Comment les gamins d'aujourd'hui perçoivent le rock des 70

Pour y papoter de tout et de rien, parler de ce que vous écoutez en ce moment, délirer, s'amuser...

Re: Comment les gamins d'aujourd'hui perçoivent le rock des

Messagepar Roulie » 05 Sep 2017, 11:07

Je voulais réagir dans ce sens.
Aldaran l'exprime aussi : "Je reste également persuadé que dénicher les bons trucs n'est proportionnellement pas équivalent à l'agrandissement énorme du champ de recherche. Pour être clair : c'est pas parce que t'en écoutes dix fois plus que tu auras autant de bons trucs à te mettre entre les oreilles"
Et je l'avais évoqué dans mon premier message : "Mais pour redevenir sérieux, je pense que si à l'époque la difficulté était qu'on n'avait accès à rien (petites villes, recherches intensives, ...) aujourd'hui elle est telle que l'on a accès à tout."

Certes comme le dit triple R, je veux bien croire qu'à une certaine époque c'était plus compliqué de trouver des disques intéressants, de les découvrir, que ça prenait du temps entre la première fois où on t'en parle et la première fois où tu jettes une oreille dessus.
Mais la profusion d'albums et la facilité déconcertante pour écouter un disque aujourd'hui d'une part aboutissent aux mêmes conclusions, et d'autres part compliquent la recherche.
Parce qu'avec internet, on entend parler de tellement de trucs qu'on ne peut pas tout écouter (je mets parfois deux ans à écouter un groupe qu'on m'a recommandé).
Mais, et c'est surtout ça que je voulais dire, y'a l'énorme risque d'être noyé dans la masse.
Pour prendre un exemple, moi qui suis fan de psyché, je fais mouche beaucoup plus souvent en tappant dans du 60's / 70's que dans du récent. Justement par internet.
Pour découvrir une pépite psychédélique dans les années 60, ça va être un album sur deux, alors qu'aujourd'hui ça sera un disque sur quatre ou cinq (c'est juste pour donner un ordre d'idée).

Car déjà, à l'époque, tout n'était pas partagé au public, faute de moyens (pour enregistrer, pour sortir sur un support, ...). Ensuite, à l'époque, les gens étaient moins nombreux - donc, par lien logique, il y avait moins de musiciens et moins de disques ne sortaient. En plus de ça, à l'époque, vous n'aviez pas à découvrir les disques d'aujourd'hui, alors qu'un jeune qui s'intéresse à la musique sans se fermer sur une époque peut tapper aussi bien dans du 68 que du 2017. Et pour finir, y'a beaucoup de trucs qui sortent aujourd'hui, qui sont accessibles à tout le monde avec internet, mais qui ne valent pas forcément le coup.

Pour toutes ces raisons, et sans doute d'autres que j'ai pu oublier, la tâche est différente.
Pas plus facile, juste difficilement comparable. Du coup, la pugnacité, la patience et l'obstination, elle est toujours aussi présente pour ceux qui ont commencés à se passionner à la fin du siècle dernier ou au début de celui-ci. Elle n'est juste pas de même nature.

Au final, c'est un peu pointer la nuance de traitement entre trop et trop peu.
(C'est bon, j'ai "agressé" personne cette fois-ci ? :) )
Avatar de l’utilisateur
Roulie
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2873
Inscription: 27 Jan 2015, 12:44
Localisation: Rijsel

Re: Comment les gamins d'aujourd'hui perçoivent le rock des

Messagepar Aldaran » 05 Sep 2017, 11:16

Roulie a écrit:(C'est bon, j'ai "agressé" personne cette fois-ci ? :) )

Effort notable. :D
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1625
Inscription: 07 Fév 2013, 21:01

Re: Comment les gamins d'aujourd'hui perçoivent le rock des

Messagepar Roulie » 05 Sep 2017, 11:22

(Bon, au final, c'était juste pour donner mon avis sur le sujet.
Mais chacun écoute de la façon qu'il veut. C'est pas des gros pavé sur du "oui avant on galérait plus" ou "ah nan les jeunes aussi galèrent à leur façon" qui va changer quoi que ce soit dans la façon dont chacun écoute et découvre sa musique. A chaque drogué sa manière de consommer. :) )
Avatar de l’utilisateur
Roulie
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2873
Inscription: 27 Jan 2015, 12:44
Localisation: Rijsel

Re: Comment les gamins d'aujourd'hui perçoivent le rock des

Messagepar RRRouliane » 05 Sep 2017, 11:30

Voilà, une démarche similaire mais menée avec des moyens différents, peut-être davantage semée d'embûches. Tu as raison de souligner l'importance dans la question de la masse de productions contemporaines disponibles aujourd'hui, qui me fait supposer que le jeune auditeur d'aujourd'hui possède une corde à son arc qui n'avait pas la même signification pour ses aînés d'avant internet, à savoir celle de savoir constamment faire le tri, déjà pour se frayer un chemin, ensuite pour séparer le bon grain de l'ivraie. C'est précisément une contingence avec laquelle j'ai du mal, et il m'arrive parfois de reculer devant la jungle apparemment infinie de tout ce qui se présente à moi. C'est à ça que je peux mesurer un certain mérite chez l'auditeur d'aujourd'hui, au-regard de sa démarche, là où les processus de découverte et d'assimilation étaient totalement différents il y a encore vingt ans.

Depuis hier, j'ai deux images qui me viennent en tête : celle de la tête des anciens quand ils voyaient des gosses s'enfiler des bonbons par poignées entières à même le sachet, tandis qu'eux étaient restés sur le souvenir de leur temps où le sucre était une denrée rare. Et aussi cette citation de McCartney, qui évoquait la façon dont il avait adhéré au principe de ce qui est devenu plus tard le vidéo-clip (équivalent du scopitone, lorsque les Beatles mettaient en images leurs titres de 1967-68) : il avait prophétisé, non sans pertinence, que l'image prendrait un tel avantage sur le son que les deux ne feraient plus qu'un, et avait dit autour de lui "dans vingt ans, les gens n'en reviendront pas de voir qu'on se contentait d'écouter des disques". C'est un peu ce que m'évoque ce genre de débat.
French neo-kosmische soundskapes, psykedelik epiks, kinky pranks & ohm-made kollages.
[motto : "Je ne sais pas faire beau alors je fais étrange"]
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1034
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: Comment les gamins d'aujourd'hui perçoivent le rock des

Messagepar Bebeto » 05 Sep 2017, 12:36

Quand je vois le nombre de personnes qui écoutent dans la rue ou à la casa la musique au casque, je ne peux que constater que Paulo s'est un peu planté dans sa prophétie. L'image n'a pas pris le pas sur le son. Le clip a eu son heure de gloire, mais il est un peu plus rentré dans le rang, je trouve.

Pour en revenir au sujet et ajouter un argument à ceux évoqués justement par ceux qui pensent de nos jours, il est aussi héroïque d'être fan de rock que par le passé.
Le rock n'est plus le style musical à la mode comme il l'était, du moins jusqu'à la première moitié des 70's. Il est devenu une niche qui se subdivise à l'infini, ou quasi, ou sans-genres, supplanté, concurrencé chronologiquement (et vite fait, hein) par le disco, le reggae, la new-wave, la dance, le rap, le r&b 90's et l'électro, notamment, destinés à un public jeune. Le fan de rock, de nos jours, sollicité de toutes parts (les jeux vidéo, les réseaux sociaux, le ciné accessible en streaming, etc.) doit développer une autre forme de "courage" ou d'"héroïsme", pour employer une terminologie lue plus haut, pour satisfaire sa passion.
Dernière édition par Bebeto le 05 Sep 2017, 17:19, édité 1 fois.
"I took a dead man's Gibson, gonna write the world's last great song
But my muse was out fucking in gutters all night long"
Avatar de l’utilisateur
Bebeto
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5131
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25

Re: Comment les gamins d'aujourd'hui perçoivent le rock des

Messagepar Aldaran » 05 Sep 2017, 12:56

Satisfaire sa passion, ça demande toujours plus d'efforts, c'est sûr.
Mais... le rock ? Une niche ?
J'imagine que oui, si on détermine très précisément de quoi il retourne.
Parce que le rock est toujours plus varié et ce, depuis sa création.
Personnellement, j'appelle “rock“ tout se qui se trouve entre Bill Haley et Meshuggah.
Si “rock“ est un terme générique comme je le considère, ça ne m'a pas l'air d'être une niche.
Mais je peux me tromper.
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1625
Inscription: 07 Fév 2013, 21:01

Re: Comment les gamins d'aujourd'hui perçoivent le rock des

Messagepar Bebeto » 05 Sep 2017, 17:18

Aldaran a écrit:Satisfaire sa passion, ça demande toujours plus d'efforts, c'est sûr.
Mais... le rock ? Une niche ?


Oui, niche n'est peut-être pas le bon terme. Le rock roule bien encore, mais tu as compris l'idée principale de mon commentaire.
"I took a dead man's Gibson, gonna write the world's last great song
But my muse was out fucking in gutters all night long"
Avatar de l’utilisateur
Bebeto
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5131
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25

Re: Comment les gamins d'aujourd'hui perçoivent le rock des

Messagepar whereisbrian » 05 Sep 2017, 19:26

Ecouter du rock, héroïque, et dans une niche ?

HéroÏque, oui, certainement, un jour où un de mes potes m'a infligé l'intégrale de Jethro Tull, puis celle de Magma, j'en bavais de férocité difficilement contenue, quand je pensais que notre belle amitié serait brisée nette par le jet violent du cubi de rosé, et ces paroles malheureuses que je prononçais furieux en bondissant:"bordel, je n'ai pas roulé 500 bornes vers ta cambrousse de gouape pour SUBIR cette invasion PROFANATOIRE de mon nerf AUDITIF !!"
Il a tenté (maladroitement) de calmer mon intense courroux par des 'Fais gaffe c'est du Gard le rosé" en ajoutant un timide "quel batteur Christian, tout de même" ce à quoi je répondis "j'en ai rien à foutre".

Depuis je collectionne les timbres premier jour du Bostwana et les sous-vêtements que je pique çà & là dans les jardins attenants.
C'est tout de même moins risqué que de poser le pied sur une mine anti-personnel.
Avatar de l’utilisateur
whereisbrian
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5137
Inscription: 03 Fév 2013, 21:28
Localisation: BzH Sud

Re: Comment les gamins d'aujourd'hui perçoivent le rock des

Messagepar RRRouliane » 06 Sep 2017, 08:24

C'est dommage, un ami qui t'accueille chez lui, t'offre du vin et essaie de partager avec toi de la musique qui parle à son cœur, ce n'est pas rien pourtant. :cool:
French neo-kosmische soundskapes, psykedelik epiks, kinky pranks & ohm-made kollages.
[motto : "Je ne sais pas faire beau alors je fais étrange"]
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1034
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: Comment les gamins d'aujourd'hui perçoivent le rock des

Messagepar whereisbrian » 06 Sep 2017, 11:57

Rassure toi, c'est une fantaisie avec sa part de fiction.
Je suis toujours ami avec lui :)
Avatar de l’utilisateur
whereisbrian
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5137
Inscription: 03 Fév 2013, 21:28
Localisation: BzH Sud

Re: Comment les gamins d'aujourd'hui perçoivent le rock des

Messagepar RRRouliane » 06 Sep 2017, 12:00

whereisbrian a écrit:Rassure toi, c'est une fantaisie avec sa part de fiction.
Le style est délicieux, j'ai adoré. :miam:
French neo-kosmische soundskapes, psykedelik epiks, kinky pranks & ohm-made kollages.
[motto : "Je ne sais pas faire beau alors je fais étrange"]
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1034
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: Comment les gamins d'aujourd'hui perçoivent le rock des

Messagepar Demostan » 03 Nov 2017, 01:32

J'arrive aussi à la bourre sur ce topic, désolée encore, mais mieux vaut tard que jamais. Puisque me revoilà, j'essaie un peu de me rattraper. :rougez: Et puis, je ne peux pas zapper des discussions aussi intéressantes.

Les années 70, je les aborde avec une fascination toute personnelle, et que je tiens à entretenir. Je suis par là un attrait ancien, une curiosité vis-à-vis de cette période que j'ai depuis longtemps.... Les sons, les ambiances, mais aussi certains looks :)) , me procurent depuis toujours une espèce de sentiment de douce nostalgie ; je ne sais même pas trop d'où ça me vient (une vie antérieure ? parfois je le crois :)) ). Personne dans mon entourage n'aime les 70's, et certainement, cela m'a poussée encore davantage à m'y intéresser. Aussi, ces dernières années, ai-je décidé de considérer avec sincérité cette envie que j'avais d'approcher cette époque, et désormais, je m'y plonge avec bonheur. J'avais bien raison de penser que j'aurais quelque chose à trouver dans cette musique, car il me semble bien la comprendre et qu'elle me correspond.

Dans le rock des 70's, je trouve un peu l'essence de ce que je recherche dans la musique en général : un son texturé, quelque chose de charnel, qui n'est pas lissé, et qui en même temps, recèle de grandes subtilités. Le rock des 70's, c'est un esprit d'implication totale, ce n'est ni propret ni calibré. C'est pour moi une musique d'instinct, de passion, d'effort et de sueur. Mais c'est aussi de la diversité et de la surprise, il y a un côté libre, ouvert aux expériences, et qui ne semble pas craindre le risque. C'est tout cela que je vois dans ce rock de cette décennie, et c'est pour ça que je ne peux pas m'en lasser. Cette décennie est l'âge d'or du rock pour moi, tout simplement.

Evidemment, cette musique, je l'aborde avec les moyens et les facilités que nous avons aujourd'hui, mais c'est toujours par mes propres recherches, en suivant mon petit cheminement de découvertes. Je n'ai pas le recul de la personne qui a connu l'époque, et qui se dit "à l'époque, on découvrait la musique différemment". Je la vis à la manière d'aujourd'hui, certes : avec un bon casque, sur mon PC, où je lis mes cds... et pour découvrir, il y a Youtube et consorts, même si parfois j'aime aussi aller à l'aventure dans des bacs bien fournis. Mais, même si la découverte et l'écoute de cette musique est facilitée par rapport à l'époque où elle a été produite, et qu'il manque à présent tout un contexte, il y a tout de même un rapport personnel de celui qui la découvre à l'époque d'aujourd'hui. Il y a toute une beauté dans cette musique, et des qualités intrinsèques qu'une personne née bien plus tard peut apprécier. :)
Avatar de l’utilisateur
Demostan
♪♪♪♪
 
Messages: 581
Inscription: 30 Nov 2016, 22:21
Localisation: Paris

Re: Comment les gamins d'aujourd'hui perçoivent le rock des

Messagepar zuma » 03 Nov 2017, 09:36

Je te suis tout à fait, chacun a entre les mains aujourd'hui des outils extraordinaires pour redécouvrir ou explorer cette période musicale. La forme est différente et le partage ne se fait plus qu'exceptionnellement assis en tailleur dans la piaule, devant la galette tournant sous le diamant, mais partage il y a toujours, ô combien facilité par l'internet et je trouve ça génial.

Quant aux gamins, ils zapent souvent à toute vitesse, c'est l'époque. On croit qu'ils ne retiennent rien et souvent ils retiennent un peu de tout. Je crois qu'ils voient les années soixante comme le balbutiement de la musique "moderne", les années soixante-dix leur parlent davantage me semble-t-il avec l'avènement des synthés et des boîtes à rythmes, et la prépondérance souvent des instruments sur le chant. Les gamins savent de toute façon reconnaître ce qui est bien ficelé et qui tient la route artistiquement. De là à leur faire subir pendant 20' un morceau de prog c'est une autre histoire. Mais zapez, zapez les enfants, il en restera toujours quelque chose.
Love is all you need.
Avatar de l’utilisateur
zuma
♪♪♪♪♪
 
Messages: 3061
Inscription: 09 Aoû 2014, 10:39
Localisation: Lyon

Re: Comment les gamins d'aujourd'hui perçoivent le rock des

Messagepar Dark Pink » 03 Nov 2017, 10:14

On ne pourra pas zapper autant que certains musiciens de l'époque. Imaginez simplement tout ce que Frank Zappa ! :jesors:
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 3108
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: Comment les gamins d'aujourd'hui perçoivent le rock des

Messagepar Algernon » 03 Nov 2017, 10:19

Il est parfaitement superflu de connaître les choses dont on parle. Je dirais même que la sincérité en général dénote un certain manque d'imagination.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 17662
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

PrécédenteSuivante

Retourner vers Le bistro

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités