SECRET OYSTER (Bio)

Venez lire ou déposer ici vos biographies de musiciens ou de groupes, vos chroniques d'albums autres que l'album de la semaine.

SECRET OYSTER (Bio)

Messagepar alcat01 » 05 Fév 2013, 18:46

Image

Secret Oyster est une véritable continuation du groupe Danois Burnin Red Ivanhoe, qui splite pour la première fois en 1972, suite à plusieurs litiges portant sur l'orientation future du groupe entre Karsten Vogel et les autres membres.

Avec les excellents musiciens de Secret Oyster (y compris Bøhling de Hurdy Gurdy et Knudsen de Coronarias Dans), Vogel avait le parfait véhicule pour explorer de nouvelles directions dans la fusion instrumentale, en partie inspirée par Weather Report, mais aussi par l'ajout de la magnifique lead guitare de Bøhling! Secret Oyster est l'un des rares groupes Danois qui a prospéré grâce à ses ventes de disques.

Et c'est devenu quelque chose comme un super groupe après le réunion de tous ces musiciens issus des meilleurs groupes Danois de l'époque.

Image

Prenant leurs marques comme de nouveaux "enfants" de Miles Davis (comme Mahavishnu Orchestra, ouWeather Report), et les jazz-rockers les moins commerciaux du Royaume-Uni, avec une influence très nette du progressif (Soft Machine, Hatfield and the North, et Matching Mole), Secret Oyster utilise beaucoup de flûte / guitare / claviers jouant à l'unisson; des rythmes très élaborés (avec une grosse dose de swing), des fragments mélodiques folkeux, des cuivres en solo, et quelques pointes de funk dans leur approche musicale.

À la fin de la carrière de Burnin Red Ivanhoe, Karsten Vogel commence à former un nouveau groupe en prenant avec lui Bo Thrige Andersen le batteur et le bassiste Mads Vinding, souvent partenaires de jazz ensemble. Connaissant le guitariste Claus Bohling issu du circuit Danois, il l'attire dans le groupe qui a pris son nom d'après le morceau du deuxième album de Burnin Red Ivanhoe intitulé "Secret Oysters Service".

Le dernier à se joindre à ce combo est le claviériste Kenneth Knudsen, qui n'a jamais joué d'un instrument électrique avant d'entrer dans cet orchestre, mais qui jouait dans un trio de piano d'avant-garde. Il sera particulièrement utile comme deuxième auteur du groupe et selon Vogel, cela lui permet de laisser les claviers à volonté pour jouer des instruments à vent.

Leur son fait penser à Mahavishnu Orchestra, à Nucleus, Herbie Hancock, ou même à Miles Davis période "Bitches Brew".

Image

http://www52.zippyshare.com/v/80075402/file.html
muro

Leur premier album "Secret Oyster", paru en 1973 sur CBS Records au Danemark, reste un album important dans l'histoire générale du Rock Danois, et il est devenu un succès artistique et commercial au Danemark. Il a aussi bien marché dans le reste de la Scandinavie et a acquis une certaine reconnaissance en Allemagne, en Grande-Bretagne et aux États-Unis (sous le titre "Furtive Pearl").

Ce premier disque contient de très intéressantes choses démontrant la virtuosité des musiciens, et c'est un mélange de styles expérimental qui sont souvent surprenants et, par conséquent, ce n'est jamais facile pour de nouvelles oreilles.

C'est un vrai album de fusion, un mariage de rock et de jazz. Si les albums suivants font penser plus au jazz rock, ce premier album met en vedette la lead guitare psychédélique et sauvage de Claus Bøhling, et ses solos frénétiques ont été juxtaposés entre l'étourdissant travail du sax de Karsten Vogel et le piano électrique du claviériste virtuose Kenneth Knudsen.

Une énergie brute imprègne l'album qui rappelle leurs contemporains tels que le Mahavishnu Orchestra ou Return To Forever, et c'est tout de suite un succès; c'est ce qui a obligé leur maison de disque à sortir cet album au niveau international mais sous le titre "Furtive Pearl".
En dépit de tout cela, Mads Vinding et Bo Thrige Andersen quittent le groupe.

L'apparition de Jess Stæhr a permis, par la même occasion, à Burnin Red Ivanhoe de renaître, avec le même line-up que Secret Oyster (mais dans un style musical différent).

Image

http://www29.zippyshare.com/v/74508778/file.html
muro

"Sea Son" consolide la popularité du groupe, et parrait ne pas avoir la même qualité musicale que le premier album, mais il était encore de l'assez bon jazz-rock. Certaines compositions sont plus fastidieuses, à l'instar des neuf minutes de "Mind Movie" avec un rythme constant qui manque de développement. Le dernière morceau "Paella" est un exemple de recherches expérimentales, et il ressemble presque à un des tout premiers enregistrements de Tangerine Dream.

Ce deuxième album, initialement publié en 1974 sur CBS, est maintenant considéré par beaucoup comme un intermède dans la discographie de ce groupe. La fougueuse interaction entre le sax alto / soprano de Karsten Vogel, la guitare de Claus Bohling et le claviériste Kenneth Knudsen nous enmène irrémédiablement encore et encore vers Return To Forever et Mahavishnu Orchestra. Avec une nouvelle section rythmique, le bassiste Jess Staehr (Burnin Red Ivanhoe) et le batteur Ole Streenberg (Coronarias Dans), le groupe peut rivaliser avec le monde du rock et du jazz. Peut-être que c'est la tension constante entre les éléments de rock et de jazz et la capacité du groupe à mélanger les genres sans aucune soudure qui en fait la raison de leur succès. Ce disque n'a pas pu obtenir la reconnaissance publique internationale, même si tous les connaisseurs seront plutôt d'accord pour dire que cet album est un bon disque.

Image

En 1975, Secret Oyster fait une tournée européenne en première partie de Captain Beefheart, mais plus tard la même année, CBS International choisit de ne plus continuer à investir dans Secret Oyster.

Image

http://www32.zippyshare.com/v/16117952/file.html
muro

Les membres du groupe sont Karsten Vogel (sax) et Jess Staehr (basse) de Burnin Red Ivanhoe, Kenneth Knudsen (claviers) et Ole Streenberg (batterie) de Coronarias Dans, et le guitariste de Claus Bohling de Hurdy Gurdy. En 1975, Secret Oyster a été commissionné par le chorégraphe danois Flemming Flindt pour créer la musique de "Vidunderlige Kaelling", un ballet de provocation fondée sur la poésie érotique de Jens August Schade (1903-1978), C'est ainsi que nait le troisième album.

"Vidunderlige Kælling" (1975) est un peu moins expérimental, car il a été écrit pour un ballet, la première ayant eu lieu en Décembre 1975. Les compositions (contrairement à celles du précédent album) sont plus concises et presque exemptes de toute improvisation, et Secret Oyster a su traité cette tâche tout à fait à bien.

Avec les contributions d'ECM enregistrant les artistes Palle Mikkelborg et Kasper Winding, les sessions d'enregistrement ont abouti à la création de cet album, également publié l'année suivante aux États-Unis sous le titre "Astarte".

Après une intro peu originale, typiquement progressive avec un clavier un peu Jazzy, on passe directement à une longue chanson assez étrange. Très lente, dénuée de toute percussion, c’est un duo entre une guitare solo très aérienne et un clavier assez planant. Il s'en dégage une atmosphère douce mais un peu intrigante. Chaque chanson aura son ambiance, son atmosphère propre à elle. Ainsi on découvre des aspects plus Funky comme sur "Sirenerne", des ambiances orientales avec la présence d’une magnifique cithare sur le titre "Astarte", un univers assez intimiste sur "Solitude" avec seulement une basse et un piano. On a même droit à une valse et une fin rocambolesque et groovy avec le dernier titre sobrement intitulé "Outro".

Au final, on a du mal à évaluer ce disque, c’est le problème avec l’expérimental... On a même du mal à savoir si on aime ou pas. Ceci dit, il est indéniable qu’il y a une grande créativité à travers l’excentricité de cette œuvre. Les musiciens ont voulu repousser ce qu’ils connaissaient tout en gardant leur propre univers, et rien que pour ça cet album vaut le détour.

Trente ans plus tard, cet album est considéré comme un classique du jazz rock qui plaira aux fans de Soft Machine, Mahavishnu Orchestra, et autres Return To Forever.

Image

http://www14.zippyshare.com/v/88982545/file.html
muro

"Straight To The Krankenhaus" était leur dernier album. À l'instar de "Sea Son", il présente du matériel inégal, comme si les musiciens voulaient se concentrer davantage sur leur interprètation que sur leur musique. Cependant, à côté de morceaux moins développés comme "High Luminant Silver Patters" ou "Leda And The Dog", il y a de très bonnes compositions, comme par exemple le dynamique "Traffic And Elephants" avec d'excellentes parties de sax, le placide et presque triste "Delveaux", alors que "My Second Hand Rose" est beaucoup plus proche du style du bon vieux Burnin Red Ivanhoe. Cet album semble plus spacieux, plus aérien, principalement en raison du fait que Knudsen se rappele qu'il peut jouer des claviers aussi bien que Patrick Moraz.

Toutefois, cet album est une malheureuse tentative de rendre leur musique plus facilement accessible. "Straight to the Krankenhaus" a été initialement publié en 1976 sur CBS Records. Il est considéré par beaucoup comme leur chef-d'oeuvre sans aucune soudure, un mélange savament dosé de rock progressif et de fusion. Le trio de base, saxe-guitare-claviers est à son apogée.

Les quatre albums sont tous acclamés sur le circuit de tournées avec Herbie Hancock, Weather Report, Billy Cobham, Shakti et dix-sept concerts avec Captain Beefheart au Royaume-Uni. Un concert à Hambourg a vu à la fois le groupe de Herbie Hancock (avec Wah-Wah Watson) et Secret Oyster jouer ensemble dans un mélange de fusion. Deux passages à la télévision sur le BBC show "Old Grey Whistle Test» a vu l'orchestre être adopté par les fans de fusion du Royaume-Uni, tandis que le show télé équivalent en Allemagne "Rock Palatz" à Philipshalle contribue également à cimenter la réputation du groupe.

En tournée Européenne, Secret Oyster a débarqué dans des endroits comme la Suède, la Finlande, l'Islande, la Norvège, les Féroé, l'Écosse, l'Angleterre, l'Allemagne, la France (Un concert à Paris a attiré environ trente mille spectateurs) et le Danemark.

Pour Columbia Records, ils étaient prêts à être la prochaine grande réalisation après Weather Report, mais quand CBS a changé d'idée et retiré son soutien, le groupe a commencé à se dégrader, et en fin de compte joua ce que tout le monde pensait était leur spectacle final en Décembre 1977. Le groupe se sépare donc pour poursuivre les ambitions individuelles de chacun.

Secret Oyster est de retour (avec Bohling, Vogel et Knudsen, et une nouvelle assise rythmique) au cours de la re-édition de leurs quatre albums en CD remasterisés, tournant aux Etats-Unis et au Danemark. Aussi peut-être dans leurs travaux, un album studio inédit (qui prendrait ses racines dans le ballet Astarte) et un album live provenant des enregistrements de toutes ces années pourraient voir le jour prochainement.

Cette série de rééditions est une excellente idée, autant parce que ce groupe reste encore trop méconnu, que pour le contenu savoureux qu'elle nous invite à écouter: nous tenons là un rock progressif symphonique splendide, émouvant, délicat, jazzy et cuivré, dans la veine de Happy The Man, Return To Forever ou Mahavishnu Orchestra. toutes sortes de claviers, tels que Moog, synthésizer, ou piano sont secondés par du sax, du sitar ou de la trompette, donnant à ces albums une couleur originale bien que très ancrée dans les 70's, et les sonorités sont plutôt modernes pour l'époque, avec une section rythmique tout en finesse.

Image

http://www13.zippyshare.com/v/59074142/file.html
muro

Après trente ans sans jouer, le groupe s'est réuni de nouveau et a joué leur premier spectacle en Amérique au Nearfest 2007 et un album "live" a été enregistré à cette occasion. Il a, depuis, fait une tournée au Danemark avec beaucoup de succès.

Ils seront également de retour aux États-Unis en août 2008 pour jouer à Orion, à Baltimore, au ProgDay, le plus ancien festival de rock progressif du monde qui aura lieu cette année le 30 et le 31 août à Storybook Farm à Chapel Hill, en Caroline du Nord, et pour ceux que cela pourrait interesser, les autres groupes de ce festival seront cette année: Ain Soph (Japon), Canvas Solaris (US), Cheer-Accident (US), Holding Pattern (US), VonFrickle (US), Abigail's Ghost (US), Mirthrandir (US) et Pinnacle (US), et là, j'avoue n'en connaitre aucun!!! Ils devraient finir cette tournée par la Caroline du Nord et quelques autres concerts.

Albums:

Secret Oyster (Furtive Pearl) 1973
Sea Son 1974
Vidunderlige Kælling (Astarte) 1975
Straight to the Krankenhaus (Orlander) 1976
Live in the USA 2007

sources: Dag Erik Asbjørnsen, Hugues Chantraine
Avatar de l’utilisateur
alcat01
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5420
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25
Localisation: région Lyonnaise

Re: SECRET OYSTER (Bio)

Messagepar alcat01 » 25 Fév 2014, 21:54

Bio mise à jour!
Avatar de l’utilisateur
alcat01
♪♪♪♪♪
 
Messages: 5420
Inscription: 03 Fév 2013, 18:25
Localisation: région Lyonnaise


Retourner vers Chroniques d’albums – Biographies

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron