Cinéfolie

Films, DVD, séries, petit ou grand écran... Que ce soit en lien ou non avec la musique.

Re: Cinéfolie

Messagepar Algernon » 15 Juil 2018, 11:20

Notre Monsieur-Hulot est une épée en ces domaines. Pas de doutes. :respect: :copains:
comme le disait Alexandre Vialatte : "Et c'est ainsi qu'Alain est grand".
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18749
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Cinéfolie

Messagepar Monsieur-Hulot » 15 Juil 2018, 11:39

Je n'suis pas digne, je n'suis pas digne, je suis tout petit, je suis à chier .... :boing:
FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS !
Avatar de l’utilisateur
Monsieur-Hulot
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5728
Inscription: 03 Fév 2013, 19:14
Localisation: Third Stone From The Sun of Marseille

Re: Cinéfolie

Messagepar Monsieur-Hulot » 15 Juil 2018, 11:44

Mais je suis très remonté ces jours ci de mes "compagnons de ciné" qui ne bavent et jurent que par le ciné US alors qu'ils ne savent même pas QUI a remporté la Palme d'Or de Cannes 2018 ! Et pourtant ils y étaient ! ! ! Et j'ai beau dire que Luc Besson est rien qu'un bidon, violeur, etc. , non, ils restent aveuglés, juste parce qu'ils savent tout juste appuyer sur "rec" ils se prennent pour des réalisateurs, par contre, pour écrire, il n'y a plus personne !
VOUI, je cherche un producteur et un diffuseur ....et je suis prêt à tourner avec 2 "mandarines" comme Rohmer et j'en ai marre !
FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS !
Avatar de l’utilisateur
Monsieur-Hulot
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5728
Inscription: 03 Fév 2013, 19:14
Localisation: Third Stone From The Sun of Marseille

Re: Cinéfolie

Messagepar 33rpm » 18 Juil 2018, 12:28

Le gendarme (de St Tropez) se marie. Délicieusement cucul. J’ai pas tenu jusqu’au bout pour autant et (d’une pierre) du coup, je ne sais pas s’il le fait.
there ain't no alligators in Berkeley California, boys
Avatar de l’utilisateur
33rpm
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2399
Inscription: 08 Sep 2016, 18:50

Re: Cinéfolie

Messagepar Algernon » 18 Juil 2018, 15:37

J'aime De Funès, mais la série du gendarme, je n'en suis pas dingue. Fantômas : pareil, jamais pris un énorme plaisir avec ces flims gravement rediffusés.
Encore moins avec 'Hibernatus', 'Jo', 'Oscar' ou 'La Soupe aux choux'
Par contre je ne me lasse pas de visionner 'Le Tatoué', 'Le Grand Restaurant', 'La Folie des grandeurs'... ou ses "petits" rôles dans 'La Traversée de Paris' ou 'Le Gentleman d'Epsom'
'Le Corniaud', 'L'Aile ou la cuisse', 'La Belle Américaine' ou 'Les Aventures de Rabbi Jacob', je suis entre les deux : des fois j'aime à les revoir à l'occasion, ou ça me bassine un peu
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18749
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Cinéfolie

Messagepar Algernon » 10 Aoû 2018, 19:27

Image

Houla ! Ça existe ?! J'en avions point souvenir. Je ne sais pas si je vais m'y risquer là. Surtout au lu des commentaires sur le blogspot. :rollin:
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18749
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Cinéfolie

Messagepar Algernon » 29 Sep 2018, 19:17

Image
(…) Un Nuage entre les dents est une comédie populaire noire et acide qui dresse un portrait déjà très en avance d’une France au racisme implicite, qui laisse crever dans le mépris le plus total ses classes défavorisées, ses ouvriers payés au noir pour mieux mourir dans des accidents. Le monde du journalisme y est égratigné avec une force inouïe (Claude Piéplu en responsable de journal avide de fric et surtout pas de vérité y est fidèle à lui-même), à l’instar d’une police incapable, violente et ricaneuse. On y retrouve des tas de seconds rôles du cinéma français qu’on adorait : Jacques Denis, Michel Peyrelon, Francis Lemaire, Jacques Rosny, Paul Crauchet, Hélène Vincent, Romain Bouteille, Rufus… Le duo Pierre Richard/Philippe Noiret, anti-héros absolus, fonctionne à merveille, rappelant combien l’un comme l’autre peuvent être géniaux dans un registre opposé.

CULTUROPOING, 27 décembre 2017

Un petit festin de seconds et troisièmes rôles, Claude Piéplu en tête, encore plus survolté qu'à l'ordinaire ^^. Y'a même Roger Riffard...
Étourdissante série de scènettes et personnages d'un Paris populaire (vraiment), bistrots et petits commerces en sursis, rues grises, quartiers mornes, cernés par les chantiers (voir aussi "Des Enfants gâtés", "Le Chat"), les palissades, frénésie urbaine, "héros" négligés, tableaux peu reluisants, le tout relevé par des touches de comédie, souvent grinçante.

Cacher: Afficher
http://kebekmac.forumprod.com/un-nuage-entre-les-dents-1974-marco-pico-t5696.html#p29479
Dernière édition par Algernon le 29 Sep 2018, 20:21, édité 4 fois.
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18749
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Cinéfolie

Messagepar Unserious Sam » 29 Sep 2018, 19:29

Merci beaucoup Pascal, le genre de films que j'adore... Revoir le Paris de mon enfance, du moins dans mes souvenirs de très proche banlieue (Clichy-la-Garenne, qui n'avait de lapinesque que le nom...). Les R16, les Simca 1301, les Ami 6 sommeillant le long des trottoirs, les immeubles avec les fresques "BYRRH", "SUZE"ou "DUBONNET", les petits matins d'automne banlieusards en 71 ou 72 avec cette luminosité particulière que je n'oublierai jamais... :lovemauve: :lovemauve:
Sweet dreams are made of cheese. Who am I to diss a brie ?
Avatar de l’utilisateur
Unserious Sam
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4756
Inscription: 03 Fév 2013, 22:05
Localisation: A l'ouest

Re: Cinéfolie

Messagepar Algernon » 29 Sep 2018, 19:33

J'ai pensé à toi direct. :copains:
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18749
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Cinéfolie

Messagepar Unserious Sam » 29 Sep 2018, 20:21

:) :copains:
Sweet dreams are made of cheese. Who am I to diss a brie ?
Avatar de l’utilisateur
Unserious Sam
♪♪♪♪♪
 
Messages: 4756
Inscription: 03 Fév 2013, 22:05
Localisation: A l'ouest

Re: Cinéfolie

Messagepar Monsieur-Hulot » 30 Sep 2018, 08:25

#metoo ! je raffole de ce genre de ciné, comme quoi, quoi qu'on filme, on le fait pour l'histoire !
FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS !
Avatar de l’utilisateur
Monsieur-Hulot
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5728
Inscription: 03 Fév 2013, 19:14
Localisation: Third Stone From The Sun of Marseille

Re: Cinéfolie

Messagepar Monsieur-Hulot » 30 Sep 2018, 17:27

Le cul de Peyrelon !!! :-)) un film étrange ...bizarrement, la version est de 2017 numérisée en 2K (Gaumont dépoussière ? si oui, pourquoi CE film là ?) :mouais:
FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS !
Avatar de l’utilisateur
Monsieur-Hulot
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5728
Inscription: 03 Fév 2013, 19:14
Localisation: Third Stone From The Sun of Marseille

Re: Cinéfolie

Messagepar Monsieur-Hulot » 08 Oct 2018, 12:51

En train de lire l'autobiographie de Philippe Noiret "Mémoires cavalières" je tombe sur ce film qu'il cite et que je n'ai jamais vu: "Clémentine Chérie" et je suis tout émoustillé ...voir la distribution et coucou Pascalgernon :coucouz:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cl%C3%A9m ... h%C3%A9rie
et un extrait Rock ' Roll:
https://www.youtube.com/watch?v=aFbM9XGLfx4
et la dame qui cite Johnny Hallyday au général c'est Madame Hulot, Adrienne Servantie, du film de Tati !
FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS !
Avatar de l’utilisateur
Monsieur-Hulot
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5728
Inscription: 03 Fév 2013, 19:14
Localisation: Third Stone From The Sun of Marseille

Re: Cinéfolie

Messagepar Algernon » 08 Oct 2018, 13:17

Morbleu, quel beau navet !
Et la distribution... Jean Tissier, je le kiffe : quelle filmographie. Et y'a même Rita Pavone.
Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18749
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: Cinéfolie

Messagepar Algernon » 02 Nov 2018, 12:49

Image Image

'Babes In Toyland' c'est un groupe, mais c'est ausi un flim Disney de 1961
Dans l'extrait ci-dessous, il est fort peu probable que vous ne reconnaissiez pas deux acteurs (Henry Calvin et Gene Sheldon) qui assistent le vilain, devenus fameux pour leur rôle de deux personnages pittoresques dans une série Disney, la plus connue.

À « trop vouloir rester dans le duveteux », les producteurs ont oublié, d'après Maltin, d'insuffler la vie, rendant le film artificiel : « chaque élément, gag ou geste semble mécanique, calculé, laissant le spectateur de marbre. » Les meilleurs moments sont dus au duo comique, proche de Laurel et Hardy, formé par Henry Calvin et Gene Sheldon. Pour Jimmy Johnson, le problème n'est pas dû au manque d'inspiration d'Annette Funicello et Tommy Sands mais plutôt un manque de cohérence à tous les niveaux du studio. Pour Dave Smith, le vrai point important du film réside pour le public dans ses effets spéciaux. Ils sont l'œuvre d'Eustace Lycett, Robert A. Mattey, Joshua Meador, Bill Justice et X Atencio. Les soldats mécaniques ont été réalisés par une équipe du studio supervisée par Ward Kimball, animateur du studio et collectionneur de jouets.




Babes in Toyland is a 1961 American Technicolor Christmas musical film directed by Jack Donohue and distributed to theatres by Buena Vista Distribution. It stars Ray Bolger as Barnaby, Annette Funicello as Mary Contrary, Tommy Sands as Tom Piper, and Ed Wynn as the Toymaker.
The film is based upon Victor Herbert's popular 1903 operetta Babes in Toyland. There had been a 1934 film also titled Babes in Toyland starring Laurel and Hardy, and three television adaptations prior to the Disney film, but Disney's was only the second film version of the operetta released to movie theatres and the first in Technicolor.

https://en.wikipedia.org/wiki/Babes_in_ ... (1961_film)

Ce film est une version en couleurs produite par les studios Disney du classique de Victor Herbert Babes in Toyland, opérette créée en 1903 et déjà adaptée au cinéma en 1934 par Hal Roach avec Laurel et Hardy sous le nom 'Un jour une bergère'. Début 1961, Walt Disney décide d'adapter la comédie musicale avec des acteurs et non en animation, acteurs de l'écurie Disney dont ceux du Mickey Mouse Club6. Annette Funicello a participé à plusieurs films Disney dont Quelle vie de chien ! (1959), Les Mésaventures de Merlin Jones (1964) et Un neveu studieux (1965).
Ray Bolger dans une publicité de 1963
La production est proche du désastre dès le début avec le choix du réalisateur David Swift, choisi par Walt Disney qui quitte le studio8. Une polémique enfle durant la production sur le fait que des personnes du studio chercheraient à débaucher une actrice de Warner Bros. pour le rôle-titre chantant, Annette Funicello n'aurait pas été capable de chanter les chansons de Victor Herbert6. La composition musicale est plus proche de la marche et l'équipe scénario du département animation employée pour développer le film sème la pagaille au point que Lowell Hawley le scénariste de Zorro est appelé en renfort pour rendre le scénario cohérent8. Durant le tournage le réalisateur Jack Donohue essaye d'apprendre à Ray Bolger comment danser6, alors qu'il est un danseur de vaudeville depuis le milieu des années 1920.
Lors de la diffusion finale en interne l'ensemble de l'équipe de direction reste muet et Walt Disney déclare que le studio ne sait peut-être pas faire des comédies musicales.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Babes_in_ ... film,_1961)

Abscons - C'est pas faux - Anxiogène - J'confirme ! - On vit une époque formidable
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 18749
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

PrécédenteSuivante

Retourner vers Cinéma / Télévision / Séries télé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités