concerts passes et futurs

Venez discuter ici de tout ce qui n'entre pas dans les autres catégories et concerne les années 60 et 70, de sujets divers mais musicaux.

Re: concerts passes et futurs

Messagepar RRRouliane » 02 Mar 2018, 10:24

J'ai écouté hier soir quelques extraits du dernier album de Ange, "Heureux", qui sort d'ici quelques jours, j'ai les places pour aller les voir au Mans le 15 mars prochain. Bon, je suis à peine mis en bouche par les inévitables jeux de mots bateau, "Ange-Heureux", "L'Heureux-Tour", etc, mais je suis curieux de voir ce que ça peut donner en concert, je ne les ai jamais vus live, même si à l'occasion de leur 50è anniversaire (ça laisse rêveur n'est-ce pas), j'aurais bien aimé les voir à l'époque des Arlequins...
French neo-kosmische soundskapes, psykedelik epiks, kinky pranks & ohm-made kollages.
[motto : "Je ne sais pas faire beau alors je fais étrange"]
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1032
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Pablitta » 07 Mar 2018, 13:02

Pas en vrai mais sur ARTE CONCERTS :

SPARKS à Berlin (en septembre dernier, je crois)
https://www.arte.tv/fr/videos/073465-00 ... ve-sparks/

Très bonnes réalisation et qualité, belle prestation : sobre mais étincelante (ben quoi ? c'est vrai).

Public constitué de fans hardcore et de hipsters qui se demandent un peu ce qu'ils font là (mais ils avaient dû lire dans leur Télérama local, que Sparks, c'était hygge).
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 3653
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Pablitta » 07 Mar 2018, 13:27

Toujours sur ARTE CONCERT :

BLACK SABBATH, The End of The End
Birmingham, février 2017. Dispo jusqu'au 12/ 03/ 2018.

https://www.arte.tv/fr/videos/078734-00 ... f-the-end/

Regardé le week-end dernier. Excellent !
C'est plus un documentaire mais avec pas mal de lives. Ca raconte la fin de la tournée d’adieu du groupe sur leurs terres d'origine.

Birmingham et sa banlieue ont vu naître un nombre ahurissant de personnalités marquantes. Rien que pour ce qui est des musiciens :
Ozzy Osbourne, Tony Iommi, Bill Ward, donc
Ali Campbell, chanteur chez UB40.
Denny Laine. Moody Blues, Wings
Mike Pinder, le mellotron des Moody Blues
Jeff Lynne, Roy Wood
Nick Mason, Steve Winwood, Chris Wood
John Taylor. Duran Duran
John Rostill. Bassiste des Shadows
Tous les Steel Pulse.
Etc.
Sans oublier Aaron "Cal" Leslie Cooper - chanteur chez Worlds Apart bien sûr :-))

Et je vous cause même pas de la ville voisine de Wolverhampton avec, entres autres, Slade.
D'ailleurs, Noddy Holder a son étoile dans une rue de Birmingham (la Birmingham Walk of Stars).
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 3653
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: concerts passes et futurs

Messagepar andy » 07 Mar 2018, 16:20

birmingham je vais découvrir la ville le 10 novembre pour la venue de blackberry smoke
andy
♪♪♪♪
 
Messages: 971
Inscription: 03 Fév 2013, 19:23

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Algernon » 07 Mar 2018, 16:43

Pablitta a écrit:Pas en vrai mais sur ARTE CONCERTS :

SPARKS à Berlin (en septembre dernier, je crois)
https://www.arte.tv/fr/videos/073465-00 ... ve-sparks/

Très bonnes réalisation et qualité, belle prestation : sobre mais étincelante (ben quoi ? c'est vrai).

Public constitué de fans hardcore et de hipsters qui se demandent un peu ce qu'ils font là (mais ils avaient dû lire dans leur Télérama local, que Sparks, c'était hygge).

L'art et la marinière. :9qva:
:pigkis:
Il est parfaitement superflu de connaître les choses dont on parle. Je dirais même que la sincérité en général dénote un certain manque d'imagination.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 17536
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Pablitta » 07 Mar 2018, 19:34

:)
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 3653
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Pablitta » 07 Mar 2018, 19:48

andy a écrit:birmingham je vais découvrir la ville le 10 novembre pour la venue de blackberry smoke

Ca se passera au Town Hall & Symphony Hall ? Si oui, belle salle !

On était allés voir le concert version symphonique de Steve Harley (fabuleux soit dit en passant. La beauté du THS n'y était pas pour rien) il y a environ 5 ans. Et on avait eu un coup de coeur pour cette ville.

Birmingham une ville industrieuse et dynamique : pas de petits coins campagnards mais de l’urbain, souvent sympa (mais pas forcément neuf ni nickel !).

Je te dis ce qu'on avait bien aimé, ça pourrait vous aider à faire des choix :
- Le Birmingham Museum & Art Gallery :
il possède la plus belle collection au monde d'art préraphaélite en exposition permanente (d’ailleurs Burne-Jones est de Birmingham ; perso je suis dingue des préraphaélites : dans cette galerie, j'ai marché sur des nuages)
- L'Ikon Gallery de Brindleyplace :
c'est l'un des hauts-lieux de l'art contemporain en Europe. Si on aime, ça vaut le coup d’y aller
- La galerie Saint-Paul :
un endroit génial pour les fans de musique, avec sa collection de pochettes d'albums signées (dans un quartier un peu paumé faut dire). Je ne sais pas si elle existe encore mais si oui, allez-y, vous allez adorer !

Après, beaucoup d’édifices religieux de valeur architecturale mais bon ... le gothique en briques rouges, faut aimer …

On mange bien et forcément très varié. Birmingham est la patrie britannique du Balti, un type de curry importé dans la ville au milieu des années 1970 par les communautés pakistanaises et du Cachemire, puis perfectionné par les chefs de Birmingham. Le Triangle Balti se situe à 3km au sud-est du centre-ville dans les quartiers de Sparkbrook, Balsall Heath et Moseley.
Mais on mange aussi super bien Chinois et Fish & Chips (essayer d’aller au Mash House sur Brindleyplace, à côté de l'Ikon Gallery).

Il y a aussi de quoi se faire plaisir en matière de shopping avec plus de 1000 boutiques, et surtout l'imposant et fabuleux centre commercial Bullring (= 26 terrains de foot). Il ne faut pas le manquer car il abrite notamment l’un des fleurons de la distribution britannique : un Selfridges à l'architecture de toute beauté. C'est pratique d'y aller en novembre car ça permet de ramener des cadeaux sympas !

Ah ! Et aussi, se balader dans le quartier des canaux !
Et ne pas manquer la Birmingham Walk of Stars !
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 3653
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Roulie » 08 Mar 2018, 16:10

7 mars. Le jour où, en 1921, le parti bolchévique a commencé à massacrer les marins révolutionnaires communistes et anarchistes de Cronstadt, qui s'opposaient à la bureaucratisation du parti au pouvoir et à son "capitalisme d'Etat". Mais c'est aussi l'avant veille du festival à Londres pour les 20 ans de Rocket Recordings, avec une programmation de dingue qui réunit les groupes signés chez le label (Goat, Hills, Flowers Must Die, Teeth of the Sea, Anthroprophh, Gnod, Hey Colossus, ...), ce qui a déjà plus de rapport avec ce dont j'ai envie de parler ici.

Ce dont j'ai justement envie de parler, c'est cette petite antenne du festival, si je puis dire, organisée gratuitement à Gand ce mercredi soir, avec Mamuthones et (surtout !) Flowers Must Die, que je rêve de voir depuis des années. Ayant découvert Mamuthones quelques mois / semaines auparavant, avec le single de leur nouvel album à sortir chez Rocket, je m'attendais à une soirée haute en psychédélisme !

Arrivés tout juste avant le lancement des hostilités, nous sommes à l'heure pour les italiens de Mamuthones. Mélange de kraut motorik, d'electro, de guitare wah wah limite funky et de free rock expé foutraque emplis de petites sonorités additionnelles (comme cet sorte de mini cor branché sur de la reverb ou ces percus cloches de vache). Un très bon concert, décollant, énergique, on bouge la tête dans tous les sens. Peu convaincu par la voix étouffée, mais les passages instrumentaux valent clairement le détour (du moins, sur scène, n'ayant pas écouté l'album).

Suivra ensuite l'un de mes trois chouchous suédois actuels, les deux autres étant Hills et Goat. Je m'impatiente pendant les balances, mais j'en profite pour faire le tour des différents zicos et leurs instruments. Ils sont tout de même 7 sur scène, ce qui n'est pas rien vu sa taille : une violoniste / chanteuse / joueuse de thérémine, un claviériste, un batteur, deux guitaristes (dont un qui débutera le concert par un peu de flûte), un bassiste, et une percussionniste (qui ressemble beaucoup à la batteuse de Hills, à un point que je me demande si ça ne serait pas simplement un membre commun).

Pendant une petite heure, le groupe a enchaîné quasi que des titres de 10 minutes, planants à souhait, nous envoyant dès les premiers titres loooooooiiiiiin dans l'espaaace !! Faut dire qu'entre des rythmes lents et lancinants, des nappes de claviers, des riffs bien intenses et du thérémine bourré d'écho, la recette est toute indiquée pour le voyage !
Après deux premiers morceaux incroyables, alliant dans une extase totale le psychédélisme hérité de la scène suédoise 70's et un space rock peut-être plus actuel, FMD enchaîne sur des titres du dernier album ("Kompost"), bénéficiants d'une nouvelle dynamique sur scène, mieux que sur disque : plus planants, plus intenses, plus lents peut-être.

En bref, une tuerie, une claque monumentale ! Gratuite et à seulement une heure de chez moi. Difficile de parler de mon ressenti en fait, tant ce concert fut parfait, maîtrisé, complet et cohérent dans sa globalité. Je pourrais parler de la prouesse technique des musiciens, sur lesquels j'ai phasé à tour de rôle, ou du rendu hypnotique du violon électrique, mais je crois bien que mieux encore que de lire un compte-rendu, il faut le vivre. Amateurs de psychédélismeries, si le groupe passe dans vos environs, ne réfléchissez pas trop et jetez vous-y ! :)
Avatar de l’utilisateur
Roulie
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2836
Inscription: 27 Jan 2015, 12:44
Localisation: Rijsel

Re: concerts passes et futurs

Messagepar andy » 08 Mar 2018, 16:40

merci pablitta pour toute ses adresses , c est note ;) , pour la salle ce n est pas celle la hélas , c est l academy capacité 3000 places
sinon hier soir je suis retourne aux studios canal+ pour découvrir un artiste américain jc mcpherson , 45 mn de pur bonheur ! style années 50 avec une touche moderne,des chansons bien trousses avec pleins d idées , non le rock n est pas mort !
andy
♪♪♪♪
 
Messages: 971
Inscription: 03 Fév 2013, 19:23

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Silence » 10 Mar 2018, 10:12

Roulie a écrit:7 mars. Le jour où, en 1921, le parti bolchévique a commencé à massacrer les marins révolutionnaires communistes et anarchistes de Cronstadt, qui s'opposaient à la bureaucratisation du parti au pouvoir et à son "capitalisme d'Etat". Mais c'est aussi l'avant veille du festival à Londres pour les 20 ans de Rocket Recordings, avec une programmation de dingue qui réunit les groupes signés chez le label (Goat, Hills, Flowers Must Die, Teeth of the Sea, Anthroprophh, Gnod, Hey Colossus, ...), ce qui a déjà plus de rapport avec ce dont j'ai envie de parler ici.

Ce dont j'ai justement envie de parler, c'est cette petite antenne du festival, si je puis dire, organisée gratuitement à Gand ce mercredi soir, avec Mamuthones et (surtout !) Flowers Must Die, que je rêve de voir depuis des années. Ayant découvert Mamuthones quelques mois / semaines auparavant, avec le single de leur nouvel album à sortir chez Rocket, je m'attendais à une soirée haute en psychédélisme !

Arrivés tout juste avant le lancement des hostilités, nous sommes à l'heure pour les italiens de Mamuthones. Mélange de kraut motorik, d'electro, de guitare wah wah limite funky et de free rock expé foutraque emplis de petites sonorités additionnelles (comme cet sorte de mini cor branché sur de la reverb ou ces percus cloches de vache). Un très bon concert, décollant, énergique, on bouge la tête dans tous les sens. Peu convaincu par la voix étouffée, mais les passages instrumentaux valent clairement le détour (du moins, sur scène, n'ayant pas écouté l'album).

Suivra ensuite l'un de mes trois chouchous suédois actuels, les deux autres étant Hills et Goat. Je m'impatiente pendant les balances, mais j'en profite pour faire le tour des différents zicos et leurs instruments. Ils sont tout de même 7 sur scène, ce qui n'est pas rien vu sa taille : une violoniste / chanteuse / joueuse de thérémine, un claviériste, un batteur, deux guitaristes (dont un qui débutera le concert par un peu de flûte), un bassiste, et une percussionniste (qui ressemble beaucoup à la batteuse de Hills, à un point que je me demande si ça ne serait pas simplement un membre commun).

Pendant une petite heure, le groupe a enchaîné quasi que des titres de 10 minutes, planants à souhait, nous envoyant dès les premiers titres loooooooiiiiiin dans l'espaaace !! Faut dire qu'entre des rythmes lents et lancinants, des nappes de claviers, des riffs bien intenses et du thérémine bourré d'écho, la recette est toute indiquée pour le voyage !
Après deux premiers morceaux incroyables, alliant dans une extase totale le psychédélisme hérité de la scène suédoise 70's et un space rock peut-être plus actuel, FMD enchaîne sur des titres du dernier album ("Kompost"), bénéficiants d'une nouvelle dynamique sur scène, mieux que sur disque : plus planants, plus intenses, plus lents peut-être.

En bref, une tuerie, une claque monumentale ! Gratuite et à seulement une heure de chez moi. Difficile de parler de mon ressenti en fait, tant ce concert fut parfait, maîtrisé, complet et cohérent dans sa globalité. Je pourrais parler de la prouesse technique des musiciens, sur lesquels j'ai phasé à tour de rôle, ou du rendu hypnotique du violon électrique, mais je crois bien que mieux encore que de lire un compte-rendu, il faut le vivre. Amateurs de psychédélismeries, si le groupe passe dans vos environs, ne réfléchissez pas trop et jetez vous-y ! :)


Sauf que les chances pour qu'ils viennent se perdre au Far Ouest sont à peu près nulles ... :-((
"Pour éviter tout débat sur les groupes d'aujourd'hui qui se sont fait piquer leurs idées dans les années 70, il est de rigueur de parler de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Silence
Modérateur
 
Messages: 3375
Inscription: 04 Fév 2013, 08:19
Localisation: Brest mêm'

Re: concerts passes et futurs

Messagepar cozy_d » 12 Mar 2018, 11:34

Après Wishbone Ash à Compiegne vendredi 16 mars, j'irai me prendre une ration de Crimson avec STICK MEN à Savigny Le Temple (77) Dimanche 18 mars : week end au top !

https://www.youtube.com/watch?v=z_dZTUA1qNc
cozy_d
 
Messages: 38
Inscription: 22 Avr 2013, 10:27

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Phil » 14 Mar 2018, 00:09

STRATAGEME : "Les 70 ans de Gégé", Cergy, Pacific Rock, 10/3/18

A mon avis, Gégé, ci-devant bassiste historique de Stratagème, avait dû y penser depuis longtemps que d'inviter tous ses potos pour fêter ses 70 printemps. Etre parmi les siens afin de célébrer une existence entière consacrée à la musique, voilà ce qui comptait pour notre Gégé, un homme d'une grande gentillesse et d'une grande générosité à l'égard de ses pairs mais aussi de ses amis et c'est donc que tout logiquement, il décida de mettre ça sur pied des mois à l'avance afin de prendre le temps de peaufiner cet évènement qui, rappelons-le, allait se dérouler dans ce que l'on pourrait appeler sa "deuxième maison", à savoir le Pacific Rock.

Un Pacific Rock qui se remplit tout doucement à l'approche de "l'Evènement" dans une ambiance bon enfant. Avant Stratagème sont prévus deux groupes que présente avec une certaine classe, notre Gégé national : Before Eleven et Octane. Le premier ouvre donc les hostilités sur un rock bien huilé qui ne m'interpelle guère plus que ça. Ca s'écoute néanmoins assez bien. Le deuxième donc Octane, originaire de Laval, me "scie" carrément. Proposant un heavy metal puissant composé de mélodies accrocheuses sur fond de riffs acérés, le combo met quasi immédiatement dans sa poche le public cergy-pontain et ce, grâce à des titres comme I Saw The Light. Une véritable déferlante de décibels qui s'appuie sur des phrasés lourds et épais. Le guitariste-chanteur, vêtu d'un élégant kilt, de par sa voix puissante, nous gratifie de prouesses vocales étonnantes et de soli particulièrement étincelants. Et puis à ses côtés, se trouve une jolie vocaliste à la voix suave et cristalline, qui de temps à autre vient avec talent, épauler sur un tambour de fortune le batteur à l'allure très "Jason Bonhamienne". A aucun moment, sur un son particulièrement clair, on ne s'ennuie et c'est à regret que le public laisse partir ce groupe lavallois vraiment talentueux. Vivement la sortie de l'EP et d'un album.

Image
Gégé

Image

Image

Image

Image

On va dire une petite demi-heure plus tard apparaissent assis sur scène l'emblématique Patrick Abrial à la guitare acoustique et Jye à la guitare électrique. Par le biais de comptines électriques et électrisées, Patrick, en jouant avec les rîmes et les mots, nous raconte des histoires du quotidien tantôt hilarantes et coquines tantôt mélancoliques et tragiques sur un fond de blues, de rock (avec un petit coup d'oeil à Jimi Hendrix grâce à une petite interprétation de Voodoo Child) et de folk. Il nous les raconte tantôt en parlant tantôt en invectivant le public médusé devant tant d'engagement et de râge. Tout ceci est accompagné par les soli subtils de Jye qui, par petites touches subtiles, sublime le morceau. Un instant de pur bonheur.

Image

Image

Image

Image

Image

C'est donc au tour des Strata Boys (que je n'avais pas vus depuis leur première partie de Graham Bonnet.........au Pacific Rock) de fouler la scène d'une salle qu'ils connaissent bien, qu'ils aiment aussi parce qu'ils s'y sentent bien. C'est Alex, parti aujourd'hui vers des "Black Horizons" du côté de cette superbe région que l'on nomme le Béarn, d'entamer les hostilités sur un tellurique Believe suivi, me semble t-il (je n'ai pas pu récupérer la setlist) sans relâche d'un Leave Me atomique. Pour ce début de show, le groupe a choisi de revisiter Highway, un album magistral qui date déjà d'il y a 4 ans (mais comme le temps passe...). Bien avant, je croise Alex qui me fait part de son inquiétude quant à la ré-interprétation de ces morceaux qu'il a souvent transcendés en live. Eh bien, le bougre, il n'a rien perdu de sa verve et de sa superbe vocalement parlant. Il nous sort le grand jeu, alliant à la fois ses prouesses vocales, son exubérant jeu de scène et ses mimiques à la Charles Trenet. "Le Fou Chantant" du Hard Rock, c'est qui ? C'est Alex Puiseux.

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Qu'il est heureux, le Gégé !!!!!!!

Image

Image

Image

Image

Aurèl, le jeune batteur du groupe qui a remplacé depuis déjà quelques temps remplacé, notre Jean-Pierre, batteur historique du groupe, martyrise ses futs avec une conviction sans failles, notamment sur Sweet Little Girl pachydermique à souhait. Comme d'habitude, le Kalfounet nous pond des soli d'extraterrestre notamment sur Always With Me, Always With You du Satch. Sa guitare tantôt couine, tantôt pleure puis se fait râgeuse au moment où le public s'y attend le moins. C'est aussi ça qui fait la force du combo.

Le jovial Pat O'May fait subitement une apparition remarquée sur un titre de son crû puis s'embarque sur une reprise, ma foi fort bien exécutée du WhisKey In The Jar popularisé par Thin Lizzy. Notre gaillard aux allures assez proches d'un Warren Haynes en connaît un rayon en termes de solos de guitare hyper mélodiques et finement ciselés.

Image

Entre chaque changement de personnel, il y a parfois un moment de flottement qui vient s'inviter sous la forme notamment de guitares qui se désaccordent mais bon, le public s'en moque et prend tout ceci avec humour et bonhommie.

Boban Milojevic, chanteur d'un temps chez Stratagème, prend le relais aux vocaux pour se lancer dans une magnifique interprétation de Don't Break My Heart Again du Serpent blanc. On sent que le répertoire de la Purple Family n'a pas de secret pour lui puisqu'un peu plus tard il s'illustrera à nouveau brillamment dans ce registre. L'ami Denis Paufique est également de la partie si mes souvenirs sont bons.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

C'est aussi l'occasion pour notre Gégé de fêter comme il se doit son 40ème (me semble t-il) anniversaire de mariage, offrant ainsi un bouquet de fleurs pour son épouse ô combien émue. Remarquez bien que lui aussi, est très zému (je pense qu'il y a eu la ch'tite larmichette). Entre-temps, Thibault Abrial, rejoint également par son père, que l'on ne présente plus, est monté sur scène pour célébrer cet évènement très émouvant.

Image

Image

Image

Nos quatre compères se concentrent alors sur un ou deux titres (je ne sais plus) du répertoire "abrialien" et le père, pour ne citer que lui, s'engage dans une litanie parfois crue à laquelle l'assistance répond tantôt par des rires tantôt par des ovations.

Image

Image
Thibault Abrial

Image

Image

Image

Image

Nos amis ne tiennent pas en place. "C'est quand même l'anniv' de Gégé". Il faut donc en profiter et c'est notre Alex affûté comme une pile électrique qui rameute ses camarades de route pour un Give Me All Your Love, un Eruption (reproduit note pour note par Thibault Abrial), un You Really Got Me et un Panama revigorants.

Image

Image

Image

Image

Après une petite heure et demie, nos héros tiennent quand même à se reposer mais aussi à se rafraîchir car reconnaissons que jusqu'ici, ils se sont bien démenés. La fille de Gégé en profite alors pour prendre le micro et vanter à quel point son père fut en permanence aimant à l'égard de sa famille. Pour faire court, "le père que tout le monde aimerait avoir", selon elle.

Sur ces bons mots, le groupe revient augmenté du nouveau jeune chanteur Matthieu Aufranc à la voix d'or sur un Highway Star du Pourpre qu'il interprète sans aucune difficulté sur les passages notamment hurlés. Cela semble pour lui être d'une facilité déconcertante.

Image

Image

Le jeune vocaliste cède sa place à Rémy Laëron, l'ex-chanteur de Stratège et Face To Face (groupe originellement créé par Farid Medjane et Fred Guillemet après la séparation de Trust en 1989 et que j'avais vu pour ma part aux Monsters Of Rock en 1990 à l'Hippodrome de Vincennes). Revisiter Smoke On The Water pour tout groupe de musique quel qu'il soit, procure de toute évidence un plaisir incommensurable surtout lorsque Pascal Mulot, bassiste de renom, joue à la note près les parties de basse de Roger Glover et Rémy Devillard, guitariste sur l'album Mannderly (qu'il me signera soit dit en passant), s'illustre de fort belle façon en y ajoutant un solo d'excellente facture ainsi que sur Black Night qui suivra.

Image

Image

Image

Image

Dans un tout autre registre ainsi que le signifie Jean-Claude Rapin, guitariste blues hyper talentueux, nos amis s'emploient alors à interpréter dans une version très étirée le Superstition de Stevie Wonder de façon ô combien brillante, cela va sans dire avec au chant un Mat absolument impressionnant. Et puis, il y a Thibault Abrial et Pascal Mulot qui viennent prêter main forte à tout ce petit monde pour une jam endiablée. Les soli pleuvent en rafales sur fond de basse vrombissante. C'en est presque enivrant.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Boban revient pour un incandescent The Thrill Is Gone de feu BB King avec pour guitaristes Jean-Claude Rapin et Rémy Devillard qui assurent à merveille se renvoyant tour à tour des soli célestes. En plus, je le répète, le son du Pacific Rock est excellent et ce, grâce à Olivier, l'ingé-son qui effectue un travail d'orfèvre tout au long de ce concert-anniversaire. C'est aussi le cas sur Little Wing interprété par un Pascal Mulot qui nous fait découvrir un joli brin de voix.

Image

Image

Image

Egalement un joli brin de voix de la part de notre compatriote qui a voué fait et cause pour la musique celtique puisque Pat O'May s'attèle, après maints soucis de tuning, à Over The Hills And Far Away du regretté Gary Moore. Belle version qui, naturellement, me fait me remémorer cette vibrante tournée que fut le Wild Frontier Tour de 1987.

Image

Image

Image

Image

Image
Gégé est aux anges.

Image

Tout ce qui touche également à la musique AOR, Boban est comme un poisson dans l'eau et ce n'est pas cette interprétation puissante de Hold The Line de Toto qui le démentira. Un coffre impressionnant, le Boban. Et pendant ce temps-là, l'infatigable batteur Aurèl qui ne compte plus les heures, multiplie les contre-temps subtils. C'est clair qu'il marque, Aurèl.....

Image

Image

Gégé nous fait savoir qu'il est déjà très tard et qu'il va falloir un peu accélérer le rythme. Bah justement, à propos d'accélération, on se dépêche de changer de batteur pour laisser se reposer notre ami Aurèl (c'est Gilles Preneron qui le remplace) et donc on tombe pile poil dans le concept avec le Devil's Child du Priest interprété martialement par un Mat qui se sent vraiment à l'aise dans ce registre, You Shook Me All Night Long d'AC/DC et Knockin' On Heaven's Door de Dylan dans une version comparable à celle que donnaient les Guns dans les années 90.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Tout ceci s'achève en apothéose où tous les musiciens et quelques personnes issues du public se réunissent sur scène pour entonner un percutant Highway To Hell.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Cette soirée, on ne sera pas près de l'oublier en effet, Gégé, non plus d'ailleurs car de toute évidence, un concert qui atteint un tel niveau de "strata-sphère" ne peut que revêtir la stature d'une "strata-gemme"....
Dernière édition par Phil le 15 Mar 2018, 07:58, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Phil
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1192
Inscription: 04 Fév 2013, 10:36

Re: concerts passes et futurs

Messagepar daniel d » 14 Mar 2018, 19:08

Concert BlackBerry Smoke le 31 Octobre 2018 au CABARET SAUVAGE 59 bd Macdonald 75019 PARIS
daniel d
♪♪
 
Messages: 171
Inscription: 11 Sep 2013, 17:57

Re: concerts passes et futurs

Messagepar andy » 14 Mar 2018, 19:50

trop bien j ai déjà ma place ! et je retourne les voire après en angleterre !
andy
♪♪♪♪
 
Messages: 971
Inscription: 03 Fév 2013, 19:23

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Phil » 14 Mar 2018, 19:52

Ange : Vauréal, Forum, 17/3/18
Avatar de l’utilisateur
Phil
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1192
Inscription: 04 Fév 2013, 10:36

PrécédenteSuivante

Retourner vers Musique en général

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité