Vos dernières lectures

Ce que vous aimez lire, ce que vous conseillez, que ce soit lié à la musique ou pas.

Re: Vos dernières lectures

Messagepar 33rpm » 31 Mar 2018, 16:22

Il faut dire qu’ils étaient bien flambés. Je me souviens du Workshop de Lyon, c’était plus pour dire d’y être que pour le plaisir d’ecouter. Cette scène intello/happening avait tout pour faire fuir les amateurs. Alors qu’Archie Shepp, l’Art Ensemble of Chicago, Ornette Coleman and Co avaient des racines qui parlaient plus. Le blues, l’Afrique, etc.
there ain't no alligators in Berkeley California, boys
Avatar de l’utilisateur
33rpm
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2094
Inscription: 08 Sep 2016, 18:50

Re: Vos dernières lectures

Messagepar nunu » 31 Mar 2018, 17:20

le bouquin sur Dolphy m'interesse beaucoup plus que l'autre
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 10871
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: Vos dernières lectures

Messagepar Ben-J » 05 Avr 2018, 22:47

Ces dernières semaines :

Charle Bukowski : souvenir d'un pas grand chose
J'avais déjà lue chronique de la folie ordinaire , mais je lui préfére celui ci .

Burrought : Junky - Le festin nue - Les hippopotames ont bouillis vif dans leurs piscines
Burrought à le don d'emmener le lecteur dans l'univers de la drogue avec une plume parfois quasi documentaire. Sur les Hippopotames , Kerouac l'aide à mettre de l'ordre dans son récits et ça ce sent . La plume est plus limpide , moins folle.
Ben-J
♪♪
 
Messages: 136
Inscription: 06 Nov 2013, 22:13

Re: Vos dernières lectures

Messagepar Pablitta » 06 Avr 2018, 14:22

Ben-J a écrit:Les hippopotames ont bouillis vif dans leurs piscines
Burrought à le don d'emmener le lecteur dans l'univers de la drogue avec une plume parfois quasi documentaire. Sur les Hippopotames , Kerouac l'aide à mettre de l'ordre dans son récits et ça ce sent . La plume est plus limpide , moins folle.

Ah ouais quand même ... :mouais:
Bon, pas lu, mais inspirant ...
Avatar de l’utilisateur
Pablitta
Modérateur
 
Messages: 3738
Inscription: 04 Fév 2013, 14:14

Re: Vos dernières lectures

Messagepar nunu » 06 Avr 2018, 14:58

Et les hippopotames ont bouilli vif dans leur psicine en fait c'est inspiré du meutre de David Kammerrer par Lucien Carr, que Kerouac et Burroughs ont couvert ne le dénoncant pas à la police. Carr fera deux ans de prison et s'opposa toujours a la publication d'histoire sur cet évenement, pour ça que Burroughs le rend méconnaissable dans le roman.
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 10871
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: Vos dernières lectures

Messagepar Ben-J » 06 Avr 2018, 22:57

Je sais il y'a une mise en contexte à la fin du bouquin :fille:
Ben-J
♪♪
 
Messages: 136
Inscription: 06 Nov 2013, 22:13

Re: Vos dernières lectures

Messagepar Ben-J » 06 Avr 2018, 22:59

Pablitta a écrit:
Ben-J a écrit:Les hippopotames ont bouillis vif dans leurs piscines
Burrought à le don d'emmener le lecteur dans l'univers de la drogue avec une plume parfois quasi documentaire. Sur les Hippopotames , Kerouac l'aide à mettre de l'ordre dans son récits et ça ce sent . La plume est plus limpide , moins folle.

Ah ouais quand même ... :mouais:
Bon, pas lu, mais inspirant ...


En fait mon post porte à confusion .
Junky parle bien de la drogue de façon très réaliste , festin nue est plus surréaliste , et les hippo c'est autre chose . :bat:
Ben-J
♪♪
 
Messages: 136
Inscription: 06 Nov 2013, 22:13

Re: Vos dernières lectures

Messagepar nunu » 18 Avr 2018, 20:46

harvest a écrit:Je relis Brautigan - traduction nouvelle.

Image

Je suis en train de le lire, je me régale; en plus la suite viens de sortir chez Christian Bourgois

Image
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 10871
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: Vos dernières lectures

Messagepar lovecraftforever » 18 Mai 2018, 13:50

Bonjour à tous !

Cela aurait pu être un magnifique polar " noir de chez noir " et pourtant ce sont des faits véridiques qui se passe en Oklahoma , début des années 1920. Le grand peuple osage chassés de leurs terres natales du Kansas , a accepté par la force , d'aller vivre sur une terre aride et inculte, mais il s'avère que ce territoire a un sous sol riche en pétrole ... ce qui fait rapidement la richesse de cette ethnie... Il s'ensuit peu à peu des meurtres sordides ( balles dans la nuque , empoisement à la strychnine , maison entièrement détruite par de la dynamite etc ...) Les cadavres d'indien(nne)s s'amoncellent peu à peu ce qui déclenche , à la longue , une grande enquête dirigée par le 1er directeur du FBI (tout nouveau organisme policier) HOOVER . La suite est étonnante et surtout passionnante , il faut savoir aussi que tous les strates du gouvernement sont complètement corrompues et surtout largement racistes : ceci explique donc cela ! :respect: :respect: 0-)

A lire de toute urgence !

LA NOTE AMERICAINE David GRANN 2018

Image

Cordialement

HP LOVECRAFT :chapeau:
Avatar de l’utilisateur
lovecraftforever
♪♪
 
Messages: 183
Inscription: 04 Fév 2013, 09:57

Re: Vos dernières lectures

Messagepar harvest » 18 Mai 2018, 18:55

Livre que je me suis promis d'acheter et de lire ! :bat:
"Il y a des années où l'on a envie de ne rien faire" P-Barouh
Avatar de l’utilisateur
harvest
Modérateur
 
Messages: 3697
Inscription: 09 Jan 2013, 20:54

Re: Vos dernières lectures

Messagepar harvest » 18 Mai 2018, 18:59

J'ai relu récemment !

Image

Grand livre de la littérature américaine, souvent déstabilisant puisque l'écriture est à la façon de Joyce pour Ulysse la transcription d'un flux de pensée qui arrive dans un parfois grand désordre et quand dans le premier chapitre vous vous retrouvez dans la tête d'un débile mental c'est tourneboulant. Lecture patiente conseillée.
"Il y a des années où l'on a envie de ne rien faire" P-Barouh
Avatar de l’utilisateur
harvest
Modérateur
 
Messages: 3697
Inscription: 09 Jan 2013, 20:54

Re: Vos dernières lectures

Messagepar Maxime » 18 Mai 2018, 19:13

Il faut aussi ajouter que des personnages de plusieurs générations ont les mêmes prénoms, ce qui rend le premier chapitre encore plus difficile au premier abord (surtout quand le débile mental en question vit dans un genre de présent continu, où passé et présent se croisent sans cesse ; en sachant ça, on est tout de suite moins perdu). Passé ce premier chapitre, qui a de quoi laisser du monde sur le carreau, c'est plus accessible, tout de même. J'avais trouvé la lecture passionnante (en anglais), et en tout cas plus aisée que celle d'Ulysses (lui aussi commencé en anglais, mais j'ai dû me résigner vers la moitié du bouquin ; il faudrait que je retente le coup un jour avec la version en français, trouvée en vide-greniers il y a quelques années).
Un état sans police, c'est comme une soupe sans moustache.
http://www.lefolkfrancaisnexistepas.fr/
Avatar de l’utilisateur
Maxime
♪♪♪♪♪
 
Messages: 2505
Inscription: 03 Fév 2013, 23:09
Localisation: Grenoble

Re: Vos dernières lectures

Messagepar nunu » 18 Mai 2018, 20:15

Image

Beat Generation-L-inservitude volontaire

Un livre de plus sur la beat generation parti rejoindre ma collection

Débarrasser la Beat Generation des clichés qui l'encombrent et font parfois oublier la vigueur du réveil qu'elle initia... Ce livre bouscule le bon ordre des discours convenus. Il fait entendre, aux côtés de la Sainte Trinité Ginsberg-Kerouac-Burroughs, des voix trop souvent minorées
Débarrasser la Beat Generation des clichés qui l'encombrent et font parfois oublier la vigueur du réveil qu'elle initia... Ce livre bouscule le bon ordre des discours convenus. Il fait entendre, aux côtés de la Sainte Trinité Ginsberg-Kerouac-Burroughs, des voix trop souvent minorées : voix de femmes (Diane di Prima, Ruth Weiss, Joanne Kyger, Hettie Jones, Anne Waldman...) ou d'hommes (Philip Lamantia, Michael McClure, Brion Gysin, Claude Pélieu, LeRoi Jones, Gary Snyder...) qui, artistes, poétesses et poètes, ont été relégués au second plan, par habitude, par indifférence, par incompréhension.
Que nous disent, aujourd'hui encore, ces femmes et ces hommes qui surent prendre leur responsabilité, dénonçant l'intolérance d'une Amérique blanche, malmenant l'ordre établi, inventant de nouvelles manières de vivre ? Sur quelles scènes (poétique, politique, musicale) et par quels acteurs (avant-gardes, free press, icônes rock – Bob Dylan, Jim Morrison, Genesis P. Orridge, Patti Smith) leur exigence a-t-elle été relayée ?
Les combats que les Beats menèrent, dénonçant la servitude consumériste, brisant le " politiquement correct ", restent à l'ordre du jour. Ils ont incarné une résistance dont nous mesurons l'actualité : ouverture au monde quand les nations se replient sur elles-mêmes, défense de la parole poétique contre les langages idéologiques et mercantiles, respect de la nature dans un siècle écocide, refonte de l'exigence politique, invention de vies parallèles à l'âge de la gestion du capital humain...
L'actualité des écrivains beat doit être réaffirmée avec force. L' alternative qu'ils ont défendue dénonçait les impasses d'une modernité prométhéenne déchaînée. Désormais notre présent.
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 10871
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: Vos dernières lectures

Messagepar harvest » 20 Mai 2018, 18:14

Oui livre que je vais très sûrement me procurer ! :)
"Il y a des années où l'on a envie de ne rien faire" P-Barouh
Avatar de l’utilisateur
harvest
Modérateur
 
Messages: 3697
Inscription: 09 Jan 2013, 20:54

Re: Vos dernières lectures

Messagepar nunu » 21 Juin 2018, 21:18

Image

Les 4 romans mettant en scene L'ange Noir, "double maléfique" de San Antonio reunit en un seul volume. 6h30 de dur aujourd'hui, je m'en suis enfilé deux.
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 10871
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

PrécédenteSuivante

Retourner vers Livres / Magazines / BD

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités