Les reprises et leurs originales.

Venez discuter ici de tout ce qui n'entre pas dans les autres catégories et concerne les années 60 et 70, de sujets divers mais musicaux.
Avatar du membre
Romulien
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 795
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:50
Localisation : Lévis, Québec

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Romulien » lun. 6 sept. 2021 20:36

Une bonne reprise de la chanson Time won't let me des Outsiders.

Les Serf-Le temps ne les attend pas

Avatar du membre
Monsieur-Hulot
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2837
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 06:40
Localisation : Third Stone From The Sun

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Monsieur-Hulot » ven. 10 sept. 2021 15:43

Très très chouette "cover" de Woodstock de Joni Mitchell :
FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS.

Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 155
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » sam. 11 sept. 2021 15:19

Monsieur-Hulot a écrit :
dim. 29 août 2021 17:26
Ah oui mais alors, c'est l'originale qu'il fallait poster:
Bien vu Monsieur Hulot. Je ne savais même pas que cette "1ère version" existait. :super:

Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 155
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » sam. 11 sept. 2021 15:21

Bien qu'il soit déjà un écrivain assez connu mais sans succès dans son Canada natal, ce n'est qu'avec son premier album Songs of Leonard Cohen qu'il a vraiment attiré l'attention des fans et des critiques. L'album comprend Suzanne qui reste sa chanson phare. Deux autres chansons de l'album, So Long Marianne et Hey, That's No Way to Say Goodbye sont devenues plus connues au fil des ans ; les deux font référence à sa petite amie, Marianne Ihlen, qu'il a rencontrée en Grèce en 1967.
Hey, That's No Way to Say Goodbye est un récit doux-amer qui pose la question : comment dit-on au revoir à la fin d'une relation ? Judy Collins (grande dame de la folk) a d'abord sorti la chanson sur son album Wildflowers de 1967, avant que Cohen ne la chante quelques mois plus tard sur son premier album. La chanson a été écrite au Penn Terminal Hotel de New York et Cohen dit : "Je suis au milieu d'une querelle amère avec une femme blonde. La chanson est à moitié écrite au crayon mais elle nous protège alors que nous manœuvrons, chacun de nous, pour une victoire inconditionnelle. Je suis dans la mauvaise pièce. Je suis avec la mauvaise femme". Nous pouvons supposer que la femme était Marianne Ihlen.
On a tendance à considérer Leonard Cohen comme un chanteur pour intello, mou du genoux et ennuyeux. Mais une fois mis de côté cette première impression, on découvre un géant de la poésie et de la musique, à la voix si caractéristique et au style de guitare si personnel. Il est vrai que nous, malheureux francophones, ne pouvons pas être aussi sensible à ses textes que si nous étions anglophones. Mais pour qui s'y attarde, l'émotion sera belle et bien présente. Il n'empêche, ce premier album est indispensable à tout amateur de folk et de poésie.


Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 155
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » sam. 18 sept. 2021 16:19

Sixteen Tons est une chanson à l'origine du guitariste et chanteur country, Merle Travis, datant de 1946. Sixteen Tons fait allusion aux dangers de travailler dans les mines de charbon ainsi qu'aux moments difficiles de la vie dans les collectivités minières.
En effet depuis le début des années 1900, la vie dans les communautés minières était très sombre. Beaucoup de mineurs étaient tués lors d'accident dans les mines, d'autres attrapaient des maladies à force de respirer la poussière de charbon et surtout beaucoup d'entres eux devenaient dépendants et redevables aux "magasins de la compagnie" qui n'hésitaient pas à les endetter afin de les lier indéfiniment à l'entreprise.
La chanson de Merle Travis ne connut pas la gloire lors de sa sortie (pression du FBI qui le considérait comme un sympathisant communiste) et il fallut attendre 1956 et une nouvelle version par Tennessee Ernie Ford pour que Seize Tonnes connaisse enfin un immense succès.


Avatar du membre
Silence
Modérateur
Modérateur
Messages : 1370
Enregistré le : jeu. 1 août 2019 05:27

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Silence » sam. 18 sept. 2021 17:31

A propos de reprises .... je viens de rentrer avec ça :

Image

:pompom: :pompom: :pompom: :pompom: :pompom:
"Plus on pédale moins vite, moins on avance plus vite"

Avatar du membre
Romulien
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 795
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:50
Localisation : Lévis, Québec

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Romulien » dim. 19 sept. 2021 20:46

Last time des Stones en français.

Les Del-Hir-Elle m'attend

Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 155
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » sam. 25 sept. 2021 17:01

Stop ! In the Name of Love a été écrit par l'équipe de compositeurs de la Motown, Eddie Holland, Lamont Dozier et Brian Holland. Dozier a eu l'idée de ce titre après une dispute avec sa petite amie qui l'avait surpris dans un motel avec une autre fille. Face à sa petite amie en furie, Dozier lui dit : "Bébé, s'il te plaît arrête. Au nom de l'amour - avant que tu ne me brises le cœur". Il essayait de désamorcer la situation, mais en vain. Elle voulait toujours rompre avec lui. Alors il lui a demandé de réfléchir...
Dozier savait que ces lignes étaient un peu ringardes, mais pensait qu'elles s'intégreraient bien dans une chanson. Il avait raison : Stop ! In the Name of Love est devenu un énorme succès, et quand c'est arrivé, la fille est revenue vers lui.
Dans cette chanson, Diana Ross confronte son homme, lui disant qu'elle sait qu'il a triché. Et au lieu de le menacer de violence, elle fait appel à sa moralité, lui rappelant à quel point elle le traite bien et lui demande d'arrêter "ses conneries"...


Avatar du membre
Romulien
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 795
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:50
Localisation : Lévis, Québec

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Romulien » dim. 26 sept. 2021 02:44

Sylvie Boucher a fait une bonne reprise de cette chanson du Patti Smith Group.

Sylvie Boucher-Parce que la nuit

Avatar du membre
Romulien
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 795
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:50
Localisation : Lévis, Québec

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Romulien » ven. 1 oct. 2021 21:44

La chanson How high the moon version disco.

Gloria Gaynor-How high the moon

Avatar du membre
Monsieur-Hulot
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2837
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 06:40
Localisation : Third Stone From The Sun

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Monsieur-Hulot » dim. 3 oct. 2021 08:19

Certes, les versions de Nina Simone et de Muse sont vraiment au dessus du lot, mais j'aime bien celle là (j'aime surtout son interprète, Elizabeth Shepherd)

FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS.

Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 155
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » dim. 3 oct. 2021 17:08

Got the Time est une chanson du groupe de Speed Metal Anthrax...
Joe Jackson est un musicien et chanteur anglais fortement influencé par le ska, la soul, le R&B, le blues et même le punk-rock. En 1979, il publie, chez A&M, son premier album, Look Sharp !, sans doute son meilleur. Un album à la fois punk et ska, parfois new-wave, assez accessible. Jackson (chant, piano, harmonica) y est entouré du guitariste Gary Sanford, du bassiste Graham Maby et du batteur David Houghton.
Boosté (plus ou moins) par les singles Is She Really Going Out With Him et Got The Time, qui se classeront assez haut dans les charts, Look Sharp ! dont la pochette fût élue 22ème meilleure de l'histoire selon le magazine Rolling Stone est assurément un grand disque de ska-rock imprégné de blues et de punk.
Got the Time parle de la façon dont beaucoup d'entre nous sont pris dans une course désespérée pour faire avancer les choses et à quel point le temps semble si souvent être contre nous.



Et La V.O. pour le plaisir


Avatar du membre
Zézette
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 703
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:12
Localisation : Lyon

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Zézette » lun. 4 oct. 2021 05:02

Vraiment sympas ces reprises, merci monsieur Hulot et Juthova pour ces belles (re)découvertes.

Je suis tombé hier sur une reprise de Can't Find My Way Home, par Bersagli Mobili, un groupe italien dont je n'avais jamais entendu parler.
La chanteuse n'est pas toujours parfaitement juste, mais il y a du talent dans l'ensemble, et quelques bons frissons pendant les 5mn54 de la chanson.


L'original, une petite merveille de 1969 par Blind Faith :
Je ne rajoute pas quelques belles reprises d'anthologie (Ah ! Joe Cocker !!) mais si vous voulez me dire quelle cover de Can't Find My Way Home vous préférez, n'hésitez pas, cela m'intéresse.

Bonne journée !
Joyeux Noël Félix !

Avatar du membre
Monsieur-Hulot
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2837
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 06:40
Localisation : Third Stone From The Sun

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Monsieur-Hulot » lun. 4 oct. 2021 05:41

Celle là : en instru (bon, il en existe une très sympa par Bonnie Raitt en live/studio je sais plus où...can't find my way brain :hehe: )

FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS.

Avatar du membre
gabuzomeuzomeu
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 4449
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 17:36
Localisation : Dans les rades
Contact :

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par gabuzomeuzomeu » lun. 4 oct. 2021 06:41

King Nun - Human Fly (2020) ... bien déchainé comme j'aime !



L'original ... est-ce bien nécessaire .... oui pour le show !

L'humour est le seul vaccin contre la connerie… Le con lui n’a jamais trouvé la pharmacie ! (Aphorismes et Blues - Pierre Perret 2020)

Avatar du membre
Monsieur-Hulot
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2837
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 06:40
Localisation : Third Stone From The Sun

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Monsieur-Hulot » lun. 4 oct. 2021 08:33

Le mieux est l'ennemi du bien ...


Là c'est bien mieux ;-)
FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS.

Avatar du membre
Monsieur-Hulot
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2837
Enregistré le : mer. 31 juil. 2019 06:40
Localisation : Third Stone From The Sun

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Monsieur-Hulot » mer. 6 oct. 2021 10:18

:ghee: Mais comment je savais pas que ça existait ça ?????? WOW ! "Say it ain't so, Joe" par 3/4 des Who !

FILLES & MOTEURS, JOIES & DOULEURS.

Avatar du membre
Romulien
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 795
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:50
Localisation : Lévis, Québec

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Romulien » sam. 9 oct. 2021 00:07

Monsieur-Hulot a écrit :
lun. 4 oct. 2021 08:33
Le mieux est l'ennemi du bien ...


Là c'est bien mieux ;-)
Et l'originale par Dionne Warwick

Dionne Warwick-Walk on by

Avatar du membre
juthova
Contributeur
Contributeur
Messages : 155
Enregistré le : sam. 28 sept. 2019 11:04

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par juthova » sam. 9 oct. 2021 17:00

Alors qu'en Angleterre, certains parlent de No Future, d'autres de politiques, les Buzzcocks avec Ever Fallen In Love (with someone you shouldn't've), nous joue sans complexes la carte des "amours adolescentes"...
Le mariage cinglant du son brut et violent sur des airs de Teenage Love Song n'en est pas moins une réussite frappante. Le chanteur du groupe, Pete Shelley, racontera plus tard que l'idée de Ever Fall in Love lui est venu en regardant une comédie musicale américaine, Guys and Dolls à la télé... Il y avait cette phrase : "Etes-vous déjà tombés amoureux de quelqu'un que vous n'auriez pas du avoir?". Le lendemain, Shelley commence à écrire sur le sujet. L'idée de base devait être : "You piss on my natural émotions" ( pas besoin de traduire non?). Cependant, comme leur premier single Orgasm Addict avait déjà été refusé par les radios en raison de son caractère tendancieux, le choix se porta finalement sur un concept plus subtil.
Classé chanson de l'année 1978 par le magazine musical "New Musical Express", Ever Fallen in Love aura marqué son époque d'une trace indélébile.



et pour le plaisir...


Avatar du membre
Romulien
Top contributeur
Top contributeur
Messages : 795
Enregistré le : mar. 30 juil. 2019 19:50
Localisation : Lévis, Québec

Re: Les reprises et leurs originales.

Message par Romulien » sam. 9 oct. 2021 21:47

Marie-Denise Pelletier-À dix sept ans


La version originale par Janis Ian-At seventeen

Répondre