La première fois que j'ai écouté ça...

Venez discuter ici de tout ce qui n'entre pas dans les autres catégories et concerne les années 60 et 70, de sujets divers mais musicaux.

Re: La première fois que j'ai écouté ça...

Messagepar Dark Pink » 19 Juin 2017, 15:36

Merci Pablitta, c'est gentil :rougez:

Je ne voulais surtout pas dire que j'étais exempt de préjugés. Précisément pour les Beach Boys, je les ai longtemps ignorés à cause de bêtises: Leur nom (ya pas de quoi pavoiser)! Leurs sourires de ravis de la crèche sur les pochettes et leurs liquettes de clowns ont fait que je suis passé à côté pendant très longtemps. Je me suis rattrapé depuis, mais c'est quand même ballot. Pourtant, des artistes avec des fringues ridicules et des noms pas possibles, c'est pas ce qui manque :))
Et je n'ai pas toujours eu le courage de mes opinions. Pour Mary Hopkin que je trouve fantastique, par exemple, je me suis écrasé mollement. Faut que j'en cause, de cette chanteuse.
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2781
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: La première fois que j'ai écouté ça...

Messagepar Pablitta » 19 Juin 2017, 19:13

Continue stp Darkie.
Je suis fière d'être membre de ce forum quand je lis des choses telles que celles que tu y publies.
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 2933
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: La première fois que j'ai écouté ça...

Messagepar Dark Pink » 20 Juin 2017, 12:20

C'est un sacré compliment, Pablitta, Merci beaucoup. Je rougis devant mon clavier mais je suis surtout content. Ca m'encourage à continuer.
Je suis moi aussi fier d'être là, parmi tous ces érudits sympas. Vous avez remarqué qu'avec Wiki et le web on peut être un puits de science à bon compte mais je trouve que les infos sont toujours plus savoureuses quand c'est quelqu'un, même virtuel, qui vous les donne. Les liens sont très utiles, mais l'avis, même succinct qui va avec fait toute la différence.
J'ai trouvé comment parler de Mary Hopkin et de l'appartenance à un groupe, je vais en faire un ADLS :)
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2781
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: La première fois que j'ai écouté ça...

Messagepar Dark Pink » 04 Juil 2017, 20:06

Je voulais mettre cette photo avec le texte et j'ai oublié, alors la voilà maintenant. Les différentes versions de RAM. Le coffret contient un bouquin avec des tas de photos et des fac-similés des feuilles sur lesquelles McCartney avait écrit les paroles.

Image
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2781
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: La première fois que j'ai écouté ça...

Messagepar Algernon » 05 Juil 2017, 12:19

"Ram, Ram, Ram, rameurs, ramez"
C'est paske j'écoute un live de La Souche - D'ailleurs Voulzy a bien été qualifié de Macca françouze. C'est bien sûr exagéré, maaais il a du talent le Lolo. Il en a eu longtemps, même si ses dernières productions sont pas franchement fabuleuses.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 16147
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43

Re: La première fois que j'ai écouté ça...

Messagepar zuma » 09 Sep 2017, 17:52

J’aurais dû depuis longtemps « liker » ces posts où se mêlent habilement musique, émotion et sens du récit. Que Dark Pink en particulier me pardonne.
Love is all you need.
Avatar de l’utilisateur
zuma
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2775
Inscription: 09 Aoû 2014, 10:39
Localisation: Lyon

Re: La première fois que j'ai écouté ça...

Messagepar Pablitta » 09 Sep 2017, 17:53

Re-bienvenue Monsieur :chapeau:
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 2933
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: La première fois que j'ai écouté ça...

Messagepar Dark Pink » 14 Sep 2017, 13:52

zuma a écrit:J’aurais dû depuis longtemps « liker » ces posts où se mêlent habilement musique, émotion et sens du récit. Que Dark Pink en particulier me pardonne.

Je n'avais point vu que tu étais reviendu en passant par ce sujet, cool ! Nous-mêmes, on "like" ce que tu écris.
Et comme je sais pas où écrire ça, je l'écris ici: ma femme a lu un livre où elle a trouvé un barbarisme rigolo, il y avait écrit: "ils vivèrent heureux". Et cette erreur: "il passait dans le chat d'une aiguille", c'était certainement un greffier. Tout ça dans un bouquin traduit :)
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2781
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: La première fois que j'ai écouté ça...

Messagepar zuma » 17 Sep 2017, 11:43

Je vais vous parler d’une chanson de variété, pas très « raccord » avec le forum mais tant pis, je me lance :

1999. Seul dans ma voiture, je roulais dans le centre-ville de Bonn, pour un déplacement professionnel. J’étais concentré sur les noms de rues, les panneaux indicateurs ; pas de gps à l’époque, en tout cas je n’en avais jamais vu ni de près ni de loin, et j’avais sur le siège passager un plan griffonné pour ne pas me perdre. L’autoradio était calé sur RTL pour diffuser un fond sonore que j’écoutais d’une oreille distraite. Et…
Qui ose dire qu'il peut m'apprendre les sentiments
Ou me montrer ce qu'il faut faire pour être grand
Qui peut changer ce que je porte dans mon sang.
Qui a le droit de m'interdire d'être vivant…


Liane Foly. Je monte le son non plus pour entendre mais pour écouter. Et plus elle chante, plus la musique l’accompagne, plus je suis scotché. A ce moment-là je ne fais même pas le rapprochement avec l’original de Balavoine que j’avais carrément oublié. Je suis tellement impressionné par la voix et l’arrangement que ma gorge se serre et que je dois me garer sur le côté pour ne pas faire n’importe quoi avec la voiture. Il me faut bien une ou deux minutes après cette écoute pour reprendre mon souffle et ma route.

J’ai complètement oublié le motif de mon rendez-vous (j’étais assez souvent en Allemagne et au Luxembourg à l’époque). La magie de la chanson s’est estompée (pas complètement) avec le temps, mais le souvenir de cette « première fois » est inaltéré : celui d’un moment de grâce, de plénitude rare, comme une caresse des oreilles et du cerveau.
Love is all you need.
Avatar de l’utilisateur
zuma
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2775
Inscription: 09 Aoû 2014, 10:39
Localisation: Lyon

Re: La première fois que j'ai écouté ça...

Messagepar Dark Pink » 25 Sep 2017, 15:28

Intéressant ! Et là, ce sont autant les paroles que la musique qui t'ont capté. Il faut croire que la voiture est propice à ce genre de découverte et dans ce cas, la sono rarement excellente de l'auto radio fait quand même bien le boulot. Comme quoi si la chanson est bonne, peu importe d'où elle sort. Elle finit par faire son effet malgré tout. Tu as bien fait de t'arrêter.
Je suis étonné qu'il y ait aussi peu de récits de concerts pour "une première écoute". On va certainement plus en concert pour écouter ce qu'on connaît déjà et on découvre plus les interprètes que la musique.
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2781
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: La première fois que j'ai écouté ça...

Messagepar Pablitta » 25 Sep 2017, 18:14

Dans le genre "écouté-en-voiture-et-pas-trop-raccord-avec-le-forum", ton récit - Zuma - m'a fait penser à ce jour où j'ai entendu ce mec que je ne connaissais pas, chanter cette chanson que je ne connaissais pas et qui m'a impressionnée :
Daniel Lanois, Jolie Louise.
Il y avait quelque chose de juste fascinant dans son rythme.

Du coup, j'avais acheté l'album (en cassette ... :9qva: )

Vidéo cachée: Afficher


C'est marrant que ta relation m'ait fait remonter ce (petit) souvenir :chapeau:
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 2933
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: La première fois que j'ai écouté ça...

Messagepar zuma » 25 Sep 2017, 18:42

"Baba forum" comme dit l'autre... :rougez: :red: :) :-))
Love is all you need.
Avatar de l’utilisateur
zuma
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2775
Inscription: 09 Aoû 2014, 10:39
Localisation: Lyon

Re: La première fois que j'ai écouté ça...

Messagepar Pablitta » 25 Sep 2017, 18:45

Image
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 2933
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: La première fois que j'ai écouté ça...

Messagepar Dark Pink » 09 Nov 2017, 23:50

The call of Ktulu – Metallica

J’avais abandonné le hard-rock. J’avais mis mon 45 tours de Lucrate Milk avec sa pochette qui dégoûtait ma femme et foutait les jetons au gamin (des poissons morts) et ils étaient sortis dans le jardin tous les deux en râlant. Des disques comme ça, ça devrait pas être permis et si je voulais en écouter, je pourrais au moins prévenir avant et pas le jouer aussi fort… Le lendemain, j’avais mis un disque de hard-rock, un vrai, Lucrate Milk, c’en est pas, tout le monde l’a remarqué, et le même scénario s’était déroulé. Alors j’avais abandonné le hard-rock. Et tous les morceaux trop agressifs. J’aime ma femme et mon lardon et je ne veux pas les faire fuir. C’était pas trop grave, je pouvais écouter tous mes autres disques.
Je les prévenais même quand ils parlaient d’écouter des musiques quelconques qui pourraient les choquer : « Attention ! C’est du hard-rock ! ». Hard-rock était devenu chez nous un terme générique pour tout ce qui pourrait faire fuir ma famille dans le jardin.

Et un autre lardon était né. On ne met pas de la musique plein pot avec un bébé dans la maison. Tout ce qui pouvait être classé dans « notre hard-rock » s’éloignait encore plus de ma platine. Et c’est pas Berroyer qui disait : « Le hard-rock, c’est comme les jeunesses communistes, c’est bien d’y passer, mais faut pas y rester » ?
Et il y a eu la classe de neige. Il a fallu acheter toute une liste de fringues et d’objets en double sous peine de voir le gamin rejeté s’il ne les possédait pas. Il a fallu supporter le départ calamiteux en car : avec tous ces machins obligatoires, les enfants avaient trop de bagages et il a fallu attendre des plombes dans le froid qu’une remorque arrive de l’entrepôt pour enfin voir l’attelage démarrer péniblement sur le sol verglacé avec plus de trois heures de retard. Comment va se dérouler le voyage dans la purée de pois sur sol glissant ? Il vont roupiller toute la nuit dans ce truc, nos mômes ? Le mec de la municipalité, pourquoi il fait grave la gueule quand il parle avec les instits et les animateurs et pourquoi il est tout sourire quand il vient nous causer ? Le chauffeur, il a son permis ?
Le lendemain, il faudra attendre l’après-midi pour avoir un mot sur la grille de l’école : « Les enfants sont bien arrivés en classe de neige. »

Ensuite, les nouvelles sont distillées au compte-gouttes, je sais, c’est redondant, mais comme c’est sur le minitel qu’on les consulte…
On écrit tous les jours et on se dit que tout se passe bien - « Demain, on visite une ferme pilote - Aujourd’hui, on a visité un barrage - On fait des progrès en ski. » quand arrive une carte du gamin : « La classe de neige, ça va, mais s’il vous plaît, faites-moi arrêter le ski ! » On se dit que ça va s’arranger mais la suivante enfonce le clou : « Je ne veux plus faire de ski ! Aidez-moi ! »
On n’a le droit d’appeler qu’une seule fois au téléphone et les jours sont fixés à l’avance. Le nôtre est vers la fin du séjour. On n’ose pas outrepasser, faut pas se faire mal voir par le corps enseignant…
On tente de rassurer le gamin en lui écrivant que s’il veut arrêter, il n’a qu’à le demander et montrer notre courrier à son instituteur pour qu’il voie qu’on est d’accord.
Quand vient notre tour de téléphone, on appréhende un peu. En fait tout va bien. Le fiston a demandé avec insistance (ça, il sait faire !) et ils ont fini par céder.
- Mais alors, qu’est-ce que tu fous pendant que les autres font du ski ?
- Oh, des tas de trucs, j’écoute de la musique, je m’ennuie pas !
- Bon… A bientôt alors ?
- Ouais, c’est ça, à bientôt !

Evidemment, aller en classe de neige sans faire de ski, ça semble bizarre. On se dit qu’avec notre façon de rien faire comme tout le monde, on a certainement influencé le gamin. On se sent un peu coupable. En même temps, on est curieux de savoir enfin comment tout ça s’est passé. On le bombarde de questions à son retour :
- Qu’est-ce que tu faisais quand les autres faisaient du ski ?
- Un peu de tout, je lisais, je jouais aux échecs avec l’adulte qui restait pour me garder et garder ceux qui étaient malades, j’écoutais de la musique… Ils ne faisaient pas du ski toute la journée, c’était pas très long.
- Pourquoi tu ne voulais pas faire de ski ?
- J’étais pas à l’aise avec ces machins et tu dis toujours que faut pas faire les trucs qu’on n’aime pas, alors…
C’était bien ce qu’on craignait, on y était pour quelque chose !
- J’ai découvert pas mal de musiques. Un copain avait des cassettes de hard-rock, Metallica, Iron Maiden, c’est super !
- Ah oui ? Ca te plaît ?
- Vachement ! Il m’a filé des cassettes, mon pote. Ca te plaira pas, c’est du hard-rock. Pourquoi tu nous dis toujours : « Attention, c’est du hard-rock » ? Toi qui dis que tu écoutes de tout ? C’est vachement bien, le hard-rock !
- Ben euh…
Je reste sans voix. J’avais bâillonné le hard-rocker qui était en moi pour lui et il me charrie.
- Bon, alors la classe de neige sans ski, c’était bien, pour toi ?
- Oh oui ! J’ai découvert des bons groupes ! Sans la classe de neige, il ne me les aurait pas fait écouter !

On est d’accord. Mais j’ai du mal à me remettre au hard-rock. Je n’écoute certainement pas les bons groupes, je les trouve lourdingues. Alors je laisse tomber encore une fois. J’ai assez de mes Clash et autres Stranglers pour les émotions fortes.
Jusqu’à un jour pas comme les autres. C’est l’heure de bouffer. J’ai beau gueuler : « A table ! » en bas de l’escalier, les mômes n’entendent rien, ils ont mis leur musique trop fort, pourtant j’ai crié entre deux chansons. Je monte un peu furax pour tambouriner sur la porte qu’il ne faut pas se foutre de ma gueule.
J’ai établi une règle qui ne concerne que moi : à part en cas d’urgence, je n’interromps pas un morceau en cours de diffusion dans leur piaule quand je dois m’adresser à mes enfants. J’ai trop souvent été obligé de couper ma musique pour tout et n’importe quoi quand j’étais jeune. Je ne leur imposerai pas le même traitement. Je m’assois donc en haut des marches pour attendre la fin du morceau. Le son est très fort, j’entends tout sans difficulté à travers la porte. C’est beau. Après une intro en arpèges, ça se durcit. C’est un peu comme du rock progressif sans clavier. Quand ça se déchaîne, il y a un solo strident. Ensuite des breaks symphoniques. Et ça finit comme ça a commencé. Tout ça avec seulement des guitares une basse et une batterie. Pas de chant. Un instrumental que ne renierait pas Robert Fripp ou mon groupe préféré, Pink Floyd.
Je n’ai pas vu les huit minutes que dure ce morceau passer. C’est ma femme qui s’impatiente en bas :
- Alors ! Qu’est-ce que vous faites ? C’est prêt, ça va refroidir.
A table, je questionne mon fils :
- C’est quoi ce que tu écoutais quand je suis venu vous chercher ?
- C’est Metallica, the call of Ktulu. Tu l’as écouté ?
- Ouais, c’est vachement bien, t’as le disque ?
- Non, c’est une cassette d’un pote. C’est cool que ça te plaise. Tu vois que c’est bien le hard-rock. Mais on dit plus hard-rock, hein, Metallica, c’est du métal !
Le gamin est tellement content que son paternel se mette enfin à écouter de tout que je ne lui dis pas pourquoi j’ai arrêté.

Par la suite, on se fera découvrir Offspring, Rage Against the Machine, Lacuna Coil, Slipknot, etc… Et depuis, on écoute de tout ensemble ou séparément.

Je dis que j’ai abandonné le hard-rock pendant un temps, mais j’ai fait bien plus que ça. Quand j’ai voulu voir l’état de ma collection de Rock & Folk, je me suis rendu compte qu’elle était très complète sauf pendant la période de la naissance de mes enfants. Un gros trou d’un an et demi autour de leurs dates de naissance commençant six mois avant et finissant un an après.
J’ai donc abandonné le rock tout court à ces moments-là. Quoique… Ces périodes sont riches en émotions qui sont même plus fortes que toutes les autres confondues avec la naissance en point d’orgue sans comparaison possible avec autre chose. Et qu’on ne me dise pas que d’avoir un môme petit c’est pas rock’n’roll. Et après…
Avatar de l’utilisateur
Dark Pink
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2781
Inscription: 12 Mai 2013, 18:44
Localisation: Dans un cube Borg

Re: La première fois que j'ai écouté ça...

Messagepar Leutte » 10 Nov 2017, 00:44

Cool! Merci pour ce partage, Dark Pink. Elle m'avait manqué ta rubrique. Ma fille écoute les kids united..Le partage d'émotions autour de la musique c'est pas gagné. Mais qui sait? Nos enfants ont une capacité unique à nous "cueillir" là où on s'y attend le moins.
Je ne connais pas ce morceau de Metallica. Mais c'est vrai qu'à part "Master of Muppets" j'ai pas apprécié grand chose de ce que j'ai écouté d'eux.
Avatar de l’utilisateur
Leutte
♪♪♪
 
Messages: 461
Inscription: 09 Avr 2017, 12:41
Localisation: Toulouse

PrécédenteSuivante

Retourner vers Musique en général

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité