Rions beaucoup

Pour y papoter, parler de ce que vous écoutez en ce moment, délirer, s'amuser...
Avatar du membre
gabuzomeuzomeu
Contributeur
Contributeur
Messages : 71
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Rions beaucoup

Message par gabuzomeuzomeu » mar. 10 sept. 2019 14:34

Algernon a écrit :
mar. 10 sept. 2019 11:17
Je suppose que le "Thorust" est voulu, pour la dérision.
Lol Tolhurst est moins passé à la postérité que Robert Smith au patronyme plus facilement orthographiable … humour du dessinateur
Il n'a pas vraiment participé à Disintegration mais est dans les crédits.
Il avait amorcé un recyclage professionnel en s'essayant à la production, d'ailleurs il est passé voir Baroque Bordello dans les locaux de répétitions se situant à l'époque au parking désaffecté PARKING 2000, rue de Crimée près de la Porte d'Aubervilliers.
Sex and drugs and rock and roll Is all my brain and body need (orbit …. non plutôt Ian Dury)

Avatar du membre
Piranha
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 154
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 22:13
Localisation : Angers
Contact :

Re: Rions beaucoup

Message par Piranha » mar. 10 sept. 2019 16:40

gabuzomeuzomeu a écrit :
mar. 10 sept. 2019 10:29
Image
dac

Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 495
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Rions beaucoup

Message par Algernon » mar. 10 sept. 2019 16:49

Gabu a écrit :Il avait amorcé un recyclage professionnel en s'essayant à la production, d'ailleurs il est passé voir Baroque Bordello dans les locaux de répétitions se situant à l'époque au parking désaffecté PARKING 2000, rue de Crimée près de la Porte d'Aubervilliers.
J'ai bien connu le quartier au tout début des années 80, j'y ai travaillé cinq ans : rue Archereau, ayant débuté dans la grosse imprimerie qui a fermé il y a bien des années, puis Passage de Crimée.
Il est parfaitement superflu de connaître les choses dont on parle. Je dirais même que la sincérité en général dénote un certain manque d'imagination.
The Blues Had A Baby And They Called It Rock 'N' Roll

bibabeuloula
Super contributeur
Super contributeur
Messages : 36
Enregistré le : dim. 4 août 2019 18:13

Re: Rions beaucoup

Message par bibabeuloula » mar. 10 sept. 2019 18:28

Image

Avatar du membre
gabuzomeuzomeu
Contributeur
Contributeur
Messages : 71
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Rions beaucoup

Message par gabuzomeuzomeu » mar. 10 sept. 2019 20:44

Algernon a écrit :
mar. 10 sept. 2019 16:49
J'ai bien connu le quartier au tout début des années 80, j'y ai travaillé cinq ans : rue Archereau, ayant débuté dans la grosse imprimerie qui a fermé il y a bien des années, puis Passage de Crimée.
Dans ce quartier il y avait aussi l'imprimerie Lang et l'imprimerie du Canal.
Dans les 80's à un bout de la rue de Crimée, à Parking 2000, pas mal de groupes sont passés répéter et à l'autre bout vers Botzaris c'était le coin des Bérus et des futurs Parabellum.

Image
Sex and drugs and rock and roll Is all my brain and body need (orbit …. non plutôt Ian Dury)

Avatar du membre
bushi
Super contributeur
Super contributeur
Messages : 41
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 09:38

Re: Rions beaucoup

Message par bushi » mer. 11 sept. 2019 05:14

gabuzomeuzomeu a écrit :
mar. 10 sept. 2019 20:44
Algernon a écrit :
mar. 10 sept. 2019 16:49
J'ai bien connu le quartier au tout début des années 80, j'y ai travaillé cinq ans : rue Archereau, ayant débuté dans la grosse imprimerie qui a fermé il y a bien des années, puis Passage de Crimée.
Dans ce quartier il y avait aussi l'imprimerie Lang et l'imprimerie du Canal.
Dans les 80's à un bout de la rue de Crimée, à Parking 2000, pas mal de groupes sont passés répéter et à l'autre bout vers Botzaris c'était le coin des Bérus et des futurs Parabellum.
Parking 2000 !...
J'y ai répété pendant 7-8 mois. On a eu droit aussi à Trust, qui jouait si fort que les groupes à côté s'arrêtaient pour venir dans leur salle de répète.
Ça s'est arrêté pour nous quand il y a eu une inondation qui a niqué une bonne partie de notre matos, plus des craignos de la cité d'à côté qui sont venus se servir.
Grands souvenirs :)
On travaille pour gagner sa vie, alors pourquoi se tuer au travail ?

Avatar du membre
gabuzomeuzomeu
Contributeur
Contributeur
Messages : 71
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Rions beaucoup

Message par gabuzomeuzomeu » mer. 11 sept. 2019 07:02

bushi a écrit :
mer. 11 sept. 2019 05:14
Parking 2000 !...
J'y ai répété pendant 7-8 mois. On a eu droit aussi à Trust, qui jouait si fort que les groupes à côté s'arrêtaient pour venir dans leur salle de répète.
Ça s'est arrêté pour nous quand il y a eu une inondation qui a niqué une bonne partie de notre matos, plus des craignos de la cité d'à côté qui sont venus se servir.
Grands souvenirs :)
Un témoignage de 1983 https://halshs.archives-ouvertes.fr/hal ... 8/document. Pareil nous y sommes restés un an environ, avec un peu plus de thunes on a migré vers un studio à l'heure à côté de Grenelle (tenu par le fils d'un cascadeur) et puis rue Lepic sous un centre culturel près de chez Dick Rivers.
[media]https://www.ina.fr/video/CAC96021828[/media]
Sex and drugs and rock and roll Is all my brain and body need (orbit …. non plutôt Ian Dury)

Avatar du membre
bushi
Super contributeur
Super contributeur
Messages : 41
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 09:38

Re: Rions beaucoup

Message par bushi » mer. 11 sept. 2019 07:18

Merci pour les liens.
P..., ça nous rajeunit pas ! :frime:
On travaille pour gagner sa vie, alors pourquoi se tuer au travail ?

Avatar du membre
alcat01
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 297
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 20:51
Localisation : campagne

Re: Rions beaucoup

Message par alcat01 » mer. 11 sept. 2019 22:49

Cette histoire est dédiée à Béatrice!

La langue Allemande est relativement facile.
La personne qui connait le Latin et est habituée à faire des déclinaisons, l'apprend sans grandes difficultés.

C'est ce que les professeurs d'Allemand disent lors de la première leçon.
Ensuite on commence à étudier le der, des, den, dem, die et ils disent que tout est une suite logique.
C'est donc facile, et pour s'en rendre compte, on va regarder un cas d'un peu plus près:

En premier, évidemment, vous achetez Le livre d'Allemand. C'est un livre magnifique fourré d'une toile, publié à Dortmund et qui raconte les us et coutumes des Hotentots (auf Deutsch: Hottentotten).
Le livre raconte que les kangourous (Beutelratten) sont capturés et placés en cages (Kotter), couvertes d'un tissu (Lattengitter) pour les abriter des intempéries. Ces cages s'appellent en Allemand cages couvertes de tissu (Lattengitterkotter) et lorsqu'elles contiennent un kangourou, ça s'appelle (Lattengitterkotterbeutelratten).

Un jour les Hotentots arrêtèrent un assassin (Attentater), accusé d'avoir tué une mère (Mutter) hotentote (Hottentottenmutter), mère d'un fils bête et bégayeur (Stottertrottel). Cette mère se dit en Allemand "Hottentottenstottertrottelmutter" et son assassin s'appelle "Hottentottenstottertrottelmutterattentater".

La police capture l'assassin et le met provisoirement dans une cage à kangourou (Beutelrattenlattengitterkotter), mais le prisonnier s'échappe.

Tout de suite commencent les recherches et soudain vient un guerrier Hotentot qui hurle:
- J'ai capturé l'assassin (Attentater).
- Oui? Lequel?, demande le chef.
- Le Lattengitterkotterbeutelratterattentater, répond le guerrier.
- Comment l'assassin qui est dans la cage à kangourous couverte d'une toile? Demande le chef des hotentotes.
- C'est, répond l'indigène, le Hottentottenstottertrottelmutterattentater.(L'assassin de la mère hotentote de l'enfant bête et bégayeur).
- Mais, bien sûr, répond le chef hotentote! t'aurais pu dire tout de suite que tu avais capturé le Hottentottenstottertrottelmutterlattengitterkotterbeutelrattenattentater... :hehe:

Comme vous pouvez le constater, l'Allemand est une langue très facile. Il suffit tout simplelement de s'y intéresser...
“Personne n'accepte de conseils ; mais tout le monde acceptera de l'argent : donc l'argent vaut mieux que les conseils.”
Jonathan Swift

Avatar du membre
alcat01
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 297
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 20:51
Localisation : campagne

Re: Rions beaucoup

Message par alcat01 » mer. 11 sept. 2019 22:59

Une autre...

Monsieur l'assureur,
Je vous écris en réponse à la demande d'informations complémentaires concernant mon accident de travail du 8 Novembre dernier. J'ai pourtant bien précisé: "manque de chance" dans la case réservée aux "causes du sinistre" et vous me demandez des précisions.
Je suis couvreur de formation et le jour de l'accident, je travaillais seul sur le toit d'un immeuble de six étages. Une fois le travail terminé, cet après-midi là, j'ai constaté qu'il restait environ 280 tuiles, ce qui représente un poids de près de 120kg. Plutôt que de les descendre à la main, j'ai décidé de les placer dans un monte-charge manuel qui fonctionnait grâce à une poulie fixée au sixiième étage.
J'ai donc chargé les tuiles dans la caisse du monte-charge sur le toit et je suis redescendu au bas de l'immeuble pour procéder à la descente du chargement.
Je tenais fermement la corde pour assurer la sécurité de cette manœuvre. Comme vous le noterez dans mon fichier médical ci-joint, mon poids est actuellement de 68 kg. Dès que le monte-charge s'est retrouvé suspendu en l'air, j'ai été irrésistiblement attiré vers le haut et, je le reconnais, je n'ais pas eu la présence d'esprit de lâcher la corde. J'ai donc progressé à grande vitesse vers le haut de l'immeuble et, au niveau du troisième étage, j'ai rencontré le monte-charge qui, lui, progressait à la même vitesse en sens inverse. Cela explique la fracture du crâne que je vous ai mentionnée dans mon courrier précédent.
Mon ascension s'est toutefois ralentie au niveau du sixième étage et s'est arrêtée lorsque mon index et mon majeur se sont retrouvés coincés dans la poulie. Cela détaille les nombreuses fractures de ma main droite que j'avais mentionnées. Suspendu en l'air et malgré la douleur intense, je n'ai pas lâché prise.
Mais au même moment, le monte-charge percuta le sol à vive allure, ce qui brisa net le fond de la caisse. Toutes les briques éclatèrent et se répandirent sur le sol.
Le monte-charge endommagé pesait à présent environ 20 kg, si bien que, comme je tenais toujours fermement la corde, j'ai commencé une rapide descente vers le bas. Au niveau du troisième étage, comme vous l'imaginez, j'ai rencontré le monte-charge à très grande vitesse, ce qui explique les quatre dents cassées et les deux côtes enfoncées que je vous ai reportées précédemment.
Cette percussion du monte-charge a toutefois ralenti quelque peu ma descente, si bien que mon atterrissage sur le tas de tuiles brisées ne m'a causée qu'une simple fracture du genou.
Le fait que je ne mentionne nulle part dans ce rapport la cause exacte de l'enfoncement de la cage thoracique, que j'ai pourtant déclaré dans ma lettre précédente, ne vous aura sans doute pas échappé. J'ai en effet le regret de vous informer que me retrouvant ainsi étendu sur un tas de tuiles brisées avec de multiples fractures, je n'ai pas eu la présence d'esprit de tenir la corde quelques secondes de plus. J'étais dans l'incapacité totale de bouger lorsque le monte-charge de 20 kg a entamé sa rapide descente...
Très cordialement.
“Personne n'accepte de conseils ; mais tout le monde acceptera de l'argent : donc l'argent vaut mieux que les conseils.”
Jonathan Swift

bibabeuloula
Super contributeur
Super contributeur
Messages : 36
Enregistré le : dim. 4 août 2019 18:13

Re: Rions beaucoup

Message par bibabeuloula » jeu. 12 sept. 2019 18:18

Image

Avatar du membre
Pablitta
Modérateur
Modérateur
Messages : 278
Enregistré le : jeu. 15 août 2019 10:03

Re: Rions beaucoup

Message par Pablitta » ven. 13 sept. 2019 11:42

:hehe:

Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 495
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Rions beaucoup

Message par Algernon » ven. 13 sept. 2019 15:05

alcat01 a écrit :
mer. 11 sept. 2019 22:59
Une autre...

Monsieur l'assureur,
Je vous écris en réponse à la demande d'informations complémentaires concernant mon accident de travail du 8 Novembre dernier. J'ai pourtant bien précisé: "manque de chance" dans la case réservée aux "causes du sinistre" et vous me demandez des précisions.
Je suis couvreur de formation et le jour de l'accident, je travaillais seul sur le toit d'un immeuble de six étages. Une fois le travail terminé, cet après-midi là, j'ai constaté qu'il restait environ 280 tuiles, ce qui représente un poids de près de 120kg. Plutôt que de les descendre à la main, j'ai décidé de les placer dans un monte-charge manuel qui fonctionnait grâce à une poulie fixée au sixiième étage.
J'ai donc chargé les tuiles dans la caisse du monte-charge sur le toit et je suis redescendu au bas de l'immeuble pour procéder à la descente du chargement.
Je tenais fermement la corde pour assurer la sécurité de cette manœuvre. Comme vous le noterez dans mon fichier médical ci-joint, mon poids est actuellement de 68 kg. Dès que le monte-charge s'est retrouvé suspendu en l'air, j'ai été irrésistiblement attiré vers le haut et, je le reconnais, je n'ais pas eu la présence d'esprit de lâcher la corde. J'ai donc progressé à grande vitesse vers le haut de l'immeuble et, au niveau du troisième étage, j'ai rencontré le monte-charge qui, lui, progressait à la même vitesse en sens inverse. Cela explique la fracture du crâne que je vous ai mentionnée dans mon courrier précédent.
Mon ascension s'est toutefois ralentie au niveau du sixième étage et s'est arrêtée lorsque mon index et mon majeur se sont retrouvés coincés dans la poulie. Cela détaille les nombreuses fractures de ma main droite que j'avais mentionnées. Suspendu en l'air et malgré la douleur intense, je n'ai pas lâché prise.
Mais au même moment, le monte-charge percuta le sol à vive allure, ce qui brisa net le fond de la caisse. Toutes les briques éclatèrent et se répandirent sur le sol.
Le monte-charge endommagé pesait à présent environ 20 kg, si bien que, comme je tenais toujours fermement la corde, j'ai commencé une rapide descente vers le bas. Au niveau du troisième étage, comme vous l'imaginez, j'ai rencontré le monte-charge à très grande vitesse, ce qui explique les quatre dents cassées et les deux côtes enfoncées que je vous ai reportées précédemment.
Cette percussion du monte-charge a toutefois ralenti quelque peu ma descente, si bien que mon atterrissage sur le tas de tuiles brisées ne m'a causée qu'une simple fracture du genou.
Le fait que je ne mentionne nulle part dans ce rapport la cause exacte de l'enfoncement de la cage thoracique, que j'ai pourtant déclaré dans ma lettre précédente, ne vous aura sans doute pas échappé. J'ai en effet le regret de vous informer que me retrouvant ainsi étendu sur un tas de tuiles brisées avec de multiples fractures, je n'ai pas eu la présence d'esprit de tenir la corde quelques secondes de plus. J'étais dans l'incapacité totale de bouger lorsque le monte-charge de 20 kg a entamé sa rapide descente...
Très cordialement.
Pas plus de 650 caractères les histoires ! drapeaublanz: :]

https://www.compteurdelettres.com/
Il est parfaitement superflu de connaître les choses dont on parle. Je dirais même que la sincérité en général dénote un certain manque d'imagination.
The Blues Had A Baby And They Called It Rock 'N' Roll

Avatar du membre
alcat01
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 297
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 20:51
Localisation : campagne

Re: Rions beaucoup

Message par alcat01 » ven. 13 sept. 2019 16:15

Oui, mais si j'en enlève, il n'y aura plus de cohérence! :rollin:
“Personne n'accepte de conseils ; mais tout le monde acceptera de l'argent : donc l'argent vaut mieux que les conseils.”
Jonathan Swift

Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 495
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Rions beaucoup

Message par Algernon » ven. 13 sept. 2019 16:29

:mdr3:
Il est parfaitement superflu de connaître les choses dont on parle. Je dirais même que la sincérité en général dénote un certain manque d'imagination.
The Blues Had A Baby And They Called It Rock 'N' Roll

Avatar du membre
gabuzomeuzomeu
Contributeur
Contributeur
Messages : 71
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Rions beaucoup

Message par gabuzomeuzomeu » ven. 13 sept. 2019 17:49

Algernon a écrit :
ven. 13 sept. 2019 15:05
Pas plus de 650 caractères les histoires ! drapeaublanz: :]

https://www.compteurdelettres.com/
Jolivet a dépassé aussi le quota, il en rajoute un max !

Sex and drugs and rock and roll Is all my brain and body need (orbit …. non plutôt Ian Dury)

Avatar du membre
alcat01
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 297
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 20:51
Localisation : campagne

Re: Rions beaucoup

Message par alcat01 » sam. 14 sept. 2019 20:30

dédié à nos amis Québécois...

C'est l'histoire d'un Québécois et d'un Canadien anglais qui s'en vont à la chasse, mais le Canadien anglais n'a pas de fusil.
En s'en allant vers le campement, ils voient un petit magasin de chasse.
Le Canadien anglais, tout content, sort de la voiture et entre dans le magasin pour s'acheter un fusil.
Le Canadien anglais demande au vendeur:
- As-tu une 410 ?
Le vendeur lui répond:
- Je n'en ai plus en réserve.
Mais le Canadien anglais lui dit :
- Regarde, là, tu as une 22 acroché au mur !
Le vendeur réplique bêtement:
- Elle est réservée.
Mais le Canadien anglais perspicace lui demande:
- D'abord, la 12 qui est là ?
Le vendeur lui répond:
- Celle-là, elle est brisée!
Le Canadien anglais revient à la voiture puis dit au Québécois:
- Le chien, y'a pas une maudite arme à me vendre...
Le Québécois ne voulait pas que sa partie de chasse tombe à l'eau!
Alors, il décide d'aller voir le vendeur et lui dit:
- Coup donc, as-tu quelque chose contre les Canadiens anglais?
Le vendeur réplique sans tarder:
- J'ai une 410 en arrière, une 22 accrochée au mur, puis un 12 juste à côté de moi !
“Personne n'accepte de conseils ; mais tout le monde acceptera de l'argent : donc l'argent vaut mieux que les conseils.”
Jonathan Swift

Avatar du membre
Monsieur-Hulot
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 83
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 06:40

Re: Rions beaucoup

Message par Monsieur-Hulot » dim. 15 sept. 2019 06:27

Oh, où tu étais passé ?
Ben, j'étais en vacances!
Ah bon ! Et qu'est-ce que tu as fait ?
Oh rien, le matin un jaune, à midi, un jaune, et le soir encore un petit jaune.
Quoi, tu étais à Marseille et tu n'es n'est pas passé me voir ?
Et qué Marseille, j'étais en Thaïlande !
FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS.

Avatar du membre
Algernon
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 495
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36

Re: Rions beaucoup

Message par Algernon » dim. 15 sept. 2019 06:58

Celle-là est... plutôt limite. Pour être aimable. drapeaublanz:
Il est parfaitement superflu de connaître les choses dont on parle. Je dirais même que la sincérité en général dénote un certain manque d'imagination.
The Blues Had A Baby And They Called It Rock 'N' Roll

Avatar du membre
nunu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 333
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:47

Re: Rions beaucoup

Message par nunu » dim. 15 sept. 2019 07:18

Moi ca m'a fait rire.


Mais pas besoin d'aller en Thaillande, aller dans l'Yonne


Répondre