La littérature rock

Ce que vous aimez lire, ce que vous conseillez, que ce soit lié à la musique ou pas.

Re: La littérature rock

Messagepar Pablitta » 26 Mai 2018, 14:51

33rpm a écrit:En 74, le rock était souvent chiant, pataud ou grandiloquent. On peut comprendre cet engouement pour le disco, festif et insouciant. Ça m’a bien saoulé mais avec le recul, c’est marrant et il faut reconnaître que Cerrone avait du talent, dans son domaine.

C'est en tous points ce que je pense aussi. C'était une réponse populaire aux excès du rock progressif.
Mais encore aujourd'hui je reste incapable d'écouter du disco. Insupportable.
Ah si ! Un tire quand même : FLY ROBIN FLY des Silver Convention auquel je trouve un côté particulièrement hypnotique :
https://m.youtube.com/watch?v=RM72iWami9M
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 4050
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: La littérature rock

Messagepar harvest » 27 Mai 2018, 11:56

En 74 il sort quand même pléthore de disques qui sont excellents ! Certes le progressif tombait dans quelques excès mais nous réserve encore de bonnes surprises. Et puis Feelgood arrive en 75, Eddie & the Hot Rods, les punks bientôt (qui ne m'ont jamais vraiment intéressé, il est vrai) à l'exception de quelques uns. Et puis 77, Wire, Pere Ubu, XTC et surtout Suicide. y'avait de quoi faire plutôt que de se fader cette "musique" disco totalement fadasse, certes efficace pour bouger ses os sur le dance floor - et peut-être se prendre pour Travolta - :) musique d'ailleurs qui se résume le plus souvent à quelques gimmicks futés et une rythmique réduite aux temps forts - d'une pauvreté affligeante - sans parler qu'elle fut surtout la trahison de la grande musique noire et du funk en particulier. Enfin bref suffisait d'avoir les esgourdes ouvertes pour entendre ailleurs...
"Il y a des années où l'on a envie de ne rien faire" P-Barouh
Avatar de l’utilisateur
harvest
Modérateur
 
Messages: 3706
Inscription: 09 Jan 2013, 20:54

Re: La littérature rock

Messagepar Aldaran » 27 Mai 2018, 12:03

De mon côté, je trouve ça terrifiant.
Que l'on n'aime pas, je comprends.
Mais je ne peux m'empêcher, en voyant ce genre d'événement,
de penser aux livres que l'on a brûlés à diverses époques
pour, en gros, les mêmes raisons (la désapprobation). Et ça me terrifie.
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1800
Inscription: 07 Fév 2013, 21:01

Re: La littérature rock

Messagepar 33rpm » 27 Mai 2018, 12:44

Le disco n’a fait qu’une flambée qui a dû s’éteindre vers 79. Le punk et la new wave ont touché un autre public, qui lui aussi en avait marre des outrances du rock. Au passage, le punk n’est pas plus riche musicalement que le disco. Un accord, trois dans le meilleur des cas.

Wire, Suicide & co n’étaient pas une alternative pour ceux qui ont aimé Donna Summer. C’est autre chose. Et les deux ont pu se côtoyer. Chacun son trip. Et d’ailleurs, combien en France ont écouté Pink Flag en 77 ? Fallait être un poil branché, non ?
there ain't no alligators in Berkeley California, boys
Avatar de l’utilisateur
33rpm
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2269
Inscription: 08 Sep 2016, 18:50

Re: La littérature rock

Messagepar nunu » 27 Mai 2018, 14:16

Pareil le disco c'est pas ma tasse de thé a quelques exceptions, d'abord , la reine du Disco (et c'est pas Sheila), Donna Summer, la voix, les chansons, le duo Bellotte/Moroder. une classe énorme, des morceaux bétons, une poignée de disques géniaux. Et puis dans une moindre mesure, Chic, pour le duo Rodgers/Edwards. le reste tres peu pour moi
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 11101
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: La littérature rock

Messagepar boosty » 27 Mai 2018, 18:33

Vidéo cachée: Afficher


:oriez:
Image
Avatar de l’utilisateur
boosty
♪♪♪♪
 
Messages: 661
Inscription: 03 Fév 2013, 18:11
Localisation: au sud de nulle part

Re: La littérature rock

Messagepar Silence » 28 Mai 2018, 07:54

Hmmmm ... ça me gonfle le .... beat !
"Pour éviter tout débat sur les groupes d'aujourd'hui qui se sont fait piquer leurs idées dans les années 70, il est de rigueur de parler de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Silence
Modérateur
 
Messages: 3429
Inscription: 04 Fév 2013, 08:19
Localisation: Brest mêm'

Re: La littérature rock

Messagepar Algernon » 28 Mai 2018, 09:29

J'avais écouté cette émission de la Librairie francophone avec une interview de Marc Cerrone chez lui. Le maestro du disco semblait pas avoir le melon du tout, plutôt sympa (de mémoire).

https://www.franceinter.fr/emissions/la ... 2-mai-2018

Ah si ! Un tire quand même : FLY ROBIN FLY des Silver Convention auquel je trouve un côté particulièrement hypnotique :

J'ai adoré ce titre ('Fly Robin Fly') lorsqu'il est sorti. Un des très rares single disco que j'ai acheté. Même pas volé... :rollin:

Il est parfaitement superflu de connaître les choses dont on parle. Je dirais même que la sincérité en général dénote un certain manque d'imagination.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18281
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: La littérature rock

Messagepar Chien de feu » 28 Mai 2018, 09:54

Et ça , vous en pensez quoi ?

Du psychedelic disco :

Image



Ah ! Qu'il est doux de ne rien faire - Quand tout s'agite autour de nous !"

http://vapeurmauveproductions.fr/
Avatar de l’utilisateur
Chien de feu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4481
Inscription: 03 Fév 2013, 19:06
Localisation: La fin de la terre

Re: La littérature rock

Messagepar Algernon » 28 Mai 2018, 11:00

Encore plus meilleur ! (voir vidéo plus haut)

Il est parfaitement superflu de connaître les choses dont on parle. Je dirais même que la sincérité en général dénote un certain manque d'imagination.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18281
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: La littérature rock

Messagepar nunu » 11 Juin 2018, 16:14

MEs derniers achats :

Image

Image

Et aussi (et surtout)

Image

Elle sort en français dans deux jours, et elle m'attendra au magasin
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 11101
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: La littérature rock

Messagepar Pablitta » 12 Juin 2018, 14:33

Le cadeau que je viens d'avoir ! :bat:

Image

:bat: :bat: :bat: :bat:

(comme c'est chez Camion Blanc, j'espère que l'orthographe va pas me faire saigner des yeux :uhuhuh: Mais bon, il n'y en a pas eu tant que ça des bouquins en français sur Virgin Prunes donc je prendrai sur moi ...).

Je ferai un retour ici dès qu'il aura été lu :miam:
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 4050
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: La littérature rock

Messagepar Silence » 13 Juin 2018, 07:20

Il m'interesse aussi tiens !
"Pour éviter tout débat sur les groupes d'aujourd'hui qui se sont fait piquer leurs idées dans les années 70, il est de rigueur de parler de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Silence
Modérateur
 
Messages: 3429
Inscription: 04 Fév 2013, 08:19
Localisation: Brest mêm'

Re: La littérature rock

Messagepar Cooltrane » 13 Juin 2018, 10:21

Pablitta a écrit:
33rpm a écrit:En 74, le rock était souvent chiant, pataud ou grandiloquent. On peut comprendre cet engouement pour le disco, festif et insouciant. Ça m’a bien saoulé mais avec le recul, c’est marrant et il faut reconnaître que Cerrone avait du talent, dans son domaine.

C'est en tous points ce que je pense aussi. C'était une réponse populaire aux excès du rock progressif.
Mais encore aujourd'hui je reste incapable d'écouter du disco. Insupportable.
Ah si ! Un tire quand même : FLY ROBIN FLY des Silver Convention auquel je trouve un côté particulièrement hypnotique :
https://m.youtube.com/watch?v=RM72iWami9M


je dirais plutôt que le réponse serait le punk, bien plus que le disco, car ce dernier continue la décadence (en partie vestimentaire) commencée avec le glam, le funk et (dans une moindre mesure) le prog (je pense à Wakeman et ses capes ridicules)
En fait, certains groups disco étaient surtout des groups de killer fink (Chic, K&TG et EW&F, entre autres) et si t'écoutes bien Le Freak, c'est super complexe à jouer.

Ajd, si j'ai crié Disco Sucks comme bcp d'autres à l'époque, je préfère écouter à du disco d'époque (bon pas Donna Summer et son Giorgio Moroder), que d'écouter la plupart de la musique de bouite qui est sortis depuis
Ma collection de disque a décuplé en passant des musiciens drogués aux musiciens fou-toqués
Avatar de l’utilisateur
Cooltrane
♪♪♪
 
Messages: 495
Inscription: 07 Fév 2013, 18:00
Localisation: Chez les exilés fiscaux français

Re: La littérature rock

Messagepar Cooltrane » 13 Juin 2018, 10:31

nunu a écrit:MEs derniers achats :

Image



lu un trois jours, sans avoir besoin de réécouter les disques.... utile lecture, mais pas indispensable, àmha... Ils (CCR) n'ont jamais cadré avec l'esprit de Frisco, alors qu'ils auraient pu en être une pièce essentielle.

On retiendra surtout qu'ils se sont fait gravement arnaquer et que le seul qui ne s'en soit jamais remis, c'est le John Fogerty (bon, c'était surtout ses chansons à lui qui se sont faites subtilisées), mais il était aussi pas mal dans le genre dictateur du groupe (un peu comme Alvin Lee dans TYA)
Ma collection de disque a décuplé en passant des musiciens drogués aux musiciens fou-toqués
Avatar de l’utilisateur
Cooltrane
♪♪♪
 
Messages: 495
Inscription: 07 Fév 2013, 18:00
Localisation: Chez les exilés fiscaux français

PrécédenteSuivante

Retourner vers Livres / Magazines / BD

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité