Politique et société

Pour y papoter de tout et de rien, parler de ce que vous écoutez en ce moment, délirer, s'amuser...

Politique et société

Messagepar Algernon » 10 Fév 2013, 19:06

Tous les retraités qui ont de la thune : direction la Belgique !

Le gouvernement veut réformer les retraites dès 2013

Après avoir laissé entendre qu'il pourrait repousser toute décision sur les retraites à 2014, le gouvernement a finalement décidé qu'il était temps d'agir, selon les informations du Monde. "On pensait reporter à l'année prochaine, mais on va être obligé d'accélérer notre calendrier", indique-t-on à Matignon. "Ce serait difficile de ne pas donner quelques signes avant la conférence sociale de juillet", avance-t-on désormais dans l'entourage du premier ministre Jean-Marc Ayrault.
L'objectif est de rassurer Bruxelles et les marchés financiers, alors que les projections de croissance européenne pays par pays, qui interviendront le 22 février, seront forcément mauvaises au regard des chiffres jusqu'ici avancés par le gouvernement. "Les comptes publics de la nation sont observés", rappelle-t-on à Matignon. Et les réformes des retraites sont particulièrement scrutées par les partenaires européens et les agences de notation.

Le Conseil d'orientation des retraites (COR) est venu rappeler en décembre 2012 l'ampleur de l'effort à fournir : le trou des retraites devrait atteindre 21,3 milliards d'euros en 2017 et se creuser potentiellement jusqu'à 25 milliards d'euros en 2020.
Dans les prochaines semaines, Matignon entend, comme prévu, "désigner un comité d'experts pour proposer une méthode aux partenaires sociaux", avec pour objectif d'en tirer les premières pistes de réforme.
"Il faut qu'on donne sur tous les sujets des trajectoires", explique une source gouvernementale, pointant non seulement les retraites, les comptes publics, la sécurité sociale, mais aussi "la modernisation de l'action publique, les collectivités locales et l'évaluation des politiques publiques".
Avec, en toile de fond, un message que souhaite diffuser Matignon : "Il ne faut pas donner l'impression que la croissance va revenir d'un coup, qu'il y aura un miracle. Mais la France n'est pas en faillite. Elle est face à des difficultés et doit les résoudre."

CORRIGER LES INJUSTICES LES PLUS CRIANTES
Sur le fond, le gouvernement n'envisage pas forcément une réforme systémique des retraites, remarquant d'ailleurs que la CFDT elle-même ne la réclame plus. Toutefois, il insiste sur le fait qu'il faudra profiter de la réforme pour "corriger les injustices les plus criantes", notamment en ce qui concerne les femmes et les polypensionnés.
Le gouvernement regarde de très près le rapport que le COR a rendu en janvier, concernant les inégalités. L'organisme, qui regroupe partenaires sociaux et experts des retraites, a par exemple prôné de calculer les retraites sur l'ensemble de la carrière et non sur les seules vingt-cinq meilleures années, afin de mieux prendre en compte les carrières incomplètes.
Mais, pour l'instant, pas un mot du COR ni de l'exécutif sur les inégalités entre fonctionnaires, régimes spéciaux et salariés du privé, et sur un éventuel alignement des règles pour les résorber. Le sujet est bien trop sensible politiquement.
Matignon penche plutôt sur une réforme qui mettra, au moins en partie, les retraités à contribution. Le fait que les partenaires sociaux soient en train de s'entendre pour désindexer temporairement les retraites complémentaires de l'inflation inspire directement le gouvernement pour les retraites de base.
Mais il a prévu une carotte politique pour rassurer les seniors. "Si vous demandez un effort aux retraités, il faut une contrepartie sur la dépendance : une sorte de donnant, donnant", explique sans ambages un proche de Jean-Marc Ayrault.

CONCERTATION AVEC LES ASSOCIATIONS
L'exécutif devrait donc marcher de flanc sur le front de la retraite et sur celui de la dépendance. François Hollande a ainsi promis le 25 janvier que la réforme de la dépendance serait prête "d'ici à la fin de l'année". "Il y aura une grande concertation avec les associations, et nous trouverons, à ce moment-là, les conditions pour la financer", a-t-il ajouté, en abordant avec prudence le point d'achoppement qui avait conduit Nicolas Sarkozy à sans cesse repousser la réforme au cours du quinquennat.
Dans le budget de la Sécurité sociale pour l'année 2013, le gouvernement socialiste a instauré une première taxe de 0,30 % sur les retraites. Cela n'est visiblement qu'un début.

http://www.lemonde.fr/politique/article ... 23448.html

"Réforme des retraites : pourquoi les retraités vont devoir payer"

C'est donc désormais certain : les retraités seront mis à contribution pour la prochaine réforme des retraites. Ce choix, que le gouvernement devrait bientôt publiquement assumer, semble inévitable pour plusieurs raisons.

LES SYNDICATS OUVERTS
Jusqu'ici plutôt discrètes, les négociations sur les régimes complémentaires vont aboutir, début mars, à une mesure qui fera date : la désindexation temporaire des pensions. Les retraites complémentaires vont donc augmenter moins vite que l'inflation dans les prochaines années. Si syndicats et patronat divergent encore sur la durée exacte de cette désindexation, ils sont tombés d'accord (CGT exceptée) pour grignoter le pouvoir d'achat des retraités et permettre ainsi aux organismes de retraites complémentaires des cadres (Agirc) et des non-cadres (Arrco) de retrouver leur équilibre. Une fois cette baisse relative décidée, la voie sera ouverte pour que le gouvernement fasse de même pour les retraites de base. "Si les syndicats l'acceptent pour les retraites complémentaires, nous serons tentés de nous en inspirer", avoue sans détour un conseiller.

LES ACTIFS DÉJÀ MIS À CONTRIBUTION
Les précédentes réformes des retraites, celle de Fillon en 2003 et celle de Woerth en 2010, ont reposé sur les actifs, qui vont déjà voir leur durée de cotisation et l'âge minimum de départ grimper dans les prochaines années.
Il semble difficile de faire plus vite et plus fort alors que les actifs sont frappés par la crise. Par ailleurs, limiter la hausse des pensions dégage des économies immédiates, contrairement aux mesures d'âge. Alors que la droite avait décidé de préserver les retraités en partie pour des raisons électorales, la gauche estime donc qu'il faut leur demander de participer à l'effort pour sauver les retraites. " C'est inévitable", glisse-t-on à Bercy, pour préparer les esprits.

DES RETRAITÉS AU NIVEAU DE VIE SUPÉRIEUR
Le gouvernement pourra s'appuyer sur les statistiques. Depuis les années 1990, la France a rempli le contrat social qu'elle s'était fixé à la fin de la seconde guerre mondiale : aligner le niveau de vie des retraités sur celui des actifs. En comptant les revenus du patrimoine, le niveau de vie moyen des retraités s'élève à 1 913 euros par mois et par unité de consommation, contre 2 002 euros pour les actifs, selon le Conseil d'orientation des retraites (COR). Mais cet alignement, en plus d'être quasiment unique parmi les pays de l'OCDE, cache une situation des retraités plus favorable comparée à celle de l'ensemble des Français. La Cour des comptes estime que leur niveau de vie moyen est supérieur de 15 % à celui de la moyenne des Français.

http://www.lemonde.fr/politique/article ... 23448.html

"Les non-dits du rapport du Conseil d'orientation des retraites"

Dans son nouveau rapport, qui devrait être publié mercredi 23 janvier, dont Le Monde s'est procuré une copie, le Conseil d'orientation des retraites (COR) réussit une sacrée performance. En 150 pages, en grande partie consacrées aux inégalités face à la retraite, le COR n'évoque que très partiellement l'inégalité qui préoccupe pourtant probablement le plus les Français : celle entre les différents régimes de retraite.
Le COR se contente en effet d'avancer des pistes de réformes très techniques, et qui concernent presque uniquement les salariés du régime général, pour rendre le système plus redistributif qu'il ne l'est déjà actuellement. Le COR se demande par exemple si calculer la retraite sur l'ensemble de la carrière pour les salariés du privé, et non sur les seules 25 meilleures années, ne permettrait pas de mieux prendre en compte les carrières courtes. Le COR avance également des pistes techniques pour résorber les inégalités entre hommes et femmes.
Mais alors que ce sujet est au cœur des débats, il ne revient qu'à la marge sur l'inégalité qui fait que les fonctionnaires voient leur retraite calculée uniquement sur leurs six derniers mois de salaires. Le COR se contente de rappeler que les pensions des fonctionnaires sont calculées hors primes, alors qu'elles peuvent représenter une partie importante du traitement. Mais aucune donnée n'est produite pour dire si cela entraîne vraiment ou non des différences avec le privé. Le COR constate seulement que la plupart des fonctionnaires, à carrière complète, bénéficient d'une retraite comprise entre 80 % et 85 % de leur salaire moyen des cinq années avant leur retraite, contre 75 % à 80 % pour le privé. Pour les régimes spéciaux, c'est pire encore : il n'y a pas une ligne sur le sujet.

LA RÉFORME SYSTÉMIQUE S'ÉLOIGNE
Résultat : le COR préconise uniquement des mesurettes techniques, bien loin de toute réforme systémique des retraites. "La commande était de voir comment les mécanismes de retraite répondent au principe d'équité, pas de justifier une fusion des régimes", justifie Philippe Pihet, représentant de Force ouvrière au sein du COR. "Je suis sûr que les chiffres, s'ils existaient, ne montreraient pas de différences structurelles entre public et privé", abonde également Jean-Christophe Le Duigou (CGT). Ces deux organisations sont historiquement très hostiles à tout rapprochement entre régimes, ce qui explique probablement la très grande prudence du COR, qui doit compter avec les différentes sensibilités de ses membres.
Ce sujet n'était pas à l'origine de la commande du gouvernement et demandait du temps pour être traité, fait-on également valoir au sein du COR pour justifier cette prudence. "On a le sentiment que seules les inégalités entre salariés du privé sont abordées et tout l'environnement oublié", s'étonne pourtant Danielle Karniewicz, la représentante de la CFE-CGC. "Nous sommes isolés sur le sujet, et le COR travaille sous forme de consensus", explique également Jean-Louis Malys, le représentant de la CFDT, qui a longtemps plaidé pour une réforme systémique avec l'instauration d'une retraite par points et un rapprochement des différents régimes.
Une réforme systémique qui, trop sensible et trop complexe, semble être de moins en moins probable. Le gouvernement est très prudent sur le sujet et tout indique qu'il pourrait se contenter d'aménagements pour tenter de limiter le déficit, qui s'annonce abyssal, des retraites en 2020. Même la CFDT semble être désormais plus prudente. Laurent Berger, son secrétaire général, ne plaide plus que "pour une réforme d'ampleur", alors que son prédécesseur, François Chérèque, penchait pour la réforme "systémique".

http://www.lemonde.fr/politique/article ... 23448.html

Hé ! Les retraités, ne vous plaignez pas, on vous allongé votre espérance de vie, alors poupouille !
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 16156
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Politique et société

Messagepar Algernon » 11 Fév 2013, 13:32

Sa Sainteté démissionne. Que nos hommes politiques en prennent de la graine.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 16156
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Politique et société

Messagepar tommy2701 » 11 Fév 2013, 14:04

Je viens d entendre ça...Dingue, ça n était pas arrivé depuis 7 siècles ! :bat:
tommy2701
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2547
Inscription: 06 Fév 2013, 17:43

Re: Politique et société

Messagepar abuddy » 11 Fév 2013, 14:10

C'est con, il venait de s'inscrire sur Tweeter. Il faut espérer que son successeur, Kevin XII ira s'inscrire sur Meetic.
La jeunesse, on en a envie lorsqu'elle est passée (Henri Calet)
Ce qui ne tolère pas la plaisanterie supporte mal la réflexion (Sacha Guitry)
Avatar de l’utilisateur
abuddy
♪♪♪♪
 
Messages: 503
Inscription: 03 Fév 2013, 18:13

Re: Politique et société

Messagepar nunu » 11 Fév 2013, 14:12

Quel est son supérieur qui a validé sa démission ? Dieu ?
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 10365
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: Politique et société

Messagepar Algernon » 11 Fév 2013, 14:21

Il en avait marre d'être un pape à chute même pas doré.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 16156
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Politique et société

Messagepar Unserious Sam » 11 Fév 2013, 14:29

Lui, c'était plutôt papa Schultz :))
"Je ne séduis pas, j'envoute !"
Avatar de l’utilisateur
Unserious Sam
♪♪♪♪♪
 
Messages: 3797
Inscription: 03 Fév 2013, 22:05
Localisation: A l'ouest

Re: Politique et société

Messagepar Algernon » 11 Fév 2013, 15:34

Schön !
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 16156
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Politique et société

Messagepar tommy2701 » 11 Fév 2013, 15:36

Du coup on en a occulté les retraites... :rollin:
tommy2701
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2547
Inscription: 06 Fév 2013, 17:43

Re: Politique et société

Messagepar Algernon » 11 Fév 2013, 15:40

Et occulter, ça ne veut pas dire qu'on se les met au cul.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 16156
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Politique et société

Messagepar coeurdemiel » 11 Fév 2013, 15:42

... und abstinenz ...
à bientôt sur la vie ! (Christian Décamps)
Avatar de l’utilisateur
coeurdemiel
♪♪
 
Messages: 183
Inscription: 03 Fév 2013, 19:22

Re: Politique et société

Messagepar tommy2701 » 11 Fév 2013, 15:47

Algernon a écrit: ça ne veut pas dire qu'on se les met au cul.


Ben justement...Elle est bien là la question...Se la mettre au cul me parait exagéré. Mais s asseoir dessus déjà plus probable. Image
tommy2701
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2547
Inscription: 06 Fév 2013, 17:43

Re: Politique et société

Messagepar Algernon » 11 Fév 2013, 15:50

Pauvres retraités avec du flouze ! Déjà qu'ils ne sont même plus sûrs de finir les jours paisiblement sous le soleil d'Afrique du Nord, on veut les ponctionner encore et encore !
En plus, maintenant ils doivent se méfier du truc malhonnête sur Internet, la fraude là. Comment qu'ils appellent ça ? Le pichling ! ? le pflingchin ? ...
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 16156
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Politique et société

Messagepar Unserious Sam » 11 Fév 2013, 18:03

La réforme des retraites, "c'est faux pas".
"Je ne séduis pas, j'envoute !"
Avatar de l’utilisateur
Unserious Sam
♪♪♪♪♪
 
Messages: 3797
Inscription: 03 Fév 2013, 22:05
Localisation: A l'ouest

Re: Politique et société

Messagepar whereisbrian » 11 Fév 2013, 18:04

Algernon a écrit:Sa Sainteté démissionne. Que nos hommes politiques en prennent de la graine.


Obligé, il va se marier.
Avatar de l’utilisateur
whereisbrian
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4711
Inscription: 03 Fév 2013, 21:28
Localisation: BzH Sud

Suivante

Retourner vers Le bistro

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 3 invités