Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz anglais

Venez y parler de ce mouvement musical, sauf du rock progressif francophone qui a sa propre section.

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar nunu » 24 Fév 2015, 15:00

J'ai rétéléchargé cet album de Surman pas plus tard qu'hier soir ainsi que l'album de The Trio
Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)
Avatar de l’utilisateur
nunu
♪♪♪♪♪
 
Messages: 12364
Inscription: 03 Fév 2013, 18:12

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar arsen33 » 24 Fév 2015, 17:09

harvest a écrit:Elton Dean - Joe Gallivan - Kenny Wheeler / The cheque is in the mail (Ogun - 1977)

Image

Elton Dean -Sax alto, Saxello.
Joe Gallivan - Synthétiseur, batterie, percussions.
Kenny Wheeler - Trompettes, flugerhorn.

Avec ce disque on s’éloigne considérablement du jazz pour entrer dans un champ musical plus proche de la musique contemporaine où les recherches sur le son, les timbres prédominent. Enregistré en février 77, cet album est assez représentatif des ponts que certains musiciens européens vont essayer de construire pour rejoindre certaines tentatives de la musique contemporaine, des musiques électroniques et du free jazz de sortir des cadres traditionnels dans lesquels s'expriment habituellement les artistes. Musique de recherches, donc, de tentatives que chacun pourra trouver concluantes ou pas ! Musique improvisée certes, mais où on entend chaque instrumentiste jouer avec les propositions des deux autres, jeu de réponses et de provocations. Le moog synthétiseur de Joe Gallivan est plutôt utilisé comme un ordonnateur percussif sur quoi les deux souffleurs vont tisser des entrelacs de sons. Pas d'overdubs, tout est joué en direct avec une sorte de ferveur créative qui se transmet à l'auditeur. Tout est surprise et l'inattendu côtoie le pur événement musical. Gare aux oreilles, toutefois !

Pas trouvé d'extrait Sorry


Try this:
http://prettybrian.blogspot.fr/2014/07/elton-dean-cheque-is-in-mail.html
Avatar de l’utilisateur
arsen33
♪♪♪♪
 
Messages: 611
Inscription: 04 Fév 2013, 10:49

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar harvest » 24 Fév 2015, 19:54

Merci pour le lien qui sera sûrement utile à ceux qui veulent tenter une écoute ! :)
"Il y a des années où l'on a envie de ne rien faire" P-Barouh
Avatar de l’utilisateur
harvest
Modérateur
 
Messages: 3845
Inscription: 09 Jan 2013, 20:54

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar harvest » 24 Fév 2015, 19:54

nunu a écrit:J'ai rétéléchargé cet album de Surman pas plus tard qu'hier soir ainsi que l'album de The Trio


The Trio, il devrait en être question un jour prochain. :coucouz:
"Il y a des années où l'on a envie de ne rien faire" P-Barouh
Avatar de l’utilisateur
harvest
Modérateur
 
Messages: 3845
Inscription: 09 Jan 2013, 20:54

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar Brainstorm » 02 Avr 2015, 18:17

Merci Harvest pour ces découvertes, je me régale !

Vivement la suite ! :respect:
"Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme."
Dr. Johnson
Avatar de l’utilisateur
Brainstorm
♪♪♪♪
 
Messages: 571
Inscription: 03 Fév 2013, 19:41
Localisation: Près de la tireuse à bière...

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar harvest » 14 Avr 2016, 18:37

Graham Collier Sextet - Down another road (1969)

Image

Bass – Graham Collier
Drums – John Marshall
Flugelhorn – Harry Beckett
Piano, Oboe – Karl Jenkins
Saxophone [Alto, Tenor] – Stan Sulzmann
Trombone – Nick Evans

Musique tout en délicatesse et rebonds maîtrisés. Peu d'embardées free. On croit entendre parfois quelque session Blue Note mid 60's (et c'est un compliment). Le Hautbois de Jenkins donne une touche assez classicisante à certains passages, mais le trombone de Evans fait des merveilles tout au long des six compositions. Un des plus beaux disques de jazz anglais de cette période. Lyrique et apaisé. Parfois troublant mais ne reniant jamais l'exigence de thèmes voire de mélodies.
Les amateurs auront reconnu de nombreux noms qui s'illustreront plus tard dans Soft Machine. Il est vrai que ce petit monde se retrouve souvent à jouer sur les disques des uns et des autres. Trouvable en CD - quant au vinyle, que la chance soit avec vous !

Un extrait avec le son approximatif de TonTubeàTOi !

Vidéo cachée: Afficher
[video]https://www.youtube.com/watch?v=7gQdJZuQ7Ws[/video]
"Il y a des années où l'on a envie de ne rien faire" P-Barouh
Avatar de l’utilisateur
harvest
Modérateur
 
Messages: 3845
Inscription: 09 Jan 2013, 20:54

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar dada52 » 15 Avr 2016, 13:27

Il m'avait dit qu'il le ferait et il l'a fait... Merci Bruno pour cette découverte.
J'ai du avoir un ou deux disques de Graham Collier dans le temps, mais je n'ai plus rien.
ça c'est du Jazz anglais dans la plus pure tradition. Que des excellents musiciens et des compos de grande classe.
C'est juste comme j'aime, car pas trop Free.
Au fait Bruno, est-ce que tu connais Linda HOYLE et le superbe album qu'elle a fait en 1971 avec Jenkins justement?
ca s'appelait Pieces of me et c'est super. elle a une très belle voix et elle était très belle la dame.
J'aimerais bien avoir ton avis sur ce disque et savoir si tu en connais d'autres de la dame.
J'attends la suite de tes chroniques avec impatience d'autant plus que je vais avoir bientôt la bible d'Aymeric LEROY sur le sujet dans les jours à venir. Bien à toi et encore merci :coucouz:
Avatar de l’utilisateur
dada52
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1310
Inscription: 04 Fév 2013, 12:07
Localisation: dans le 52

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar harvest » 15 Avr 2016, 15:34

Merci Daniel !

Oui, Linda Hoyle, bien sûr, encore un disque bien oublié de nos jours, avec Chris Spedding à la guitare et pléthore d'autres excellents musiciens ! je vais le ressortir - et même si un peu éloigné du jazz à proprement parler, pourquoi n'en pas dire quelques mots ici !?
"Il y a des années où l'on a envie de ne rien faire" P-Barouh
Avatar de l’utilisateur
harvest
Modérateur
 
Messages: 3845
Inscription: 09 Jan 2013, 20:54

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar dada52 » 15 Avr 2016, 15:52

Merci d'avance Bruno. J'attends ton avis sur ce disque dont je viens d'acheter la superbe réédition.
C'est vrai que c'est plus Rock ou chanson que Jazz, mais c'est vachement bien.
Inconnu pour moi jusqu'à il y a deux jours avec d'autres petites merveilles acquises chez MUSEA où j'ai mes entrées.
Tiens, je me le réécoute ce soir ce disque pour encore mieux l'apprécier en deuxième écoute.
Avatar de l’utilisateur
dada52
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1310
Inscription: 04 Fév 2013, 12:07
Localisation: dans le 52

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar dada52 » 15 Avr 2016, 15:54

J'ai oublié de dire que même si c'est pas Jazz, on sent que la musique, sur certains passages, a été écrite par Karl JENKINS de Soft Machine. Et Chris SPEEDING impérial dès qu'il fait des solos. Un très bon disque.
Avatar de l’utilisateur
dada52
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1310
Inscription: 04 Fév 2013, 12:07
Localisation: dans le 52

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar harvest » 15 Avr 2016, 18:28

Bon comme je suis curieux de savoir ce que ce disque de Linda Hoyle peut aujourd'hui, en 2016, me procurer de plaisir je l'ai remis sur la platine.

Image

Bon juste un peu d'histoire puisqu'avant d'enregistrer ce premier album sous son nom elle fut chanteuse pour le groupe Affinity dont l'album parut lui aussi chez Vertigo - inutile de vous dire les sommes rondelettes demandées pour les pressage originaux anglais. D'Affinity il faut se souvenir de leur version d'All Along The Watchtower (Dylan's song bien connue depuis Electric Ladyland....) - achat recommandé !

Concernant l’album dont il est question ici que dire sinon en faire quelques éloges. D'abord les musiciens qui sont tous des pointures d'époque, en précisant que la guitare de Chris Spedding est incisive, souple et efficace comme une lame de rasoir - mon dieu que ce guitariste a fait de grandes choses (voir plus haut Nucleus - mais il a aussi joué sur un album de Michel Delpech...).

L'album débute par un Backlash Blues bien senti - compo de Nina Simone, joué souvent par les british bluesmen des années 60/70 - voir Ashkan (autre disque à se mettre entre les esgourdes, rapidos).

Karl Jenkins compose la majeure partie des titres et enrobe le tout, sur certains titres, d'arrangements somptueux avec des cordes - où la voix de Linda fait quelques merveilles tant elle fait preuve d'une technique bien maîtrisée du chant.
Elle interprète aussi le Lonely Woman de Laura Nyro ( tiens, encore une dont on parle peu ici, et qui pourtant mérite une attention toute particulière).
Pieces Of Me est en fin de face 1 un titre d'une énergie rare et cette guitare au son si extraordinaire qu'on se demande comment Spedding sort un tel barouf de sa rapière.
Bon, juste un conseil, ne laissez pas passer le moment où il vous sera possible d'entendre ça... Un bonheur inégalé qu'il ne faut surtout pas laisser s'enfuir.

Bass, Electric Bass – Jeff Clyne
Drums, Percussion – John Marshall
Guitar – Chris Spedding
Piano – Colin Purbrook
Piano, Electric Piano, Oboe – Karl Jenkins

Avec ToiTube vous aurez droit à un extrait au son assez naze mais bon, c'est pour la bonne cause.

Vidéo cachée: Afficher
[video]https://www.youtube.com/watch?v=EngEH_XYYiU[/video]
"Il y a des années où l'on a envie de ne rien faire" P-Barouh
Avatar de l’utilisateur
harvest
Modérateur
 
Messages: 3845
Inscription: 09 Jan 2013, 20:54

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar dada52 » 16 Avr 2016, 11:52

Merci Bruno pour cette chronique qui me parle bien entendu car j'ai réécouté l'album ce matin en me levant.
les solos de Chris SPEEDING sont merveilleux et très puissants. Ce mec savait jouer de tout avec un égal bonheur.
Les autres musiciens sont bien sûr au top et Linda a une sacrée voix de blues woman, chaude et pas trop éraillée.
C'est un très bon disque à découvrir et à écouter sans modération.
Ce qui me fascine pour ces années 70 bénies, c'est qu'il y a encore plein d'artistes et de disques à découvrir,
comme celui-ci et ça pour moi c'est très précieux. J'en découvre pratiquement toutes les semaines, notamment grâce aux rééditions d'albums de la grande époque diffusés par MUSEA 8 cette semaine dont Stemhammer, Gracious, Broughton etc...
Message perso: Continue à écrire sur ce forum et sur cette musique et je resterai encore des heures à te lire et à te répondre. Mes amitiés.
Avatar de l’utilisateur
dada52
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1310
Inscription: 04 Fév 2013, 12:07
Localisation: dans le 52

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar harvest » 22 Mar 2017, 18:42

Puisque Daniel m'y invite, je poursuis l'exploration.

Disque débusqué récemment chez un disquaire dans sa version originale anglaise de 1972 sur Island, mais une réédition récente en CD existe dorénavant.

Image

Donc John Surman en intégral solo. Ou plus précisément, il joue de tous les instruments. Un peu de claviers (synthés ou moog parfois), des bouts de basse et beaucoup de sax et clarinette basse. Re-recording en pagaille et boucles ad hoc. Selon les titres, Surman évoque des paysages ou lieux apaisés ou bien la vie souterraine qui s'y déploie et y fourmille. En tout cas c'est ce que j'imagine ou visualise. Parfois aventureux, jamais totalement free. Quelques stridences néanmoins - faut pas mollir non plus.

En 72 c'était pas courant ce déploiement en solo d'une musique hors normes et aussi audacieuse. Les zip zip de moog (?) sont un peu démodés et ont juste le charme du suranné. Par contre quand Surman déroule ses sons de clarinette basse, on frémit, surtout si on peut le mettre fort - et ce doit être le cas ! Play it loud, ce n'est pas que pour le rock, sacré nom !

Musique originale, risquée, Island a publié cet album sur un sous label, la référence étant Help 10. Help ! ? Z'ont du avoir peur du succès d'un tel disque, tiens ! Bon, Surman sortira bientôt après des disques sur ECM en intégral solo aussi ! Le label de Manfred Eicher lui donnant de bons moyens pour sortir ses disques et puis avec le son si reconnaissable du label allemand. Qui ira comme un gant aux compositions du saxophoniste. Mais là, en attendant, on tient un album aux sons francs et directs, pas stéréotypés (mais en stéréo, hein ? quand même), un peu comme si il jouait en direct dans votre salon.

De toute façon recommandable aux amateurs de sons inouïs et de musique non formatée, inventive d'un folklore imaginaire (comme le Workshop de Lyon).
"Il y a des années où l'on a envie de ne rien faire" P-Barouh
Avatar de l’utilisateur
harvest
Modérateur
 
Messages: 3845
Inscription: 09 Jan 2013, 20:54

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar dada52 » 23 Mar 2017, 10:46

Merci Bruno de revenir sur ce sujet qui m'est cher et de chroniquer ce disque que malheureusement je ne connais pas.
Tu n'aurais pas un petit lien des fois? Dans le même esprit de solo, Surman a produit deux autres disques que je trouve sublime, envoutant et qui nous transportent dans un autre monde de beauté et de finesse.
Ce sont Upon Reflection et The Adventures of Simon que je vous recommande chaudement.
Même ambiance que celle décrire par notre ami Bruno, qui me donne envie de revenir un peu sur ce forum
et dont j'aimerais bien un jour voir la discothèque. ça doit être quelque chose...... :miam: :chapeau:
Avatar de l’utilisateur
dada52
♪♪♪♪♪
 
Messages: 1310
Inscription: 04 Fév 2013, 12:07
Localisation: dans le 52

Re: Dedicated to you but you weren't listening - Le jazz ang

Messagepar arsen33 » 23 Mar 2017, 11:02

C'est écoutable sur Deezer:
http://www.deezer.com/album/14920437

Je viens de me le mettre dans les oreilles suite au post d'Harvest. Pour le moment c'est du très bon. Vraiment surpris que l'on arrive à cela avec du rerecording.
Avatar de l’utilisateur
arsen33
♪♪♪♪
 
Messages: 611
Inscription: 04 Fév 2013, 10:49

PrécédenteSuivante

Retourner vers Rock progressif / Krautrock

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron