshooter, je la retourne et je lis d’abord le truc qu’elle a d’écrit en petit au bas du dos : «Un groupe efficace et dynamique dans une société saine ». C’est un peu magique, mon visage s’éclaire, je flaire immédiatement l’humour méchant et rigolard. En plus, les titres sont courts, à quoi ça sert de mettre toutes les paroles de la chanson dans le titre ? Juste un petit mot énigmatique ou percutant et le tour est joué, ya qu’à entendre les fans réduire les titres trop longs pour le comprendre. Eux, les Starshooter, ils ont compris : la liste des chansons ressemble à un télégramme en forme de cadavre exquis :
Quelle crise, Baby Jennie – stop – Betsy party à toute bombe – stop – photos en chantier – stop – Collector ! – stop – 35 tonnes accident – stop – inoxydable macho get baque – stop – Le poinçonneur des lilas touche la – fin.

Je repose le Bowie et je le remplace par ce disque tout en me disant que Starshooter, ça veut dire qu’on shoote les stars et ça leur fait pas de mal aux stars du rock qu’on leur botte le train un peu, en 1978 elles bouffent tellement de caviar à la louche qu’elles en deviennent bouffies. Tout compte fait, c’est pas un nom con.

Dans la queue interminable vers la caisse je regarde encore mes achats et ma femme me dit : « Tiens, t’as pris ce truc là, je croyais que tu n’en voulais pas ? » Je lui fais lire la maxime du bas de pochette et son sourire merveilleux apparaît une fois de plus (rien que pour ça je regrette pas mon coup de tête) « Ah ouais ! Ca promet ! Et leurs tronches valent le coup ! » C’est vrai que Mickey « gaucher lunaire », Phil « Stevie Wonder », Jello « solo sérieux » et Kent « le joker », c’est comme ça qu’on les surnomme en rigolant, invitent à quelque chose qu’on ne connaît pas encore mais qui est tout sauf triste. Les gens dans la queue sont tristes, le magasin est triste, le prix des disques est triste et nous nous marrons. Arrivés à la caisse, le caissier fait la moue. Je lui demande : « Ya quelque chose qui va pas ? » et il répond : « Moi, le rock français… » Il dit ça comme on dirait « le camembert chinois ». Il croit sans doute être un puriste ce qui est aussi grave que d’en être vraiment un. Je hais les puristes, ils font de l’eugénisme artistique et tuent la création par trop de consanguinité. Pour le déprimer, je lui répond : « Le rock anglo-saxon est mort, c’est sûr, il n’y a plus que les français pour le sauver ! L’avenir est aux groupes efficaces et dynamiques dans une société saine » Comme il ne sait pas que c’est écrit sur la pochette, il termine de taper, annonce le prix ; prend les sous et rend la monnaie le plus vite possible avec la volonté évidente de me faire déguerpir.
Sans blague, faire de la musique comme les Beatles c’est que pour les anglais et nous on est condamnés au pire à Claude François et au mieux à Ferré ?

Les Starshooter, eux, ont l’air d’avoir un problème avec les Beatles : ça veut dire quoi ce « Get baque » barré ? Je veux commencer par écouter ce titre là pour piger mais il n’est pas sur le disque, quand je déplace le bras de la platine avant j’ai : « Macho t’es qu’un obsédé ! » et après « pour Invalides changez à Opéra »… ? Pas de « Get baque », il est barré sur la liste, il devait être là et ils l’ont supprimé, pourquoi ? A ce moment, j’ignore tout de l’histoire du titre, qu’il est sorti en 45 tours, qu’ils sont sur le même label que les Beatles et que les paroles les traitent de faiseurs de musique pour retraités. Quelle connerie de leur refuser ce titre sur leur premier album, comme si les Beatles craignaient quelque chose d’un groupe qui les engueule ! De toute manière, on ne peut pas vraiment détester les Beatles quand on fait de la musique avec des guitares électriques, il faut prendre ces paroles autrement mais le second degré semble ne pas faire partie de la panoplie des patrons de majors, encore moins les cris pour survivre car là c’est de ça qu’il s’agit.
Je vais écouter l’album en entier, je vais me vautrer sur le divan et je n’aurai qu’à me relever pour changer de face, ce sera plus simple. Trop vite dit ! Dès le premier morceau (Quelle crise, baby) le son et la frénésie me sautent à la gueule. Le son d’abord : on dirait que ce sont des mecs en camisole qui enregistrent dans une cellule capitonnée, c’est étouffant, pas de réverb ou si peu. Et ces guitares qui râpent ! Je fais un effort pour rester assis et ma femme, attirée par le bruit, cesse de bosser dans la pièce d’à côté et apparaît à la porte pendant « Betsy party »:
- C’est ça Starshooter ?
- Ouais !
- La vache !
- Ouais !
Je saisis le prétexte pour me lever et les chansons se succèdent vite. La première face nous a mis un gros pain : entendre défiler tour à tour la junkie suicidée, les vengeurs de banlieue, la star oisive et décadente, les bulldozers, le collectionneur psychopathe et le chanteur qui ne croit pas qu’une nana veuille bien de lui nous laisse un peu pantois, on se repasse la pochette en relisant le peu de mots écrits comme pour chercher une info qui nous serait passée sous le nez. Le nom du producteur (Zacharopoulos) semble échappé d’un album de Tintin et ya même pas le prénom de la voix féminine.
- On écoute la face B ?
- Ouais, ouais, bien sûr, vas-y ! Ils en parlent dans Rock’é ou Best ?
- J’ai lu ça vite fait, je vais rechercher à la cave, s'ils aiment pas, c’est des nuls !
- Avec eux, on sait jamais…
Face B : c’est 35 tonnes, ça se calme un peu et on parle en écoutant :
- Pourquoi il croit que son camion peut séduire à sa place ? Si la fille est montée avec lui c’est pour son sourire, si c’est pour son camion, c’est une conne ! Il est vraiment pas sûr de lui…
- Tu préfères un gros tombeur qui croit les faire craquer avec son volant en cuir et ses sièges en skaï ?
L’argument fait mouche, et on écoute « accident » sans rien dire en riant jaune : « la cervelle plein les dents » ! Avec « Inoxydable » je me sens revenu quelques années auparavant quand je bossais sur les chantiers, le riff est minimal et efficace. Puis c’est reparti avec les hommes et les femmes, entre eux ça chie ! Mais on se marre quand même au refrain chanté en chœur par Kent et la « fameuse » Chadelaud dont on ignore le prénom. Le poinçonneur des Lilas surprend, ya longtemps qu’ils ont disparu les poinçonneurs et toutes les autres chansons parlent dans l’urgence de choses actuelles, mais on a l’impression qu’ils reprennent ce truc là pour montrer leur état d’esprit vis à vis de ce qui existe déjà et leur version est plus speedée que l’originale et surtout plus morbide : « Trou trou trou trou trou !!!» On conclut sur « Touche la » avec son montage final jouissif façon grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf : « On est Starshooter, on débute et on joue déjà devant des millions de personnes en délire ! En tous cas, c’est ce qu’on veut ! » Eh bien, les mecs, vous avez déjà fait deux nouveaux adeptes aujourd’hui. J’appelle mon pote Eric et je lui dis : « Je t’ai fait une cassette d’un nouveau groupe français : Starshooter, c’est super… » Mais il me coupe : « C’est pas la peine, je l’ai acheté aussi et je l’écoute en boucle ! » C’est bien parti pour vous les mecs, non ?

Le soir, au lit, j’ai dans le crâne le refrain de 35 tonnes et ma femme me dit :
- J’ai la chanson du camion qui me tourne dans la tête.
- C’est marrant, moi aussi !
- T’as cherché les articles sur eux ?
- Non, j’ai pas eu le temps.
- Tu le feras demain, j’ai envie qu’ils aiment ça et que ça continue.
- Oui, moi aussi.
On chante : « Un monstre pour bouffer les autoroutes, une fille qui s’endort sur ton épaule ! »
Et on se marre comme des baleines. Puis la fille s’endort sur mon épaule.

Starshooter est entré chez nous et les choses sont juste un peu plus chouettes… Et c’est déjà beaucoup !

A suivre.
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 3477
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: Vos albums de Rock Francais qui vous ont le plus marqué

Messagepar Pablitta » 16 Mai 2019, 18:15

Cacher: Afficher
Image
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 4931
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: Vos albums de Rock Francais qui vous ont le plus marqué

Messagepar muskar » 16 Mai 2019, 18:30

RRRouliane a écrit:Je crois que j'ai quelque part un bootleg de cette tournée, je vais essayer de te le retrouver, si ça t'intéresse...


Oui ça m'intéresse.
Eih bennek, eih blavek - devise syldave: "Ici je suis, ici je reste."
Avatar de l’utilisateur
muskar
 
Messages: 67
Inscription: 16 Mar 2013, 16:17
Localisation: КЛОВ Klow Syldavie

Re: Vos albums de Rock Francais qui vous ont le plus marqué

Messagepar Aldaran » 16 Mai 2019, 19:21

Dark Pink a écrit:J'y vais de mes Starshooter, j'étais super fan, à l'époque.

Excellent !
Je ne regrette pas d'avoir suggéré de répéter.
Je n'avais jamais écouté et, sans ton texte, je ne l'aurais peut-être jamais fait.
Là, il tourne pour la seconde fois et chuis hilare, l'une des raisons étant ton texte.
Merci !

Les dialogues avec ta femme m'ont rendu vert de jalousie.
Moi, j'avais plutôt droit à :
- C’est ça, [nom de groupe] ?
- Ouais !
- Et ton casque ?
- Ah ! Ouais...


Et les articles sur eux, tu les as retrouvés, finalement ? Ils aimaient ?

L'album est , pour ceux qui veulent lire (ou relire) en musique...
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2598
Inscription: 07 Fév 2013, 21:01

Re: Vos albums de Rock Francais qui vous ont le plus marqué

Messagepar Punker paname » 16 Mai 2019, 19:36

Superbe ta chronique Dark Pink un retour en grande forme :chapeau:

Mince Danzik m'a coupé l'herbe sous le pied, mais avec une découverte quand même avec Still Life :) je ne connaissait pas

Le Maxi et mini Album de Hymn Tired sorti en 1983 sur Nova Express Post Punk Cold wawe un des multiples projet du regretté Lucas Trouble

Hymn Tired

Vidéo cachée: Afficher


Image

Le premier Album de Raff Votez Raff sorti en 1985 sur Ripost Records du Punk Rock de grande classe

Image

Le premier et hélas unique Album des Single Track ‎ Corporation sorti en 1985 sur GMG records un autre grand groupe de rock Français qui n'a malheureusement pas eu le succés qu'il aurait du avoir

Image
Archéologue musical spécialiste des bacs de soldes les plus improbables et amasseur de bizarreries musicales depuis 1977. Et comme dirait FL qui n'a bien sur jamais acheté un seul disque neuf de sa vie
Avatar de l’utilisateur
Punker paname
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2207
Inscription: 02 Jan 2016, 09:52

Re: Vos albums de Rock Francais qui vous ont le plus marqué

Messagepar Danzik » 16 Mai 2019, 20:38

1er album "Dog's Brother" de Still Life (1988) évoqué dans Curiosités Vinyles : search.php?keywords=Still+Life&t=141&sf=msgonly En regardant la pochette tu devines qu'il s'y passe quelque chose... promesse tenue !!! :chapeau:

Un superbe album (for me) sous influence des 70's. Pas mécontent de te surprendre, je conseille fortement le skeud (il y d'autres LP's) : une belle découverte à son écoute (j'attend que tu le dégote et d'avoir ton avis) :)


Un extrait du LP (9 titres) pour vous faire une idée : "Sunlight moves" (P. Barbolin) :cool:
Fichiers joints
21_02.mp3
(9.85 Mio) Téléchargé 2 fois
Dernière édition par Danzik le 17 Mai 2019, 12:25, édité 2 fois.
Le Grand Bazar Vinylique des 45 tours SP's & EP's : "Elle est pas électrique ta guitare... c'est une vieille, elle est encore à vapeur !" Dupont et Pondu (1964) - C.V. viewtopic.php?f=31&t=141
Avatar de l’utilisateur
Danzik
♪♪♪♪♪
 
Messages: 6150
Inscription: 04 Fév 2013, 11:20
Localisation: Zanzibar

Re: Vos albums de Rock Francais qui vous ont le plus marqué

Messagepar Plôm » 16 Mai 2019, 20:49

Je viens de passer en revue les pages de ce thread et j'en vois pas mal que je ne connais pas.
Merci pour vos propositions :

J'ajoute ceux-ci :

Image



Image



Image
M. Drucker : "il faut dire que tu es bien entouré"
J. Hallyday : "Oui, c'est vrai que j'ai su m'accompagner des meilleurs musiciens internationales"
MD : "Naux !"
JH : "Si !"
Avatar de l’utilisateur
Plôm
♪♪♪♪♪
 
Messages: 3275
Inscription: 03 Fév 2013, 23:25
Localisation: Ici, les Moulinex

Re: Vos albums de Rock Francais qui vous ont le plus marqué

Messagepar Punker paname » 17 Mai 2019, 11:19

Nouvelle série

Le Maxi et mini Album de Flo P'Tit Mec sorti chez Spalax en 1983 de la bonne New Wawe avec des coté Pop

Image

Le second Album des Toulousains de Dau Al Set Less Than Six sorti sur Negative Records en 1985 entre Punk rock et Post Punk

Image

Le second Album des Lyonnais de Haine Brigade Sauvages sorti sur Bébé Rose Productions ‎ Anarcho Punk et Rock Alternatif Do It Yourself aux paroles très engagées

Image

Le seul et unique Album des Normands des The Kids Bad Behaviour sorti en 1989 sur GMG records un excellent groupe sonnant entre Punk 77 et Rock Garage, des potes des Dogs d'ailleurs, puisque Dominique Laboubée à joué les parties d'Harmonica sur Jump Baby Jump le dernier morceau de la face B, je ne sais pas si Danzik connait mais c'est tout a fait dans le genre de Rock Français qu'il aime bien

http://psych.park.pagesperso-orange.fr/bnpages/kids.html

Image
Archéologue musical spécialiste des bacs de soldes les plus improbables et amasseur de bizarreries musicales depuis 1977. Et comme dirait FL qui n'a bien sur jamais acheté un seul disque neuf de sa vie
Avatar de l’utilisateur
Punker paname
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2207
Inscription: 02 Jan 2016, 09:52

Re: Vos albums de Rock Francais qui vous ont le plus marqué

Messagepar Dark Pink » 17 Mai 2019, 12:27

Je disais précédemment qu'il y avait des groupes que je connais parmi tous ces relatifs inconnus mais plus le sujet grossit, plus je me rends compte que je n'en connais pas la majorité :))

Pour te répondre, Aldaran, sur l'accueil de la presse, je vais rechercher mes canards de l'époque et te dire des trucs précis. Le premeir album, si mes souvenirs sont bons, était plutôt bien perçu. C'est avec le deuxième que ça se gâte. Le voilà justement:

Image


Celui-là, on peut dire qu’on l’attendait ne serait-ce que pour remplacer le premier qui était usé : face A, face B, face A, face B … Le vinyl, c’est beau mais ça s’use vite ; en même temps, on les reconnaît aux craquements. Au début ça amuse et c’est pratique pour les blind tests mais ensuite ça énerve et ça gâche le plaisir.
J’aimerais avoir assez de sous pour en acheter deux d’un coup, un de remplacement quand le diamant aura fini de creuser irrémédiablement le sillon du premier. Mais je pense que ça va être comme d’hab’ : on aura juste de quoi en acheter un, on pourra pas l’économiser, on fera une cassette pleine de souffle et on l’écoutera en reconstituant dans la tête le vrai son d’origine. Le dolby n’est pas encore surround, il n’est que réducteur de bruit et réducteur est un terme qui lui va bien : le son est tout ratatiné, adieu les graves et les aigus, un peu comme le fantôme du disque de départ.

Revenons à Starshooter. Ce disque on est allés l’acheter exprès, le jour de sa sortie ou presque. On avait même pas les ronds pour en acheter un (ya des mois comme ça) alors la grosse étiquette avec le prix qui emporte une partie de la pochette quand on la retire nous fout les boules d’entrée mais la pochette nous fait marrer autant que la première : ya qu’eux pour faire un truc pareil, prendre l’air idiot et s’habiller en Ken posant avec des Barbies. Ya encore une maxime : « Cette année, la jeunesse sera intelligente et sexy ». Cette année seulement ? On se marre ! Ca me rappelle, dans une fête politique, ce petit mec fan des Stranglers qui gueulait vers la chanteuse qui précédait ses idoles sur scène et qu’il trouvait mièvre : « L’amour est une illusion des années 70 ! » Alors comme ça, tout a commencé hier (et encore) et si ça a commencé plus tôt, on veut pas s’en souvenir.
C’est bien ce que dit « Nouvelle vague » qui ouvre l’album : « C’est la nouvelle vague, sans paradis artificiel, sans illusion superficielle, sans mémoire ». Pour amnésiques qu’ils veulent être, les Starshooter piochent dans des racines qui fleurtent avec les années 50 et le « di di di dou, di di di dou, di di di dou, di di di dou wap wap, dou wap, wap » ramène à une époque où ils ne devaient pas être vieux.
Ca m’aide bien, moi qui gratouille avec des potes dans ma cave, si Kent dit qu’on est pas obligés de faire acte d’allégeance pour se servir dans le répertoire, on va pas se gêner, et ça c’est rock, non ?

Le feu d’artifice du disque, c’est « Ma vie c’est du cinéma ». Plus de six minutes de bonheur intelligent (Tiens ! Ya plus qu’à être sexy !) Il explique tout, pourquoi il fait du rock, les sacrifices et les rêves que ça représente, sa hargne et la revanche qu’il prend. C’est un manifeste jouissif où Kent « lâche le morceau » : son « père » s’appelait Cochran ! La mémoire lui revient : « Je préfère me souvenir que de devoir supporter un vieux rocker vivant sur son passé qui m’empêche de me faire écouter ». L’épisode Get baque devient totalement compréhensible : Ses tontons s’appelaient Lennon & McCartney mais il est hors de question qu’ils monopolisent la sono, yen a d’autres qu’ont des trucs à brailler !

On lit dans les journaux que certains concerts se passent mal et qu’un soir Phil sort de scène blessé par une canette de bière lancée par un spectateur. Les cons ! Ils gueulent contre la dérive « varièt’ » du groupe qu’ils sentent dans cet album voire la trahison à la cause du rock. D’abord le rock, c’est pas une cause, c’est une musique libre, on en fait ce qu’on veut, c’est la règle de base. Et le public lui aussi fait ce qu’il veut : si ça lui plaît pas, il écoute pas, personne le force.
« Ya du synthé, dans ta chanson préférée du disque ! »(ma vie c’est du cinéma) me lance comme preuve de mon erreur un copain plus jeune. Ouais, c’est vrai, et on aurait pu s’en passer, mais sur scène, il a disparu le synthé, et l’énergie du groupe est encore là et de plus belle. Les connards idiots, ils vont au concert pour lancer des canettes sur le groupe, ils n’ont qu’à pas y aller !

Je voudrais bien y aller, moi, mais j’ai pas assez de ronds pour payer ma place. Ce qui me console, c’est que mon fils qui est tout bébé écoute le disque avec attention et manifeste de plaisir quand résonnent les premières notes de « Congas et Maracas », du coup on danse tous les trois, parents et moufflet dans les bras, en braillant le « Ouh ouh ouh ouh ouh ouh » du refrain. Si les lanceurs de canettes ne trouvent pas ça rock, je les emmerde. Eh ! les intégristes ! vous les avez écoutées les paroles de cette chanson ? Vous les avez écoutées mais pas comprises, c’est ça ! C’est trop intelligent pour vous cette histoire du technicien de surface licencié qui envoie tout péter pour flamber. Vous n’avez pas compris les mots choisis un par un et qui font mouche à chaque fois, c’est bien simple, Kent, il pourrait la chanter à capella cette chanson, elle est rock rien que par les mots choisis et leur enchaînement.
Les grands courageux planqués dans la foule n’ont pas de souci de porte monnaie, ils n’ont jamais passé de week-end à se faire chier faute de blé et ils n’aiment pas la chanson qui raconte cette galère hebdomadaire.
L’album s’appelle « Mode » et il en parle. Le slow, c’est encore un truc de fauché le slow, ya qu ‘au corps à corps qu’on peut tenter de compenser les signes extérieurs de richesse qui dispensent de slow, le slow, donc, raconte la compassion de Kent pour les filles « trop jolies pour aimer ». C’est un peu tordu comme façon de draguer : « Il n’y a que moi qui comprenne ta détresse d’être trop belle » mais c’est sans doute efficace. Et c’est rock ! De mettre un slow sur un disque ! Ca aide le prolo ! C’est vrai, j’oubliais, quand on peut se permettre d’aller à un concert pour lancer une canette qu’on a pas bue jusqu’au bout, on est pas un prolo.
Reste qu’il ne faut certainement pas dire à une nana comme compliment pour son look : « Je suis comme ton père devant sa télé, c’est très bien comme ça ». L’image du paternel bedonnant et l’œil vitreux, la canette (encore elle !) à la main hypnotisé par des variétés pouraves est pour le moins peu sexy. Mais c’est un cri d’amour, « c’est son speed, l’amour ! », à toutes les nanas du moment.
C’est l’histoire de Loukoum qui vous pose un problème ? Pourtant, elle profite du système du tiroir caisse. Elle ruse trop, c’est ça ! Elle paye de sa personne, elle.
Il n’y a que « Radio paradis » qui soit varièt’. Mais avouez que sur un album de « Au bonheur des dames » elle ferait rire !

Plus tard, les journaux font état de l’attitude du groupe qui a réussi à pacifier les concerts en arrêtant tout en cas de projection et en faisant bloc et front aux lanceurs devant la scène. Courageux, les mecs ! Péteux, les lanceurs !

Vraiment, Starshooter n’a pas « trahi », il est toujours de votre côté et c’est pas parce-qu’il se moque ou qu’il provoque (c’est rock aussi la provoc’) que vous devez les sentir hautains. Leur vie « c’est du cinéma » et ils nous en font profiter un peu comme mon pote Ludo qui allait voir des films avec ses parents et qui me les racontait le lendemain. Quand on jouait aux cow-boys, il plaçait des répliques des westerns qu’il avait vus, la classe !

Ma femme me demande : « Tu crois qu’ils se rendent compte qu’ils font un peu partie de notre vie ? » C’est vrai qu’on en parle un peu comme des potes et la gouaille lyonnaise nous est devenue familière et agréable à nous les parigots, on essaye d’imiter Kent : « J’avais l’air de kwouaa, laaa, face à une fille keum ça ». On aime bien aussi Téléphone mais Starshooter c’est notre groupe à nous, il nous cause et si Kent étouffe moins, comme le son de ce deuxième disque, nous sommes contents pour lui, comme pour un copain. « Je suis pas sûr qu’ils se rendent compte de « l’intimité » qu’on a avec eux vu qu’eux ils n’ont pas la même avec nous mais ils ont été fans eux aussi et ya pas si longtemps, alors… » On a le même âge qu’eux et on est pas du genre à aller leur arracher leur liquette mais on met le poster contenu dans le disque su la porte du couloir et on ne le retirera qu’une quinzaine d’années plus tard quand le temps et les tailles successives pour cause de punaises assassines l’auront définitivement détruit.

On n’en est pas encore là. On se dit qu’on va économiser pour enfin les voir live et on est vachement contents d’être presque sûrs que l’aventure va continuer. Qui n’a jamais joué de la guitare seul devant une glace en prenant des poses de rockeur ou rockeuse n’a qu’à essayer, il ou elle comprendra.

A suivre
Dernière édition par Dark Pink le 17 Mai 2019, 14:09, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 3477
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

PrécédenteSuivante

Retourner vers Rock français / Chanson francophone

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités