concerts passes et futurs

Venez discuter ici de tout ce qui n'entre pas dans les autres catégories et concerne les années 60 et 70, de sujets divers mais musicaux.

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Piranha » 16 Sep 2017, 12:39

Roulie a écrit:Déjà, le samedi, y'a pas AMT. :)
J'ai hâte !
Ça va être cool !
C'est déjà demain !


Et le lendemain moi je dis :

Japon 1-0 Reste du Monde

Acid Mothers Temple a tout ratiboisé et Bo Ningen a plutôt était très bien (surtout le final à rallonge)
Avatar de l’utilisateur
Piranha
♪♪♪♪♪
 
Messages: 3749
Inscription: 04 Fév 2013, 02:34

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Silence » 24 Sep 2017, 12:57

Un grand grand concert hier soir à Brest ... Chien De Feu et Whereisbrian n'ont pas pu venir semble t-il (ou alors on ne s'est pas croisé mais ça m'étonnerait car il n'y avait pas la grande foule) ... et ils ont raté un concert absolument FABULEUX ! des comme je n'en avais plus vu depuis longtemps. Et pourtant je m'attendais à être déçu. Comme ça arrive parfois avec les choses qu'ont a trop longtemps attendu, les groupes qu'on a trop écouté en disque. Je me disais musique trop complexe pour être convenablement jouée sur scène, trop produite, pis il faut une ambiance avec ce genre de musique, pas facile à reproduire sur scène dans un environnement neutre.

Alors en ce qui concerne l'environnement, le Vauban est très loin d'être neutre, cette salle de concert, au sous sol d'un hotel restaurant existe depuis les années 50. Déco surannée, vieilles photos noir & blanc dédicacées sur les murs, vieux parquet au sol, le bar au fond avec les deux serveurs en livrée, noeuds pap' et tout le bastringue. Impec.
Image

On y est en famille (moins la fifille qui s'est barrée faire ses études à Dublin), premier concert pour le fiston ... deuxième en vrai mais le premier, Hadouk Trio, il était tout petit et ne s'en souvient même pas.

Et c'est parti pour un concert où les morceaux s'enchaineront sans aucune pose, pas un mot, pas de rupture. Un peu de fumée et un éclairage rouge fixe tout du long. Le Dale Cooper Quartet donc, puisqu'il s'agit bien d'eux, s'est formé sur cette scène, en 202, lors d'une impro mais n'y a plus jamais joué depuis. Ce soir ils ont mis le paquet car, le Dale Cooper est en fait un trio, les autres membres n'étant normalement conviés que lors des enregistrements. Ce soir c'est une formation élargie qui joue. Formation plutôt atypique d'ailleurs, pas de section rythmique classique. Le groupe comporte deux guitaristes, un saxo, un bidouilleur d'electronique, d'un chanteur et de deux chanteuses.

Pour faire court, imaginez un Massive Attack dark jouant avec Gong et Dead Can Dance .... sous valium, dans un cabaret après la fin du monde. Tant les chanteurs, chanteuses que les musiciens sont époustouflants de maîtrise, j'avais peur qu'ils ne parviennent pas à reproduire leur musique sur scène ? ils la sublime ! Le chanteur a strictement la même voix, la même façon de chanter que Brendan Pery de Dead Can Dance, et Christophe Mével, un des deux guitaristes ne gratte quasiment jamais les cordes, il joue de l'archet de violon et du tourne vis ... d'où l'impression d'entendre Daevid Allen et son fameux glissando ... couplé au saxo, et aux "space whispers" des chanteuses, on voit Gong se pointer.

:envahisseurz:



Ah, et puis, on a aussi croisé Matthias (MR. Psychedelice il me semble lorsqu'il fréquentait le forum) et sa copine. Très en forme, je ne l'avais pas vu depuis longtemps. il a lui aussi énormément apprécié le concert.
"Pour éviter tout débat sur les groupes d'aujourd'hui qui se sont fait piquer leurs idées dans les années 70, il est de rigueur de parler de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Silence
Modérateur
 
Messages: 3283
Inscription: 04 Fév 2013, 08:19
Localisation: Brest mêm'

Re: concerts passes et futurs

Messagepar whereisbrian » 24 Sep 2017, 13:33

Non, je n'étais pas présent hier (invité que j'étais chez warmdigit), j'ai apporté d'ailleurs mon Dale Cooper :)
Ceci dit, j'irais les voir dès que possible !
Avatar de l’utilisateur
whereisbrian
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4637
Inscription: 03 Fév 2013, 21:28
Localisation: BzH Sud

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Pablitta » 24 Sep 2017, 18:25

Vus, Sparks à Manchester. C'était bien. Très bien. Très très très bien.

Je ne pourrais que conseiller à ceux qui les aiment (et aux autres aussi d'ailleurs :uhuh: ) d'aller les voir dimanche prochain à Paris. Sauf que c'est sold-out ...
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 2795
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: concerts passes et futurs

Messagepar olivier » 29 Sep 2017, 21:05

Mon groupe fétiche des derniers mois, Black Angels est en concert ce soir à Paris, à La Cigale (même sûrement au moment où j'écris ces ligne vu le décalage). Personne ici vont à ce concert? Si oui, ça serait cool d'avoir un compte-rendu. :) :cool:
Avatar de l’utilisateur
olivier
♪♪♪♪
 
Messages: 543
Inscription: 04 Fév 2013, 05:48

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Roberto Del Corazõn » 29 Sep 2017, 22:30

Si certains vont voir les Sparks demain soir à la Gaieté Lyrique, je vous souhaite un excellent concert et aurait souhaité être des vôtres. Le prix était un peu hard pour mon modeste revenu et j'ai cependant longuement hésité.
Avatar de l’utilisateur
Roberto Del Corazõn
♪♪
 
Messages: 225
Inscription: 28 Aoû 2017, 20:23

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Silence » 30 Sep 2017, 07:59

Bon, et bien finalement, malgré leur défection au festival Lévitation il semble bien que je vais les voir jouer Le Villejuif Underground. Il semblerait même que, je n'ose à peine y croire, je vais aussi assister à mon premier concert de ... rap ! En même temps, ils le loue tellement dans le magazine New Noise que si ça se trouve je vais même aimer ça !

Image
"Pour éviter tout débat sur les groupes d'aujourd'hui qui se sont fait piquer leurs idées dans les années 70, il est de rigueur de parler de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Silence
Modérateur
 
Messages: 3283
Inscription: 04 Fév 2013, 08:19
Localisation: Brest mêm'

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Phil » 30 Sep 2017, 12:27

AVATARIUM : Paris, Glaz'art, 25/9/17

Quand j'ai vu ce nom de groupe pour la première fois, je me suis dit que ça ne pouvait rîmer qu'avec "barnum" ou même "capharnaüm". Ensuite, notre ami Js64 a créé le topic sur le BSF vantant le talent de ce quintet suédois en publiant deux vidéos extraites du nouvel album intitulé Hurricanes And Halos, sorti au printemps dernier. Et puis au récent concert de Purple, mon poto Purplexed me fait part du fait qu'il dispose d'une place en trop pour le concert parisien du groupe se tenant au Glaz'art, salle que j'avais "visitée" pour un concert de Vanden Plas il y a quelques années. Puis.......................hier, je me décide à écouter les deux morceaux que Js a postés.............. :lol:

On va un peu revenir sur l'histoire du groupe. Avatarium a été créé aux alentours de 2013 par le prolifique et talentueux ex-bassiste de Candlemass Leif Edling qui, à partir de démos oeuvrant dans un doom très mélodique, avait eu l'idée de les peaufiner au service d'un nouveau projet qui donc allait avoir pour nom Avatarium. Au départ, Edling sollicita Mikael Akerfeldt, le leader d'Opeth qui déclina l'offre estimant qu'il ne pouvait pas délaisser son groupe-phare. Edling ne se décourageant pas, reçut l'aide de Marcus Jidell (Soen, ex-Evergrey, ex-Royal Hunt) qui était bien décidé à ce que le combo prenne son envol. La femme de ce dernier Jennie-Ann Smith prit le micro, Lars Sköld, ex-batteur de Tiamat ses baguettes, Edling sa jolie basse et Carl Westholm son clavier. Avatarium était donc bien armé pour s'atteler à l'enregistrement d'un EP intitulé Moonhorse qui sortit en septembre 2013 suivi aussitôt d'un premier album éponyme. Celui-ci reçoit de bonnes critiques et donc pour la première fois, le groupe s'expatrie et vient donc se produire au festival néerlandais Roadburn Festival.

Après donc une tournée européenne triomphale, nos cinq amis décrochent un contrat chez Nuclear Blast et donc décident d'enregistrer un deuxième album précédé d'un EP All I Want. Intitulé The Girl with the Raven Mask, celui-ci sort en octobre 2015. Encensé par la presse spécialisée qui voit en Avatarium le nouveau Candlemass, le groupe reçoit un Up And Coming“-award décerné par le magazine allemand Metal Hammer.

Pour des raisons de santé, Leif Edling quitte le groupe et est remplacé par le bassiste Anders Iwers qui a joué avec Tiamat et Dark Tranquillity. Il n'est que musicien live. Mats Rydström le remplace immédiatement, accompagné d'un nouveau claviériste Rickard Nilsson. Tout ce petit monde enregistre Hurricanes And Halos qui sort en mai dernier.

Afin de promouvoir ce nouvel opus qui recueille de bonnes critiques, le groupe entreprend une tournée qui fait escale à Paris ce 25 septembre très estival, il convient de le préciser. Accompagnés de The Slayerking qui assure la première partie et dont la musique ne m'a jamais interpelé, Avatarium investit la "minuscule" scène du Glaz'art. Quand je dis "minuscule", c'est "minuscule" de tous les côtés car même le plafond, au niveau des musiciens, se veut être très bas, plafond garni de lights très approximatifs.

La voix de la belle Jennie se veut être pourtant ensorceleuse sur des tempos tantôt lourds tantôt bucoliques. Sur ces titres, Jennie accompagne à la guitare acoustique son guitariste de mari. Cependant, l'influence "Candlemassienne" est bel et bien là sur les titres les plus "pachydermiques" mais également purpleienne car de temps à autre, nous en avons des petites pincées notamment dans les interventions du claviériste qui est bluffant de talent. Titres que le quintet nous propose avec sérieux et application et ce, grâce à un son très puissant et très clair à la fois. Leif Edling est certes absent mais l'on sent bien sa présence presque "spirituelle" dans le processus de composition. Il veille sur ses jeunes protégés. Par ailleurs, l'impression de lassitude ne nous guette à aucun moment durant ce concert intense et très professionnel malgré les conditions qui, entendons-nous bien, ne sont guère idéales pour le groupe. Pour le public, c'est parfait. On peut même s'approcher sur le côté afin d'apprécier le concert sous un autre angle mais aussi serrer la paluche du bassiste entre deux morceaux.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Naturellement la priorité est donnée au dernier opus et ce, grâce à l'interprétation sans failles de The Starless Sleep, Into The Fire et When Breath Turns To Air d'une délicatesse et mélancolie absolues. On l'utiliserait presque pour mettre en musique l'un des nombreux poèmes splénétiques des Fleurs du Mal de Baudelaire. La vocaliste réalise sur ces titres de véritables prouesses vocales.

Un concert véritablement excellent pour ce qui me concerne, moi qui ne les connaissais que de nom, Avatarium, ce n'est ni un barnum ni un capharnaüm mais c'est juste "énurm"...

Image

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Phil
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1166
Inscription: 04 Fév 2013, 10:36

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Chien de feu » 30 Sep 2017, 18:12

Silence a écrit:Un grand grand concert hier soir à Brest ... Chien De Feu et Whereisbrian n'ont pas pu venir semble t-il (ou alors on ne s'est pas croisé mais ça m'étonnerait car il n'y avait pas la grande foule) ... et ils ont raté un concert absolument FABULEUX ! des comme je n'en avais plus vu depuis longtemps. Et pourtant je m'attendais à être déçu. Comme ça arrive parfois avec les choses qu'ont a trop longtemps attendu, les groupes qu'on a trop écouté en disque. Je me disais musique trop complexe pour être convenablement jouée sur scène, trop produite, pis il faut une ambiance avec ce genre de musique, pas facile à reproduire sur scène dans un environnement neutre.

Alors en ce qui concerne l'environnement, le Vauban est très loin d'être neutre, cette salle de concert, au sous sol d'un hotel restaurant existe depuis les années 50. Déco surannée, vieilles photos noir & blanc dédicacées sur les murs, vieux parquet au sol, le bar au fond avec les deux serveurs en livrée, noeuds pap' et tout le bastringue. Impec.
Image

On y est en famille (moins la fifille qui s'est barrée faire ses études à Dublin), premier concert pour le fiston ... deuxième en vrai mais le premier, Hadouk Trio, il était tout petit et ne s'en souvient même pas.

Et c'est parti pour un concert où les morceaux s'enchaineront sans aucune pose, pas un mot, pas de rupture. Un peu de fumée et un éclairage rouge fixe tout du long. Le Dale Cooper Quartet donc, puisqu'il s'agit bien d'eux, s'est formé sur cette scène, en 202, lors d'une impro mais n'y a plus jamais joué depuis. Ce soir ils ont mis le paquet car, le Dale Cooper est en fait un trio, les autres membres n'étant normalement conviés que lors des enregistrements. Ce soir c'est une formation élargie qui joue. Formation plutôt atypique d'ailleurs, pas de section rythmique classique. Le groupe comporte deux guitaristes, un saxo, un bidouilleur d'electronique, d'un chanteur et de deux chanteuses.

Pour faire court, imaginez un Massive Attack dark jouant avec Gong et Dead Can Dance .... sous valium, dans un cabaret après la fin du monde. Tant les chanteurs, chanteuses que les musiciens sont époustouflants de maîtrise, j'avais peur qu'ils ne parviennent pas à reproduire leur musique sur scène ? ils la sublime ! Le chanteur a strictement la même voix, la même façon de chanter que Brendan Pery de Dead Can Dance, et Christophe Mével, un des deux guitaristes ne gratte quasiment jamais les cordes, il joue de l'archet de violon et du tourne vis ... d'où l'impression d'entendre Daevid Allen et son fameux glissando ... couplé au saxo, et aux "space whispers" des chanteuses, on voit Gong se pointer.

:envahisseurz:



Ah, et puis, on a aussi croisé Matthias (MR. Psychedelice il me semble lorsqu'il fréquentait le forum) et sa copine. Très en forme, je ne l'avais pas vu depuis longtemps. il a lui aussi énormément apprécié le concert.



Non je n'y étais pas non plus à regret d'ailleurs . Ce même soir j'avais pris un engagement familial sans me souvenir de la date du concert .
Pourtant on en avait parlé avec Matt quelques temps avant, avec la possibilité d'y aller ensemble .
j'espère qu'il ne faudra pas attendre autant de temps avant de les revoir dans le secteur.
RIEN NE SERT DE POURRIR , IL FAUT MOURIR A POINT .

Sid VICIOUS
Avatar de l’utilisateur
Chien de feu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4039
Inscription: 03 Fév 2013, 19:06
Localisation: La fin de la terre

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Roulie » 04 Oct 2017, 16:17

Image
Levitation France 2017, Angers

Vendredi 15

Arrivé en avance, j'attends les copains devant la salle (Silence et la délégation bretonne). La nouvelle disposition du festival (depuis 2016) est telle que depuis l'extérieur on peut tout entendre de la grande scène - sans rien voir cependant. Je patiente alors tranquillement au son garage psyché des Cosmonauts, des anglais qui tournent dans un style rappelant ce genre de groupe à la BJM. Pas mauvais, mais pas révolutionnaire pour autant.

Une fois la troupe arrivée, on fait un petit tour puis on revient tout juste pour le début du concert de Bo Ningen, les premiers japonais de la soirée. Le temps de discuter au coin fumeur avec les copains retrouvés, de se prendre une bière, j'entends plus que je ne vois la première partie du concert, avant de me rapprocher de la scène. Le quatuor balance tout ce qu'il a dans un psyché noisy énergique à souhait - mention particulière pour un dernier morceau qui décoiffe totalement !

Après un tour rapide à KVB, sorte de post-punk planant plutôt cool en concert (mais rébarbatif à la longue), on se dirige vers une des curiosités du festival, la collaboration entre Cheveu et Group Doueh, pour un mélange entre tishoumaren (Tinariwen-like) et post-punk. Après une écoute rapide sur disque durant l'année, j'avais apprécié le délire, mais sur scène il faut croire que ça ne prend pas. Ça manque quelque peu de saveur, bref un concert pas très intéressant.

Soyons franc, j’ai strictement aucun souvenir de Forest Swords. Je ne sais pas si c’est la défonce ou l’alcool, mais je crois surtout que j’ai passé le concert à faire autre chose (je sais même plus si j’y suis allé).

Quelques mots sur Slowdive avant la tuerie de la soirée (et du week-end). N’ayant qu’écouté le dernier album, l’éponyme de cette année, et n’ayant été que peu convaincu, je n’avais aucune attente pour ce groupe. Et si je n’ai vu qu’une partie du concert, je dois bien dire que ça a fait mouche sur moi ! Rien à voir avec ce que j’avais écouté, j’ai été séduit par les belles envolées à la limite post-rock, mais façon dream pop. Je devrais peut-être écouter leurs albums cultes 90’s.

Après ça, j’arrive tout guilleret (et dans un état second), au concert d’Acid Mothers Temple. Je manque quelques minutes (un morceau intro court d’après ce qu’on m’a dit), mais lorsque j’entre dans la salle, le groupe joue Gong ! :o Et c’est parti pour bien vingt minutes d’une reprise impeccable de Flying Teapot quasi exclusivement instrumentale – Kawabata chantera rapidement le refrain à un moment, tout recroquevillé sur un micro tellement bourré d’effets qu’on n’entendait presque rien.
Durant le concert on aura droit à quelques titres seulement, chacun s’étalant sur plus d’un quart d’heure, pour une heure au total de gros space rock. Tuerie !
Le passage le plus surprenant du concert sera leur version de Pink Lady Lemonade. Le titre débute par une grosse rythmique disco à la batterie, puis chaque instrument se greffe petit à petit sur cette construction musicale, transformant en quelques minutes ce délire disco en un space rock typique de AMT. A partir de là, y’a plus qu’à se laisser totalement emporter par cette mélodie répétitive si fameuse du groupe – largement propice au voyage. Planant à souhait !

Samedi 16

Disons-le d’avance : la seconde journée fut largement moins intéressante que la première.

Après un concert des Murlocs passable sans être fou, je vais voir Holydrug Couple, pour qui j’avais tout de même quelques attentes, ayant bien aimé leur disque "Noctuary" il y a quelques années (dans ma période pop psyché, ce qui colle assez au genre de ces chiliens). Mais j’avais quelques craintes aussi, suite à l’album suivant, le décevant "Moonlust", qui s’inscrit dans toute cette vague mid-00’s de revival 80’s chez les groupes de néo-psyché. Virage pop electro, batterie étouffée, son trop propre et trop clair, …
Et bien en concert, c’est un peu un mélange de tout ça. J’ai pas grand-chose d’autre à dire : y’a du joli, du sympa, du presque ridicule, du psyché lancinant comme de la pop chiante. Bref, un concert lassant à la longue, sympa sans plus, qui rentre par une oreille pour ressortir par l’autre.

Après ça, je dois dire qu’il y a un gros trou dans la soirée, avec l’annulation du Villejuif Underground et deux concerts vraiment mauvais (Petit Fantôme et Beach Fossils), le genre pop de branleur sans saveur.

Heureusement que les new-yorkais qui suivent sont là pour nous réveiller ! Faut le dire quand même, musicalement je suis pas du tout fan d’A Place To Bury Strangers, trop bourrin pour moi, mais après les concerts précédents ça fait terriblement du bien de se décrasser un peu les tympans !
Pour résumer en quelques mots, APTBS en concert c’est une sorte de White Hills en plus shoegaze (et en bien plus énervé aussi !) C’est un sacré bordel, le trio joue à 200 à l’heure, stroboscopes de bâtard dans la gueule, dans un épais nuage de fumée masquant presque totalement le groupe, le guitariste explosant sur le sol sa gratte dès les premiers morceaux.
Vers le milieu du concert on a un droit à un petit intermède super calme, chanté, bien long et qui n’apporte rien, suite à quoi ça reprend dans ce qui sera le passage à vide du concert. C’est à ce moment que j’ai hésité à me barrer, ce que j’ai bien fais de ne pas faire, vu la gueule du rappel : le groupe descend dans la foule, le bassiste se faufile jusqu’à la régie récupérer une sorte de boîte pleine de fils et de machines électroniques. Et c’est parti pour deux titres techno / house joués en plein milieu du public. Tout le monde cherche à se rapprocher du trio, le bassiste joue en slammant au-dessus de ses compères. Bref, A Place To Bury Strangers, en concert, c’est un putain de bordel !

Bon et puis après ça, la journée est quasi finie. Je me remets de mes émotions et choppe un bout de concert des Black Angels. Comme je les avais déjà vu 2 ou 3 fois je prends mon temps, sans trop faire attention au concert, avant d’aller voir par curiosité Black Devil Disco Club. Où je ne resterai que quelques minutes, étant assez réfractaire au disco et à la techno - alors un mélange des deux, non merci. Je capte la fin du concert des Black Angels, toujours sympa sans être ouf, mais bon ils terminent par Young Men Dead, ça permet de finir le festival par une bonne note.
Avatar de l’utilisateur
Roulie
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2500
Inscription: 27 Jan 2015, 12:44

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Silence » 04 Oct 2017, 22:09

Pas mieux !

Bo Ningen fut une belle surprise car je ne connaissais pas, et ayant jeté une oreille dessus la semaine précédente, leur prestation scénique m'a agréablement surpris. Pas grand chose à voir avec ce que j'avais pu entendre.

Les Acid Mother Temple nous ont tous clairement satellisé bien comme il faut. J'ai vu ma soeur la semaine dernière, et elle m'a dit .... son copain, mon beau frère donc, que j'amenais avec moi cette année, lui a posté au début de leur concert le SMS suivant : "je vis un rêve !" ... au taquet le beauf ! Faut dire aussi, c'est cool d'avoir un beauf sympa.

Et j'hésite en fait quant au choix du meilleur concert tellement j'ai adoré la prestation de The Place To Bury Strangers. Typiquement le genre de concert que j'adore !
"Pour éviter tout débat sur les groupes d'aujourd'hui qui se sont fait piquer leurs idées dans les années 70, il est de rigueur de parler de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Silence
Modérateur
 
Messages: 3283
Inscription: 04 Fév 2013, 08:19
Localisation: Brest mêm'

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Piranha » 05 Oct 2017, 01:34

Silence a écrit:Pas mieux !

Bo Ningen fut une belle surprise car je ne connaissais pas, et ayant jeté une oreille dessus la semaine précédente, leur prestation scénique m'a agréablement surpris. Pas grand chose à voir avec ce que j'avais pu entendre.

Les Acid Mother Temple nous ont tous clairement satellisé bien comme il faut. J'ai vu ma soeur la semaine dernière, et elle m'a dit .... son copain, mon beau frère donc, que j'amenais avec moi cette année, lui a posté au début de leur concert le SMS suivant : "je vis un rêve !" ... au taquet le beauf ! Faut dire aussi, c'est cool d'avoir un beauf sympa.

Et j'hésite en fait quant au choix du meilleur concert tellement j'ai adoré la prestation de The Place To Bury Strangers. Typiquement le genre de concert que j'adore !



Ton beauf ? Celui que vous aviez perdu ?? :)) ?
Avatar de l’utilisateur
Piranha
♪♪♪♪♪
 
Messages: 3749
Inscription: 04 Fév 2013, 02:34

Re: concerts passes et futurs

Messagepar nunu » 05 Oct 2017, 15:05

Hier soir a Dijon, grand moment de musique au tribu Festival( festival musiques du monde a la base, on a eu droit a Amadou et mAriam et ce soir c'est PAt Thomas), mais hier soir c'était Moon Gogo, un duo que je ne connaissais pas et sur lequel j'ai littéralement craqué. Composé d'un chanteru-guitarsite-claviériste et d'une coréenne qui joue du Geomungo. C'est un instrument traditionnel coréen qui ressemble a caImage Elle en joue électrifiée et avec des pédales d'effets
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 10310
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: concerts passes et futurs

Messagepar nunu » 05 Oct 2017, 15:09

Mais apres moon Gogo, arrivait le groupe pour lequel j'étais venu Aquaserge, en version ORchestra, c'est a dire avec Flute et Saxophone en plus. Mais sans bassiste, en effet elle n'avait pas fait le déplacement surement pour un probleme de santé. Mais ca n'a pas emepché le groupe de mettre le feu en jouant leur jazz rock expé. je suis reparti avec le CD de Moon Gogo et 3 CD d'Aquaserge
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 10310
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: concerts passes et futurs

Messagepar Roulie » 05 Oct 2017, 15:44

Super bien Aquaserge en concert ! :respect:
Avatar de l’utilisateur
Roulie
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2500
Inscription: 27 Jan 2015, 12:44

PrécédenteSuivante

Retourner vers Musique en général

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités