Aux origines du prog

Venez y parler de ce mouvement musical, sauf du rock progressif francophone qui a sa propre section.

Aux origines du prog

Messagepar muskar » 17 Mai 2019, 09:36

Quels sont, pour vous, les premiers disques que vous qualifieriez de rock progressif ?
Eih bennek, eih blavek - devise syldave: "Ici je suis, ici je reste."
Avatar de l’utilisateur
muskar
 
Messages: 67
Inscription: 16 Mar 2013, 16:17
Localisation: КЛОВ Klow Syldavie

Re: Aux origines du prog

Messagepar RRRouliane » 17 Mai 2019, 10:34

On en a déjà parlé dans d'autres topics, mais si je devais définir le premier album de rock progressif en tant que tel, ce serait le premier King Crimson. Un style particulier et inédit, qui rebat les cartes en termes de structures des compositions, qui explore des territoires alors peu ou pas encore défrichés par d'autres, qui s'affranchit délibérément des influences dominantes de la pop music de l'époque en prolongeant les expériences du psychédélisme avec davantage de maturité dans le discours.

Avant "In The Court Of The Crimson King", il y avait évidemment déjà eu des tentatives progressistes, avec quelques figures pionnières posant des jalons amenant à cette "révolution" : les Beach Boys ("Pet Sounds"), les Beatles ("Rubber Soul", "Revolver", "Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band"), les Moody Blues (l'apport du symphonisme avec la systématisation du recours au mellotron), Procol Harum (références au classique, introduction du format suite avec "In Held 'Twas In I"), Traffic (la fusion avec le jazz), The Nice, etc.
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1615
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: Aux origines du prog

Messagepar Pablitta » 17 Mai 2019, 13:18

RRRouliane a écrit:Avant "In The Court Of The Crimson King", il y avait évidemment déjà eu des tentatives progressistes, avec quelques figures pionnières posant des jalons amenant à cette "révolution" : les Beach Boys ("Pet Sounds"),


Intéressant comme sujet à part entière.

Rrrrrrrouliane, pourquoi considères-tu Pet Sounds comme faisant partie des pionniers du prog ?

Autant je comprends pour les Moody Blues et les autres, autant pour Pet Sounds je suis perplexe.
L'unité (quoiqu'essentiellement non musicale à mon sens) ?
La présence d'instrumentaux ?
Le recours à des instruments classiques et autres effets sonores inattendus ?

Quand j'écoute Wouldn't it Be Nice, Sloop John B., God Only Knows, That's not Me, I Know There's an Answer ... et la plupart des titres en fait, ça ne me paraît pas prog, du moins dans le sens où je suis capable de comprendre cette terminologie ... Cette compréhension étant assez ténue ( :red: ), j'aimerais avoir ton éclairage. Et aussi celui de Muskar et d'autres bien sûr !
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 4883
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: Aux origines du prog

Messagepar RRRouliane » 17 Mai 2019, 13:44

Oui, pour tous les éléments que tu cites, unité conceptuelle, morceaux instrumentaux, instrumentations inhabituelles, mais aussi et surtout parce que ce disque élève la musique pop à un niveau alors inédit, il révèle une ambition clairement affichée de se situer sur un terrain qui emprunte au classique, au jazz, à la musique de film, etc, et non de se cantonner au rock. Mais comme tu le dis, ce n'est pas du prog, on n'en est pas encore là, mais c'est grâce à cet album qu'une émulation s'est précisée (le point de départ de la course à l'échalote ayant été semble-t-il "Rubber Soul" des Beatles, qui inaugurait l'époque des albums conçus comme un tout cohérent), et où des musiciens et compositeurs se sont sentis pousser des ailes dans l'expérimentation, la liberté formelle et aussi l'idée que même si le label ne suivait pas, même si les ventes ne suivaient pas, il n'y en avait pas moins une reconnaissance certaine à attendre sur le plan critique et de la réception par le public.
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1615
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: Aux origines du prog

Messagepar Pablitta » 17 Mai 2019, 14:04

Super ! Merci !


RRRouliane a écrit:mais aussi et surtout parce que ce disque élève la musique pop à un niveau alors inédit,(...)


Donc pour résumer, le prog c'est de la super pop ?!! :))
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 4883
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: Aux origines du prog

Messagepar RRRouliane » 17 Mai 2019, 14:27

Pablitta a écrit:Super ! Merci !


RRRouliane a écrit:mais aussi et surtout parce que ce disque élève la musique pop à un niveau alors inédit,(...)


Donc pour résumer, le prog c'est de la super pop ?!! :))
Le terreau originel c'est la pop music, c'est le bois dont sont sortis les petits virtuoses et les petits maîtres qui étendraient la durée des morceaux, en la complexifiant à l'envi, en pratiquant le métissage psychédélisme / jazz / classique / folk / musiques ethniques / avant-garde, etc, et parfois en s'écoutant parler un peu trop... Mais au départ, oui, il y a "I Want To Hold Your Hand", en effet ! :))
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1615
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: Aux origines du prog

Messagepar Seric31 » 17 Mai 2019, 18:23

C'est comme pour l'histoire où il y a un avant et un après JC...
Dans le prog, il y a un avant et un après KC...
C'est juste un repère chronologique conventionnel (D'ailleurs, il a été prouvé que Jésus serait né entre -6 et -4 de son ère... :oriez: )
"In the court..." est évidemment une pierre blanche pour l'histoire du prog mais c'est loin d'en être l'origine. C'est l'équivalent de la Ford T pour l'automobile...
D'ailleurs, on parlait déjà de "progressive rock" avant la sortie de "In the court...". Le 1er album de Caravan (sorti début 69) était déjà considéré comme tel par les critiques de l'époque...
Voilà pour la partie lexicographique...
Pour les aspects musicaux, au risque d'en surprendre pas mal, celui que je considère comme étant l'un des précurseurs, c'est Ennio Morriconne avec les BO des films de Sergio Leone.
evidemment on a tous les images en tête mais si on se met à simplement écouter la musique seule, on s'aperçoit qu'il avait déjà tout compris. Mélange de guitares électriques (qui ne jouent pas que 2 accords) et d'orchestre symphonique, changement de rythmes et le tout avec une cohérence magistrale. Même sans les images on se sent emporté...
Sauvegarde du patrimoine musical :http://memorhits.blogspot.fr/
Avatar de l’utilisateur
Seric31
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1016
Inscription: 11 Déc 2015, 21:34
Localisation: Ile de France

Re: Aux origines du prog

Messagepar RRRouliane » 17 Mai 2019, 20:26

C'est carrément intéressant ça, je connais mal, je vais aller creuser un peu... :)
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1615
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: Aux origines du prog

Messagepar Delirium » 18 Mai 2019, 23:10

In the court of the Crimson King fait incontestablement consensus comme étant l'album fondateur du rock progressif ce qui ne manque pas de faire sourire quand on sait que Robert Fripp a toujours rejeté l'étiquette rock progressif pour son groupe. Des formations comme Pink Floyd, The Nice ou Iron Butterfly ont certes creuser le sujet avant mais avec des orientations encore trop marquées par le psychédélisme ou le classique. Donc je souscris assez facilement à l'idée de considérer cet album comme le vrai point de départ du rock progressif. Mais en tant qu'album seulement car cela fait très longtemps que je me dis que le premier vrai morceau de rock progressif a été réalisé par un groupe qui n'a jamais réellement fait partie de cette famille musicale et qui n'a jamais fait d'autres morceaux du même genre. Je parle de Procol Harum avec son "In held 'twas I" qui date de 1968. Étonnant :mouais:
https://www.youtube.com/watch?v=2YBpNHmodGA
Avatar de l’utilisateur
Delirium
 
Messages: 17
Inscription: 08 Mai 2019, 21:06

Re: Aux origines du prog

Messagepar RRRouliane » 20 Mai 2019, 09:24

Delirium a écrit:Procol Harum avec son "In held 'twas I" qui date de 1968.
Oui, que je citais un peu plus haut. Je suis d'accord avec toi sur la complexité du paradoxe qui veut que Robert Fripp et son groupe soient les initiateurs d'un genre dont ils refusent de se réclamer, tandis que d'autres en soient également des architectes sans pour autant appartenir à cette famille. C'est amusant !

La suite de Procol Harum est vraiment bluffante à de nombreux égards, dans sa construction en premier lieu, mais aussi le spectre stylistique qu'elle balaie avec une facilité qui force l'admiration. Et le superbe finale symphonique est archétypique du genre, c'est un véritable manifeste de ce que sera le rock progressif au même titre que le morceau-titre "In The Court Of The Crimson King". L'album "Shine On Brightly" est vraiment intéressant dans le cadre de notre discussion, pour moi il commence comme un album de Traffic et se termine comme "Atom Heart Mother" ! En gros il fait à lui tout seul la jonction entre deux époques, entre deux conceptions musicales, et vu le contexte d'émulation féroce, c'est un exploit notable.
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1615
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: Aux origines du prog

Messagepar harvest » 20 Mai 2019, 18:30

Le premier album de Caravan me semble se situer dans cette catégorie. Album publié en octobre 68.
"Il y a des années où l'on a envie de ne rien faire" P-Barouh
Avatar de l’utilisateur
harvest
Modérateur
 
Messages: 3832
Inscription: 09 Jan 2013, 20:54

Re: Aux origines du prog

Messagepar Orbit » 20 Mai 2019, 18:51

Avant le King Crimson il y avait aussi le premier Yes.
Avatar de l’utilisateur
Orbit
 
Messages: 86
Inscription: 21 Fév 2019, 12:16

Re: Aux origines du prog

Messagepar RRRouliane » 21 Mai 2019, 01:04

Aussi, oui.
Avatar de l’utilisateur
RRRouliane
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1615
Inscription: 04 Mar 2013, 22:43

Re: Aux origines du prog

Messagepar Algernon » 22 Mai 2019, 20:20

Orbit a écrit:Avant le King Crimson il y avait aussi le premier Yes.

Interview du groupe en 69, qui définissent (tentent de) les contours de leur musique :
"What do you think about mixing up pop music and jazz ?"
"... we play blues, jazz... in a way
- So you like mixing up jazz and pop ?
- Everything !
- Vous n'avez pas à nous ranger dans une catégorie,
it's soul music / it's all music."

https://www.youtube.com/watch?v=EofNvr-xuwE

Yes 1969-08-26 Wiesbaden
Keep on schtroumpfing - Il faut survivre avec son temps.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
♪♪♪♪♪
 
Messages: 19925
Inscription: 03 Fév 2013, 21:43


Retourner vers Rock progressif / Krautrock

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités