Obladi Oblada :ne tirez pas sur le pianiste !

Beatles, Rolling Stones, Led Zeppelin, Pink Floyd, The Who...

Re: Obladi Oblada :ne tirez pas sur le pianiste !

Messagepar RRRouliane » 24 Oct 2017, 21:19

Oh de là à rapprocher ça du classique, il y a un pas que je serais tout de même réticent à franchir... Bon, OK la flûte ténor donne vaguement cette coloration.

Mais souvenons-nous que "Not A Second Time" sur "With The Beatles" (1963), se voyait déjà loué pour ses cadences éoliennes, comparées par William Mann de The Times, qui n'hésita pas à le comparer au « Chant De La Terre » de Gustav Malher ... 0-)

Pour moi la première incursion des quatre affreux dans le champ du classique, c'est avec "Eleanor Rigby" et c'est uniquement le fait des arrangements de Mike Leander, parce que sinon, joué par un groupe de rock, ça donne par exemple la version (excellente) des australiens de Zoot...
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1113
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: Obladi Oblada :ne tirez pas sur le pianiste !

Messagepar peekaboo » 24 Oct 2017, 21:47

Oui, tu as raison de préciser. Je voulais plutôt dire l'utilisation d'un instrument sortant de la sphère pop, et habituellement dévoué au classique ( quoi qu'aussi au jazz pour la flûte traversière, il me semble avec au moins Eric Dolphy ).
je reformule donc : 1er de leur morceau avec un instrument sortant de la sphère popo- rock , non ?
Qui avait déjà fait ce genre d'écart, avant 65 inclus ? (en excluant le piano , instrument mixte au jazz, classique et rock; voire le violon que ça m'étonnerai que jamais utilisé avant 65, non ? ...)
peekaboo
 

Re: Obladi Oblada :ne tirez pas sur le pianiste !

Messagepar RRRouliane » 25 Oct 2017, 07:04

Je pensais bien à ça, par exemple, très joli hautbois.
Vidéo cachée: Afficher
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1113
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: Obladi Oblada :ne tirez pas sur le pianiste !

Messagepar RRRouliane » 25 Oct 2017, 07:21

Et l'on peut aller chercher aussi sur la seconde face de "Beach Boys Today" (janvier 1965), je pense au morceau "Kiss Me Baby" mais il doit y en avoir d'autres, le clavecin sur "When I Grow Up To Be A Man"... Il faut du coup aller voir aussi chez Spector, Hazlewood, Bacharach, mais on sort déjà un peu du domaine... :mouais:
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1113
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: Obladi Oblada :ne tirez pas sur le pianiste !

Messagepar gillesmon » 25 Oct 2017, 16:56

qui a tiré sur Fats ? Dead...

Avatar de l’utilisateur
gillesmon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 3582
Inscription: 04 Fév 2013, 12:59

Re: Obladi Oblada :ne tirez pas sur le pianiste !

Messagepar Roberto Del Corazõn » 25 Oct 2017, 17:51

RRRouliane a écrit:Pour moi la première incursion des quatre affreux dans le champ du classique, c'est avec "Eleanor Rigby" et c'est uniquement le fait des arrangements de Mike Leander, parce que sinon, joué par un groupe de rock, ça donne par exemple la version (excellente) des australiens de Zoot...


Ça peut aussi donner cette version par les Drastic Measures, groupe canadien méconnu et plutôt bon :

Vidéo cachée: Afficher
Avatar de l’utilisateur
Roberto Del Corazõn
♪♪♪
 
Messages: 300
Inscription: 28 Aoû 2017, 20:23

Re: Obladi Oblada :ne tirez pas sur le pianiste !

Messagepar Algernon » 28 Oct 2017, 14:48

J'adore !

Vidéo cachée: Afficher
Dernière édition par Algernon le 29 Oct 2017, 22:10, édité 1 fois.
Il est parfaitement superflu de connaître les choses dont on parle. Je dirais même que la sincérité en général dénote un certain manque d'imagination.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18337
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Obladi Oblada :ne tirez pas sur le pianiste !

Messagepar Dark Pink » 29 Oct 2017, 10:08

Une chanson terrible...
Mais c'est rarement gai le dimanche matin, non ?
Véronique Sanson. Elle fait du bien quand même, c'est dingue :)
Vidéo cachée: Afficher
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 3264
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: Obladi Oblada :ne tirez pas sur le pianiste !

Messagepar Winsterhand » 29 Oct 2017, 11:41

RRRouliane a écrit:Pour rebondir sur une idée avancée avec prudence sur un autre topic, "Rubber Soul" emmène les Beatles sur un certain terrain progressiste, c'est-à-dire qu'ils y conçoivent leur musique dans le souci d'une cohérence à l'échelle de l'album entier, avec des préoccupations universalistes, une ouverture à la fois sur le monde et sur eux-même qui font que leur production à ce moment-là est vouée à rompre avec leur travail passé, quand ils n'étaient que des artistes pop. Ce qui n'oblige pas à jeter ce travail passé aux orties, loin de là, cela reste de la très bonne musique pop. :mouais:


Oui ! Un bon moyen de s'en rendre compte, c'est de comparer ce qu'ils faisaient en 63-65 avec leurs contemporains que la postérité ne retiendra sans doute que pour un hit ou deux : Gerry & the Pacemakers, les Dave Clark Five, Dave Dee &c., les Merseybeats et les autres. Les Beatles étaient déjà une classe au-dessus, ne serait-ce qu'en pourcentage de remplissage sur leurs albums.
Avatar de l’utilisateur
Winsterhand
♪♪♪♪
 
Messages: 677
Inscription: 03 Fév 2013, 19:08
Localisation: Aggliæ

Re: Obladi Oblada :ne tirez pas sur le pianiste !

Messagepar Dark Pink » 29 Oct 2017, 12:18

Désolé pour mon post hors sujet ci-dessus, j'avais oublié qu'il fallait des chansons d'avant 68 :-( A mettre sur le compte du blues du dimanche matin.
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 3264
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: Obladi Oblada :ne tirez pas sur le pianiste !

Messagepar RRRouliane » 29 Oct 2017, 21:54

Winsterhand a écrit:
RRRouliane a écrit:Pour rebondir sur une idée avancée avec prudence sur un autre topic, "Rubber Soul" emmène les Beatles sur un certain terrain progressiste, c'est-à-dire qu'ils y conçoivent leur musique dans le souci d'une cohérence à l'échelle de l'album entier, avec des préoccupations universalistes, une ouverture à la fois sur le monde et sur eux-même qui font que leur production à ce moment-là est vouée à rompre avec leur travail passé, quand ils n'étaient que des artistes pop. Ce qui n'oblige pas à jeter ce travail passé aux orties, loin de là, cela reste de la très bonne musique pop. :mouais:


Oui ! Un bon moyen de s'en rendre compte, c'est de comparer ce qu'ils faisaient en 63-65 avec leurs contemporains que la postérité ne retiendra sans doute que pour un hit ou deux : Gerry & the Pacemakers, les Dave Clark Five, Dave Dee &c., les Merseybeats et les autres. Les Beatles étaient déjà une classe au-dessus, ne serait-ce qu'en pourcentage de remplissage sur leurs albums.
La période 63-65 reste un mystère pour moi, je ne dirais pas qu'ils étaient meilleurs que les autres, mais ce qu'ils faisaient possédaient une qualité universaliste, qui réussissait à fédérer, à faire école, à créer un enthousiasme particulier, et que l'on ne vienne pas me dire que c'est parce qu'ils avaient un meilleur attaché de presse que les autres.
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1113
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: Obladi Oblada :ne tirez pas sur le pianiste !

Messagepar peekaboo » 29 Oct 2017, 23:24

De toutes façons qui était capable de composer l'intégralité d'un album avant 65, à part eux et Dylan ?
Les Beach Boys ...? :)
peekaboo
 

Re: Obladi Oblada :ne tirez pas sur le pianiste !

Messagepar peekaboo » 30 Oct 2017, 20:07

RRRouliane a écrit:La période 63-65 reste un mystère pour moi, je ne dirais pas qu'ils étaient meilleurs que les autres, mais ce qu'ils faisaient possédaient une qualité universaliste, qui réussissait à fédérer, à faire école, à créer un enthousiasme particulier, et que l'on ne vienne pas me dire que c'est parce qu'ils avaient un meilleur attaché de presse que les autres.


En 64, ils enfonçaient tout le monde avec un album comme A hard days night; sans même parler de Beatles For Sale , sorti la même année !
Et 2 albums encore en 63 ou la pop moderne était en train de se créer. Il y avait quoi, en 63, du niveau d'un morceau comme All my loving , en matière de pop ?
En 63 les autres ramaient , derrière, déjà pour essayer d'exister puis en 64 pour sortir de leurs influences.
En 64, il n'y a guère eu que les Kinks , avec un morceau comme You really got me , pour arriver à leur hauteur, en matière d'innovation, voire même pourquoi pas les dépasser. Mais un seul morceau c'est peu, quand même, non ? ( à moins que j'en oublie :)
peekaboo
 

Précédente

Retourner vers Les groupes célèbres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité