Derniers films que vous avez vus

Films, DVD, séries, petit ou grand écran... Que ce soit en lien ou non avec la musique.

Re: Derniers films que vous avez vus

Messagepar francisl » 04 Juin 2019, 17:43

nunu a écrit:
francisl a écrit:
nunu a écrit:Vous etes pas regardant sur le scénario, vous avez pas peur de la violence, vous aimez posé votre cerveau quand vous rentrez dans la salle de cinéma, vous aimez quand ya des guns (mais ya pas de zombies) et quand ça bute du mec au kilomètres pendant 2 h. Oui

Ben aller voir John Wick 3


Est ce qu'il faut obligatoirement vu les volets précédents pour comprendre ce qu'il se passe ?

Les films commencent la oui se termine le précédent donc oui il vaut mieux


N’ayant pas vraiment internet et les films étant déjà empruntés à ma médiathèque, je suis allé voir le film sans avoir vu les précédents. J’ai bien aimé, et aussi retrouver un acteur de The Raid, le petit asiatique avec qui il se bat. Les autres films je les verrai...
francisl
♪♪♪♪
 
Messages: 515
Inscription: 26 Avr 2016, 08:40

Re: Derniers films que vous avez vus

Messagepar nunu » 04 Juin 2019, 17:54

4 films prévu cette semaine

Piranhas : film italien tiré d'un bouquin de l'auteur de Gomorra
Ma : J'aime bien Octavia Spencer et puis bon ça doit pas demander a reflehcir
X-Men : obligé j'ai vu tous les autres, fan des X-Men de longue date
Parasite : prévu d'aller le voir bien avant qu'il ait la palme, tout ce qui coréen et dans mon style je vais voir au cinema
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 12235
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: Derniers films que vous avez vus

Messagepar Cooltrane » 05 Juin 2019, 17:24

Double shot avec la compagne le w-e précédent


Son choix:
Sybil: Deuxième collaboration entre la réalisatrice Justine Triet et l'actrice en vogue Virginie Effira, après l'assez moyen "Faut Pas Lui Dire". Après la comédie gentille, on passe ici à un drame psychologique (psychiatrique serait sans doute plus juste), à propos d'une psychanalyste qui met sa carrière partiellement en pause pour reprendre celle d'écrivaine. Rien de bien incroyable, sauf qu'elle commet un gros impair en utilisant l'histoire d'une des deux patientes qu'elle a gardé pour son roman. Du coup, la voilà plongée dans le milieu du cinéma entre une réalisatrice (encore) son mec d'acteur principale et l'actrice-maitresse enceinte et patiente de la psy… Vous n'avez rien compris?? Ce n'est pas grave, vous vous y perdrez dans les multiples flashbacks et autres invraisemblances du scénario, manifestement pondu à la hâte pour faire un autobus de véhicule à Effira et Exarchopoulos. Un film fait par des femmes et pour des femmes, et vu principalement par des femmes, les rares "victimes" mâles étant sans doute forcées d'accompagner leur moitié. Ceux-ci seront +/- récompensé par une belle scène de cul où Effira n'hésite pas à nous montrer à quel point elle est fière de sa plastique, mais pour le plus grand (bon, ok, moyen) bonheur de ces messieurs. Il n'y aura pas grand-chose de plus pour eux, par contre.
Nonobstant l'histoire, ces dames jouent bien leurs crises de nerfs et de mi- vies, et pour un peu, on s'y croirait, sauf que voir ce genre de film sur grand écran me semble un grand honneur, alors que le petit (chez vous) fera très bien l'affaire dans un an. Bon, vous l'aurez compris, ce "truc" assez invraisemblable sera applaudi par les féministes et les hommes fermeront leur g…. de peur de se faire traiter de misogynie. 6/10, sinon, je serais un gros macho pour l'année à venir

Mon choix:
Temblores: Tremblements (Guatemala) 2è œuvre du réalisateur guatémaltèque, mais ici, au lieu de se filmer les amérindiens Mayas (le bas de la société), et il s'attaque plutôt à l'autre extrémité de cette société inégale et plutôt franchement sordide: les aristos et classe supérieure. Plus que la classe dominante, Bustamente s'attaque surtout à cet horrible clergé (une secte évangélique qui connaît un tel succès qu'elle détrône l'église catho) qui dirige quasi tout le pays et mène le par le bout du nez les dirigeants. U nom d'n amour pour dieu, les victimes (mal récompensées sont impitoyablement réprimées dans leur vies privée, y compris jusqu'au plus profond de leur lit. Pour preuve, le reproche fait à une bourgeoise de ne pas faire de fellation à son mari, raison pour laquelle il aurait "viré de bord". Evidemment, les activistes LBGT y trouveront leurs friandises dénonciatrices habituelles, mais c'est l'ensemble de la population qui est visée par les fachos religieux guatémaltèques, pas juste les gays. Car contrairement au clergé traditionnel, les femmes tiennent un rôle prépondérant dans ces alternatives, mais pas moins sordides que celles de leurs coreligionnaires masculins, Bustamente en veut pour preuve la directrice du camp de redressement des déviances.

Contrairement à Ixcanul (Volcan), on voit peut du pays (action concentrée principalement à la ville et à la prison), mais le rythme du scénario est tout de même bien plus intéressant, mais tout aussi déprimant, dans ce pays presque grotesque tellement "dieu" et ses adorateurs premiers sont ignobles, à un point de se demander quelle est la part de fiction dans ce documentaire, plutôt que la part de réalité dans cette fiction. Déprimant, mais instructif, et encore plus un brulot pour les athées que les activistes LGBT(AZ). 7/10, principalement pour le coté documentaire.
Ma collection de disque a décuplé en passant des musiciens drogués aux musiciens fou-toqués
Avatar de l’utilisateur
Cooltrane
♪♪♪♪
 
Messages: 602
Inscription: 07 Fév 2013, 18:00
Localisation: Chez les exilés fiscaux français

Re: Derniers films que vous avez vus

Messagepar Roulie » 05 Juin 2019, 17:51

Cooltrane a écrit:Sybil:
[...]
Bon, vous l'aurez compris, ce "truc" assez invraisemblable sera applaudi par les féministes et les hommes fermeront leur g…. de peur de se faire traiter de misogynie. 6/10, sinon, je serais un gros macho pour l'année à venir.

Euh, je suis vraiment pas sûr de ça. C'est pas une question de féministe ou de machisme, c'est juste que ce film, bah c'est un peu nul quand même.
Y'a toute une histoire alambiquée et pas bien intéressante, avec des personnages sans empathie (clairement, en tant que spectateur on se fout tout du long de ce qu'il se passe), ça reste dans une sorte d'entre-soi et puis comme tu dis c'est assez invraisemblable.
Avatar de l’utilisateur
Roulie
♪♪♪♪♪
 
Messages: 3468
Inscription: 27 Jan 2015, 12:44
Localisation: Rijsel

Re: Derniers films que vous avez vus

Messagepar Algernon » 05 Juin 2019, 18:05

Si vous vous tapiez des flims avec des guns et des zombies, vous vous prendriez moins le chou. :9qva:
Keep on schtroumpfing - Il faut survivre avec son temps.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 20062
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Derniers films que vous avez vus

Messagepar nunu » 05 Juin 2019, 18:37

Vu Pirahas cet apres midi, un film italien. J'étais tout seul dans la salle.

Tiré d'un bouquin de Roberto Saviano auteur de Gommora. Une bande de jeunes devient les caids du quartier sur fond de mafia, de trafic et de racket en tout genre. Par contre j'ai pas aimé la fin, peut etre parce que justement ya pas de fin. Ca finit tres abruptement.
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 12235
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: Derniers films que vous avez vus

Messagepar nunu » 05 Juin 2019, 19:42



Je viens de voir ça a l'instant, SOldier Boy, le film le plus court du monde ,il dure 7 secondes
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 12235
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: Derniers films que vous avez vus

Messagepar Piranha » 06 Juin 2019, 00:23

nunu a écrit:

Je viens de voir ça a l'instant, SOldier Boy, le film le plus court du monde ,il dure 7 secondes


J'ai bien aimé la scène des retrouvailles :cool:
Avatar de l’utilisateur
Piranha
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4368
Inscription: 04 Fév 2013, 02:34

Re: Derniers films que vous avez vus

Messagepar Cooltrane » 06 Juin 2019, 10:34

Double-shot de ce dernier w-e:

Son choix:
Dolor y Gloria: Tout Sur Mon Almodovar Au Bord De La Crise de Nerfs. Le grand retour de Almo qui nous refait du Dovar, c'est-à-dire du cinoche espagnol sous tension. Une auto-fiction-graphie partielle du Pedro qui met en scène son propre personnage en pleine crise physique, morale, créatrice, passionnelle, fessière … e tutti quanti. Arrivé au début de la 60-aine en piteux état (un dos qui le paralyse), notre héro devenu inactif (mais pas sans emploi, vu sa gloire) se voit proposer de commenter une projection d'une ancienne œuvre restaurée, mais fait de la résistance parce que l'acteur de l'époque et lui sont en bisbrouille depuis sa sortie il y a 32 ans. Du coup, il reprend contact avec le bisbrouilleur-bisbrouillé et malgré les tensions, les contacts reprennent passant de l'accalmie à la tempête en moins de temps qu'il faut pour le dire – et l'écrire. Plongée dans les effluves d'alcool et autres drogues, les femmes, les égos et sentiments (parfois troubles), insécurités de toutes sortes, mais aussi une renaissante inspiration dans un texte, que sin ancien ennemi s'empressera de porter sur scène et de confronter l'homme à son passé, ainsi que de réunir d'anciennes connaissances, ce qui semble renverser la spirale infernale.
Bien qu'en grand à l'affiche, les deux monstres sacrés du ciné hispanique ne se rencontrent pas à l'écran, puisque la belle Pénélope joue la mère du sexagénaire Banderas, alors gamin. Celle-ci rayonne à l'écran; comme elle rayonne dans le cœur de Salvador, qui ne se remet pas de sa disparition et décline depuis. Bref, Almo avait surtout le besoin de passer à confesse et de nous exposer toutes ses petites vicissitudes parfois narcissique, mais souvent fort exhibitionniste. Pedro, on ne t'en demandait pas tant, car c'est un peu trop glauque tes névroses, mais il faut reconnaître que ta jeunesse dans les cavernes troglodytes de La Mancha sous le règne franquiste te semble bien idyllique. 8/10

Mon choix:
La Chute de l' Empire Américain: Le retour de l'immense Denys Arcand, avec un film dont le titre est trop proche du film qui l'a lancé il y a 35 ans (déjà), même si certains y voient (DA y compris) une forme de séquelle spirituelle. Rien à voir avec un remake tourné aujourd'hui, on a plutôt à faire dans le banditisme (parfois involontaire) et la criminalité fiscale, le capitalisme triomphant, l'amoralité de l'état et surtout un constat de faillite que le grand Denys nous expose avec sa verve habituelle. Un hold-up sur les recettes de la criminalité organisée tourne mal et le flouze tombe 'accidentellement" dans les mains d'un livreur intellectuel (licencié en philo), mais un peu loser dans la vie, perdu dans ses causes humanitaires sociales et locales. La Peau-lisse comprend vite le truc mais ne parvient pas à retrouver le tout rapidement, car le citoyen modèle sans histoire joint ses forces à une call-girl et un ancien repris de justice récemment libéré après avoir suivi des formations sur les finances. Outre la belle Maxim Roy en fliquette, la superbe Maripier en pute de luxe, on suit Landry, qui vient de se faire larguer par la non-moins-belle Paquin-Béchard, mais aussi Girard en repris de justice en délit de justesse pour former un trio improbable poursuivit par un duo policier très probable (mais assez impuissant) et une kyrielle de loubards d'opérette, le tout sur un fond de misère bien réelle montréalaise.
Impossible de se tromper, on est bien dans une film dont les Arcann(d)es sont tellement classique du Denys, que l'on a l'impression de recroiser des personnages de ses films précédents (ce ne sera pas le cas cette fois-ci). Comme à chaque fois, le scénario est volontairement peu crédible, mais les dialogues sont très soignés et parfois saignant (la tirade sur les grands écrivains déséquilibrés est hilarante) et sonnent justes, lucides et clairvoyants, mais avec un cynisme proche de la désespérance tout en se voulant dénonciatrice. Bref, on est en plein cabotinage habituel de Arcand, souvent plus proche d'un documentaire fictionnel que d'une fiction réaliste, mais vous l'aurez compris, votre serviteur est un client fidèle. Vu son âge et son rythme de production, ce film pourrait être son testament final. 8.5/10
Ma collection de disque a décuplé en passant des musiciens drogués aux musiciens fou-toqués
Avatar de l’utilisateur
Cooltrane
♪♪♪♪
 
Messages: 602
Inscription: 07 Fév 2013, 18:00
Localisation: Chez les exilés fiscaux français

Re: Derniers films que vous avez vus

Messagepar Cooltrane » 07 Juin 2019, 14:53

Roulie a écrit:
Cooltrane a écrit:Sybil:
[...]
Bon, vous l'aurez compris, ce "truc" assez invraisemblable sera applaudi par les féministes et les hommes fermeront leur g…. de peur de se faire traiter de misogynie. 6/10, sinon, je serais un gros macho pour l'année à venir.

Euh, je suis vraiment pas sûr de ça. C'est pas une question de féministe ou de machisme, c'est juste que ce film, bah c'est un peu nul quand même.
Y'a toute une histoire alambiquée et pas bien intéressante, avec des personnages sans empathie (clairement, en tant que spectateur on se fout tout du long de ce qu'il se passe), ça reste dans une sorte d'entre-soi et puis comme tu dis c'est assez invraisemblable.


çà, c'est un PdV typîquement masculin; mais les crocs-niqueuses belges ont écrit monts et merveilles (faut dire que le chauvinisme belge pour Effira est une spécialité féminine) sur le film.
Ma collection de disque a décuplé en passant des musiciens drogués aux musiciens fou-toqués
Avatar de l’utilisateur
Cooltrane
♪♪♪♪
 
Messages: 602
Inscription: 07 Fév 2013, 18:00
Localisation: Chez les exilés fiscaux français

Re: Derniers films que vous avez vus

Messagepar gillesmon » 08 Juin 2019, 00:19

Avant première de Deux Moi hier soir, le dernier Klapisch qui sortira en Septembre, il venait d'être monté la veille, avec Ana Giradot et François Civil, l'histoire de deux solitudes dans un Paris impersonnel, leurs séances chez le psy, leurs relations familiales....je ne veux pas spoiler car ce film risque de faire date. Patience....;-)
Avatar de l’utilisateur
gillesmon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 3754
Inscription: 04 Fév 2013, 12:59

Re: Derniers films que vous avez vus

Messagepar vox populi » 10 Juin 2019, 08:17

Image

Difficile de faire plus dérangé et plus génial que ce film.
Il y a tout dans cette oeuvre :
Un scénario incroyablement dérageant qui ose aller au bout de son délire
Une réalisation tout à fait personnelle, la naissance d'un grand cinéaste
Un rythme sans aucun temps mort puisque les deux heures passent comme une minute ..
Découvrez l'univers de vox
https://www.youtube.com/user/TheVox67

La chanson Francaise qui ne ressemble pas à du Cali
Avatar de l’utilisateur
vox populi
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1513
Inscription: 10 Jan 2013, 08:32

Re: Derniers films que vous avez vus

Messagepar nunu » 10 Juin 2019, 08:46

Un de ses films que j'aime le moins je pense Old Boy, souvent le cas avec les films survendus un peu partout, on est décu. Je préfère les deux autres volets de sa " Trilogie de la vengeance" : Sympathy for Mister Vengeance et Lady Vengeance.

Mais dans sa filmo j'ai un coup de coeur spécial c'est "je suis un cyborg",

Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 12235
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: Derniers films que vous avez vus

Messagepar vox populi » 13 Juin 2019, 09:19

Image

Le dernier X men
Je dois dire que j'ai adoré.
je trouve assez dingue que au final, Sony a mieux préservé l'esprit de la BD que Marvel lui même dans ses productions.
Les X men au départ il ne faut jamais oublié que c'est une double métaphore.
L'une est politique et anti raciste, anti maccarthyste aussi.
La seconde, celle qui moi me parlait le plus traitait des changements ressenties par un môme durant son adolescence.
Cette impression d'être une boule d’énergie et de ne pas trop savoir quoi en faire.
C'est ce versant des X men que ce film développe et de manière absolument magistrale de bout en bout.
J'ai toujours pensé qu'un bon film de divertissement pouvait être aussi profond qu'un film d'auteur et ce X men en est pour moi la preuve.
chapeau
Découvrez l'univers de vox
https://www.youtube.com/user/TheVox67

La chanson Francaise qui ne ressemble pas à du Cali
Avatar de l’utilisateur
vox populi
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1513
Inscription: 10 Jan 2013, 08:32

Précédente

Retourner vers Cinéma / Télévision / Séries télé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité