Pleurons ensemble mes frères...

Pour y papoter de tout et de rien, parler de ce que vous écoutez en ce moment, délirer, s'amuser...

Re: Pleurons ensemble mes frères...

Messagepar Pablitta » 07 Déc 2017, 15:40

bernarddes a écrit:Je suis quand même étonné, (bon les medias en font des tonnes, comme souvent) de l'incroyable popularité
de J Hallyday.C'est pas ma tasse de thé, loin de là, mais je me dis que pour susciter une telle
liesse (certes dans les reportages, c'est souvent la "france d'en bas", plus que les "bobo" qui le pleure)
l'artiste devait quand même avoir quelque chose de plus que les autres. Il n'a pas "musicalement" apporté
quelque chose de différent, mais je ne crois pas qu'il en ai eu la velléité. Il a juste fais son truc ( ce
qu'il pensait être le "rock") avec pas mal de sincérité ( et sans doute de naïveté). Pour ce qui est
"extra-musical", je crois "ingénument", qu'il n'avait aucun message ou cause quelconque à défendre. En plus
"son public" n'en avait certainement rien à cirer, et c'est sans doute beaucoup mieux que ces "artistes"
qui nous abreuvent de "comment vivre" et de"comment penser".

Plutôt raccord avec toi.
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 2956
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: Pleurons ensemble mes frères...

Messagepar Prachak » 07 Déc 2017, 17:09

Désolé de vous heurter peut être mais vous parlez d'un phénomène que pour la majorité d'entre vous vous ne comprenez pas .Pour toute une génération il a été l'image ( avec quelques autres ...) du rock'n'roll ! Et sa vie a incontestablement été bien plus rock'n'roll que nous ne le serons jamais . A ces débuts pas d'internet , peu de chaines de télé et pour beaucoup d'entre nous il a été la clé qui nous a ouvert au rock quand les disques d'Elvis ,Berry ou Cochrane étaient introuvable en France ou en Belgique . Si maintenant il fait l'unanimité à ses débuts il fut littéralement descendu par toute la presse et les gens bien pensants . Une époque de rupture où les jeunes n'écoutaient plus la même musique que leurs parents au contraire d'aujourd'hui où parents/enfants peuvent écouter les mêmes musiques avec le même plaisir. Jusque mi-seventies il était beaucoup plus déconsidéré que l'inverse et c'est ses albums avec Berger et Goldman qui l'ont hissé là où il est arrivé maintenant .Son public à 99% connait toutes ses chansons au contraire de vous je pense qui ne connaissez que les tubes et encore souvent mal .Johnny représente bien plus qu'un chanteur il est le grand frère de beaucoup d'entre nous et si la télé montre souvent les plus extrémistes parce que cela se vend bien la majorité sont des gens comme vous et moi qui collectionnent ses disques , font à ses concerts et le regarde quand il passe à la télé mais n'axent pas toutes leur vie sur lui .
Finalement pas plus de différence que les fans de métal qui se coiffent comme leurs idoles , adoptent les mêmes costumes et tatouages ou ceux qui pensent que Rotten est le sumnum de l'artiste "engagé" et pas commercial ( quel mot grossier que celui là.....) c'est un exemple bien sûr .
On va voir Johnny parce qu’on l’aime, ainsi que ses chansons, mais aussi parce qu’il se donne entièrement. Il mouille sa chemise. Il déborde d’énergie communicative. et puis l'amour cela ne s'explique pas ..
En tout cas c'est pas plus ridicule que ceux qui vénèrent des groupes qu'ils n'ont jamais connu en activité ...
Le plus bel hommage que j'ai pu lire vient de Christian Décamps sur sa page FB , Christian Décamps que l'on ne peut pas appeler un vendu ou un traitre à la musique rock au contraire de tant de musiciens et dont les goûts musicaux à l'antipode de ce représente Johnny Hallyday ne sont plus à démontrer :


"Ange lui doit beaucoup. Il y a 45 ans, il nous offrait quelques soixante tours de piste dans son Johnny Circus où nous avons eu la chance de côtoyer un être généreux, fidèle en amitié, tout en gentillesse, un bel artiste et un interprète hors pair qui a su nous donner une grande leçon en matière de spectacle...

Merci Monsieur Smet... Le premier arrivé attend l'autre...
A bientôt sur le rêve...

Christian Décamps / ANGE"
Clap your hands stamp your feet, get down get with it,
Avatar de l’utilisateur
Prachak
 
Messages: 46
Inscription: 17 Juil 2016, 04:55
Localisation: quelque part entre occident et Asie ....

Re: Pleurons ensemble mes frères...

Messagepar Roulie » 07 Déc 2017, 17:24

Nan mais sinon chacun y voit midi à sa porte.
Je comprends pas les gens qui s'excitent là dessus.
Y'a des personnes pour qui Johnny compte. D'autres non.
Je vois pas où est le soucis.

Après, la question de l'évasion (ou optimisation) fiscale, c'est un autre débat, qui relève plus de l'individu (donc, qui il est) que de l'artiste (donc, ce qu'il fait).
C'est pas une manière de légitimer ou délégitimer quoi que ce soit, çaa reste la même personne, mais ça ne se "juge" pas de la même façon.
Avatar de l’utilisateur
Roulie
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2547
Inscription: 27 Jan 2015, 12:44

Re: Pleurons ensemble mes frères...

Messagepar Prachak » 07 Déc 2017, 17:31

Roulie a écrit:Nan mais sinon chacun y voit midi à sa porte.
Je comprends pas les gens qui s'excitent là dessus.
Y'a des personnes pour qui Johnny compte. D'autres non.
Je vois pas où est le soucis.

Après, la question de l'évasion (ou optimisation) fiscale, c'est un autre débat, qui relève plus de l'individu (donc, qui il est) que de l'artiste (donc, ce qu'il fait).
C'est pas une manière de légitimer ou délégitimer quoi que ce soit, çaa reste la même personne, mais ça ne se "juge" pas de la même façon.


Tout à fait d'accord mais parfois remettre les choses dans leur contexte historique à du bon . Entre ma découverte du rock et maintenant le monde n'a pas évolué que technologiquement il a totalement changé de face et de mentalité .Ceux qui ont été ado dans les 60 ou les 70' comprendront ce que je veux dire .
Quand à l'évasion fiscale je me souviens que l'on trouvait plutôt sympa que les Stones se réfugient dans le midi pour échapper au fisc anglais.. :)
Clap your hands stamp your feet, get down get with it,
Avatar de l’utilisateur
Prachak
 
Messages: 46
Inscription: 17 Juil 2016, 04:55
Localisation: quelque part entre occident et Asie ....

Re: Pleurons ensemble mes frères...

Messagepar nunu » 07 Déc 2017, 18:05

Apres l'hommage national pourquoi pas, les mecs de la chanson a pouvoir se permettre d'en avoir un, a part lui je vois guere qu'Aznavour (dans les vivants je parle)

Qu'on aime ou pas Johnny (et on dois bien l'aimer au fond de nous vu comme on s e fout de sa gueule), 57 ans de carrière c'est pas donné a tout le monde, et sans interruption et pas trop de passages a vide
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 10384
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: Pleurons ensemble mes frères...

Messagepar Bebeto » 07 Déc 2017, 18:45

Prachak a écrit:Désolé de vous heurter ...


Merci Prachak pour ce texte. Il éclaire pas mal l'engouement que l'on peut avoir pour lui. Perso, il n'est pas ma tasse de thé, mais je comprends ce qu'il suscite et puis tu l'expliques très bien.
"I took a dead man's Gibson, gonna write the world's last great song
But my muse was out fucking in gutters all night long"
Avatar de l’utilisateur
Bebeto
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4722
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25

Re: Pleurons ensemble mes frères...

Messagepar Bibabe lula » 07 Déc 2017, 19:05

A moi aussi alors, deux mots sur Johnny :bat:

J'ai acheté une fois un 45 tours "oh ma jolie sarah" :uhuh:

Sinon, je m'en suis toujours foutu, il ne m'a rien apporté, je ne lui dois rien,
il ne fait pas partie de ma culture musicale, je l'ai subi comme tout le monde.
Mais disons que son côté "je me suis fait enfler par mes imprésarios et j'ai fait comme Elvis ce qu'on m'a dit...de la daube", me le rend un peu sympathique.

Sauf vers la fin ou il s'affichait avec Line Renaud, Macron, Bruel et toutes ces taches.
Et le sommet c'est son appel à aller se battre contre l'état islamique.
Paix à son âme!
Bibabe lula
♪♪♪
 
Messages: 394
Inscription: 01 Nov 2013, 13:33

Re: Pleurons ensemble mes frères...

Messagepar RRRouliane » 07 Déc 2017, 19:16

Pablitta a écrit:
RRRouliane a écrit:
Plôm a écrit:Je dois dire à mon corps défendant que, malgré toute l'aversion artistique que j'ai pour lui, et la complète indifférence que j'ai pour le personnage, que c'est quand même un pilier de la nation.
Mazette ! Quelle nation ? Celle des enfants qui en arrivent au collège sans savoir lire ? Celle des privilégiés qui planquent le pognon dans des paradis fiscaux ? Celle qui tape dans le dos à Sarkozy ?

Je me demande si c'est une bonne idée de tout mélanger comme ça.
Johnny Hallyday appartient au versant "loisirs" de la vie des Français. Et de beaucoup de Français en plus. En ce sens, je comprends ce que dit Plôm.

RRRouliane a écrit:Un chanteur de variété vient de mourir. Certes ultra-populaire et avec un poids économique faramineux, mais juste un chanteur de variétés.

Pas tout à fait. Ce n'était pas "juste un chanteur de variétés", Johnny Hallyday c'était aussi un fait sociologique.
Dire ça, sauf ton respect mon petit coeur, ce serait comme dire, à la mort d'Hendrix que c'était juste un guitariste. A la mort de Piaf, juste c'était juste une gueularde, etc. Tu vois ce que je veux dire ?
D'accord, mais il va falloir être cohérent : soit l'on considère que Hallyday n'était qu'un entertainer, auquel cas il relèverait uniquement comme tu le suggères, du domaine des loisirs et du divertissement, et l'on peut alors nous faire grâce du débat selon lequel il faudrait lui consacrer des funérailles nationales. Cela reviendrait à dire, comme je m'y suis risqué - avec une tonalité provocatrice peut-être pas très heureuse - qu'il ne s'agissait ni plus ni moins que d'un chanteur de variété.

Soit l'on veut taquiner le sociologique, mais pas besoin d'invoquer Bourdieu : pour bien comprendre le phénomène Hallyday, il faut déjà garder en tête que celui-ci n'existe que telle une bulle dans un micro-contexte bien particulier, à savoir la France. Vous me démentirez certainement, mais à mon sens, Hallyday le personnage ou Hallyday le symbole ne possèdent aucune autre dimension d'ordre sociologique que son rôle de pionnier (réel) des musiques rock en France. Il fallait bien un premier, il l'a été et a en cela cristallisé les aspirations de millions de jeunes qui au sortir de la guerre et après une période de privations, se sont reconnus en lui, jeune rebelle, doté d'un charisme alors inédit, et qui surtout leur faisait identifier un besoin ancré en eux, de se réaliser autrement qu'en reproduisant sagement les schémas de vie de leurs parents, d'échapper au système école - service militaire - boulot - vie de famille, en un mot d'exister. La musique rock à ce moment-là, et Hallyday en était l'incarnation même, c'était l'émergence d'un nouvel art de vivre, marqué par une dimension volontiers subversive, rebelle, et se posant nécessairement en opposition avec le vieux monde. D'accord, mais ça, cela fonctionne uniquement jusqu'à ce que Hallyday apparaisse au Golf Drouot en tenue de troufion : où est donc passé le rebelle, à ce stade ? Parce qu'à partir de là, et même si l'on prend en compte un certain mimétisme avec Elvis le modèle suprême, ce n'est plus du rock, ça devient du spectacle. Le service militaire, le mariage avec Sylvie, la tentative de suicide, la naissance de son fils, les divorces, les remariages, etc, etc, le tout orchestré par une certaine presse et avec l'appui bienveillant d'un show-business qui a non seulement récupéré le phénomène mais sait parfaitement comment l'exploiter à l'envi. Et c'est là à mon sens que l'attachement profond des Français à cet homme trouve sa source. Non pas vraiment dans sa musique, mais dans le fait que tout simplement il a fait pour beaucoup de gens littéralement partie de la famille. Il renvoyait certes l'image d'un homme simple, généreux, honnête, sincère mais comme tout un tas d'autres artistes finalement. Auquel cas, que n'a-t-on consacré des funérailles nationales à Henri Salvador ? Le public s'est identifié à lui, à tel point qu'il lui pardonnait son indigence intellectuelle et culturelle, ses comportements de queutard, sa mauvaise prononciation de l'anglais, son frayage avec le show-business, le politique (à plus forte raison s'il s'agissait de préserver des privilèges de nantis), etc. C'est donc cela l'envergure sociologique de Johnny Hallyday ? N'est-ce pas un peu léger tout de même ?

Donc d'accord, les français dans leur grande majorité perdent l'une de leurs personnalités emblématiques, l'industrie du disque l'une de ses plus performantes machines de guerre, les politiques leur cheval de Troie favori quand il s'agissait de faire passer des textes iniques (certains se souviennent-ils comme moi avoir entendu Hallyday plaider en faveur de la ratification du projet de traité constitutionnel européen, là où le peuple disait non mais où les amis de Johnny disaient si), le Paris-Dakar un endurant compétiteur, la presse à scandale l'un de ses sujets de prédilection et une firme d'opticien son mannequin publicitaire de premier choix. Est-ce à ce titre qu'il faut le considérer comme un fait sociologique ? N'est-ce pas un peu léger tout de même ?

Replaçons Hallyday à ce qu'il faisait : de la musique. Et analysons la qualité de sa musique, en-dehors de toute considération liée à l'affect extra-musical. Qu'en reste-t-il ? Hormis quelques accompagnateurs de renom (Page, Frampton, Marriott, Lane, Prévotat, Azoulay, Bamy, Poupaud, etc) et des auteurs de choix, hormis des coups de chance de s'être trouvé au bon endroit et au bon moment (l'épisode Hendrix, par exemple), hormis la chance de n'avoir jamais été débordé par la concurrence, qu'en reste-t-il ? Une musique seulement importée, adaptée sans goût ni respect de l'esprit et de la lettre, qu'en reste-t-il ? L'opportunisme et le suivisme en guise de fil rouge, qu'en restera-t-il ?
Les paroles s'envolent, les aigris restent. (Francis BLANCHE)
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪
 
Messages: 945
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: Pleurons ensemble mes frères...

Messagepar andy » 07 Déc 2017, 19:31

la mort de johnny m a attriste , ado j avais une compile de sa période 60 en k7 , une grande carrière qui a donne du bonheur a des millions de gens , une bête de scène , il doit avoir le record des tournées en france , je l avais croise pour un concert de tony joe white au new morning
andy
♪♪♪♪
 
Messages: 920
Inscription: 03 Fév 2013, 19:23

Re: Pleurons ensemble mes frères...

Messagepar whereisbrian » 07 Déc 2017, 19:35

Prachak a écrit:Désolé de vous heurter peut être mais vous parlez d'un phénomène que pour la majorité d'entre vous vous ne comprenez pas .Pour toute une génération il a été l'image ( avec quelques autres ...) du rock'n'roll ! Et sa vie a incontestablement été bien plus rock'n'roll que nous ne le serons jamais . A ces débuts pas d'internet , peu de chaines de télé et pour beaucoup d'entre nous il a été la clé qui nous a ouvert au rock quand les disques d'Elvis ,Berry ou Cochrane étaient introuvable en France ou en Belgique . Si maintenant il fait l'unanimité à ses débuts il fut littéralement descendu par toute la presse et les gens bien pensants . Une époque de rupture où les jeunes n'écoutaient plus la même musique que leurs parents au contraire d'aujourd'hui où parents/enfants peuvent écouter les mêmes musiques avec le même plaisir. Jusque mi-seventies il était beaucoup plus déconsidéré que l'inverse et c'est ses albums avec Berger et Goldman qui l'ont hissé là où il est arrivé maintenant .Son public à 99% connait toutes ses chansons au contraire de vous je pense qui ne connaissez que les tubes et encore souvent mal .Johnny représente bien plus qu'un chanteur il est le grand frère de beaucoup d'entre nous et si la télé montre souvent les plus extrémistes parce que cela se vend bien la majorité sont des gens comme vous et moi qui collectionnent ses disques , font à ses concerts et le regarde quand il passe à la télé mais n'axent pas toutes leur vie sur lui .
Finalement pas plus de différence que les fans de métal qui se coiffent comme leurs idoles , adoptent les mêmes costumes et tatouages ou ceux qui pensent que Rotten est le sumnum de l'artiste "engagé" et pas commercial ( quel mot grossier que celui là.....) c'est un exemple bien sûr .
On va voir Johnny parce qu’on l’aime, ainsi que ses chansons, mais aussi parce qu’il se donne entièrement. Il mouille sa chemise. Il déborde d’énergie communicative. et puis l'amour cela ne s'explique pas ..
En tout cas c'est pas plus ridicule que ceux qui vénèrent des groupes qu'ils n'ont jamais connu en activité ...
Le plus bel hommage que j'ai pu lire vient de Christian Décamps sur sa page FB , Christian Décamps que l'on ne peut pas appeler un vendu ou un traitre à la musique rock au contraire de tant de musiciens et dont les goûts musicaux à l'antipode de ce représente Johnny Hallyday ne sont plus à démontrer :


"Ange lui doit beaucoup. Il y a 45 ans, il nous offrait quelques soixante tours de piste dans son Johnny Circus où nous avons eu la chance de côtoyer un être généreux, fidèle en amitié, tout en gentillesse, un bel artiste et un interprète hors pair qui a su nous donner une grande leçon en matière de spectacle...

Merci Monsieur Smet... Le premier arrivé attend l'autre...
A bientôt sur le rêve...

Christian Décamps / ANGE"


Pour toute une génération ?
Pas pour moi en tout cas.
J'ai aussi été ado dans les 70's et la dernière fois que j'ai écouté Ange, c'était à cette époque.
C'est suffisant.
Les gens ne pleurent pas Johnny, ils pleurent sur eux-mêmes, leur disparition certaine, et leur passé fantasmé.
Et je n'ai aucune sorte de nostalgie à ce sujet. M'est égal.
Avatar de l’utilisateur
whereisbrian
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4719
Inscription: 03 Fév 2013, 21:28
Localisation: BzH Sud

Re: Pleurons ensemble mes frères...

Messagepar Bebeto » 07 Déc 2017, 19:46

@ RRRouliane

ça fait beaucoup de hormis.
Et tu oublies l'essentiel chez lui, c'était un bon chanteur. Indéniable bête de scène.
Sinon, amusant car ceux qui aiment Johnny, peuvent lire ton texte comme un superbe plaidoyer pour ce qu'il était. Car il était, à te lire, beaucoup de choses.
"I took a dead man's Gibson, gonna write the world's last great song
But my muse was out fucking in gutters all night long"
Avatar de l’utilisateur
Bebeto
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4722
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25

Re: Pleurons ensemble mes frères...

Messagepar Piranha » 07 Déc 2017, 20:11

RIP Johnny
Je respectais l'homme, son côté "proche des gens" et ce qu'il a pu apporter à ceux qui l'appréciaient

Je n'ai par contre jamais écouté ses chansons. Quelques unes doivent bien valoir le détour (pendant la période Berger/Goldman) et il était un bon showman, puissant en tout cas.

Pour autant je regrette juste qu'on oublie qu'il a souvent su surfer sur la vague du succès en "empruntant" aux autres : adaptations françaises de chansons anglo-saxonnes, déhanché sur scène, picorage des compositeurs à succès (...) au point de truster les premières places en terme de soutien aux "jeunes créateurs (sic) (exemple 115 000€ en 2015)
http://www.lepoint.fr/culture/johnny-hallyday-charles-aznavour-zazie-le-scandale-des-subventions-21-07-2016-2056041_3.php#
Johnny sympa, rebelle mais pas trop.

Image
Avatar de l’utilisateur
Piranha
♪♪♪♪♪
 
Messages: 3780
Inscription: 04 Fév 2013, 02:34

Re: Pleurons ensemble mes frères...

Messagepar bernarddes » 07 Déc 2017, 20:17

Bebeto a écrit: c'était un bon chanteur. Indéniable bête de scène.

ça, ajouté à des milliers de concerts, une présence constante dans les médias et une discographie longue comme un discours de Fidel Castro, doit expliquer son immense popularité
( et donc forcément la critique inhérente)
bernarddes
 
Messages: 40
Inscription: 30 Sep 2017, 18:38

Re: Pleurons ensemble mes frères...

Messagepar RRRouliane » 07 Déc 2017, 20:25

Bebeto a écrit:@ RRRouliane

ça fait beaucoup de hormis.
Et tu oublies l'essentiel chez lui, c'était un bon chanteur. Indéniable bête de scène.
Sinon, amusant car ceux qui aiment Johnny, peuvent lire ton texte comme un superbe plaidoyer pour ce qu'il était. Car il était, à te lire, beaucoup de choses.
Oui, beaucoup de hormis, mais rien de très glorieux, c'était le sens de la démonstration. Un bon chanteur, une bête de scène, certainement, un certain sens du spectacle effectivement et je ne le nie surtout pas, ça fait partie de ce qui ne se discute même pas, que tu aimes ou que tu n'aimes pas (c'est mon cas, je respecte ceux qui aiment ainsi que les raisons qui font qu'ils aiment). Oui, il était beaucoup de choses, c'est certain. Mais était-ce d'une qualité telle que cela mérite tant de dithyrambe pompeuse et élégies funèbres grotesques ?
Les paroles s'envolent, les aigris restent. (Francis BLANCHE)
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪
 
Messages: 945
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: Pleurons ensemble mes frères...

Messagepar Bebeto » 07 Déc 2017, 20:40

RRRouliane a écrit:
Bebeto a écrit:@ RRRouliane

ça fait beaucoup de hormis.
Et tu oublies l'essentiel chez lui, c'était un bon chanteur. Indéniable bête de scène.
Sinon, amusant car ceux qui aiment Johnny, peuvent lire ton texte comme un superbe plaidoyer pour ce qu'il était. Car il était, à te lire, beaucoup de choses.
Oui, beaucoup de hormis, mais rien de très glorieux, c'était le sens de la démonstration. Un bon chanteur, une bête de scène, certainement, un certain sens du spectacle effectivement et je ne le nie surtout pas, ça fait partie de ce qui ne se discute même pas, que tu aimes ou que tu n'aimes pas (c'est mon cas, je respecte ceux qui aiment ainsi que les raisons qui font qu'ils aiment). Oui, il était beaucoup de choses, c'est certain. Mais était-ce d'une qualité telle que cela mérite tant de dithyrambe pompeuse et élégies funèbres grotesques ?


Mais tu sais bien comment on est, souvent dans l'exagération et dans la célébration (Barbara dernièrement, ça m'a soulé aussi entre film, docs, disques-hommage itou), quand on n'a pas grand chose à se mettre sous la dent.
Dire que j'ai entendu les journalistes le comparer à Hugo, même traumatisme qu'à la mort de Victor. Pfff.
"I took a dead man's Gibson, gonna write the world's last great song
But my muse was out fucking in gutters all night long"
Avatar de l’utilisateur
Bebeto
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4722
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25

PrécédenteSuivante

Retourner vers Le bistro

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités