Le morceau glam rock du jour

La pop dans tous ses états. Celle des années 60 et 70, évidemment...
Répondre
Avatar du membre
Pablitta
Modérateur
Modérateur
Messages : 1740
Enregistré le : jeu. 15 août 2019 10:03

Le morceau glam rock du jour

Message par Pablitta » mar. 12 mai 2020 09:12

Facette flamboyante de la musique populaire,
Sous-culture joyeuse vs contre-culture épuisée,
Jovialité extravagante,
Perversion des genres,
Androgynie,
Théâtralité,
Paillettes + maquillage (pour les plus coquets),
Vêtements saugrenus,
Récurrence de tempo boogie …

Le Glam ! Un style musical apparu dans années 70/ 75, à base de récupération qui, sous des dehors brillants et futiles permettait à certains de ses tenants d’exprimer leur inavouable, leur honteux, leur perversion, bref tout leur refoulé, mais pas que.

Aussi nommé rock décadent, le glam pouvait parfois être une référence grinçante à la république de Weimar où il était de mise de profiter du moment présent, partant du constat que le monde courait à sa perte (étonnamment actuel, n’est-il pas ?).
D’ailleurs, il ne s’agissait de rien d’autre lorsque Steve Priest (le bassiste de Sweet) apparut sur scène coiffé d’un casque à pointe, d’une veste militaire ajourée d’un brassard à croix gammée, avec petite moustache évocatrice plantée dans un visage outrageusement maquillé. C’était grand guignolesque au possible et complètement loufoque comme à l’habitude avec Priest ; ça a fait rire les Anglais mais moins les Français. C’était pour jouer Blockbuster, dans le Top of the Pop du 25 décembre 1973.

Pour reprendre la réflexion de John Street (dans son bouquin Reconsidering Rock), le passage du psychédélisme au glam peut se caractériser comme un passage de l’injonction à se « remplir la tête » de la contre-culture, à l’exhortation à « se peindre le visage ». Le pionnier en la matière a été Marc Bolan qui a, un jour de mars 1971, plongé le nez dans un bol de paillettes avant d’entrer sur le plateau de Top of the Pops et d’attaquer Hot Love.

Le choc entre paillettes et grisaille londonienne allait faire le reste pour la classe moyenne britannique ; la classe supérieure continuant, quant à elle, de se confiner dans la contre-culture et son idéologie vacillante de l’authenticité.

Car en effet, le glam est tout sauf authentique. Marc Bolan est probablement le premier à avoir appliqué le parti-pris suivant : un personnage de scène ne doit pas être le prolongement de la personnalité d’un musicien (ambiance « je viens sur scène comme je suis dans mon jean et ma chemise à carreaux », à la Dylan ou à la Neil Young), mais une construction fictive, uniquement destinée à se montrer. Ce n’est pas Ron Mael qui dira le contraire et encore moins Bowie.

Le yang n’allant pas sans le yin, c’est aussi dans les tréfonds du roman gothique qu’il faut aller chercher les racines du glam. Roy Wood ou Alice Cooper, entre autres, apprécieront.
On peut d’ailleurs aussi voir Gary Glitter - grotesque et monstrueux - comme une sorte de Mr Hyde scintillant : stature de plus de 2 mètres que lui offraient ses chaussures à plateforme incroyables, épaules d’une envergure inhumaine et choucroute étrange en guise de chevelure.

L’esthétique du pessimisme combinée à la joie enfantine, tu parles d’un programme !

C’est ce que je vous propose. C’est parti pour vos contributions !

On peut mettre des très connus (ça peut intéresser ceux qui ne connaissent pas bien le style) et des pas connus, c’est tout l’intérêt.
Je vais essayer de prendre le temps de trouver des choses sur The Hollywood Brats, Milk & Cookies, etc. Si vous en avez des comme ça, n’hésitez pas.

De grâce, ne postez pas ici de liens Youtube sans commentaires ou appréciations personnelles ou précisions historiques ou tout ce que vous voudrez car, ça, ce ne serait pas glam du tout.

Avatar du membre
Pablitta
Modérateur
Modérateur
Messages : 1740
Enregistré le : jeu. 15 août 2019 10:03

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par Pablitta » mar. 12 mai 2020 09:14

A tout seigneur tout honneur.

Voici T-Rex en mars 1971. Hot Love. L’arrivée des paillettes sur scène !
La légende veut que le très sexy Bolan se soit, sur une idée subite et géniale, foutu le nez dans des paillettes qui traînaient dans les coulisses de ce Top of the Pops. La vérité c’est que Bolan, tout comme Bowie et Elton John d’ailleurs, fréquentait assidûment Chelila Secunda, rédactrice mode de l’influent magazine Nova. C’est elle qui leur a suggéré ce petit artifice qui allait faire flamboyer les scènes populaires des années 70. Les premières joues à en recevoir furent celles de Bolan. Bowie a suivi.


Avatar du membre
Pablitta
Modérateur
Modérateur
Messages : 1740
Enregistré le : jeu. 15 août 2019 10:03

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par Pablitta » mar. 12 mai 2020 09:15

Autres seigneurs, classés glam pour leur période britannique : Sparks.
This Town Ain’t Big Enough for the Both of Us - 1974.
Extravagance des arrangements, théâtralité du chant, falsetto voice et allure malicieusement sinistre du clavier.
Dans ce clip, les autres musiciens aux côtés de Ron et Russell Mael – sauf erreur de ma part - sont Ian Hampton à la basse (connu aussi chez Jook) - Trevor White à la guitare (connu aussi chez John’s Children) et le regretté Norman « Dinky » Diamond à la batterie.



Avatar du membre
Slade
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 895
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 21:34
Localisation : Entre ici et là bas

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par Slade » mar. 12 mai 2020 09:37

Voilà un topic que va me voir régulièrement . Une génération entière est venue au rock'n'roll par ce mouvement .
Je commence par ce que beaucoup considère comme l' hymne du glam . Lorsque Bowie vient au secours de Mott The Hoople, il leur propose "Suffragette City", qui est refusé par cette fine oreille qu’est Peter Overend Watts, le bassiste. Bowie les rappelle deux heures plus tard, il a autre chose à proposer. Ça s’appelle "All the Young Dudes," une histoire de conflit de générations bourré de mots d’argot et d’allusions à l’homosexualité ou à la bisexualité. Dans la droite lignée de Lou Reed, T Rex et les autres.Ce que Bowie n’a pas dit, c’est que la chanson traite d’un petit épisode annexe du cycle Ziggy Stardust. Les dudes deviennent donc les apôtres de Ziggy, la génération post sixties, la génération glam.


I'm a dude, dad

Avatar du membre
Pablitta
Modérateur
Modérateur
Messages : 1740
Enregistré le : jeu. 15 août 2019 10:03

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par Pablitta » mar. 12 mai 2020 09:52

Slade a écrit :
mar. 12 mai 2020 09:37
Voilà un topic que va me voir régulièrement . Une génération entière est venue au rock'n'roll par ce mouvement .
J'espérais bien la visite et les contributions du connaisseur que tu es, Slade.

Je n'ai jamais fait gaffe aux paroles de All the Young Dudes mais ce titre m'a toujours beaucoup émue.
J'ignore pourquoi en fait ...

Merci pour l'histoire qui va bien autour :)

Avatar du membre
ledzep56
Contributeur
Contributeur
Messages : 78
Enregistré le : lun. 4 mai 2020 17:02
Localisation : Pontivy 56

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par ledzep56 » mar. 12 mai 2020 10:27

Roxy music à une certaine époque - après 73/74.
son chanteur, Brian FERRY y excellait.

https://www.youtube.com/watch?v=UH1CMCt ... rt_radio=1

Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 3837
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par Algernon » mar. 12 mai 2020 10:33

L'assise électrique derrière les frèrots Mael était imparable, et incomparable. Moins ferme au fil du temps, mais bon.
Mott+Hunter et TiRex c'était vraiment les retrouvailles avec le rock n' roll sans chichis (pour la zik, parce que pour les tenues...),
avec aussi des glaçages dylanesques pour l'un, et fourré au Donovan sexy avec l'autre.

Image

Je ne sais pas (je sais, en fait) si on peut qualifier de glam ce titre de Brian Ferry. :]
"Jimi prenait une guitare de droitier et il la tournait dans l'autre sens. Ça veut dire que l'ordre des cordes était inversé. Je connais quelques personnes capables de faire ça, mais c'est très rare, car il faut savoir penser à l'envers."

Avatar du membre
Slade
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 895
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 21:34
Localisation : Entre ici et là bas

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par Slade » mar. 12 mai 2020 10:59

ledzep56 a écrit :
mar. 12 mai 2020 10:27
Roxy music à une certaine époque - après 73/74.
son chanteur, Brian FERRY y excellait.

https://www.youtube.com/watch?v=UH1CMCt ... rt_radio=1
Les premiers albums de Roxy sont tout à fait dans le mouvement glam . Le glam était une appellation générale pour toute une génération de groupes apparus à cette époque . Aucun point commun entre Slade , Roxy , Suzi Quatro , Mud ou Cockney Rebel sauf d'être apparu au début des 70'
I'm a dude, dad

Avatar du membre
nunu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 3017
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:47

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par nunu » mar. 12 mai 2020 11:07



Voici les Struts, groupe anglais formé en 2010 et qui nous ramene tout droit dans les années 70. Leur musique n'est pas que Glam mais ils sont clairement influencé par le mouvement

Avatar du membre
Slade
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 895
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 21:34
Localisation : Entre ici et là bas

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par Slade » mar. 12 mai 2020 11:07

Petit plaisir personnel . Mud était un groupe mineur influencé par les 50' et qui éclatera en mettant beaucoup de glam dans ses singles écrit par la paire Chinn -Chapman auteurs d'une flopée de hits entre 71 et 74 .
Pas de grand message juste du fun et du plaisir . Mud permis également grâce à ses reprises de morceaux 50' à toute une génération découvrir les pionniers du rock . Les deux premiers albums sont un pur moment de plaisir ..
Image

Image
I'm a dude, dad

Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 3837
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par Algernon » mar. 12 mai 2020 11:12

Roxy Music, apportait un plus, déjà avec des musiciens (plus) doués et aventureux : une touche très arty.
De plus, n'ayant pas les mêmes origines sociales que la plupart des groupes, plutôt prolos, opérant sur la scène glam.
Le rock théatral aussi, était "fourré" dans le glam, Alice Cooper ou le SAHB, pour ne citer que les plus connus.
"Jimi prenait une guitare de droitier et il la tournait dans l'autre sens. Ça veut dire que l'ordre des cordes était inversé. Je connais quelques personnes capables de faire ça, mais c'est très rare, car il faut savoir penser à l'envers."

Avatar du membre
nunu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 3017
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:47

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par nunu » mar. 12 mai 2020 11:27

Meme s'il n'est pas un artiste glam, peut on dire que ce morceau est glam ?


Comme Queen en fait pas Glam mais quand meme quelque touches et morceaux glam en tout début de carrière

Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 3837
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par Algernon » mar. 12 mai 2020 11:29

En descendant dans la catégorie poids plume légère, on peut tomber, au gré de la composition d'une compilation glam aware
sur un cygnegueule des Rats, avec leur "Turtle Dove". Que j'ai déjà proposé, au moins une fois nia quelques... années !
The Rats, combo vraiment peu connu dont seul le chanteur David Kubinec, (à droite sur les pochettes)
présente ce qui ressemble à une carrière, assez discrète elle aussi.
Un unique LP de 1974 sur label modeste, et un autre qui ne sera édité qu'en 2009.
"First Long Player" un LP au rock carré, agrémenté de glam ici et là, mais de là à le qualifier de...
Mais surtout pour ce titre un peu, rien qu'un peu, bolanien.
Une nouvelle édition single en 2018, sous le nom de Kubie And The Rats,
preuve que leur bombinette n'est pas tombée dans un oubli total.

Image Cliquer sur la chopette pour ouïr

Image
Modifié en dernier par Algernon le mar. 12 mai 2020 11:35, modifié 3 fois.
"Jimi prenait une guitare de droitier et il la tournait dans l'autre sens. Ça veut dire que l'ordre des cordes était inversé. Je connais quelques personnes capables de faire ça, mais c'est très rare, car il faut savoir penser à l'envers."

Avatar du membre
nunu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 3017
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:47

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par nunu » mar. 12 mai 2020 11:33



Et Jet, un seul album en 75. Je l'avais découvert sur une ancienne version du forum

Avatar du membre
Pablitta
Modérateur
Modérateur
Messages : 1740
Enregistré le : jeu. 15 août 2019 10:03

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par Pablitta » mar. 12 mai 2020 11:54

Slade a écrit :
mar. 12 mai 2020 10:59
ledzep56 a écrit :
mar. 12 mai 2020 10:27
Roxy music à une certaine époque - après 73/74.
son chanteur, Brian FERRY y excellait.

https://www.youtube.com/watch?v=UH1CMCt ... rt_radio=1
Les premiers albums de Roxy sont tout à fait dans le mouvement glam .
Oui, mais le titre proposé par Ledzep56 - Slave to Love - date des années 85/ 90 et à ce moment, Roxy en avait fini avec le glam.
En revanche, des morceaux comme Virginia Plain (ou Do the Strand, aussi d'ailleurs), c'est du glam pur jus. Je dirais même archétypal. Musique, tempo, attitude, ajout d'instruments peu fréquents dans le rock (on le constatera aussi chez Steve Harley ou Slade), tout y est.

Virginia Plain. 1972
For our pleasure ... :cote:


Avatar du membre
Slade
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 895
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 21:34
Localisation : Entre ici et là bas

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par Slade » mar. 12 mai 2020 11:56

Si le glam est un mouvement essentiellement anglais il y a eu un peu partout des groupes sont apparus arborant le look extravagant d'un Glitter par exemple tel les Australiens de Rabbit qui préfigure un peu la vague de glam métal des années 80
Image


Ou la Hollandaise Bonnie St. Claire qui avec son "Clap your Hands and stamp your Feet" sortira le single parfait ...

Image
I'm a dude, dad

Avatar du membre
Pablitta
Modérateur
Modérateur
Messages : 1740
Enregistré le : jeu. 15 août 2019 10:03

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par Pablitta » mar. 12 mai 2020 12:05

nunu a écrit :
mar. 12 mai 2020 11:27
Meme s'il n'est pas un artiste glam, peut on dire que ce morceau est glam ?
Comme Queen en fait pas Glam mais quand meme quelque touches et morceaux glam en tout début de carrière
Considérant l'époque, comme le dit Slade, ainsi que le milieu musical fréquenté, on peut dire que oui.
Mais, à titre purement personnel, je pense que, pour ce qui concerne ce morceau en particulier, il ne s'agit "que" de pop music sans caractéristique glam particulière, comme pouvaient en produire des gens de talent de l'époque comme Gilbert O'Sullivan ou Rod Stewart par exemple.

Avatar du membre
Slade
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 895
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 21:34
Localisation : Entre ici et là bas

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par Slade » mar. 12 mai 2020 12:06

Sorti en 1973 " Sebastian" le single et "Human menagery" l'album font partie des classiques et osons le mot des chefs d'oeuvre du glam et du rock tout court . Steve Harley que j'ai eu la plaisir de rencontrer à plusieurs reprises a beau avoir un égo démesuré , un caractère de cochon c'est surtout un des plus grands songwitrer de tous les temps . Un peu trop cantonné à son époque Cockney Rebel alors qu'il a sorti quelques albums magnifiques . Quoiqu'il en soit "Sebastian" reste un sommet du genre qui joué en Live donne le frison ..

I'm a dude, dad

Avatar du membre
Pablitta
Modérateur
Modérateur
Messages : 1740
Enregistré le : jeu. 15 août 2019 10:03

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par Pablitta » mar. 12 mai 2020 12:09

ledzep56 a écrit :
mar. 12 mai 2020 10:27
Roxy music à une certaine époque - après 73/74.
son chanteur, Brian FERRY y excellait.

https://www.youtube.com/watch?v=UH1CMCt ... rt_radio=1
Pour mettre une vidéo Youtube, il te suffit de copier/ coller l'URL YT directement dans la case du post. Inutile d'utiliser la fonction "Insérer un lien" .

Avatar du membre
Pablitta
Modérateur
Modérateur
Messages : 1740
Enregistré le : jeu. 15 août 2019 10:03

Re: Le morceau glam rock du jour

Message par Pablitta » mar. 12 mai 2020 12:18

Slade a écrit :
mar. 12 mai 2020 12:06
Sorti en 1973 " Sebastian" le single et "Human menagery" l'album font partie des classiques et osons le mot des chefs d'oeuvre du glam et du rock tout court . Steve Harley que j'ai eu la plaisir de rencontrer à plusieurs reprises a beau avoir un égo démesuré , un caractère de cochon c'est surtout un des plus grands songwitrer de tous les temps . Un peu trop cantonné à son époque Cockney Rebel alors qu'il a sorti quelques albums magnifiques . Quoiqu'il en soit "Sebastian" reste un sommet du genre qui joué en Live donne le frison ..
Je ne peux que plussoyer un million de fois à ce que tu écris.
Encore aujourd'hui, Sebastian en live file le frisson. Je l'ai vu à Birmingham en 2012, avec le grand symphonique et tout le tralala (conduction : Andrew Powell, tu vois la classe).
Ben putaingggg ... :confusezzz: Nous étions nombreux à avoir les joues couvertes de larmes.
(je précise, pour le cas où tu ne l'aurais pas vu depuis longtemps qu'il est toujours aussi charmant avec son public ... ::d )

Répondre